Archive pour le Tag 'attaque'

Allemagne : attaque islamiste

Allemagne :  attaque islamiste 

Encore une attaque au couteau en Europe cette fois en Allemagne avec notamment le décès d’un policier. Un homme politique allemand, familier des critiques envers l’islam, ainsi que quatre autres personnes, ont été blessés vendredi lors d’une attaque au couteau perpétrée à Mannheim dans l’ouest du pays, lors d’une rencontre électorale dans le cadre de la campagne pour le scrutin européen. Ce dimanche 2 juin, le décès d’un policier a été officialisé. L’agresseur a été neutralisé par la police et aurait agi pour des motivations islamistes, a évoqué le ministère de l’Intérieur. 

D’origine afghane, l’agresseur aurait 25 ans et se prénommerait Suleiman, écrit le Spiegel, mais n’était pas répertorié comme radicalisé. Il était arrivé d’Afghanistan en Allemagne en 2014 et vivait dans un immeuble de Mannheim avec sa compagne et deux enfants, âgés de 1 et 3 ans, selon Bild.

Ces derniers mois, plusieurs opérations policières ont visé les milieux islamistes et permis selon les autorités allemandes d’éviter des attentats. Lors du week-end de Pâques, trois mineurs soupçonnés de préparer un attentat terroriste ont été arrêtés et placés en détention. Le 19 mars, deux jihadistes afghans présumés soupçonnés d’avoir préparé un attentat près du parlement suédois avaient été arrêtés en Thuringe (ex RDA). Fin décembre 2023, trois islamistes présumés, soupçonnés d’avoir envisagé un attentat le soir du Nouvel An contre la cathédrale de Cologne (ouest).

Attaque au couteau en Allemagne

Attaque au couteau en Allemagne

 

En Allemagne, une attaque au couteau a fait plusieurs blessés, vendredi. Les faits se sont produits à Mannheim. Un homme aurait brandi un couteau en pleine rue avant de poignarder plusieurs personnes, rapporte le journal Bild;  Les forces de l’ordre ont fait usage de leur arme à feu pour neutraliser l’assaillant, qui a été blessé.

Un policier a également blessé au cours de cette attaque. Selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Michael Stürzenberger, un militant nationaliste, ferait partie des personnes blessées. Mais le mobile du crime n’a pas été établi.

Ancien membre du parti conservateur bavarois, CSU, cet homme de 59 ans a également dirigé le parti allemand de la liberté (German Freedom party) entre 2013 et 2016. Depuis, l’activiste identitaire a rejoint plusieurs associations anti-islam dont Pax Europa ou encore Pegida.

Val-de-Marne : Et encore une nouvelle attaque au couteau

Val-de-Marne : Et encore une nouvelle attaque au couteau

Et encore une nouvelle attaque au couteau en France de la part d’un cinglé. Un ressortissant égyptien de 46 ans a tué un homme de 79 ans à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, a appris Le Figaro de sources concordantes ce mercredi 30 mai, confirmant une information d’Europe 1. Le suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Les faits ont eu lieu à la mi-journée, avenue Carnot, alors que la victime se rendait dans un foyer du Secours catholique pour récupérer un panier alimentaire, nous indique-t-on. Selon nos confrères, un différend aurait éclaté entre les deux hommes lors d’une collecte de nourriture. Un contexte qui n’a pas encore été confirmé par le parquet. Ce dernier a toutefois souligné auprès du Figaro ne disposer pour l’heure d’«aucun élément en faveur d’un acte à dimension terroriste».

 

Attaque d’un fourgon : la violence partout pour règle

Attaque d’un fourgon : la violence partout pour règle

Ce qui caractérise sans doute la période c’est  le phénomènes de la violence  y compris vis-à-vis des représentants de l’État. De ce point de vue ,l’attaque contre le fourgon pénitentiaire dans l’Eure est significatif de la décomposition de l’autorité. La même violence qui s’impose pour le trafic de drogue, dans les quartiers et pour les crimes d’extrémisme religieux. La même violence aussi même dans les écoles entre les adolescents voire les enfants. Une situation qui caractérise l’ambiance générale dans le pays avec une déliquescence de l’autorité partout et qui constitue sans doute le premier facteur de renversement de la représentation politique.

«Tristesse»«colère»«stupeur» et «effroi» ont aussitôt envahi le reste de la classe politique, de la gauche à la droite. S’émouvant de «la pire barbarie»Éric Ciotti, président du groupe Les Républicains (LR) à l’Assemblée nationale, a exigé le déploiement de «tous les moyens disponibles [...] pour neutraliser les responsables». Même «sauvagerie» dénoncée par le patron du Rassemblement national (RN) et tête de liste aux européennes, Jordan Bardella sur X. «Notre pays connaît un accroissement de l’ensauvagement auquel il est urgent de répondre avec une grande fermeté !», a quant à lui analysé le mariniste Sébastien Chenu, réintroduisant un terme popularisé par le parti à la flamme et depuis repris par Gérald Darmanin.

Une nouvelle vague d’indignation a soulevé les rangs lepénistes à l’apparition d’une vidéo filmée par un témoin de la scène. «Trois agents pénitentiaires sont morts, sous les rires de ce témoin, à Incarville dans l’Eure. Ces images d’épouvante sont devenues quotidiennes et se généralisent dans tout le pays. “Wallah gros braquage au péage.” Voilà ce que devient la France», a condamné la députée Laure Lavalette après avoir relayé la publication Snapchat sur compte X.

Attaque du fourgon pénitentiaire : Des extractions judiciaires nombreuses et dangereuses

Attaque du fourgon pénitentiaire : Des extractions judiciaires nombreuses et dangereuses

Les  extractions judiciaires constituent un extraordinaire ballet entre prison et tribunal pour les détenus dans le cas de la procédure judiciaire. Des procédures sans doute d’un autre temps qui mobilisent d’énormes moyens sans pour autant nécessairement éclairer la justice.
Des moyens techniques de communication pourraient sans doute supprimer une grande partie de ses extractions judiciaires devenues particulièrement dangereuses avec la montée de la violence comme celle de l’attaque mortelle d’Incarville qui a fait deux morts et des blessés. On pourrait aussi imaginer que les juges d’instruction dans certaines instances se déplacent dans les établissements pénitentiaires à la place des détenus.
Le fourgon transportait Mohamed Amra, âgé de 30 ans, déjà condamné 13 fois, pour qu’il soit entendu par un juge d’instruction au tribunal judiciaire de Rouen. « Ses complices ont tiré sur les escortes à l’arme lourde », a précisé le ministre de la Justice lors de son point-presse. Le détenu purgeait plusieurs peines pour des « rodéos organisés » et des vols « avec effraction ». Il est par ailleurs mis en examen pour « enlèvement et séquestration ayant entraîné la mort ».

 

 

 

Israël : Attaque imminente sur Rafah ?

Israël : Attaque imminente sur Rafah ?

Israël seraient prête à une invasion sur Rafah. Reste à donner le feu vert politique. Toutefois la décision finale pourrait être influencée par les pressions internationales de plus en plus fortes sur le gouvernement israélien. À l’inverse par contre, les négociations étant au point mort on voit mal comment les deux partis pourraient témoigner d’une véritable volonté  de mettre fin aux hostilités et d’engager des négociations.
 Deux unités de réservistes ont été rappelées pour servir dans la bande de Gaza, alors que l’armée avait tendance à diminuer ses effectifs ces dernières semaines. Tsahal a également commandé quelque 40.000 tentes afin d’accueillir une partie des quelque 1,5 million de Palestiniens fuyant les combats et réfugiés à Rafah. Quelque 150.000 d’entre eux ont déjà quitté cette ville pour s’installer à Khan Younes notamment, selon les estimations israéliennes. Des photos satellite ont permis de repérer un large terrain dégagé dans ce secteur qui devrait servir à dresser un vaste camp de toile.
Pour les militaires israéliens et Benyamin Netanyahou, mais aussi pour le Hamas, Rafah a valeur de symbole. Israël estimé que 4 des 6 «brigades» de l’appareil militaire du Hamas encore intactes se trouvent dans cette ville où se cacherait également Yahya Sinwar, le chef islamiste cerveau de l’incursion de commandos du Hamas qui ont perpétré le massacre le 7 octobre dans le sud d’Israël.

Une attaque au couteau en Australie fait six morts

Une attaque au couteau en Australie fait six morts

 
Six personnes sont mortes poignardées dans un centre commercial de Sydney. En outre, sept personnes sont hospitalisées dont un enfant, a fait avoir cette même source. Les faits se sont déroulés au Bondi Junction Westfield, et la piste « terroriste » n’est pas écartée par les autorités.
Les services ambulanciers de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud ont indiqué à l’AFP qu’un homme avait été abattu par la police, et qu’il s’agissait probablement de l’assaillant. La police n’a pas précisé le motif de l’agression dans l’immédiat.

L’assaillant semble avoir agi seul, a déclaré le Premier ministre australien Antony Albanese lors d’une conférence de presse. « Pour nous tous ce soir, les scènes effroyables de Bondi Junction dépassent les mots et la compréhension », a-t-il ajouté.

Des images de caméras de surveillance diffusées par des médias australiens ont montré un homme muni d’un grand couteau courant dans le centre commercial, et des personnes blessées gisant au sol.

Le crime avait été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

Guerre: L’Iran attaque directement Israël

 

Selon l’armée israélienne, l’Iran aurait tiré au total plus de 200 drones et missiles. « Le régime en Iran a lancé un essaim massif de 200 drones tueurs, des missiles balistiques et des missiles de croisière », a déclaré le contre-amiral Daniel Hagari dans une allocution télévisée. De fortes détonations ont également été entendues à Damas et à Beyrouth. Les sirènes d’alerte ont été activées dans la région du Negev, dans le sud d’Israël, mais aussi dans le nord, a indiqué l’armée. La question est désormais de savoir si on va vers l’escalade en intensité et sur le plan géographique avec une éventuelle extension au Liban mais aussi en Syrie et en Irak. Jusque-là l’Iran s’était contenté en quelque sorte d’intervenir indirectement via les Houthis du Yémen, le Liban et les milices chiites d’Irak ou de Syrie

Les interceptions des drones ont été réalisées avec l’appui des Etats-Unis. Les forces américaines ont abattu plusieurs drones iraniens visant Israël, a ainsi indiqué un responsable du ministère de la Défense des Etats-Unis. « Conformément à notre engagement inébranlable en faveur de la sécurité d’Israël, les forces américaines présentes dans la région continuent d’abattre des drones lancés par l’Iran et ciblant Israël », a indiqué ce responsable sous couvert de l’anonymat. « Nos forces restent positionnées pour fournir un soutien défensif supplémentaire et pour protéger les forces américaines opérant dans la région ».

 

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a pour sa part indiqué « fermement condamner la grave escalade » que représente l’attaque de l’Iran contre Israël, et appelé à « une cessation immédiate de ces hostilités ». « Je suis profondément alarmé par le danger très réel d’une escalade dévastatrice à l’échelle de la région », a encore déclaré le secrétaire général dans un communiqué.

Bordeaux: Une nouvelle attaque d’un fanatique religieux

Une nouvelle attaque d’un fanatique religieux qui ne peut être qualifiée de simple fait divers mais qui s’inscrit sur une toile de fond de contestation de la laïcité et de violence parfois même criminelle. Chaque jour ou presque on signale ici ou là des événements qui traduisent la volonté de substituer des valeurs religieuses au principe même de la laïcité.

À Bordeaux, L’assaillant, qui a poignardé ses victimes avec un couteau à cran d’arrêt, leur a reproché leur consommation d’alcool durant l’Aïd. La fête religieuse marque la fin du ramadan pour les musulmans pour qui la consommation d’alcool est proscrite par le Coran. Les deux hommes, de nationalité algérienne, buvaient en effet de la bière sur le quai Richelieu, situé à deux pas du très touristique Miroir d’eau. Quelques minutes avant d’être attaquées, les deux victimes avaient rétorqué à l’assaillant, vêtu d’un qamis et d’un keffieh dont il s’était couvert le visage et qu’elles ne connaissaient pas : «Ça ne te regarde pas.» Puis, les deux amis, originaires du même village de Kaous dans la commune de Wilaya de Jijel en Algérie, avaient jeté des canettes vides en sa direction, a reconnu Saleh K. qui est toujours en vie, auditionné sur son lit d’hôpital, jeudi. Rachid B., lui, est décédé des neuf coups de couteau qu’il a reçu et qui lui ont perforé le cœur et les poumons.

Un nouveau témoignage, reçu ce jeudi, a par ailleurs permis d’établir que l’individu s’en était pris à deux autres personnes sirotant du rosé sur les quais peu avant le drame.

Attaque très stratégique et mortelle sur Odessa par les Russes

Ukraine: Attaque très stratégique et mortelle sur Odessa par les Russes

Deux attaques dévastatrices ayant fait 20 morts et 70 blessés ont été enregistrés sur Odessa. Un port tout à fait stratégique sur le plan militaire mais aussi économique car c’est la clé pour l’ouverture sur la mer Noire.

Il s’agit de la troisième attaque mortelle depuis début mars sur Odessa.

Le 3 mars, une frappe de drone sur un immeuble d’habitation a fait 12 morts, dont cinq enfants, et le 6 mars un bombardement a fait cinq morts, au moment où le président Zelensky et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis étaient en déplacement dans cette ville.

Ces derniers mois la Russie a multiplié les attaques sur la ville et son port, une plateforme essentielle pour les exportations céréalières ukrainiennes en mer Noire via un couloir maritime instauré par Kiev après la sortie de Moscou d’un accord qui permettait à l’Ukraine d’exporter sa production.

 

Sandrine Rousseau : attaque Ignoble et hypocrite contre Gabriel Attal

Sandrine Rousseau : attaque Ignoble et hypocrite contre Gabriel Attal

La radicalité de Sandrine Rousseau touche cette fois à des sommets d’hypocrisie avec son attaque contre Gabriel Attal. Une attaque doublement hypocrite en plus quand elle le désigne comme « juif et gay » mais affirme » en même temps ne pas se livrer à une attaque.

Sandrine Rousseau montre là sa véritable personnalité sulfureuse qui cette fois touche les limites du racisme. Une déclaration totalement inacceptable pour une élue nationale sans scrupules et dontle projet politique est en permanence uniquement de faire parler d’elle.

L’élue EELV est par ailleurs revenue sur un tweet controversé, publié après la nomination de Gabriel Attal au poste de premier ministre. «Gabriel Attal est juif et gay. Très bien. Aucune attaque, de près ou de loin, de manière directe ou indirecte, là-dessus. Jamais.», écrivait-elle alors. Si elle assure avoir voulu «dénoncer les attaques antisémites» à l’égard du nouveau locataire de Matignon et le «défendre», Sandrine Rousseau a jugé la formulation de son message «maladroit». «Je continuerai à le défendre là-dessus», a-t-elle renchéri.

Curieuse façon de défendre quelqu’un que de l’enfoncer davantage. Cette radicalité coûtera cher aux différentes élections pour des écolos désormais en pleine errance politicienne. La première facture pourrait intervenir aux élections européennes

Ignoble et hypocrite attaque de Sandrine Rousseau contre Gabriel Attal

Ignoble et hypocrite attaque de Sandrine Rousseau contre Gabriel Attal

La radicalité de Sandrine Rousseau touche cette fois à des sommets d’hypocrisie avec son attaque contre Gabriel Attal. Une attaque doublement hypocrite en plus quand elle le désigne comme « juif et gay » mais affirme » en même temps ne pas se livrer à une attaque.

Sandrine Rousseau montre là sa véritable personnalité sulfureuse qui cette fois touche les limites du racisme. Une déclaration totalement inacceptable pour une élue nationale sans scrupules et dontle projet politique est en permanence uniquement de faire parler d’elle.

L’élue EELV est par ailleurs revenue sur un tweet controversé, publié après la nomination de Gabriel Attal au poste de premier ministre. «Gabriel Attal est juif et gay. Très bien. Aucune attaque, de près ou de loin, de manière directe ou indirecte, là-dessus. Jamais.», écrivait-elle alors. Si elle assure avoir voulu «dénoncer les attaques antisémites» à l’égard du nouveau locataire de Matignon et le «défendre», Sandrine Rousseau a jugé la formulation de son message «maladroit». «Je continuerai à le défendre là-dessus», a-t-elle renchéri.

Curieuse façon de défendre quelqu’un que de l’enfoncer davantage. Cette radicalité coûtera cher aux différentes élections pour des écolos désormais en pleine errance politicienne. La première facture pourrait intervenir aux élections européennes

La honteuse et hypocrite attaque de Sandrine Rousseau contre Gabriel Attal

La honteuse et hypocrite attaque de Sandrine Rousseau contre Gabriel Attal

La radicalité de Sandrine Rousseau touche cette fois à des sommets d’hypocrisie avec son attaque contre Gabriel Attal. Une attaque doublement hypocrite en plus quand elle le désigne comme « juif et gay » mais affirme » en même temps ne pas se livrer à une attaque.

Sandrine Rousseau montre là sa véritable personnalité sulfureuse qui cette fois touche les limites du racisme. Une déclaration totalement inacceptable pour une élue nationale sans scrupules et dontle projet politique est en permanence uniquement de faire parler d’elle.

L’élue EELV est par ailleurs revenue sur un tweet controversé, publié après la nomination de Gabriel Attal au poste de premier ministre. «Gabriel Attal est juif et gay. Très bien. Aucune attaque, de près ou de loin, de manière directe ou indirecte, là-dessus. Jamais.», écrivait-elle alors. Si elle assure avoir voulu «dénoncer les attaques antisémites» à l’égard du nouveau locataire de Matignon et le «défendre», Sandrine Rousseau a jugé la formulation de son message «maladroit». «Je continuerai à le défendre là-dessus», a-t-elle renchéri.

Curieuse façon de défendre quelqu’un que de l’enfoncer davantage. Cette radicalité coûtera cher aux différentes élections pour des écolos désormais en pleine errance politicienne. La première facture pourrait intervenir aux élections européennes

Nouvelle contre-attaque américaine contre les Houthis

Nouvelle contre-attaque américaine contre les Houthis


Quatrième vague de répliques américaines contre les Houthis
.

Un média proche des Houthis confirme que les forces américaines et britanniques avaient lancé une quatrième série de frappes. «L’agression américano-britannique a ciblé les gouvernorats d’Hodeida, Taëz, Dhamar, Al-Bayda et Saada», a indiqué la chaîne al-Masirah, proche des rebelles yéménites.

Cependant les Houthis ont promis jeudi de poursuivre leurs attaques contre des navires commerciaux en mer Rouge en solidarité avec les Palestiniens.

Notons que la France ne participe pas à la force internationale contre les Houthis sans doute pour ménager l’opinion vis-à-vis de la guerre à Gaza

Attaques Houthis : Une attaque de l’Iran contre le commerce international

Attaques Houthis : Une attaque de l’Iran contre le commerce international

Les outils du Yémen instrumentalisés par l’Iran ont pour objectif de contribuer à la montée du chaos économique et politique non seulement dans le Proche-Orient mais dans le monde entier. En effet le passage via la mer Rouge est stratégique pour une grande partie du commerce international.

« On touche à la colonne vertébrale de la mondialisation », explique le spécialiste des enjeux maritimes Vincent Groizeleau, rédacteur en chef du site Mer et Marine, après les attaques des rebelles houthis du Yémen lundi 18 décembre.

Franceinfo : Est-ce que la mer Rouge est un passage important dans le transport maritime mondial ?

Vincent Groizeleau : Important et complètement stratégique ! Ce qu’il faut comprendre, c’est que là, on touche à la colonne vertébrale de la mondialisation. 90% à peu près des marchandises dans le monde transitent par la mer. Et la mer Rouge, c’est une des routes majeures, notamment pour les liaisons entre l’Asie et l’Europe. Pour vous donner un ordre d’idée : c’est 26 millions de conteneurs qui transitent entre l’Asie et l’Europe chaque année. Et dans ces marchandises, on va retrouver ce qu’on trouve dans votre supermarché, le bricolage, l’électroménager, les jouets de Noël, des composants dont l’industrie européenne a besoin, etc. Et donc, ces bateaux vont plus vite et s’ils passent par l’océan Indien et ensuite remontent directement vers la Méditerranée pour ensuite toucher l’Europe du Nord par le canal de Suez et donc par la mer Rouge. Et aujourd’hui effectivement, cette route, elle est complètement perturbée, donc les armateurs n’ont d’autre choix que se dérouter vers une route plus longue en contournant l’Afrique. Et ça va avoir un impact inévitablement, parce que c’est des milliers de kilomètres supplémentaires. On peut atteindre des délais qui peuvent être de près de deux semaines supplémentaires, ça va donc avoir un impact sur les chaînes d’approvisionnement, particulièrement sur les conteneurs. Et là, depuis aujourd’hui, on a des pétroliers.

On comprend donc le point stratégique du lieu. Est-ce qu’il est impossible de le protéger ?

Non, il faut le protéger. Mais pour ça, il faut des moyens. Les Américains sont en train, avec les autres Occidentaux, de travailler à la mise en place d’un dispositif de protection en mer Rouge. Il va y avoir des annonces très certainement sur ce sujet sous peu. Mais pour ça, il faut des bateaux. Les Américains en ont, mais pas pour tout faire. Il y a un bateau de la marine française, mais la marine française a une poignée de frégates pour faire toutes ses missions. Aujourd’hui, elle n’est pas en capacité d’en envoyer une demi-douzaine en mer Rouge pour faire la protection du trafic maritime, parce qu’il n’y en a pas assez. Donc il va falloir s’appuyer sur les Américains, sur les Britanniques, les Français, les pays riverains également, qui ont tout intérêt à protéger ce trafic maritime, je pense à l’Égypte notamment. Il va falloir mettre beaucoup de bateaux pour protéger tous ces navires. Pour vous donner un exemple, pour la seule journée de samedi [16 décembre], un seul destroyer américain a intercepté quatorze drones et missiles. C’est énorme ! Cette montée en puissance du nombre d’attaques nécessite des moyens considérables.

Techniquement, c’est compliqué de faire changer d’itinéraire à tout un tas de navires ?

Pour les navires, ce n’est pas un souci. C’est l’avantage du navire, il peut aller où il veut et profiter des mers, de la liberté de naviguer. La difficulté, c’est la logistique. Ce sont les ports qui vont devoir se reconfigurer pour recevoir les marchandises. Et ensuite, tout le post-acheminement, c’est-à-dire les camions, les trains, les vedettes et les avions fluviaux qui évacuent toutes ces marchandises. Et là, effectivement, on a certainement quelques semaines un peu compliquées en termes de logistique à venir.

Est-ce que c’est déjà arrivé, cette forme de piraterie, ces actes terroristes, sur certains navires ?

On a déjà eu des attaques en 2016 notamment, les houthis avaient fait parler d’eux en attaquant des navires en mer Rouge. Les Américains avaient répliqué en tirant des missiles de croisière sur des positions radars dans les côtes yéménites, sur des zones qui étaient tenues par les outils. Pour l’heure, les Américains n’ont pas encore répliqué parce que la situation est très sensible et le but du jeu, c’est n’est pas non plus d’aller dans une escalade, notamment parce que les houthis nous ont montré à la fin du mois de novembre qu’ils étaient capables de tirer des missiles et des drones sur l’océan Indien, donc de taper très, très loin. L’idée, ce n’est pas d’avoir l’océan Indien à feu et à sang avec des bateaux endommagés partout. Tout le monde y va donc avec beaucoup de sensibilité. La dernière fois où il y a eu un très gros problème dans le secteur, c’était la guerre Iran-Irak, à la fin des années 80, une bonne partie de la Marine nationale avait été déployée, notamment pour protéger les pétroliers dans le détroit d’Ormuz face à l’Iran, pour leur permettre de passer en toute sécurité et ne pas être attaqués.

123456



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol