Archive pour le Tag 'Aquarius:'

Macron : non à l’Aquarius

Macron : non à l’Aquarius

 

Les motivations de Macron pour refuser l’accueil de l’Aquarius ont le mérite d’être clairs. Il s’agit essentiellement de raisons politiques pour éviter la montée des extrêmes en France. Les autres explications sur les règles juridiques concernant l’accueil des migrants paraissent par contre assez vaseuses pour ne pas dire hypocrites. La vérité c’est que l’Europe et même les pays ne savent pas trop comment se positionner sur cette problématique complexe. Il y a certes les réfugiés politiques dont on pense qu’ils doivent être accueillis en Europe par contre  la position est particulièrement ambiguë pour déterminer ce qui est politique ou non. S’y ajoute le problème encore plus important des réfugiés économiques qu’on ne peut pas laisser mourir lors de la traversée de la Méditerranée mais qu’on ne sait pas gérer ensuite, chaque pays s’efforçant de les pousser vers le pays voisin. La question est évidemment complexe car elle est liée à la problématique du développement et de ce point de vue les politiques de coopération économique relèvent le plus souvent de la plus grande fumisterie. S’y ajoute la corruption qui étouffe tout espoir de mise en place d’un cadre de régulation favorisant croissance et répartition de la richesse de manière égalitaire. “Je suis conscient des tensions qui existent dans notre pays. Si je me mets à dire ‘la France devient le port d’accueil de tous les bateaux qui partent d’Afrique’, d’abord ça n’est pas une solution à laquelle je crois et ensuite ça n’est pas soutenable même politiquement en France pour nos propres équilibres”, a déclaré Emmanuel Macron. “L’humanisme, ça n’est pas le bon sentiment”, a-t-il encore déclaré, alors que de nombreuses voix se sont élevées en France pour le presser d’accueillir le navire et ses occupants. “Les bons sentiments faciles (…) sont sans lendemain et si je suivais cette voie elle ferait basculer le pays vers les extrêmes”, a-t-il ajouté.

Aquarius: 60 rescapés sur 255 en France

Aquarius:  60 rescapés sur 255 en France

 

C’est en toute discrétion et après beaucoup de palabres que les derniers rescapés de l’Aquarius ont été répartis sur différents pays européens. Il a fallu d’abord se mettre d’accord pour désigner un port acceptant le navire. Ce sera à Malte. Ensuite de subtiles négociations sont intervenues entre les différents pays. En général il s’agissait de montrer à la fois la générosité des pays d’accueil mais de manière suffisamment discrète pour ne pas soulever le mécontentement des populations en désaccord avec cette politique d’immigration. Un exercice très difficile. Aucune fanfaronnade, aucun tweet sur un sujet il y a suffisamment plus de voix à perdre qu’à gagner-  Le gouvernement maltais a fait état d’un accord entre la France, Malte et un certain nombre d’Etats membres de l’Union européenne, pour se partager “les responsabilités en regard des migrants secourus à bord de l’Aquarius”. Malte doit servir de base logistique après l’accueil du navire, afin que les 141 migrants soient répartis entre la France, l’Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l’Espagne. L’Espagne devrait recueillir 60 migrants et le Portugal, 30, précise l’Elysée. L’accord concerne aussi une partie des 114 personnes secourues lundi en mer par les autorités maltaises, a précisé le gouvernement maltais.

Migrants de l’Aquarius : la France se rattrape aux branches !

Migrants de l’Aquarius : la France se rattrape aux branches !

 

Agrès le silence assourdissant de Macron, a succédé l’insulte à l’Italie et maintenant la position faux cul qui consiste à être prêt à accueillir les migrants qui répondent aux critères du droit d’asile. Une déclaration qui n’apporte strictement rien sinon que la France tente de se rattraper aux branches pour paraître moins ridicule. Certes l’Italie a élu un gouvernement tendance populo-facho mais il n’en reste pas moins que c’est l’Italie qui accueille l’essentiel des vagues d’immigration. Immigration dont se désintéresse le reste de l’Europe. Le moins que l’on pouvait attendre de Macron, c’était un peu d’intelligence et de compassion. Il faut en effet remettre en cause cet accord de Dublin injuste et idiot qui fait peser le poids de l’immigration sur le premier pays d’accueil .  Jean-Yves Le Drian “a   confirmé que les autorités françaises étaient prêtes à apporter leur soutien à l’Espagne en accueillant en France des passagers de l’Aquarius qui répondraient aux critères du droit d’asile, après examen en Espagne de leur situation par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)”, ajoute la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué. Notons que cette proposition de relocalisation en vigueur depuis 2015 nets plus juridiquement fondé depuis fin 2017 !

 

Aquarius: l’hypocrisie de Macron

Aquarius: l’hypocrisie de Macron

 

 

Une hypocrisie à vomir de la part de Macron et du gouvernement français qui ont osé critiquer la position de l’Italie qui supporte à elle seule l’arrivée du plus grand nombre de migrants depuis plusieurs années. . Pendant deux jours c’est  surtout le silence de Macon qui a été assourdissant. Ensuite comme habitude le donneur de leçon  s’est lâché. Emmanuel Macron a même  évoqué mardi “une forme de cynisme et d’irresponsabilité” dans la décision du nouveau gouvernement populiste italien de ne pas accueillir l’Aquarius, le bateau de SOS Méditerranée et de Médecins sans Frontières à bord duquel se trouvent 629 migrants recueillis au large de la Libye. Gabriel Atal, le porte-parole du parti du président français, La République en marche, avait ajouté que la position italienne le faisait “vomir”. “Nous n’avons rien à apprendre en ce qui concerne la générosité, le volontarisme, l’accueil et la solidarité”, a pourtant  riposté au Sénat le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini. Vice-président du Conseil et chef de la Ligue (extrême droite) alliée au Mouvement cinq Etoiles (M5S, antisystème) au sein du gouvernement, Matteo Salvini a appelé la France à présenter des excuses et a rejeté les critiques d’un pays bloquant régulièrement les migrants à la frontière franco-italienne. Dans la matinée, la chargée d’affaires de l’ambassade de France, Claire Anne-Raulin – en l’absence de l’ambassadeur français, Christian Masset -, a été convoquée par le chef de la diplomatie italienne. Enzo Moavero a souligné lors de cet échange que les déclarations françaises mettaient “en péril les relations” bilatérales et jugé le “ton employé” “injustifiable”. Quelques minutes plus tard, le ministre français des Affaires étrangères publiait un communiqué pour dire que la France était ouverte au dialogue et à la coopération avec Rome dans le domaine de l’immigration. La France a accueilli près de 32.000 migrants l’an dernier, sur un total de 100.000 demandes. L’Italie a reçu elle plus de 640.000 migrants ces cinq dernières années qui traversent la Méditerranée en partant des côtes africaines pour accoster sur l’île sicilienne de Lampedusa. “Si les Français ont l’humilité de s’excuser, nous pourrons mettre cette histoire derrière nous et redevenir amis comme avant”, a souligné dans la matinée Matteo Salvini.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol