Archive pour le Tag 'approximatif'

Le «patriotisme inclusif», le concept approximatif de Macron

Le «patriotisme inclusif»,  le concept approximatif de Macron

Le problème de Macron est double. Sur le plan théorique, il est un peu court car sa formation est essentiellement littéraire. Les fondements théoriques des problématiques politiques, économiques et sociales lui sont étrangers. Et ce n’est pas le vernis fourni par l’ENA qui permet de combler cette lacune.  sa deuxième insuffisance tient à son ignorance complète des réalités concrètes. Du coup pour séduire intellectuellement Macron fait émerger de temps en temps dans ses discours un nouveau concept. Lors de sa dernière conférence de presse il a ainsi évoqué la notion de patriotisme inclusif.  «Ce qu’il nous faut faire, c’est rebâtir un patriotisme inclusif où chacun prend sa part, où l’intérêt général français et européen est au fond réaffirmé, mais n’est pas simplement l’addition des intérêts particuliers», a-t-il déclaré. En fait, Macron se trompe de concept car sans doute ce dont il veut parler c’est de démocratie participative. Seule la démocratie participative peut permettre de faire confronter les intérêts particuliers, converger vers l’intérêt général. Le problème c’est que Macron est opposé à cette démocratie participative qui rend les acteurs à la fois conscients mais aussi actifs. Ce n’est sans doute pas par hasard s’il a étouffé toutes les instances intermédiaires qui nourrissaient précisément le débat. Macron, lui, préfère la relation directe avec le peuple comme tous les autocrates, les monarques républicains et autres apprentis dictateurs. Ce dont parle Macron dans sa définition,  c’est de démocratie et non de patriotisme fut-il  inclusif pour satisfaire à la mode de ce qualificatif employé dans les salons parisiens.

Effets 35 heures sur l’emploi : un rapport très approximatif et politique

Effets 35 heures sur l’emploi  : un rapport très approximatif et politique  

Le rapport de la députée socialiste Barbara Romagnan conclut que les 35 heures ont été bénéfiques à l’emploi.  Cette députée (membre des frondeurs) a certainement de grande compétences économiques puisqu’elle est enseignante (en philo !) ; une manière sans doute d’utiliser les compétences au PS ! On a jamais autant crée d’emploi que pendant la période 1997 -2002 affirme-t-elle. Pas étonnant la croissance n’a jamais été auusi forte ; L’INSEE avait indiqué  que 350 000 emplois auraient  été créés. Elle reprend donc ce chiffre. Or méthodologiquement tout chiffrage est plus que discutable ; Pourquoi ? Parce qu’il faudrait comparer la période avec 35 heures avec une période sans 35 heures dans le même environnement économique. En outre, la réduction du temps de travail a pu peut-être favoriser certaines embauches au moment de ma mise en oeuvre des 35 heures mais combien en ont –elles détruit ensuite du fait de la perte de compétitivité ? Tant que l’assemblée ne pourra pas s’appuyer sur les travaux d’un institut d’études indépendant on pourra toujours fortement douter de ce type de rapport très politique. Manuel Valls a prévenu dimanche: il est hors de question de remettre en cause les 35 heures. Pour apporter de l’eau à son moulin, le Premier ministre va bientôt pouvoir s’appuyer sur les conclusions d’un rapport parlementaire mené par la députée socialiste Barbara Romagnan, qui appartient au groupe des « frondeurs ». Ce rapport, qui conclut les travaux de la commission d’enquête sur le sujet, ne doit être publié que la semaine prochaine. Mais la députée PS en a déjà révélé les grandes lignes. Barbara Romagnan  a ainsi indiqué à l’AFP que son rapport juge que les 35 heures ont été « efficaces » pour lutter contre le chômage, et que le texte a été approuvé à 12 voix contre 4 au sein de la commission ( vote qui scientifiquement n’apporte strictement rien !)




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol