Archive pour le Tag 'baisse des'

Etats-Unis : l’inflation en hausse … Et baisse des taux repoussée ?

Etats-Unis : l’inflation en hausse 

L’inflation persiste et même progresse aux États-Unis repoussant sans doute à plus loin les perspectives de diminution des taux d’intérêt . En effet, la hausse des prix à la consommation a donc été de 3,2% le mois dernier sur un an contre 3,1% en janvier, selon l’indice CPI publié mardi par le département du Travail.  De quoi refroidir l’enthousiasme des partisans d’une baisse des taux d’intérêt non seulement de la banque centrale américaine mais aussi d’autres banques centrales comme la banque centrale européenne.

 

Ce regain d’inflation ne constitue pas une bonne nouvelle pour les taux d’intérêts américains.En effet, la banque centrale américaine, la Fed, qui mène la lutte contre l’inflation, se réunit la semaine prochaine, les 19 et 20 mars. Elle devrait peu se réjouir de cette évolution défavorable et la a perspective d’une baisse des taux pourrait être en effet repoussée en juin

D’autant qu’après avoir relevé ses taux depuis mars 2022, jusqu’à 5,25%-5,50%, elle envisage désormais de les abaisser, ce qui devrait rendre le crédit plus accessible, et redonner un peu de marge de manœuvre financière aux ménages et aux entreprises. Tout rebond des prix risque donc de retarder le moment auquel les taux commenceront à baisser. L’inflation a été réduite des deux tiers depuis son sommet à 9,1% en juin 2022. Mais elle reste trop élevée pour la Fed, qui vise désormais les 2%, objectif qu’elle pense atteindre en 2026.

 

Logement: légère baisse des taux mais prix inaccessibles

Logement: légère baisse des taux mais prix inaccessibles

Une légère baisse des taux d’emprunt pour l’acquisition immobilière mais toutefois encore autour de 4 %. Une baisse nettement insuffisante pour relancer le logement qui s’enfonce de plus en plus dans la crise. Par ailleurs les prix eux semblent relativement figés et se maintiennent à des niveaux inaccessibles pour nombre de candidats à l’accession à la propriété. Une crise conjoncturelle qui s’ajoute donc à une crise plus structurelle liée à la folle envolée des prix depuis 10 à 20 ans.

Après deux années de progression rapide, le taux moyen avait atteint un pic en décembre, mais l’augmentation avait déjà commencé à s’infléchir (+2 points de base). Une inflexion de la hausse qui s’est accompagnée, à partir de l’automne, d’une reprise de l’offre de crédit immobilier, notamment de la part des banques commerciales, grâce à une profitabilité retrouvée sur ces crédits. Le problème aujourd’hui se situe davantage du côté de l’offre, la hausse des taux, combinée à la faible correction sur les prix courants et aux critères d’octroi du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), ont désolvabilisé une partie des ménages.

En 2023, selon les chiffres de la Banque de France (déblocage des fonds), la production a chuté de 40 % en 2023, à 129 milliards d’euros, un plus bas depuis 2014.

Selon les prévisions de l’Observatoire, le taux moyen devrait atteindre 3,25% au quatrième trimestre, soit un gain de 100 points de base en un an, et poursuivre une décrue plus lente en 2025.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol