Archive pour le Tag 'battus'

Législatives : les grands battus.

Législatives : les grands battus.

Jean-Christophe Cambadélis

Sa défaite a été annoncée par son opposant, le secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi (LREM)… mais il l’a confirmée. Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a été défait dans la 16ème circonscription de Paris (19ème arrondissement).

Selon des résultats partiels, Mounir Mahjoubi serait arrivé en tête avec 35% des voix.

Cécile Duflot

Après sa défaite à la primaire écolo, sa défaite aux législatives, dès le premier tour. L’ex-ministre et ancienne secrétaire nationale d’EELV Cécile Duflot a été éliminée dimanche au premier tour des élections législatives dans la 6e circonscription de Paris , dont elle était la députée sortante, selon des résultats encore partiels.

Elle s’est classée derrière Pierre Person (La République en marche), largement en tête avec plus de 38% des voix, et Danielle Simonnet (La France insoumise, environ 20%), tous deux qualifiés pour le second tour.

Matthias Fekl

Le dernier ministre de l’Intérieur de François Hollande vient d’être évincé de sa circonscription du Lot-et-Garonne . Le haut-fonctionnaire socialiste est placé troisième avec 17% des suffrages, derrière la candidate FN Hélène Laporte (20,32% des suffrages) et Alexandre Freschi (28,39%).Aurélie Filippetti

En 2012, celle qui était ministre de la Culture de François Hollande avait été facilement élue dans la 1ère circonscription de Moselle. Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture (2012 et 2014), est battue dès le premier tour, avec 11,80% des suffrages. Elle est devancée par le candidat de la République en marche (28%) et la candidate du Front national (18,30%). « C’est évidemment une grande déception », a réagi Aurélie Filippetti, se disant victime d’une  »vague » LREM.

Matthias Fekl 

Avec 17% des voix, Matthias Fekl est battu dès le premier tour, dans la 2e circonscription du Lot-et-Garonne. Ephémère ministre de l’Intérieur, le député sortant est devancé par le candidat de La République en marche (28,39%) et la candidate du FN (20,32%).Christian Eckert

L’ancien secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert a été éliminé dans la 3e circonscription de Meurthe-et-Moselle avec 9,49% des voix. Au second tour, le candidat de La République en marche, Xavier Paluszkiewicz (32,23%), et celui de La France insoumise, Patrice Zolfo (15,91%), qui se disputeront son siège à l’Assemblée.

Ségolène Neuville

Députée socialiste sortante, Sègolène Neuville est, elle aussi, battue dans la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales. L’ancienne secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées de 2014 à 2017 arrive troisième (15,7% des voix) derrière la candidate de La République en marche (22,7%) et la candidate du FN (19,3%).

Pascale Boistard

Dans la première circonscription de la Somme, la défaite est sévère pour Pascale Boistard. L’ancienne secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes puis secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie n’a réuni que 7,06%. Pascale Boistard est devancée par le candidat de La République en marche (34,13%), le candidat de La France insoumise et auteur de Merci patron !, François Ruffin (24,32%), le candidat du FN (15,94%) mais aussi le candidat des Républicains (13,38%).

Juliette Méadel

Juliette Méadel ne termine que cinquième du premier tour dans sa circonscription de Seine-et-Marne. L’ancienne secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes n’obtient que 8,3% des voix derrière la candidate LREM (38,12%) et le candidat de La France insoumise (15,02%), mais aussi derrière l’UDI (12,77%) et le FN (11,11%)

.Kader Arif

Ancien ministre délégué puis secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, Kader Arif n’est pas qualifié pour le second tour, dans la 10e circonscription de Haute-Garonne. Il arrive en cinquième position derrière LREM, La France insoumise, un centriste et un frontiste. Christophe Sirugue

Secrétaire d’Etat à l’Industrie puis secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation, Christophe Sirugue était député sortant de la 5e circonscription de Saône-et-Loire. Il arrive troisième (15,63%), derrière le candidat LREM (30,09%) et le candidat LR (19,66%).

 

François Lamy

Ancien ministre délégué à la Ville dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, député sortant de la 6e circonscription de l’Essonne, François Lamy se présentait dans la 1ère circonscription du Nord, à Lille. Comme beaucoup de candidats socialistes, il a été laminé au premier tour, avec 9,1% des voix, loin derrière Christophe Ittier (LREM) et Adrien Quatennens, candidat de La France insoumise, qualifiés pour le second tour.

Amer, François Lamy a pointé du doigt François Hollande et Manuel Valls, sur Twitter, ajoutant un petit tacle personnel à l’ancien président de la République : « merci pour ces moments ».

Les leaders battus au Royaume Uni démissionnent…..pas en France !

 

 

C’est  la grande différence, dans la plupart des grands pays démocratiques les leaders des formations battues démissionnent et même souvent quittent la politique. Rien à voir avec la France où les leaders restent à vie. Ce qui explique que  la plupart des membres de l’oligarchie exercent des fonctions politiques de 30 à 80 ans ! En France,  ce n’est pas uen fonction d’intérêt générale mais un vrai job ; Lucratif en plus quand on peut cumuler différents mandats et bénéficier de quelques avantages occultes ( voir à cet égard les réticences des parlementaires à diffuser l’état de leur fortune,  à commencer par Bartolone, de gauche mais quand même il y a des limites ! Finalement en France On va retrouver sans doute en 2017 Sarkozy, Hollande , Bayrou, de vieux routiers de la politique usés jusqu’ à la corde par les manouvres d’appareil, sans grande conviction et sans grande vision. Pas étonnant que Marine Lepen qui surfe sur toutes contradictions ramassent la mise alors quelle n’a  strictement aucun programme économique pertinent , au-delà aucun programme politique crédible. N’importe quel jeune aboyeur battrait aujourd’hui nos vieux politiciens usés.. Au Royaume uni Les conservateurs de David Cameron obtenu la majorité absolue et  Devant ce triomphe, le leader du Parti travailliste, Ed Miliband, a démissionné ainsi que les chefs de l’Ukip et des « Lib-Dems » !




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol