Archive pour le Tag 'attendus'

Croissance Chine : des indicateurs économiques un peu meilleurs qu’attendus

Croissance Chine : des indicateurs économiques un peu meilleurs qu’attendus

Des chiffres qui montrent d’après Reuters que la Chine est peut-être en train de stabiliser son économie. La production industrielle a progressé de 6,2% en novembre en glissement annuel, un rythme légèrement supérieur à la hausse de 6,1% anticipée par les analystes interrogés par Reuters.  Les ventes au détail ont augmenté de 10,8% le mois dernier par rapport à novembre 2015, alors que les analystes tablaient sur une progression de 10,1%. Les ventes au détail ont été portées par les ventes automobiles, l’électroménager et les produits cosmétiques. Selon une fédération automobile, les ventes de voitures ont augmenté le mois dernier pour le sixième mois consécutif, en partie parce que les consommateurs redoutent la fin d’un dispositif de soutien à l’achat.  Les dépenses gouvernementales ont progressé de 12,2% en novembre sur un an, a annoncé mardi le ministère des Finances. Sur les 11 premiers mois de l’année, cette hausse s’inscrit à 10,2% par rapport à la même période l’année dernière. Pékin compte sur ces dépenses pour stabiliser son économie en raison de la moindre implication du secteur privé. Cette politique d’investissement se heurte toutefois aux craintes de voir la dette publique chinoise s’envoler.  L’inflation mesurée par les prix de détail a progressé à 2,3% en novembre, en ligne avec les attentes (2,2%), après 2,1% le mois précédent, a annoncé vendredi le bureau de la statistique. Portée par une hausse des prix des produits alimentaires, l’inflation est ainsi au plus haut depuis avril. L’indice des prix à la production a enregistré en novembre sa plus forte progression en cinq ans. Les prix à la production ont augmenté de 3,3% sur un an, dépassant le consensus qui anticipait une progression de 2,2%, après une hausse de 1,2% en octobre. Le boom de la construction, porté par une hausse des dépenses publiques et la remontée du marché immobilier, a notamment stimulé le prix des matériaux (acier, cuivre, verre, ciment).  Les exportations ont progressé de manière inattendue en novembre, de 0,1%, tandis que les importations ont augmenté de 6,7% sur un an, portées par une forte demande de matières premières, montrent les chiffres officiels publiés jeudi. Sur les onze premiers mois de l’année, les exportations ont baissé de 7,5% par rapport à la même période en 2015. Les importations ont reculé pour leur part de 6,2%. L’indice PMI composite couvrant à la fois le secteur manufacturier et les services est resté stable en novembre, à 52,9.

Allemagne : 1,5 millions de migrants attendus

Allemagne : 1,5 millions de migrants attendus

Ce ne serait pas 800 000 migrants qui seraient attendus en Allemagne mais 1,5 millions pour l’année 2015, selon un « document confidentiel » que cite le quotidien allemand Bild, ce lundi 5 octobre. Les chiffres officiels constituent déjà un record pour le pays et pour l’Europe. Mais selon ce document révélé par Bild, Berlin estime que l’Allemagne pourrait accueillir dans les trois prochains mois 920 000 nouveaux migrants, pour atteindre le total de 1,5 million de personnes pour toute l’année 2015. « La pression migratoire va encore s’accentuer. Pour le quatrième trimestre, nous tablons entre 7 000 et 10 000 entrées illégales par jour », selon des extraits de ce document, dont le quotidien le plus lu d’Allemagne ne précise pas la provenance. Le texte évoque un « risque d’effondrement de l’approvisionnement », et indique que l’augmentation du nombre de demandeurs d’asile « risque de devenir une charge extrême pour les régions et les communes ». Chaque migrant qui se voit attribuer le statut de réfugié et donc octroyer l’asile en Allemagne a le droit d’y faire venir sa famille, rappelle Bild. Selon le document cité, chaque réfugié pourrait ainsi « en moyenne » faire venir « de quatre à huit » proches en Allemagne. Depuis plusieurs mois, l’Allemagne fait face à un afflux record de migrants. Selon le ministère de l’Intérieur de Bavière, région par laquelle la plupart des migrants entrent dans le pays, entre 270 000 et 280 000 demandeurs d’asile sont arrivés dans le pays au cours du seul mois de septembre, soit plus que durant l’ensemble de l’année 2014. La chancelière Angela Merkel, qui a dit que l’Allemagne accorderait le droit d’asile aux migrants fuyant le conflit en Syrie, a vu sa cote de popularité chuter récemment. Plusieurs voix critiques se sont également élevées dans son propre camp contre ses appels répétés à ne pas fixer de limites à l’accueil des réfugiés au nom de principes humanitaires.

1,4 millions migrants attendus

1,4 millions   migrants attendus

Au moins 1,4 million de réfugiés fuyant différents conflits en Afrique et au Moyen-Orient devraient traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe sur la période 2015-2016, révèle un document du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), jeudi. Cette estimation marque une importante hausse par rapport à l’évaluation précédente qui faisait état d’environ 850.000 demandeurs d’asile sur ces deux années cumulées. « Le HCR prévoit que 700.000 personnes tenteront de se réfugier et de bénéficier d’une protection internationale en Europe en 2015″, peut-on lire dans ce document consulté par Reuters. « Il est possible que le nombre des arrivées soit encore plus important en 2016, mais pour le moment, les prévisions tablent sur les mêmes chiffres qu’en 2015″, lit-on dans un document du HCR. Dans ses estimations préliminaires, le HCR prévoyait environ 400.000 arrivées en 2015 et 450.000 en 2016 mais il a été contraint de réviser ces chiffres quelques jours avant la publication du document. Au 28 septembre, plus de 520.000 réfugiés étaient arrivés en Europe. L’organisation humanitaire a également revu à la hausse les besoins financiers pour l’accueil d’urgence de ces migrants qui passent à 128 millions de dollars contre 30,5 millions de dollars dans la première estimation.

 

Réfugiés : environ un million attendus en 2015 et 2016

Réfugiés : environ un million attendus en 2015 et 2016

 

À peine adopté le plan proposé par l’union européenne apparaît déjà obsolète. Ce plan propose en effet d’accueillir 120 000 réfugiés c’est-à-dire déjà trois fois moins que le nombre de migrants déjà présents en Europe. Pour 2015 et 2016,  l’Onu s’attend à une arrivée globale d’environ 1 million de personnes. Certes parmi ses arrivants certains ne pourraient sans doute candidater pour le statut de réfugié mais la majorité viendra quand même des zones en conflit. Ce qui repose la problématique d’une action en amont pour lutter contre l’État islamique rétablir des conditions démocratiques et de paix dans les pays en guerre. Il faudrait pour cela constituer une véritable alliance internationale pour l’instant en l’état de projet. Pas seulement une alliance internationale avec des frappes aériennes mais aussi avec des troupes locales. On estime que 100 à 150 000 hommes seraient nécessaires pour faire face aux 35 000 environ de l’État islamique. Une véritable armée qui dans le meilleur des cas ne pourrait être opérationnelle que courant 2016. En attendant le flux des réfugiés ne fera donc augmenter. Ce qui démontre à l’évidence l’inadaptation des moyens mis en œuvre par la communauté internationale pour gérer la problématique de la migration en cours. Le nombre de personnes traversant la Méditerranée pour trouver asile en Europe devrait en effet  s’élever à 400.000 cette année et à 450.000 en 2016, a estimé mardi le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dans un document accompagnant un appel de fonds d’urgence. « Pour 2015, le HCR anticipe environ 400.000 nouveaux arrivants qui vont solliciter une protection internationale en Europe en passant par la Méditerranée. En 2016, ce nombre pourrait atteindre 450.000, voire davantage », dit le HCR, ajoutant que 360.000 personnes ont déjà effectué le trajet cette année.

 

Migrants Allemagne : 800 000 attendus en 2015

Migrants Allemagne : 800 000 attendus en 2015

L’Allemagne sera le premier pays de destination pour les migrants cette année avec un nouveau record. Pour autant si l’opinion publique au moins pour une partie n’est pas favorable à cette immigration par contre le gouvernement ne la redoute pas. En cause aussi le vieillissement de la démographie en Allemagne. D’une certaine manière ces les arrivées massives de jeunes venus de l’extérieur vont constituer pour l’Allemagne un atout. Le nombre de demandeurs d’asile et de réfugiés en Allemagne devrait en effet atteindre un niveau record de 800.000 personnes cette année, soit quatre fois plus qu’en 2014 et deux fois plus que les prévisions établies en janvier, a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur. De janvier à juillet, le nombre des seuls demandeurs d’asile a atteint 218.221, une augmentation de 125% par rapport aux sept premiers mois de l’année dernière, selon les chiffres du gouvernement. Devenue la principale destination de l’Union européenne pour les migrants en provenance d’Afrique, d’Asie ou du Moyen-Orient, l’Allemagne dénonce l’attitude des Vingt-Huit, qui ne font pas assez en la matière à ses yeux. « Nous évaluons à 800.000 le nombre de personnes qui seront venues cette année en Allemagne en tant que réfugiés ou demandeurs d’asile », a déclaré le ministre Thomas de Maizière lors d’une conférence de presse à Berlin. « Il s’agira du plus important afflux dans le pays depuis la fin de la Seconde guerre mondiale », a poursuivi le ministre ajoutant que Berlin s’attendait à voir ces chiffres continuer de croître dans les années à venir. « C’est un défi à tous les niveaux de l’Etat, fédéral et local », a-t-il rappelé. « Nous pouvons répondre à ce défi. Je ne pense pas que l’Allemagne sera submergée. Nous pouvons y faire face ». Le nombre de migrants a considérablement augmenté ces derniers mois. Un grand nombre d’entre eux entreprend un voyage périlleux qui passe le plus souvent par les côtes du Sud de l’Europe, une escale vers les pays les plus riches du continent. Actuellement, les Syriens constituent le plus gros contingent de demandeurs d’asile en Allemagne. De très nombreuses demandes sont également déposées par des personnes originaires de pays des Balkans, comme la Serbie et l’Albanie.  En Allemagne, le précédent record annuel était de 438.191, un chiffre atteint en 1992 lorsque l’éclatement de la Yougoslavie avait poussé de nombreux habitants des Balkans sur les routes du départ. L’année suivante, le Parlement avait modifié la Constitution afin d’imposer des conditions plus strictes au droit d’asile et le nombre de demandeurs avait par la suite chuté, jusqu’à atteindre 28.000 en 2008. Après la Seconde guerre mondiale, l’Allemagne avait accueilli quelque 13 millions de personnes et de réfugiés fuyant l’installation de régimes liés à l’Union soviétique dans plusieurs pays d’Europe de l’Est.

 

 

Accélération du chômage en octobre, +500 000 attendus en 2013

Accélération du chômage en octobre, +500 000 attendus en 2013

Le chômage a connu une accélération en octobre ; sur la tendance de l’ ordre 500 000 chômeurs sont attendus en 2013 ; 18e mois de progression consécutive pour atteindre son plus haut niveau depuis 14 ans et demi. Les travailleurs les plus âgés ont été les plus touchés, les plus jeunes étant un peu plus épargnés que les autres. Les inscriptions pour licenciements économiques ont fortement progressé, tout comme celles pour fin de mission d’intérim. « Cette poursuite de la dégradation, continue depuis 18 mois et inscrite dans une tendance lourde depuis 2008, était prévisible. Elle risque de se poursuivre encore », écrit le ministère du Travail dans un communiqué. « Il faut du temps, dans le contexte que nous connaissons, pour freiner puis inverser cette trajectoire. » Le ministre du Travail, Michel Sapin, confirme dans ce communiqué l’objectif du gouvernement d’inverser la courbe du chômage d’ici fin 2013. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (ceux n’ayant exercé aucune activité) a augmenté de 45.400 (+1,5%) en octobre en France métropolitaine, pour atteindre 3.103.300, son niveau le plus élevé depuis avril 1998. Sur un an, la progression en catégorie A est de 10,6%.En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 1,6%, soit 71.500 personnes de plus, pour atteindre 4.587.000 (+9,4% sur un an). Avec les départements d’Outre-mer, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C est de 4.870.800.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol