Archive pour le Tag 'Aurore'

Aurore Bergé, « on a été élus pas les Français » !

Aurore Bergé, « on a été élus pas les Français » !

En réponse à la vague de contestation concernant la politique économique du gouvernement et en particulier les accords commerciaux CETA  et Mercosur, la députée Aurore Bergé s’indigne. Pour l’instant on n’a pas constaté de violence physique mais il est vrai que plusieurs permanences des députés de la majorité ont été murées. Aurore Bergé conteste ces actions en ressortant l’argumentation de la légitimité juridique de ces élus. Une légitimité qui ne peut être contestée mais il faut bien convenir que pour ces élections parlementaires une chèvre aurait été élu. Cela relativise donc le concept de légitimité juridique « Nous ne sommes pas entrés par effraction, nous avons été choisis par les Français », a également expliqué l’élue. Il y a aussi de la part de la jeune élue une forme d’hystérie dation de la problématique, un peu d’ailleurs comme procède Macon. L’intéressé indique en effet que des députés auraient été victimes de tirs à l’arme réelle en pleine rue ! Un peu la même dialectique que celle qui a été utilisée pour discréditer le mouvement des gilets jaunes. Point en plus Aurore Bergé indique qu’elle a elle-même été témoin de ces attaques par arme. De toute violence la jeune députée perd son sang-froid et déraille y compris en contestant le droit à la presse de diffuser la liste des députés qui ont voté en faveur du CETA.

Pour Aurore Bergé, « on cherche à générer un sentiment de peur parmi les parlementaires », soulignant que ces violences étaient inacceptables.  Par la suite, l’élue n’a pas hésité à pointer du doigt une partie violente des manifestants gilets jaunes, mobilisés depuis novembre dernier.

« Je ne sais pas si ce mouvement violent et radical dans ses méthodes est encore un mouvement social. J’ai vu mes collègues subir des attaques, des voitures personnelles brûlées, des tirs à l’arme réelle en pleine rue, et des enfants assistent à ça. C’est dangereux pour la démocratie », analyse-t-elle.

Pendant deux ans, des parlementaires laissent croire cela et donnent des arguments, ils chauffent à blanc. Je considère qu’à partir du moment où il se passe cela contre les parlementaires, journalistes ou magistrats, il y a une responsabilité, c’est mauvais pour tout le monde. »

Également pointé du doigt, un blog de Mediapart qui reprenant une liste complète des députés qui ont voté en faveur du CETA, publiant les adresses des permanences et qui selon elle incitait à la violence.

« Rien ne légitime la violence, on a le droit de débattre mais pas de contraindre par la force. Nous avons été élus et avons travaillé sur le Ceta et nous avons le droit d’avoir des divergences en démocratie. Nous ne sommes pas entré par effraction, nous avons été choisis par les Français». En tout cas pas choisi pour faire cette politique politique la !

.

 » La redevance télé pour tout le monde » (Aurore Bergé -LREM)

 

La jeune députée aux dents longues, Aurore Bergé (qui n’a vécu que dans les milieux politiques), transfuge des républicains aujourd’hui à la république en marche ne manque pas de culot en affirmant la nécessité pour tous les Français de payer la taxe audiovisuelle même pour ceux qui ne possèdent pas de radio ou de télévision. La très libérale députée propose en outre que les chaînes publiques se débarrassent de la publicité. Une publicité qui sera évidemment récupérée par les chaînes et les radios privées. Un bel exemple de néo libéralisme : faire payer la masse même si ce n’est pas justifié et parallèlement permettre au privé de récupérer la manne de la pub. On objectera que ce n’est pas forcément le rôle de l’audiovisuel public de faire de la pub. Ceci étant  tant qu’on ne pourra pas réformer de manière substantielle le fonctionnement des radios et télés publiques les ressources seront toujours insuffisantes puisque pour l’essentiel tout est mangé en fonctionnement. En fait l’objectif pour la députée qui propose ces mesures est de récupérer 100 millions d’impôts supplémentaires. Le reste est littérature car il est clair qu’avec l’énorme offre d’information et de distraction,  on peut facilement se passer des chaînes publiques  et même de télévision  Notons que ce montant de la redevance, est de 139 euros.

Wauquiez, « le désert de la pensée » (Aurore Bergé)

Wauquiez,  « le désert de la pensée » (Aurore Bergé)

.

Si « Macron est le désert de l’âme », pour le futur responsable des Républicains, « Wauquiez, est  le désert de la pensée « pour Aurore Berger. Une réponse à la mesure de l’attaque de Wauquiez contre Macon. Réplique d’autant plus pertinente que Wauquiez ne se caractérise pas par une grande intelligence et un grand charisme ;  au surplus il rivalise de démagogie avec le Front National. L’intéressé déclare par exemple que pôle  l’emploi invite les chômeurs à profiter de leurs indemnités. Une déclaration à la fois scandaleuse et injuste. Certes on  conviendra peut-être qu’une minorité peut s’installer dans le chômage, on conviendra aussi que Pôle emploi  est loin d’être efficace en matière d’ ’insertion professionnelle. Pour autant se laisser aller à de tels propos témoigne de la dérive droitière de Wauquiez à la pêche aux voix les plus radicales de son parti et ailleurs. Certes on peut aussi  convenir que parfois Macron se laisse enivrer par  le parfum pouvoir mais de là à considérer qu’il n’a pas d’âme relève de l’excès donc d du dérisoire, de l’insulte également Invité par le Journal du Dimanche (JDD) à dresser le portrait du chef de l’Etat, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a livré un portrait au vitriol, dénonçant « la morgue » d’un président qui n’est selon lui « guidé que par l’ambition personnelle » et qui « oppose les générations et divise les Français ». « Bien sûr que chez tout politique l’ego est surdilaté, mais lui est passé de l’autre côté du miroir », écrit également celui qui affrontera le « juppéiste » Maël de Calan et la « filloniste » Florence Portelli lors du scrutin interne de décembre. Laurent Wauquiez a enfoncé le clou à la mi-journée lors du Grand Jury LCI/Le Figaro/RTL, décrivant un « petit président arrogant et capricieux » auquel il reproche une absence de « vision de la France ».Chritophe Castaner a ainsi accusé sur Twitter Laurent Wauquiez de se faire le porte-voix des idées du Front national. Dans un tweet publié dans la nuit de samedi à dimanche reprenant le lien vers le portrait du chef de l’Etat par Laurent Wauquiez dans l’hebdomadaire dominical, titré « Macron, c’est le désert de l’âme », le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement note : « Quand d’autres ne sont que la desserte de l’âme FN ». Le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, a quant à lui évoqué des propos « grotesques », relevant de la « caricature », lors de l’émission Questions politiques de France Inter, franceinfo et Le Monde. Pour l’ex-écologiste, député LREM de Loire-Atlantique, Laurent Wauquiez « essaie de faire un peu du Trump à la française (même si) Monsieur Trump avait au moins pour lui d’avoir une réussite économique personnelle. » Laurent Wauquiez, « c’est Nicolas Sarkozy sans les idées », a poursuivi François De Rugy. « Au moins Nicolas Sarkozy, il fallait lui reconnaître une chose, il avait des idées, il faisait des propositions. Elles sont où les propositions de Monsieur Wauquiez ? », a également dit François de Rugy. La députée des Yvelines Aurore Bergé, porte-parole du groupe La République en marche (LREM) à l’Assemblée nationale, a quant à elle estimé dans un tweet que Laurent Wauquiez représentait « le désert de la pensée et la ‘tea partisation’ de la droite », en référence au mouvement ultraconservateur au sein du Parti républicain américain.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol