Archive pour le Tag 'approuvent'

Politique économique de Macron : les Français approuvent mais pas tout

Politique économique de Macron : les Français approuvent mais pas tout

 

Un sondage très partiel qui démontrent que certaines mesures sont approuvées mais pas d’autres. La plus significative est sans doute celle qui consiste à soutenir la limitation du déficit public. Reste à savoir si les Français seront d’accord avec les différentes mesures de mise en œuvre de cet objectif. En effet, s’il ne faut pas toucher  à l’armée, à la santé, à l’éducation, au crédit des collectivités locales, à l’agriculture et à l’environnement, il reste peu de secteurs constituant des gisements d’économie ! En attendant, la plupart des grandes annonces économiques du gouvernement sont approuvées par les Français, selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, mais la baisse de cinq euros des aides au logement est largement contestée. Trois Français sur quatre jugent ainsi que la nationalisation temporaire des chantiers navals de Saint-Nazaire, tout comme la volonté affichée par l’exécutif de limiter le déficit à 3% du PIB sont de bonnes décisions. La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages, qui provoque l’inquiétude des élus locaux qui bénéficient des 22 milliards d’euros que cet impôt rapporte chaque année, est approuvée par 65% des personnes interrogées. De même, l’annonce du Premier ministre, Edouard Philippe, de reporter de la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu à 2019, contre 2018 comme prévu par le précédent gouvernement, est soutenue par 61% des Français. Au contraire, près de deux Français sur trois critiquent la baisse de cinq euros des aides publiques au logement (APL) qui touchera plus de six millions d’allocataires dès le mois d’octobre. Pour un tiers des personnes interrogées, c’est même une « très mauvaise décision ». Selon l’enquête, la politique la plus contestée est la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Pour 66%, c’est une mauvaise décision.  L’enquête a été réalisée en ligne les 1er et 2 août, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Candidature législative d’En marche!: 3/4 des Français approuvent

Candidature législative d’En marche!: 3/4 des Français approuvent

 

La liste de 428 candidats de REM aux législatives, dévoilée hier, ainsi que sa composition paritaire et comptant moitié de novices en politique, est jugé « plutôt une bonne chose » par 76% des sondés par Harris Interactive pour RMC et Atlantico publiée ce vendredi.39%  des sondés estiment que la formation d’Emmanuel Macron a un « bon projet » pour les législatives des 11 et 18 juin, devant la France insoumise (27%), Les Républicains et le Front national, tous deux à 24% d’opinions favorables, et le Parti socialiste (17%). Le refus de la République en marche d’investir Manuel Valls sans toutefois présenter de candidat face à lui dans l’Essonne, est jugé en outre « plutôt cohérent avec la démarche » du mouvement par deux tiers des sondés. Selon un autre sondage Harris Interactive-Indeed, 29% des Français sont prêts à voter pour le mouvement d’Emmanuel Macron et le MoDem aux élections législatives, 20% pour Les Républicains et l’UDI, 20% pour le Front national, 14% pour La France insoumise et 7% pour le Parti socialiste.

 

Alliance Macron Bayrou : 62 % des Français approuvent

Alliance Macron Bayrou : 62  % des Français approuvent

Près de deux Français sur trois approuvent la décision du centriste François Bayrou de ne pas se lancer dans la course à l’Elysée et de proposer une « alliance » à Emmanuel Macron, selon un sondage Odoxa publié vendredi. La décision du président du Modem est saluée par 62% des personnes interrogées tandis que 37% estiment au contraire que c’est une mauvaise décision, selon ce sondage réalisé pour franceinfo. 61% des personnes interrogées pensent que le président du Modem a des « convictions profondes », 55% qu’il « pense avant tout à l’intérêt de la France » et 54% qu’il est « courageux ». La moitié des personnes interrogées (50%) pense que le soutien de François Bayrou à Emmanuel Macron constitue un atout important pour sa campagne, presque autant (49%) sont d’un avis contraire.  Enquête réalisée les 22 et 23 février par internet auprès d’un échantillon de 980 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 point à 3,1 points. Les baromètres d’opinion donnent une indication de l’état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Renoncement de Hollande : 94% des Français approuvent

Renoncement de Hollande : 94% des Français approuvent  

94% des Français approuvent en effet la décision du chef de l’Etat, annoncée jeudi soir lors d’une allocution télévisée selon un sondage de l’IFOP paru dans le JDD. Dans le détail, ils sont 91% chez les sympathisants de gauche et 90% chez les sympathisants du Parti socialiste à approuver son choix. Mieux, toutes les tranches d’âge sont satisfaites de cette décision à plus de 90%, le pic étant atteint chez les plus de 65 ans (97% d’approbation). Parmi les personnes interrogées par l’IFOP, 90% des électeurs de François Hollande en 2012 disent approuver son choix, contre 95% de ceux qui avaient voté Mélenchon et 98% de ceux qui avaient voté Sarkozy. Sans surprise, ce sont ceux qui veulent voir Benoît Hamon être candidat du Parti socialiste qui sont les plus favorables à la décision du Président (96%), devant les supporters d’Arnaud Montebourg (95%) et de Manuel Valls (88%).

Loi travail : 60 % approuvent le mouvement de contestation

Loi travail : 60 % approuvent le mouvement de contestation

 

Un sondage qui ne va pas faciliter la vie du gouvernement puisqu’une nette majorité considère que le mouvement de contestation de la loi travail est justifié. Un sondage toutefois difficile à interpréter puisqu’ un autre sondage Harris montre que 54 % des Français sont mal informés sur le contenu de ce projet de loi. Pire sur la modification essentielle à savoir l’inversion des normes, c’est-à-dire la décentralisation de la négociation au plan des entreprises concernant l’organisation du travail, 60 % des Français se montre favorables. Alors que c’est surtout sur cette disposition contenue dans l’article 2 de la loi que se fonde le mouvement de contestation organisée par les syndicats. Conclusion les Français approuvent la disposition la plus essentielle du projet mais approuvent en même temps la contestation contre la loi. La démonstration des contradictions qui affectent la société française qui veut parfois tout et son contraire, la réforme et l’immobilisme. Sans doute faut-il aussi imputer une grande part de la responsabilité de ces paradoxes au gouvernement. Un gouvernement qui a géré avec la plus grande maladresse cette réforme du code du travail sans véritable préparation, sans explication des principaux enjeux et surtout sans concertation. Un sondage donc confus car la loi est aussi l’occasion pour nombre de Français d’exprimer son rejet global de la politique du gouvernement. Selon ce  sondage Ifop paru dans Dimanche Ouest-France, une majorité des Français, 60%, considèrent « justifié » le mouvement contre la loi travail et ce malgré les violences lors la manifestation parisienne du 14 juin. Ce score est quasiment identique à celui (59%) d’un autre sondage sur le même thème réalisé du 6 au 8 juin. »On peut penser que le gouvernement, engagé dans un bras de fer avec la CGT, comptait sur un retournement ou à défaut sur une érosion du soutien ou de la bienveillance de l’opinion vis-à-vis de la contestation », souligne l’institut de sondage.

(Avec AFP)

Climat : les pétrolières approuvent COP 21 !!!

Climat : les pétrolières approuvent COP 21 !!!

<:section>Les poids lourds du secteur, qui assurent près d’un cinquième de la production mondiale d’hydrocarbures et fournissent environ 10% de l’énergie de la planète, ont déclaré soutenir l’objectif de contenir le réchauffement climatique à 2 degrés -permettant, selon les préconisations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), d’éviter l’emballement du système climatique. Regroupés depuis 2014 au sein de l’Oil and Gas Climate Initiative (OGCI), les dirigeants de dix groupes (BG Group, BP, Eni, Pemex, Repsol, Saudi Aramco, Reliance Industries, Royal Dutch Shell, Statoil et Total ) ont appelé à « un accord efficace sur le climat » lors de la COP 21. « Notre ambition commune est un futur à 2°C. C’est un défi pour l’ensemble de la société. Nous sommes prêts à jouer notre rôle », ont-ils affirmé dans une déclaration commune. Rôle qui consisterait justement « à réduire l’intensité en carbone du mix énergétique mondial », en misant sur la collaboration afin  »d’obtenir davantage que la somme de leurs efforts individuels ». L’efficacité énergétique, le gaz naturel -présenté comme l’énergie fossile la moins polluante- et la recherche et développement sont cités parmi les domaines « des actions pratiques, significatives et basées sur la technologie » qu’elles promettent d’engager. Les dix compagnies -qui ne comptent parmi elles aucune américaine- affirment aussi avoir déjà diminué d’environ 20% les émissions de gaz à effet de serre de l’ensemble de leurs opérations au cours des dix dernières années. Toutefois, les déclarations de ces grands groupes « sont ébranlées par le soutien qu’ils apportent à des associations professionnelles qui entravent activement la politique climatique », dénonce l’ONG InfluenceMap, dans une étude publiée vendredi et fondée sur l’analyse de  plus de 10.000 données (déclarations publiques, réponses des lobbies aux consultations publiques etc.). Un double langage particulièrement pratiqué par Shell, qui « montre la plus grande déconnexion entre rhétorique et action », estime l’association britannique.

 

 

Sondage -Virage de Hollande : les français approuvent les mots

Sondage -Virage de  François Hollande : les français approuvent les mots

 

 

Les français en majorité approuvent les mots du Président et souhaitent même une collaboration droite gauche-droite ; Hormis pour les extrême ces mots découlent de l’ évidence sur les entreprisse, les reformes structurelles, la fiscalité, les économies. Ce que pensent depuis longtemps les français et bien avant que Hollande ne le découvre. Mais la grande question est de savoir si au delà des mots Hollande est convaincu et surtout capable de faire les réformes annoncées. Sans doute pas si on en juge déjà par son recul sur les départements .Le tournant « social-démocrate » prôné par François Hollande lors de sa conférence de presse à l’Élysée, le 14 janvier, remporte l’adhésion des Français, selon un sondage CQFD/i-Télé/Le Parisien. Ils sont en effet 62% à estimer que l’UMP doit s’inscrire dans une coopération avec le gouvernement pour mettre en place le Pacte de responsabilité », rapporte Le Parisien. A l’inverse, 31% des Français aimeraient que la droite s’oppose à ce Pacte de responsabilité passé avec les entreprises, qui vise à ce que ces dernières créent des emplois en échange d’un abaissement de charges.  Chez les sympathisants de droite, quelque 52% souhaitent souligner leur désaccord avec le chef de l’État, tandis que 45% des sondés se disent prêts à coopérer, selon le quotidien.  Environ 36% des Français jugent le positionnement politique du président de la République « juste comme il faut », et un tiers « pas assez à gauche », un regret partagé par 80% des sympathisants d’extrême-gauche. Quant au projet de refonte des régions évoqué par François Hollande, le sondage révèle que 69% des Français l’approuvent, contre 29% qui n’en veulent pas.

 

Sondage suspension de l’écotaxe : 67% approuvent

Sondage suspension de l’écotaxe : 67% approuvent  

Les deux-tiers des Français (67%) approuvent la suspension de l’écotaxe poids lourds annoncée mardi par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, selon un sondage CSA/BFMTV publié mercredi. Trente-trois pour cent des personnes interrogées estiment en revanche qu’elle n’est pas justifiée. La suspension de l’écotaxe, qui devait entrer en vigueur le 1er janvier, est approuvée par toutes les familles politiques, à la seule exception des écologistes, qui sont 56% à penser qu’elle n’est pas justifiée. Le sondage a été effectué par internet les 29 et 30 octobre.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol