Archive pour le Tag 'amélioration'

Page 2 sur 2

Croissance OCDE : amélioration

Croissance  OCDE : amélioration

 

L’indicateur global pour la zone OCDE ressort à 100,9, en hausse de 0,1 point par rapport au mois précédent, le seuil de 100 correspondant à la tendance de long terme de l’activité économique. En hausse quasi continue depuis fin 2012, il retrouve ainsi son plus haut niveau depuis février 2011. Celui des pays du G7, en hausse de 0,1 point à 101,0, indique une consolidation de la croissance, tandis que celui de la zone euro, en progression de 0,2 point à 101,1, signale une inflexion positive. L’indicateur pour la France progresse de 0,2 point, à 100,5 – un plus haut depuis l’été 2011 – signalant aussi une inflexion positive de la croissance, tout comme pour l’Italie, en hausse de 0,1 point à 101,3. L’indicateur pour l’Allemagne signale une consolidation de la croissance, à 100,8 (+0,1 point). Une tendance à la consolidation est signalée de même au Royaume-Uni (stable à 101,3). Les Etats-Unis (+0,1 à 101,0) sont dans la même situation, alors que le Japon (+0,1 à 101,4) devrait connaître une croissance de supérieure à sa tendance de long terme. Chez les grandes économies émergentes, les indicateurs pour la Chine, le Brésil et la Russie, tous stables, signalent une croissance autour de la tendance de long terme, alors que celui de l’Inde, en baisse de 0,2 point à 97,0, laisse présager une croissance inférieure à la tendance.

 

Activités : amélioration en fin d’année en zone euro sauf en France

Activités : amélioration en fin d’année en zone euro sauf en France

 

Amélioration de l’activité en zone euro sauf en France. Le secteur privé de la zone euro a vu sa croissance s’accélérer en décembre, grâce notamment à une stabilisation du marché du travail, et cette tendance devrait se poursuivre au cours des premiers mois de 2014, selon les résultats définitifs, publiés lundi, des enquêtes menées par Markit auprès de directeurs d’achat (PMI). Mais, comme le suggérait déjà de précédentes enquêtes, la France et, dans une moindre mesure, l’Italie, restent à l’écart de l’amélioration de la conjoncture constatée dans l’Europe dans son ensemble. D’après les enquêtes réalisées par Markit auprès de milliers d’entreprises, l’indice PMI composite, qui prend en compte les données aussi bien du secteur des services que celles du secteur manufacturier, est ressorti à 52,1 le mois dernier, contre 51,7 en novembre. Même s’il est inchangé par rapport à une première estimation publiée il y a deux semaines, cet indice reste supérieur à la barre des 50 séparant croissance et contraction de l’activité. Tiraillées entre d’une côté ces données européennes plutôt encourageantes et, de l’autre, des indices PMI chinois dénotant une décélération de la croissance, les Bourses européennes évoluaient vers la mi-séance sur une note irrégulière autour du point d’équilibre. Seule la Bourse de Madrid (+0,85%) était plus franchement en hausse après la publication d’un indice PMI des services au plus haut depuis près de six ans et demi, une donnée qui laisse entrevoir une reprise plus soutenue que prévu de l’activité de la quatrième puissance économique de la zone euro en 2014. « Même s’ils suggèrent une croissance limitée de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre 2013, les données du PMI montrent une solide amélioration de la santé de l’économie de la zone euro au cours de l’année écoulée », a déclaré Chris Williamson, économiste en chef de Markit, commentant les chiffres de la zone euro dans son ensemble. « Et une croissance plus marquée est vraisemblable pour le premier trimestre 2014″, a-t-il ajouté.

Etats-Unis-emploi : amélioration

Etats-Unis-emploi : amélioration

Le secteur privé a créé nettement plus d’emplois que prévu au mois de juin et les inscriptions au chômage ont baissé pour la deuxième semaine d’affilée, confirmant la tendance à l’amélioration du marché du travail aux Etats-Unis. Au total 188.000 emplois ont été créés en juin dans le secteur privé, alors que les économistes prévoyaient en moyenne 160.000 créations de postes, a montré l’enquête du cabinet de conseil ADP publiée mercredi, deux jours avant la publication des chiffres du gouvernement, très attendus sur les marchés. De même, le département du Travail a annoncé que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient diminué à 343.000 dans la semaine au 29 juin, contre 348.000 la semaine précédente, alors que les économistes attendaient 345.000 inscriptions. La moyenne mobile sur quatre semaines, donnée qui reflète mieux les tendances à l’oeuvre sur le marché, s’est établi à 345.000, en baisse de 750 par rapport la semaine précédente. Ces bonnes surprises sur le front de l’emploi ont permis à Wall Street de limiter ses pertes, dans un contexte de baisse généralisée des marchés mondiaux liée au ralentissement de la croissance en Chine, des incertitudes sur l’avenir de la coalition au pouvoir au Portugal et des tensions en Egypte. De même, le dollar a réduit ses pertes face au yen après la publication de ces deux indicateurs sur l’emploi, élément déterminant sur la politique monétaire de la Réserve fédérale. Mais, soulignent des analystes, ces chiffres, qui préfigurent le rapport officiel de vendredi, ne font que confirmer la tendance positive sur le marché de l’emploi. « Cela ne va pas bouleverser les marchés, nous ne nous attendons pas à une grosse surprise vendredi, à la hausse comme à la baisse. Le marché de l’emploi devrait lentement et progressivement retrouver un dynamisme », dit Sam Bullard, économiste chez Wells Fargo à Charlotte, en Caroline du Nord.

INSEE : amélioration de la conjoncture ?

INSEE : amélioration de la conjoncture ?

 

Selon l’enquête de conjoncture réalisée par l’Insee et publiée ce vendredi 24 mai, le climat des affaires dans l’industrie manufacturière, et, par conséquent la conjoncture, se sont améliorés au mois d’avril. L’indicateur synthétique de ce climat progresse ainsi de quatre points (à 92 points) par rapport au mois précédent même s’il demeure à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période, c’est-à-dire 100. Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière jugent que leur activité passée est nettement mieux orientée, le solde correspondant est en forte progression même s’il reste inférieur à son niveau moyen. « Alors que les carnets de commandes étrangers se sont détériorés, les carnets de commandes globaux se sont regarnis », écrit l’Insee. Les perspectives générales, qui représentent l’opinion des industriels sur l’activité de l’industrie dans son ensemble, sont quasi stables par rapport au mois précédent. Enfin, les stocks de produits finis sont quasi stables et leur niveau est jugé proche de la normale.

Moral des industriels : amélioration mais toujours bas

Moral des industriels : amélioration  mais toujours bas

Le moral des industriels s’est amélioré au mois de février, après s’être dégradé en janvier, a annoncé mercredi l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). L’indicateur du climat des affaires a gagné trois points par rapport à janvier, à 90 points, « mais demeure nettement inférieur à sa moyenne de longue période », selon l’Insee. Le mois dernier, il avait reculé de deux points, à 87. Au plus fort de la crise financière mondiale, le moral des industriels s’était effondré, pour tomber à 69 points en mars 2009, avant de remonter progressivement jusqu’à 111 points à la mi-2011. Mais, depuis, il a rechuté. « Selon les chefs d’entreprise interrogés en février 2013, la conjoncture dans l’industrie s’améliore », a commenté l’Insee dans un communiqué. Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière restent pessimistes quant à leur activité passée mais « en revanche, leurs perspectives personnelles de production dans les trois prochains mois s’améliorent, même si le solde correspondant reste inférieur à son niveau moyen », constate l’institut. L’opinion des industriels sur l’activité de l’industrie dans son ensemble est quasiment stable par rapport au mois précédent mais le solde qui la mesure « demeure à un niveau très bas », selon l’Insee.

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

 

Etats-Unis : légère amélioration de l’emploi privé

Etats-Unis : légère amélioration de l’emploi privé

Le département du Travail a annoncé vendredi avoir recensé 157.000 créations de postes le mois dernier et les statistiques révisées des deux mois précédents montrent 127.000 créations de plus qu’annoncé jusqu’à présent. Le taux de chômage a cependant augmenté à 7,9% contre 7,8% en décembre. Ces chiffres suivis de très près font également ressortir une augmentation du salaire horaire et une croissance soutenue des effectifs dans la construction et la distribution. Wall Street a ouvert en nette hausse une heure après leur publication, une progression également favorisée par d’autres indicateurs économiques jugés encourageants, sur l’activité industrielle et le moral des ménages. L’indice Dow Jones a même franchi la barre symbolique des 14.000 points pour la première fois depuis octobre 2007. Deux jours après l’annonce d’une baisse surprise du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au quatrième trimestre, ces chiffres sont de nature à apaiser les craintes d’une rechute en récession. Le PIB américain s’est contracté de 0,1% en rythme annualisé sur la période octobre-décembre selon la première estimation publiée mercredi, principalement en raison d’un net ralentissement du mouvement de reconstitution des stocks des entreprises et d’une chute des dépenses militaires.  

 

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

Moral ménages : légère amélioration mais à un niveau très bas

Moral ménages : légère amélioration mais à un niveau très bas  

Le moral des ménages français s’est amélioré en décembre pour la première fois depuis mai 2012, ceux-ci exprimant une plus grande confiance quant à leur situation financière personnelle passée et future notamment, selon un communiqué de l’Insee publié aujourd’hui. L’indicateur de confiance des ménages, destiné à anticiper l’évolution de la consommation a gagné 2 points par rapport à novembre, à 86 points, a précisé l’Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué. L’indicateur synthétique reste nettement inférieur à sa moyenne de longue période calée à 100.  Douze économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice à 84, leurs estimations allant de 83 à 85.

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol