Archive pour le Tag 'baisse'

Page 3 sur 56

Ukraine : les bourses en baisse l’or en hausse

Ukraine : les bourses en baisse l’or en hausse

 

La  dernière déclaration de Poutine affirmant qu’il obtiendrait par tous les moyens y compris  l’écrasement de l’Ukraine sur toutes les revendications a fortement inquiété les acteurs économiques. Personne ne sait en effet jusqu’où pourra aller cette guerre compte tenu du fol entêtement du dictateur russe. Ainsi  lvedette Nikkei chutait de 3,03% à 25.197,50 points peu après 01H00 GMT (2 heures, heure française), tandis que l’indice élargi Topix lâchait 2,91% à 1.791,25 points.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a ainsi frôlé les 140 dollars dimanche vers 23H00 GMT (minuit, heure française), proche de son record absolu de 147,50 dollars atteint en juillet 2008,.p arallèlement toutes les matières premières s’envolent également y compris des denrées alimentaires.

 

Outre le prix de l’énergie, celui du blé et du maïs explosent. Vendredi, le premier a augmenté de 7,92% à 412 euros la tonne, le second 6,33% à 403 euros la tonne, battant eux aussi des records sur le marché européen. L’Ukraine étant un pays central dans l’approvisionnement de matières premières agricoles. Du côté des métaux, le nickel a dépassé la barre des 30.000 dollars la tonne, une première depuis 2008.

Seng cédait 3,59% à 21.118,16 points, à l’unisson des marchés financiers mondiaux. La place hongkongaise avait déjà cédé 2,54% vendredi à la suite du bombardement de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d’Europe. L’indice Hang Seng a perdu 3,8% sur l’ensemble de la semaine dernière.

Comme souvent, Les investisseurs se réfugient sur l’or . Le métal précieux a atteint un pic de 2.000,86 dollars l’once, son plus haut niveau depuis septembre 2020.

Covid France 7 mars 2022, baisse : +45.328 contaminations en 24h

Covid France 7mars 2022, baisse : +45.328  contaminations en 24h

Dimanche 6 mars toujours la tendance à la baisse, on enregistre +45.328 en 24h 139.275 morts au total, +32 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.237 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 111.038 (+32 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,63 le taux d’incidence à 538,21 et la tension hospitalière à 41,1 %. Le taux de positivité est à 19,8 %.

La France compte actuellement 22.253 (+57) personnes hospitalisées et 2.079 (+4) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 4.498 (+5) hospitalisées, 472 (0) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Grand Est : 1.860 (-13) hospitalisés, 179 (+2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.916 (-6) hospitalisés, 177 (-3) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.468 (-6) hospitalisés, 217 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.355 (+2) hospitalisé, 232 (+1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Bretagne: 951 (+9) hospitalisés, 66 (+2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 1.292 (+8) hospitalisés, 96 (+1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.678 (+16) hospitalisés, 146 (+2) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 693 (-2) hospitalisés, 71 (0) en réanimation et 0 décès en 24h
  • Occitanie: 1.989 (+31) hospitalisés, , 190 (+1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 832 (+9) hospitalisés, 68 (+2) en réanimation et 0 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 927 (+3) hospitalisés, 76 (0) en réanimation et 0 décès en 24h

 

Covid: baisse des hospitalisations

Covid: baisse des hospitalisations

 

La France compte actuellement 22.196 (-447) personnes hospitalisées , soit 3000 de moins que la semaine derrière. Et 2.075 (-78) malades en réanimation. 

La veille, le chiffre était de 22.643 personnes hospitalisées. Les services de soins critiques accueillaient 2.075 malades (dont 55 admissions), 400 de moins que le samedi précédent.

Chômage zone euro : à 6,8% en baisse

Chômage zone euro : à 6,8% en baisse 

 

Le taux de chômage de la zone euro a atteint en janvier son plus bas niveau historique, à 6,8% de la population active, en baisse de 0,2 point par rapport au mois précédent, d’après Eurostat .La France se situe à 7,3 %.

. Sur un an, en janvier, le chômage a baissé de 1,4 point dans la zone euro et de 1,3 point dans l’UE. Quelque 13,35 millions d’hommes et de femmes restaient cependant sans emploi dans l’UE, dont 11,23 millions dans la zone euro, selon Eurostat. La guerre en Ukraine, susceptible de pénaliser l’activité, jette une ombre sur les perspectives des prochains mois.

Bruxelles prévoit pour l’instant 4% de croissance du PIB en 2022, mais cette prévision devrait être abaissée lors d’une nouvelle estimation au printemps. Parmi les pays membres de l’UE, les taux de chômage les plus élevés en janvier ont été enregistrés en Espagne (11,2%), en Grèce (10,4%) et en Italie (8%). En France, 7,3% de la population active était au chômage, contre 3,5% en Allemagne. La République tchèque (1,9%) et la Pologne (2,8%) affichaient les plus

Note de la Russie en baisse ( agence S&P)

Note de la Russie en baisse ( agence S&P)

S&P avait déjà placé la note de la dette à long terme en monnaie étrangère de la Russie dans la catégorie des investissements spéculatifs la semaine dernière, mais l’a fait descendre jeudi de huit crans supplémentaires. Les deux autres grandes agences de notation Fitch et Moody’s, ont, elles, rétrogradé la Russie dans la catégorie des placements spéculatifs mercredi.

S&P décidera dans les prochaines semaines si elle abaisse ou non de nouveau la dette de la Russie «une fois qu’il y aura plus de clarté sur la capacité technique et/ou la volonté du gouvernement d’honorer ses obligations de dette en totalité et en heure».

Covid France 3 mars 2022: baisse avec 57 697 contamination en 24 heures

Covid France mercredi 3 mars 2022: baisse avec 57 697 contamination en 24 heure

Baisse aussi dans les hôpitaux français, où 23.840 sont encore hospitalisés ce mercredi, contre 24.437 la veille. 1249 patients ont été hospitalisés lors des dernières 24 heures. 2329 personnes sont admises dans les services de soins critiques contre 2408 mardi. 165 morts sont également à déplorer dans les hôpitaux français.

Covid France 2 mars 2022 : baisse des hospitalisations

Covid France 2 mars 2022 : baisse des hospitalisations

Lundi 1er mars 2022 : Baisse avec 24.437 personnes  hospitalisées ce mardi contre 25.079 la veille. 1330 patients ont été admis lors des dernières 24 heures. 2408 personnes étaient également admises dans les services de soins critiques ce mardi, contre 2456 lundi. 200 morts sont également à déplorer dans les hôpitaux français. 79.794 nouveaux cas ont été détectés.

Sondage présidentielles : baisse des concurrents de Macron

Selon un sondage Ifop pour LCI, Paris Match et Sud Radio, Emmanuel Macron profite électoralement de la crise ukrainienne avec 28 % des intentions de vote (plus 2 %).

Loin derrière, Marine Le Pen maintient sa deuxième position et est crédité de 16% des intentions de vote (-0,5) quand son rival nationaliste, Éric Zemmour, chute au premier tour, avec 14% (-1,5).

La candidate Les Républicains Valérie Pécresse continue de s’éloigner du podium. La Francilienne est créditée de 13% et perd un point. À gauche, l’insoumis Jean-Luc Mélenchon obtient 10,5% et enregistre une légère baisse (-0,5) tandis que l’écologiste Yannick Jadot reste stable (5%) comme la candidate socialiste Anne Hidalgo (2,5%). Le communiste Fabien Roussel baisse légèrement (3,5% ; -0,5) tout comme Christiane Taubira qui obtient 1,5% (-0,5%).

Covid France 1er mars 2022 : en baisse,13 483 contaminations en 24 heures

Lundi 28 février 2022: 13.483 contaminations ces dernières 24h.

On recense ce lundi 28 février 2022, +232 morts en 24h soit 138.367 au total. Le nombre total de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.155 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 110.212 (+232 en 24h). 53.211.448 personnes sont totalement vaccinées contre la covid-19 en France.

Covid France 28 février 2022 : baisse avec 42 600 cas en 24 heures

Covid France 28 février 2022 : baisse avec 42 600 cas en 24 heures

On enregistre ce dimanche 27 février 2022 baisse avec 42 600 cas en 24 heures ,

138.135 morts au total, +76 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.155 (+24) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 109.980 (+52 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,57 le taux d’incidence à 645,99 et la tension hospitalière à 49,2 %. Le taux de positivité est à 18,8 %.

La France compte actuellement 25.277 (+13) personnes hospitalisées et 2.491 (+7) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 5.061 (+6) hospitalisées, 530 (+2) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Grand Est : 2.112 (-6) hospitalisés, 214 (-1) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.208 (-28) hospitalisés, 209 (+4) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.906 (+13) hospitalisés, 277 (0) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.706 (+8) hospitalisé, 296 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Bretagne: 1.038 (-7) hospitalisés, 69 (+1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Normandie : 1.386 (+5) hospitalisés, 96 (+2) en réanimation et 0 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.920 (-6) hospitalisés, 175 (-2) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 809 (+4) hospitalisés, 78 (+5) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Occitanie: 2.248 (0) hospitalisés, , 238 (-8) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 902 (+4) hospitalisés, 83 (+2) en réanimation et +1 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.048 (0) hospitalisés, 103 (+2) en réanimation et +3 décès en 24 h.

Covid France 28 février 2022 : baisse avec 42 600 cas en 24 heures

Covid France 28 février 2022 : baisse avec 42 600 cas en 24 heures

On enregistre ce dimanche 27 février 2022 baisse avec 42 600 cas en 24 heures ,

138.135 morts au total, +76 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.155 (+24) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 109.980 (+52 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,57 le taux d’incidence à 645,99 et la tension hospitalière à 49,2 %. Le taux de positivité est à 18,8 %.

La France compte actuellement 25.277 (+13) personnes hospitalisées et 2.491 (+7) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 5.061 (+6) hospitalisées, 530 (+2) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Grand Est : 2.112 (-6) hospitalisés, 214 (-1) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.208 (-28) hospitalisés, 209 (+4) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.906 (+13) hospitalisés, 277 (0) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.706 (+8) hospitalisé, 296 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Bretagne: 1.038 (-7) hospitalisés, 69 (+1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Normandie : 1.386 (+5) hospitalisés, 96 (+2) en réanimation et 0 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.920 (-6) hospitalisés, 175 (-2) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 809 (+4) hospitalisés, 78 (+5) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Occitanie: 2.248 (0) hospitalisés, , 238 (-8) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 902 (+4) hospitalisés, 83 (+2) en réanimation et +1 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.048 (0) hospitalisés, 103 (+2) en réanimation et +3 décès en 24 h.

Covid France 26 février 2022 : baisse avec 58 138 nouveaux cas encore 24 heures

Covid France 26 février 2022 : baisse avec 58 138 nouveaux cas encore 24 heures

 

vendredi 25 février 2022 , baisse avec 58 138 nouveaux cas encore 24 heures

On recense ce vendredi 25 février 2022 137.958 morts au total, +188 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.121 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 109.837 (+188 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,57 le taux d’incidence à 719,21 et la tension hospitalière à 50,3 %. Le taux de positivité est à 18,7 %.

La France compte actuellement 25.484 (-634) personnes hospitalisées et 2.546 (-110) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 5.110 (-116) hospitalisées, 538 (-19) en réanimation et +28 décès en 24h
  • Grand Est : 2.134 (-30) hospitalisés, 220 (-11) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.255 (-78) hospitalisés, 215 (-16) en réanimation et +17 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.922 (-57) hospitalisés, 279 (-9) en réanimation et +23 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.724 (-63) hospitalisé, 306 (-12) en réanimation et +21 décès en 24h
  • Bretagne: 1.028 (-23) hospitalisés, 72 (+2) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Normandie : 1.400 (-43) hospitalisés, 99 (-3) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.944 (+5) hospitalisés, 184 (-9) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 802 (-46) hospitalisés, 70 (-8) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Occitanie: 2.258 (-54) hospitalisés, , 249 (-12) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 921 (-33) hospitalisés, 86 (-3) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.061 (-72) hospitalisés, 103 (-8) en réanimation et +10 décès en 24h

 

Covid France 25 février 2022 : baisse avec 66 732 nouveaux cas en 24 heures

Covid France 25 février 2022 : baisse avec 66 732 nouveaux cas en 24 heures

 

Jeudi 24 février , on enregistre

-encore +66.732 nouveaux cas confirmés en 24h.

- 137.770 morts au total, +281 morts supplémentaires.

- Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.121 (+84) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 109.649 (+197 en 24h).

- Le taux de reproductivité R est de 0,57 le taux d’incidence à 762,72 et la tension hospitalière à 52,5 %. Le taux de positivité est à 22,4 %.

- La France compte actuellement 26.118 (-763) personnes hospitalisées et 2.656 (-97) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 5.226 (-117) hospitalisées, 557 (-11) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Grand Est : 2.164 (-81) hospitalisés, 231 (-1) en réanimation et +24 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.333 (-71) hospitalisés, 231 (-16) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.979 (-103) hospitalisés, 288 (-17) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.787 (-87) hospitalisé, 318 (-18) en réanimation et +23 décès en 24h
  • Bretagne: 1.051 (-7) hospitalisés, 70 (-6) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 1.443 (-12) hospitalisés, 102 (+3) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.939 (-42) hospitalisés, 193 (-9) en réanimation et +27 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 848 (-47) hospitalisés, 78 (-3) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Occitanie: 2.312 (-53) hospitalisés, , 261 (-16) en réanimation et +23 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 954 (-52) hospitalisés, 89 (-1) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.133 (-39) hospitalisés, 111 (+1) en réanimation et +10 décès en 24h

 

Covid France 24 février 2022 : baisse, avec 66 833 cas 24 heures

Covid France 24 février 2022 : baisse, avec 66 833 cas 24 heures

 Mercredi 23 février : baisse confirmer avec encore +66.833 en 24h.

On enregistre : 137.489 morts au total, +212 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.037 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 109.452 (+212 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,57 le taux d’incidence à 832,69 et la tension hospitalière à 54,4 %. Le taux de positivité est à 17,0 %.

La France compte actuellement 26.881 (-685) personnes hospitalisées et 2.753 (-89) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 5.343 (-203) hospitalisées, 568 (-32) en réanimation et +36 décès en 24h
  • Grand Est : 2.245 (-49) hospitalisés, 232 (+4) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.404 (-3) hospitalisés, 247 (-7) en réanimation et +14 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.082 (-153) hospitalisés, 305 (-17) en réanimation et +24 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.874 (-73) hospitalisé, 336 (-8) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Bretagne: 1.058 (-2) hospitalisés, 76 (-5) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Normandie : 1.455 (+44) hospitalisés, 99 (+4) en réanimation et +17 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.981 (-54) hospitalisés, 202 (-4) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 895 (-28) hospitalisés, 81 (-4) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Occitanie: 2.365 (-54) hospitalisés, , 277 (-3) en réanimation et +25 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 1.006 (-2) hospitalisés, 90 (-1) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.172 (-65) hospitalisés, 110 (-10) en réanimation et +11 décès en 24h

Covid France 22 février 2022 : baisse avec 17 000 nouveaux cas

La baisse se confirme encore ce lundi 21 février 2022: +17.195 nouveaux cas confirmés en 24h.

On recense ce lundi 21 février 2022 : 132.662 morts au total, +282 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 23.708 (-1) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 108.954 (+283 en 24h). 

Le taux de reproductivité R est de 0,59 le taux d’incidence à 884,35 et la tension hospitalière à 57,4 %. Le taux de positivité est à 20,0 %.

La France compte actuellement 28.383 (-260) personnes hospitalisées et 2.905 (-18) malades en réanimation.

Bilan des régions :

Ile-de-France : 5.659 (-109) hospitalisées, 613 (-4) en réanimation et +40 décès en 24h

  • Grand Est : 2.382 (-43) hospitalisés, 239 (-1) en réanimation et +37 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.463 (-14) hospitalisés, 260 (-7) en réanimation et +27 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.310 (-43) hospitalisés, 315 (+2) en réanimation et +27 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 3.086 (+33) hospitalisé, 356 (+5) en réanimation et +38 décès en 24h
  • Bretagne: 1.060 (+5) hospitalisés, 76 (0) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Normandie : 1.484 (-35) hospitalisés, 99 (-5) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 2.130 (-24) hospitalisés, 219 (-5) en réanimation et +30 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 940 (-5) hospitalisés, 84 (0) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Occitanie: 2.495 (-28) hospitalisés, , 301 (+1) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 1.014 (+4) hospitalisés, 92 (+3) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.280 (-20) hospitalisés, 114 (-8) en réanimation et +15 décès en 24h

 

Covid France 21 février 2022 : en baisse avec 59 000 cas en 24 heures

Covid France 21 février 2022 : en baisse avec 59 000 cas en 24 heures

 

En baisse dimanche 20 février 2022 avec +59.003 en 24h

On recense ce dimanche 20 février 2022 132.380 morts au total, -4.214 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 23.709 (-4.293) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 108.671 (+79 en 24h)

Le taux de reproductivité R est de 0,59 le taux d’incidence à 946,97 et la tension hospitalière à 57,8 %. Le taux de positivité est à 21,5 %.

La France compte actuellement 28.643 (+11) personnes hospitalisées et 2.923 (+5) malades en réanimation

La situation des régions :

  • Ile-de-France : 5.768 (+12) hospitalisées, 617 (+5) en réanimation et +5 décès en 24h 
  • Grand Est : 2.425 (-5) hospitalisés, 240 (-3) en réanimation et +12 décès en 24h 
  • Hauts de France : 2.477 (-10) hospitalisés, 267 (+3) en réanimation et +6 décès en 24h  
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.353 (-11) hospitalisés, 313 (-4) en réanimation et +10 décès en 24h 
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 3.053 (-3) hospitalisé, 351 (-4) en réanimation et +12 décès en 24h 
  • Bretagne: 1.055 (+5) hospitalisés, 76 (0) en réanimation et +2 décès en 24h 
  • Normandie : 1.519 (+10) hospitalisés, 104 (+1) en réanimation et 0 décès en 24h 
  • Nouvelle-Aquitaine : 2.154 (+15) hospitalisés, 224 (+5) en réanimation et +3 décès en 24h 
  • Pays de la Loire : 945 (-3) hospitalisés, 84 (-1) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Occitanie: 2.523 (0) hospitalisés, , 300 (-2) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 1.010 (+6) hospitalisés, 89 (+1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.300 (-9) hospitalisés, 122 (+3) en réanimation et +13 décès en  24h

Covid France 20 février 2022 : baisse mais encore 76 638 cas en 24 heures

  • Covid France 20 février 2022 : baisse mais encore 76 638 cas en 24 heures 
  • 7.052.362 cas de contaminations au total dont au moins +76.638 ces dernières 24h. On recense ce samedi 19 février 2022, +148 morts en 24h soit 136.594 au total. Le nombre total de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.002 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 108.592 (+148 en 24h). 53.105.746 personnes sont totalement vaccinées contre la covid-19 en France.

Une baisse du chômage un peu en trompe-l’œil

Une baisse du chômage un peu en trompe-l’œil

 

On ne peut évidemment que se réjouir d’une baisse du chômage dont rendent compte les indicateurs. Mais une baissequi se situe  encore au-dessus de la moyenne des pays de l’union européenne. Par ailleurs, il convient de la relativiser du fait du moindre nombre d’actifs. En outre, environ 400 000 personnes ont décidé de quitter le statut de salarié pour celui de micro entrepreneur. Beaucoup viennent des filières très affectées par la pandémie notamment l’hôtellerie et le tourisme. À noter aussi l’augmentation assez significative des effectifs d’apprentissage. Enfin cette reprise de l’emploi est aussi portée par une forte reprise de la croissance en 2021 mais qui compense à peine la chute de 2020 ; de sorte qu’en réalité fin 2021 on se retrouve à peu près au niveau économique de fin 2019. Pour 2022 et les années suivantes, la croissance va nettement ralentir et les emplois avec.

L’indicateur calculé au sens du Bureau international du travail (BIT) a donc très nettement reculé au quatrième trimestre 2021, de 0,6 point, pour s’établir à 7,4 % de la population active, selon l’Insee. Le taux de chômage s’affiche désormais inférieur de 0,8 point par rapport à fin 2019. Mais surtout, il renoue avec son plus bas niveau depuis 2008 – si l’on excepte la baisse en trompe-l’œil du printemps 2020, provoqué par le premier confinement.

Cette baisse, deux fois plus forte que ce que prévoyait l’Insee, s’explique par « deux raisons d’ampleur comparable », estime Sylvain Larrieu, chef de la division synthèse et conjoncture du marché du travail de l’institut. « D’une part, les créations d’emplois ont été plus dynamiques qu’anticipé, tirées par les contrats courts et l’intérim en fin d’année. D’autre part, il y a un peu moins d’actifs sur le marché du travail », souligne-t-il.

 

Covid France 19 février 2022 : : baisse mais 29.194 personnes encore hospitalisées

Covid France 19 février 2022 : : baisse mais 29.194 personnes encore hospitalisées

Globalement la baisse continue. Le nombre de contaminés n’est plus significatif compte tenu de la chute des contrôles.L’épidémie continue de sévir en France. Ces dernières 24 heures en France, 273 personnes sont mortes du Covid, selon Santé publique France. 29.194 malades sont hospitalisés, dont 1795 depuis la veille. 2970 patients sont traités en services de soins critiques – parmi eux, 196 sont arrivés ce vendredi. Si on observe une tendance à la baisse chez les patients hospitalisés atteints du Covid, en réanimation et dans le nombre de contaminations, le nombre de morts demeure stable.

Enseignement: Baisse du niveau scolaire , catastrophe économique notamment à cause des maths

Baisse du niveau scolaire : une véritable catastrophe économique notamment à cause des maths

 

À l’occasion du classement Timms, le classement international qui mesure les performances des élèves de quatrième et de CM1, la France arrive en dernière position de tous les pays de l’Union européenne en CM1 et en avant dernière position pour le niveau des élèves de quatrième, juste devant la Roumanie.

 

La baisse en mathématiques au lycée constitue véritable catastrophe scolaire pour l’économiste Nicolas Bouzou.

 

Tribune

Alors qu’elles sont la voie royale vers des écoles prestigieuses comme HEC ou l’Essec, les classes préparatoires économiques et commerciales ont perdu 9% de leurs effectifs l’an passé selon l’association des professeurs de la filière. C’est très inquiétant, si l’on comprend les causes de cette baisse et cela devrait même faire l’objet d’une vraie prise de conscience politique.

Que les effectifs en classe prépa diminuent en soi, ce n’est pas forcément un drame. Mais si on regarde pourquoi ça baisse, on se rend compte que c’est lié au tarissement du nombre d’élèves qui étudient les mathématiques au lycée, conséquence directe de la réforme du baccalauréat qui a abouti à une diminution du nombre d’élèves formés en mathématiques. Les maths étant sortis du tronc commun, il y a des élèves qui arrêtent les maths en seconde.

L’effet est doublement négatif. On a à la fois de moins en moins d’élèves en mathématiques, mais on a également une diminution du niveau des élèves en mathématiques. Et là, les chiffres sont absolument catastrophiques. Dans le dernier classement Timms, le classement international qui mesure les performances des élèves de quatrième et de CM1, la France arrive en dernière position de tous les pays de l’Union européenne en CM1 et en avant dernière position pour le niveau des élèves de quatrième, juste devant la Roumanie.

Si on regarde le fameux classement Pisa, qui est lui aussi très connu, on voit également une baisse très forte du niveau de nos élèves, y compris celui des meilleurs, dont la situation devient incroyablement inégalitaire et critique en maths.

Cette raréfaction des talents en mathématiques est un drame absolu, parce que l’on est au cœur de la troisième révolution industrielle, celle du numérique, de la robotique, de l’intelligence artificielle… Ce que l’on veut en France, c’est essayer de produire des innovations dans ces secteurs. D’ailleurs, c’est tout l’objet du programme France 2030 qui a été présenté il y a quelques semaines par le président de la République.

Le problème, c’est qu’on ne peut pas produire des innovations radicales sans avoir des scientifiques. On ne peut pas être bon dans le domaine de l’innovation si on n’a pas des gens qui sont très bien formés en mathématiques. Cela a été le cas en France il y a quelques années, mais ça ne l’est plus aujourd’hui. Il faut malheureusement regarder la réalité en face.

La réalité, c’est que la France est devenue un pays sous-développé en mathématiques et que cela pourrait se traduire par une économie elle-même sous-développée. La baisse du niveau en maths est aggravée par les écarts de dotation entre l’université et les classes préparatoires. La diminution des budgets dans l’enseignement supérieur, qui est catastrophique en France, a abouti à une dégradation du niveau de nos universités, y compris en sciences.

12345...56



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol