Archive pour le Tag 'ampleur'

Syrie-Irak : Hollande pour une action d’ampleur mais laquelle ?

Syrie-Irak : Hollande pour  une action d’ampleur  mais laquelle ?

Hollande prend déjà conscience des limites du futur plan européen concernant l’accueil des réfugiés et réclame une action d’ampleur pour limiter cet exode. De ce point de vue la décision de la France d’effectuer des opérations de reconnaissance aérienne en Syrie voir quelques frappes paraît assez désuète et inadapté aux enjeux si l’on en juge déjà par le résultat des  opérations aériennes effectuées en Irak qui n’ont pas empêché l’État islamique d’étendre son territoire. Or la stratégie internationale consiste pour l’instant à se limiter à des frappes aériennes chaque grand pays considérant qu’il serait dangereux et inopportun d’envoyer des troupes au sol. En outre ces frappes sont laissés à l’initiative de chaque État puisque l’alliance internationale est à la fois limitée et relativement virtuelle. C’est pourtant une véritable armée qu’il faut constituer car il faudra environ 150 000 hommes formés équipés et motivés pour abattre l’État islamique. C’est une nécessité  pour mettre fin à la barbarie de l’État islamique. Mais pour l’instant par peur des réactions de leur population les responsables des grands pays développés font preuve d’une certaine prudence voire d’une certaine hypocrisie vis-à-vis des moyens nécessaires à engager car il s’agira d’une guerre d’ampleur. Or pour l’instant l’Europe se limite aux aspects humanitaires. Pourtant  l’exode des populations fuyant la Syrie et l’Irak ne cessera qu’avec une « action d’ampleur » et un soutien aux pays voisins qui les accueillent, a reconnu  mardi François Hollande. Le président a ouvert à Paris une conférence internationale sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, co-organisée par la France et la Jordanie. « L’urgence, elle est humanitaire », a déclaré François Hollande, évoquant la situation dans les camps de réfugiés en Turquie, au Liban, en Irak et en Jordanie.   »Si nous n’aidons pas plus les pays qui accueillent, si nous ne soutenons pas davantage les familles qui sont dans ces camps de réfugiés ou dispersées dans les pays voisins, alors non seulement il y aura des drames (…) mais il y aura cet exode, cet exode qui ne cessera pas s’il n’y a pas une action d’ampleur », a-t-il ajouté.  Un « plan d’action » a été adopté à l’issue de cette conférence.  Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé à la fin de la conférence un nouvel effort financier de la France pour soutenir le Liban, la Jordanie, la Turquie et l’Irak qui supportent le poids des réfugiés.  Paris leur a déjà consacré près de 100 millions d’euros et 25 millions supplémentaires financeront (à hauteur de 10 millions) un fonds d’urgence qui se concentrera sur des projets, comme des logements à Erbil, dans le Kurdistan irakien, et les camps dans les pays voisins de la Syrie pour 15 millions. « Nous ne laisserons pas la diversité millénaire du Moyen-Orient disparaître sans réagir, » a déclaré Laurent Fabius a l’issue d’un point de presse avec son homologue jordanien.

 

Consommation des ménages : après la baisse de juillet, hausse de même ampleur en août

Consommation des ménages : après la baisse de juillet, hausse de même ampleur en août

 

Finalement en août la consommation des ménages retrouve son niveau de juillet. Sans doute un effet du mauvais temps  de juillet qui avait pesé sur les dépenses de  vacances  (dépense alimentaires et carburant)..  Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, la consommation des ménages a été portée par un rebond des dépenses alimentaires, qui avaient baissé en juillet.  Les dépenses de consommation des ménages en biens ont progressé de 0,7% en août en France, effaçant une baisse de même ampleur en juillet, a annoncé mardi l’Insee. L’institut a dans le même temps révisé à +0,8% le chiffre de juin contre +0,9% annoncé précédemment. « Le repli de la dépense en produits alimentaires contribue principalement à la baisse d’ensemble en juillet. La hausse du mois d’août est imputable à un rebond des dépenses alimentaires, en énergie et en biens fabriqués divers », a indiqué l’Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol