Archive pour le Tag 'amie'

« l’Urssaf, l’amie des entreprises » !!! (Macron)

« l’Urssaf, l’amie des entreprises » !!! (Macron)

 

Encore une formule bien maladroite de Macron qui a déclaré devant un parterre de chefs d’entreprise «  l’URSSAF est votre amie ». . Il est clair que ceux qui ont une expérience de création d’entreprise ne sauraient partager la vision rose de Macron. En effet trop souvent l’URSSAF lave impose brutalement des montants  complètement déconnecté du chiffre d’affaires de l’entreprise. En clair l’URSSAF ne se préoccupe pas de savoir si l’entreprise fait du  business ou pas. On objectera que le moment venu des régularisations sont effectués mais des régularisations trop tardives qui tuent la trésorerie et l’entreprise avec. Il n’est pas question évidemment de mettre en cause le rôle important de l’URSSAF en tant qu’organisme de collecte des cotisations sociales mais il s’agit de critiquer son fonctionnement technocratique. L’échange sur ce sujet aura au moins permis à Macron de découvrir le concept de salaire différé.  ; »On oublie trop souvent de le dire », a-t-il plaidé. Dans les comparatifs entre pays, « il faut aussi qu’on regarde la vie avec un salaire », mais aussi « un coût de la vie » où sont inclus « les risques du quotidien ». Ce qu’on appelle en fait le salaire différé, un concept approprié de manière assez approximative par Macon. Un salaire différé qui pourrait être supérieur au salaire net d’après l’institut économique Molinari. En tout cas dont l’enjeu financier est considérable.

Actu, infos, économie, social, politique : articles les plus lus

poèmes-chansons-théâtre de l’auteur sur http://chansontroisiemeage.unblog.fr/

 

 

 

 

 

 

 

Sapin: « Notre amie c’est la bonne finance », ben voyons, comme le bon chômage !

Sapin: « Notre amie c’est la bonne finance », ben voyons, comme le bon chômage !

Il ne manque pas d’humour Sapin à défaut d’efficacité. Il a en en effet pris le contrepied de Hollande pour revendiquer l’amitié de la finance mais la « bonne finance ». Nuance de taille évidemment. Normal sapin n’est plus en campagne électorale avec Hollande, il est en situation de gestion et là il faut changer de lunettes.  Comme Hollande qui vienet d’ailleurs de changer ses lorgnons roses pour des modèles plus gestionnaires de comptable. Sapin, ancien ministre du travail,  qui tout au long de l’année 2013 s’était fait le porte voix de Hollande pour chanter l’hymne de «  l inversion du chômage » revient aux réalités comme ministre des finances. Pas sûr que les électeurs qui ont voté pour Hollande comprennent bien des ces revirements hasardeux qui témoignent à la fois d’une démagogie et d’une impréparation à la direction de l’Etat. Pour pousser encore un peu plus loin le bouchon Sapin aurait pu aussi affirmé que le « bon chômage » était son ami.   Le ministre des Finances, Michel Sapin, a donc  déclaré dimanche que la finance était l’ »amie » du gouvernement et de l’économie française, précisant « la bonne finance », dans une intervention aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence.  Nous avons à répondre à une très belle question: +y a-t-il une finance heureuse, au service d’investissements heureux ‘+ Je l’exprimerai autrement et vous verrez ma part de provocation. Notre amie c’est la finance: la bonne finance« , a-t-il lancé, déclenchant des rires dans la salle. Il n’est pas certain que les Français, eux,  apprécient cet humour aussi  douteux !

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol