Archive pour le Tag 'alls'

Chômage novembre : « Chiffres pas bons » (Valls)

Chômage novembre : « Chiffres pas bons » (Valls)

 

Sur Europe 1 Valls « craint que les chiffres  ne soit pas bons  en novembre ». Un euphémisme ; ils seront même très mauvais. et dans la tendance de mois précédents. Les explications de l’  »économiste» en chef de Matignon » ne manquent pas de sel. « Parce que nous avons connu encore au mois de novembre des destructions d’emplois » ; on s’en serait douter ! Pour l »avenir Valls lit dans le marc de café  «  je suis convaincu que progressivement, grâce à un certain nombre d’indicateurs internationaux mais aussi grâce au fait que nous soutenons tout particulièrement l’investissement des entreprises, que cet investissement permettra progressivement à la croissance de revenir, et donc la création de richesses et l’emploi ». Pas de chance, tous les instituts de prévision ne prévoient pas amélioration au moins avant 2016.  Les chiffres publiés le mois dernier, sur le nombre de demandeurs d’emploi en octobre, n’étaient déjà pas fameux: le taux de chômage a continué d’augmenter, de 0,8% par rapport à septembre, pour s’établir à 3,46 millions, un nouveau record. Au total, la France comptait 28.400 chômeurs de plus qu’à fin septembre.  Les spécialistes des prévisions sont également peu optimistes, et à plus long terme que le chef du gouvernement: l’Insee s’attend à ce que la situation de l’emploi continue à empirer au premier semestre 2015. Selon l’institut de la statistique et des études économiques, le chômage devrait continuer à augmenter d’ici mi-2015, pour s’établir à 10,2% de la population active en métropole, soit 0,3 point de plus par rapport au 3ème trimestre 2014. Il culminerait en outre à 10,6% en outre-mer, supérieur de 0,2 point à son niveau entre juillet et septembre 2014. L’OCDE, pour sa part, n’entrevoit pas d’amélioration avant 2016. 

 

Budget 2015: coup de menton de Valls contre Bruxelles

Budget 2015: coup de menton de Valls contre Bruxelles

 

Encore un coup de menton bien illusoire de Valls contre Bruxelles. Le Premier ministre veut du respect de la part de l’Europe or le respect ne se demande pas, il se mérite ; et c’est justement l’objet du différend, la France ne respecte pas les 3% de déficit du budget. Il n’est d’ailleurs pas inutile de rappeler  que c’est la France qui est à l’origine de ce critère de 3% (du temps de Mitterrand), un critère inventé un jour sur un coin de bureau par un « expert » de Bercy. Critère imposé ensuite à toute l’Europe. Pourquoi d’ailleurs 3%du PIB ?  Une gestion rigoureuse c’est 0% de déficit. Certes en ces temps difficiles l’ austérité n’est sans doute pas le meilleur remède pour relancer la croissance. Et on ne gère pas en trois ans une dette accumulée depuis 30 ans. Coincé Valls s’en remet à se coups de menton bien connus « Ce que nous demandons uniquement aux Européens, c’est de tenir compte de la réalité qui s’impose malheureusement à nous: la crise qui mine la zone euro », a déclaré à la presse Manuel Valls à Blois où il était venu participer à un débat historique. Jugeant que l’Europe est en « quasi déflation », le Premier ministre français a relevé que l’Allemagne n’était pas épargnée. « Il faut respecter la France, c’est un grand pays. Je n’accepte pas de leçons de bonne gestion. Je demande à chacun beaucoup de sang-froid, beaucoup de respect, surtout de la part de partenaires européens », a martelé Manuel Valls.  Le Premier ministre français a par ailleurs estimé que l’impact budgétaire des engagements militaires de la France devrait être pris en compte par Bruxelles dans son appréciation. « Les engagements militaires et financiers qui sont les nôtres doivent être davantage intégrés » dans l’appréciation par Bruxelles du budget français par Bruxelles, a jugé le Premier ministre. « La France, avec la Grande-Bretagne, assume des responsabilités, non seulement pour l’Europe, mais pour le monde », a relevé Manuel Valls.   »Nous accomplissons ainsi d’une certaine manière une très grande mission pour la France et pour l’Europe (…). Chacun doit considérer que la France accomplit là une mission très particulière », a argumenté le chef du gouvernement français.

 

« Hollande et Valls conduisent la France à l’abîme économique » » (Montebourg)

« Hollande et Valls conduisent la France à l’abîme économique » » (Montebourg)

 

Sur RMC Montebourg a déclaré que Hollande et Valls conduisaient la France dans le mur.   »J’ai demandé dès juin, puis en juillet et en août une remise à plat de notre politique économique dans la collégialité des débats du Conseil des ministres. La tension sur l’austérité a commencé à ce moment là, a rappelé Arnaud Montebourg pour expliquer son limogeage. Aujourd’hui, l’économie française fait fausse route. (…) Nous ne menons pas la bonne politique. » L’ancien ministre réfute que sa sortie « sur la cuvée du redressement » a signé sa perte. »J’ai demandé une inflexion de notre politique, je n’ai pas été entendu (…) C’est un divorce à l’amiable avec Manuel Valls. La « spirale de l’austérité » ne permet pas de sortir de la crise, juge Arnaud Montebourg. « Bruxelles est en train de couler l’Europe et nous ne devons pas nous laisser faire. (…) L’économie est à l’arrêt et le chômage persiste (…) Oui je pense que François Hollande et Manuel Valls conduisent la France à l’abîme économique ». Voteriez-vous pour François Hollande aujourd’hui? « Ecoutez, je n’en suis pas là, je ne peux pas vous répondre », se contente de dire Arnaud Montebourg à qui l’on prête l’ambition de viser une primaire à gauche en 2016, voire la présidentielle de 2022.   »On en reparle en 2016″, élude-t-il. Et la présidentielle? « Oui, j’envisage de me présenter une nouvelle fois à l’élection présidentielle. Quand? Comment? Laquelle? C’est prématuré », évacue Arnaud Montebourg.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol