Archive pour le Tag 'Beauf »'

Grande-Bretagne Trump en vrai beau beauf !

Grande-Bretagne Trump en  vrai beau beauf !

 

Il se confirme que Trump est sans doute très atteint mentalement sans parler de ses incompétences (il ne lit jamais les dossiers techniques de ses collaborateurs). En Grande Bretagne, il s’est comporté comme un véritable beauf en attaquant la position de la première ministre et même en suggérant son remplacement ; Il  a bien sûr démoli l’Union Européenne et mis KO Theresa May en déclarant sans complexe «  c’est pas comme ça que j’aurai négocié le Brexit ». Pas sûr cependant que ces sorties  qui heurtent les pratiques diplomatiques traditionnelles se traduisent en retombées positives pour Trump. Nombre de britanniques attachés au respect des traditions ont été choqués par cette ingérence de Trump dans la politique intérieure du pays. En outre cette vulgarité a surpris pour ne pas dire révolter. Bref un vrai beauf au pays des gentlemens.  Pour tenter de rattraper le coup, Trump a encore dite le contraire de se affirmation de la veille.  Les amabilités échangées un peu plus tard lors d’une conférence de presse dans les jardins du manoir du XVIe siècle n’ont pas réparé les dégâts. Theresa May, dont il n’hésite pas à prendre la main dans la sienne, est «une femme formidable, très intelligente, très dure, a flatté à sa façon le président. Je préfère l’avoir comme amie que comme ennemie». Il a d’ailleurs confirmé ses propos tenus dans The Sun, tout en assimilant leur présentation par le journal aux fake news, ce dont il s’est excusé auprès de son hôte. «Une fois que la procédure du Brexit sera terminée et que le Royaume-Uni aura, peut-être, quitté l’UE, quoi que vous fassiez, ça me va, c’est votre décision», a-t-il relativisé mollement, continuant à semer le doute. Juste avant le référendum de 2016, Barack Obama avait été vertement critiqué par les pro-Brexit, en affirmant qu’un vote pour sortir de l’UE placerait le pays «à l’arrière de la queue» pour négocier un accord commercial avec les États-Unis. Une intervention destinée alors à épauler le premier ministre alors en fonction, David Cameron, dans sa campagne. Cette fois, le président est non seulement accusé d’ingérence, mais aussi d’affaiblir délibérément sa partenaire, comme il l’a fait avec Angela Merkel au sommet de l’Otan, à Bruxelles, plus tôt dans la semaine. «Où sont vos bonnes manières, Monsieur le Président?» a interpellé sur Twitter le secrétaire d’État britannique aux Universités, Sam Gyimah. Beaucoup de Britanniques, pour qui les principes et l’éducation ne sont pas de vains mots, se sont sentis insultés.

La télé beauf d’Hanouna sanctionné

La télé beauf d’Hanouna sanctionné

 

Cette fois le conseil supérieur de l’audiovisuel ( CSA)  veut  frapper fort. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de resserrer d’un cran l’étau autour sur les dérapages de la télé beauf d’un Hanouna notamment sur C8. Le conseil supérieur de l’audiovisuel pourrait même retirer le droit d’émettre à cette chaîne pour ados attardés qui cumulent la grossièreté, la vulgarité et l’indécence ;  de quoi inquiéter Bolloré le patron de la chaîne qui a beaucoup misé sur les recettes publicitaires d’une chaîne très regardée par les beaufs.   Pour le programme vedette de C8, diffusé tous les soirs en access, cela représenterait un coup dur. «Touche pas à mon poste!» constitue en effet la locomotive publicitaire de Canal +. Et Vincent Bolloré, l’actionnaire majoritaire de Vivendi, a misé gros sur son animateur. Il a signé un chèque de 250 millions d’euros sur cinq ans à la société de production de Cyril Hanouna. Or, si ses audiences se portent bien, entre 1,5 million et 1,7 million de téléspectateurs, sa courbe de popularité a pris un gros coup de froid. Au point qu’Hanouna a été éjecté du dernier classement des 50 animateurs préférés des Français de TV Magazine. En juin 2015, il était pourtant installé sur la 17e marche du podium… «L’ambiance est compliquée pour les chaînes, engagées dans une course effrénée à l’audience, ce qui pousse à la faute pour faire monter le buzz», estime un observateur. Le régulateur pourrait décider de mettre le holà à cette surenchère générale. «Cette saisine du rapporteur indépendant sur le droit des femmes est inédite. C’est le signe que la loi sur l’égalité hommes-femmes promulguée en 2014 et qui donne le pouvoir au CSA de sanctionner les chaînes est utile et appliquée. Elle remplit son rôle de rempart contre les dérives sexistes à la télévision», se félicite Sylvie Pierre-Brossolette, l’un des membres du CSA. Manière de prévenir que le gendarme compte utiliser tout l’arsenal juridique mis à sa disposition pour mettre fin à l’impunité qui règne actuellement dans le PAF.

Bolloré autorisé à renommer D8, D17, ITélé et Canal « Télé Beauf »

Bolloré autorisé à renommer D8, D17 ,ITélé et Canal « Télé Beauf »

 

C’est le grand virage et le grand nettoyage dans les chaînes TV détenues par Bolloré. Désormais il faudra faire de l’audience, abandonner l’esprit critique et rétablir les comptes. Bref s’alignait sur la ligne éditoriale de D8 et faire de la télé beauf sur le modèle des émissions animées par l’insupportable Hanouna lequel d’ailleurs sera désormais aussi présent sur Canal. Canal qui a accéléré sa dégringolade depuis la reprise en main de la ligne éditoriale et l’éviction de nombre d’animateurs.  Selon Le quotidien l’Opinion, Vincent Bolloré a finalement obtenu ce qu’il réclamait depuis près d’un an : le changement de nom des trois chaînes gratuites de son groupe : D8, D17 et iTélé. CDeux responsables  et de responsables de présentateurs de la chaîne. Es trois chaînes seront rebaptisées : C8, CStar et Cnews. Ce sont les noms qui ont été officiellement validées par le CSA. Ce feu vert permet de repositionner  l’offre de télévision gratuite du groupe Vivendi impulsé par Vincent Bolloré. Ces changements de nom seront effectifs le 29 août. Chacune des chaînes bénéficiera d’un nouvel habillage.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol