Archive pour le Tag 'bâtarde'

Ecotaxe: une décision bâtarde

Ecotaxe: une décision bâtarde

Il faut s’tendre à une décision bâtarde sur u  sujet ressemblant déjà à une cathédrale bancale. En fait cette taxe n’aura aucune incidence sur la politique énergétique, elle se traduira par un renchérissement des coûts de transports répercutés d’abord sur l’utilisateur puis sur le consommateur (en grande partie). Du coup il aurait été tellement plus simple de décider de quelques centimes sur l’ensemble des carburants (TICPE, ancienne TIPP) °. On aurait évité ce dispositif complètement fou et couteux. De toute manière cette réforme sera contestée car le gouvernement ne dispose plus aucune légitimité démocratique pour la décider. L’épineux dossier de l’écotaxe va connaître un tournant décisif la semaine prochaine. C’est ce qu’a annoncé Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie et de l’Energie, mercredi 18 juin lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.  « Nous rendrons nos décisions la semaine prochaine », a simplement fait savoir la ministre. Pour rappel, le gouvernement avait dû geler l’application de cette taxe sur le transport routier, qui devait rapporter plus de 800 millions d’euros par an à l’État, après la fronde des « Bonnets rouges » en Bretagne.   Le quotidien économique Les Echos faisait état il y a une semaine de deux alternatives possibles, qui épargneraient les trajets courts. Le premier scénario prévoirait « une franchise mensuelle kilométrique qui varierait selon le poids et la pollution émise par le camion » et son objectif serait de « réduire le poids de l’écotaxe » pour les camions effectuant des petits trajets, rapportait le journal. La deuxième possibilité évoquée épargnerait également les trajets courts, avec une « réduction drastique du réseau taxé qui ne concernerait plus que les grands axes et serait ramené de 15.000 à 4.000 km », précisait le journal. A son arrivée à la tête du ministère de l’Ecologie en avril, Ségolène Royal a plaidé pour une « remise à plat » de l’écotaxe, dans l’attente des conclusions de la mission parlementaire sur le sujet.

Leonarda: Hollande : une décsion bâtarde et hypocrite

Leonarda: Hollande : une décsion bâtarde et hypocrite

 

Comme d’habitude Hollande n’a pas tranché, il faut dire qu’il avait l’opinion publique contre lui pour annuler l’expulsion. Du coup  une décision bâtarde qui autorise Leonarda à rester mais sans sa famille. En outre, il ne pouvait déjuger Valls, le seul ministre populaire de ce gouvernement. Du coup Hollande mécontente tout le monde. « Si elle en fait la demande, compte tenu des circonstances (…) un accueil lui sera réservé (en France), et à elle seule », a tranché le chef de l’Etat, seul face à une caméra sous les ors de la Salle des fêtes de l’Elysée.   »Le geste du Président est un geste de générosité pour Leonarda mais la famille ne reviendra pas… », a martelé le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans une interview au JDD. La proposition présidentielle a été immédiatement repoussée par l’adolescente de 15 ans depuis le Kosovo. « Je n’irai pas seule en France, je n’abandonnerai pas ma famille », a répliqué Leonarda Dibrani, soulignant qu’elle n’était « pas la seule à devoir aller à l’école » parmi ses cinq frères et sœurs expulsés avec ses parents une dizaine de jours plus tôt. Seconde annonce présidentielle : les arrestations d’enfants dans le cadre scolaire seront désormais « prohibées » quelles qu’en soient les circonstances, à l’intérieur ou hors des établissements. M. Valls a adressé samedi soir aux préfets une circulaire en ce sens. Désormais, la « protection » du cadre scolaire « s’étend au temps périscolaire et aux activités organisées par les structures destinées à l’accueil collectif des mineurs », selon le texte de cette instruction transmis à l’AFP. Mais la démonstration d’ascendant présidentiel a été mise à mal par le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, en personne. « Tous les enfants de la famille de Leonarda (doivent pouvoir) finir leurs études en France accompagnés de leur mère », a-t-il déclaré à l’AFP. Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon qui avait « exigé » la démission de Manuel Valls, a jugé d’une « cruauté abjecte » le fait de sommer une jeune collégienne de « choisir entre vivre en famille ou revenir seule en France poursuivre ses études ». Le chef de l’Etat a commis une « grave faute politique et morale », a renchéri le Parti communiste. « C’est inhumain, indécent et illégal », a ajouté l’association la Voix des Rroms. François Hollande « a porté un coup terrible à l’autorité de l’Etat », a affirmé le président de l’UMP Jean-François Copé. François Fillon (UMP) a « regretté l’indécision caricaturale » de M. Hollande qui, « à force de chercher des synthèses, apparaît ambigu face à l’immigration irrégulière et lâche par rapport à une adolescente condamnée à choisir entre la France et sa famille ».   »Les critiques ne m’atteignent pas », affirme pour sa part M. Valls au JDD après des jours de polémiques et de manifestations. « Je ne répondrai pas aux attaques stériles », ajoute-t-il. « Quand elles viennent de notre propre camp, je le déplore, car cela nous affaiblit collectivement ».   »Rien ne me détournera de mon cap », conclut-il.  Des milliers de lycéens ont manifesté jeudi et vendredi pour réclamer le retour de la collégienne ainsi que celui de Khatchik Kachatryan, un élève arménien de 19 ans expulsé il y a une semaine. Quelque 500 lycéens parisiens sont encore descendus dans la rue samedi, malgré le début des vacances scolaires.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol