Archive pour le Tag 'Audiences'

Audiences chaînes info 2018

Audiences chaînes info 2018

. L’année 2018 a profité aux chaînes d’info, BFM-TV attirant 2,6 % des téléspectateurs, CNews et LCI 0,7 % et Franceinfo 0,4 %. Les chaînes ont aligné les records en décembre, portées par la couverture des « gilets jaunes ». En dépit de cet effet conjoncturel,  les chaînes d’info continue plafonnent tellement le contenu est à la fois inintéressant et répétitif. Entre les flashs info réguliers qui répètent à peu près la même chose tout au long de la journée, la politique éditoriale tente d’améliorer le menu avec des plateaux télé ; finalement la formule la plus économique par rapport à des enquêtes un peu approfondies  ou des reportages sur le terrain. Il suffit de réunir quelques pépés en mal existentiel, de pseudo experts et quelques politiques qui en profitent pour faire leur promotion personnelle (surtout sils viennent de sortir un bouquin). On ajoute la présence d’un supposé animateur qui en général ne connaît pas grand-chose à la problématique évoquée et qui va ajouter ses propres commentaires de bistrot à la caricature de débat. Évidemment, il n’est pas facile de trouver des participants disponibles d’où e recours excessif à de  vieilles gloires et des retraités. Certes pourquoi pas des retraités mais en proportion de leur poids démographique alors qu’ils dominent en nombre dans ces séances de bavardage inutile. Certes certains ont conservé une capacité d’analyse et de raisonnement parce qu’ils continuent  de travailler et ou d’être insérés dans le tissu social contemporain. D’autres au contraire s’appuient sur leur vision de la société d’il y a 30 ou 40 ans et ont cessé depuis longtemps leurs travaux d’études, de recherche ou de journalistes. Le plus caricatural, c’est évidemment leur des conflits militaires ou on va rechercher l’arrière garde de vieux généraux qui au mieux débitent des banalités au pire des âneries un peu la même chose pour les débats à caractère socio-économico-politique. Un seul exemple avant que Macron ne décide d’augmenter le SMIC, plus exactement la prime d’activité, il y avait quasi unanimité des experts du petit écran pour considérer qu’une augmentation d’un pour cent supplémentaire conduirait inévitablement au chômage et à la faillite du pays. Rappelons tout de même que 1%  représente à peu près 10 €. Et de s’appuyer sur un argumentaire prétendument scientifique commençant par : « toutes les études démontrent » ! Même chose désormais concernant la dérive du déficit public : le pire danger il y a quelques jours, finalement maintenant pas si grave que cela surtout si cela favorise la croissance ! Les chaînes d’info continue constituent des sortes de nouveaux Muppets show ou pontifient retraités  nostalgiques et jeunots autoproclamés experts plus quelques vieilles barbes politiques qui viennent débiter leur catéchisme idéologique. Enfin il faut parler des animateurs par exemple Laurence Ferrari qui ne parvient même pas à distribuer la parole dans son émission complètement cacophonique, Pascal Prot qui joue les beaufs toujours sur Cnews.  Cruchot (pas celui des gendarmes à St Tropez !) sur BFM, visiblement ailleurs ou encore le dandy approximatif Pujadas sur LCI où on a rajeuni les programmes en rappelant Arlette Chabot qui officiait déjà sous Giscard ! Le pire c’est évidemment quand en plus de la médiocrité, on diffuse de fausses analyses, de fausses informations, des points de vue non documentés. Bref, autant intituler ces émissions « le bistrot » et d’agrémenter avec une consommation de pastis. Le propos n’en sera pas amoindri qualitativement. Une idée d’ailleurs car pour ces chaines privées on pourrait faire sponsoriser par Ricard.  

 

Audiences de TF1 : la chute après l’affaire Canal

Audiences de TF1 : la chute  après l’affaire Canal

Le refus de Canal+ de diffuser les chaines de TFI plombe l’audience de cette chaine. Résultat TFI perd sur deux tableaux en audience et en ressources de pub. Puisque  TF1 lui réclamait environ 20 millions d’euros de droits de diffusion, Canal+ a arrêté de diffuser les chaînes du groupe (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI) sur ses bouquets dans la nuit de jeudi 1er mars à vendredi 2 mars et les audiences de la chaîne commencent à s’en ressentir.  Selon Le Parisien, le journal de 20 Heures de TF1 du premier soir (vendredi) suivant la coupure du signal de la Une aux abonnés de la chaîne cryptée, n’a rassemblé que 4,9 millions de téléspectateurs (22,4 % de part d’audience). Il a été nettement devancé par celui de France 2 et ses 5,8 millions de spectateurs (26,1 %). Ce serait même le plus mauvais score de la saison pour un vendredi soir, explique le quotidien, car la moyenne se situe autour de 5,4 millions de téléspectateurs. Même motif, même sanction pour le journal de 13 heures du même jour, qui selon Médiamétrie, a enregistré sa plus mauvaise audience de la saison pour une fin de semaine (hors Jeux Olympiques) avec 400.000 téléspectateurs de moins, même si le 13 heures restent en tête. L’émission-phare du samedi soir, The Voice, a perdu près d’un million de fidèles, avec ses 5,333 millions de téléspectateurs. En résumé le groupe TFI veut faire payer sa diffusion aux diffuseurs comme Canal ou Orange. Une position étrange dans la mesure où les diffuseurs concourent à l’audience du groupe et à ses retombées publicitaires. Ce serait aussi mettre le doigt dans un engrenage infernal car toutes chaines revendiqueraient les mêmes taxes de diffusion (Canal diffuse environ 400 chaines). La mesure risque prise par Canal risque de se retourner contre TF1 dont mécaniquement l’audience va diminuer et les recettes pub avec.

 

Audiences radio: Europe 1, encore plus bas

Audiences radio: Europe 1, encore plus bas

 

 

Europe 1 coule encore. La radio qui était en pointe dans les années 70 en matière d’information et de nouveautés musicales voient son audience s’affaiblir encore. L’ancienne radio des jeunes est devenue celle du  troisième âge avec une ligne éditoriale qui hésite entre Paris-Match et le Parisien.  Europe 1  La radio du groupe Lagardère s’enfonce donc toujours avec 7,2% d’audience cumulée, soit près d’un point de moins qu’à la rentrée 2016 et  reste loin derrière des leaders stables, RTL (12 points d’audience cumulée) et France Inter (11,1). Franceinfo reste à des niveaux d’audience très hauts (8,5 soit +0,6 par rapport à la rentrée 2016) comme RMC (7,8, stable). La première des musicales, NRJ reste stable à 10,8% (-0,1 point). Cette dernière est en mauvaise posture. Trimestre après trimestre, son audience s’érode. Elle termine la période à 7,2 % d’audience cumulée, son plus bas niveau historique.   Les petites modifications apportées, les changements d’animateurs n’y ont rien fait. Les auditeurs n’adhèrent plus.

 

Audiences radio : RTL, Inter, Franceinfo au palmarès, Europe 1

Audiences radio : RTL,  Inter, Franceinfo au palmarès, Europe 1

Selon Médiamétrie, RTL confirme son leadership. Avec chaque jour 6,53 millions d’auditeurs, accusant toutefois une stabilité quasi-totale sur un an (-2.000) et une très légère baisse sur une vague (-61.000). RTL reste largement leader en PDA à 12,3% (-0,3 point sur une vague, -0,6 point sur un an). Et RTL peut s’enorgueillir d’une excellente saison puisque, boostée par l’actualité principalement politique, la station de Christopher Baldelli enregistre sa meilleure saison depuis 2000-2001, avec une moyenne de 6,58 millions d’habitués ! Derrière, France Inter n’est pas en reste. La station publique continue de briller et progresse ainsi de 260.000 auditeurs sur un an. Sur une vague, la tendance est à la baisse puisqu’après son record historique de janvier-mars, Inter affiche 235.000 curieux perdus. Cela n’empêche pas France Inter d’enregistrer purement et simplement sa meilleure saison historique (6,09 millions), avec une quatrième année de hausse consécutive.  Au pied du podium, Franceinfo poursuit sur sa bonne lignée des dernières vagues et progresse encore à 4,79 millions de Français informés, soit un gain de 740.000 personnes sur un an et de 231.000 sur une vague. En avril-juin, boostée par la présidentielle, Franceinfo a ni plus ni moins enregistré sa meilleure vague depuis près de dix ans. Et, cerise sur le gâteau, la saison écoulée a permis à la station publique d’enregistrer ses meilleures audiences depuis 2011-2012. Derrière, RMC a une nouvelle fois réussi à devancer Europe 1. La station talk & sport affiche 4,15 millions de paires d’oreilles au quotidien, en hausse sur un an (+205.000) mais sa plus faible vague d’une saison record. En effet, jamais RMC n’a affiché une si bonne forme avec 4,24 millions d’auditeurs en moyenne sur la saison. De quoi lui permettre ainsi de devenir 5e station de France, devant sa rivale Europe 1. La fin d’année 2016, où les deux rivales faisaient jeu égal, semble bien loin. Désormais, l’écart s’accentue entre les deux stations puisque la généraliste du groupe Lagardère passe pour la première fois de son histoire – hors été – sous la barre symbolique des 4,00 millions d’habitués. Europe 1 signe ainsi une vague avril-juin à seulement 3,84 millions de paires d’oreilles, soit le pire niveau de son histoire (-367.000). La radio en pointe dans les années 60-70 sur les questions d’infos et de nouveautés musicales payent là la dérive de sa ligne éditoriale très « plan-plan ».




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol