Archive pour le Tag 'agenda'

Agenda chargé pour des réformes ou des mesurettes ?

Agenda chargé pour des réformes ou des mesurettes ?

D’un point de vue quantitatif on ne peut nier que l’agenda du gouvernement sera très chargé pour les six mois à venir.  –

 

PROJETS DE LOI DES SIX PROCHAINS MOIS :

* Le projet de loi portant réforme de la Constitution sera examiné par le Parlement au cours du premier semestre

* Le projet de loi mettant en œuvre les conclusions des états généraux de l’alimentation sera présenté fin janvier au conseil des ministres

* Le projet de loi transformant la politique du logement sera présenté après la conférence “de consensus” sur le sujet

* Projet de loi sur l‘assurance chômage, l‘apprentissage et la formation professionnelle

* Le projet de loi sur la croissance et la transformation des entreprises sera présenté en avril au conseil des ministres

* Le projet de loi sur les mobilités (transports) sera présenté au conseil des ministres en avril

* Le projet de loi sur l’asile et l’immigration sera présenté au conseil des ministres en février. Il vise, pour les personnes relevant de l‘asile, à “mieux les accueillir, statuer rapidement sur leur cas, mieux les intégrer”

* Projet de loi de programmation militaire en février

* Projet de loi sur la procédure pénale et la “sécurité du quotidien” en juin

* “Eléments législatifs” sur la lutte contre les violences, en particulier celles faites aux femmes, examinés au printemps

DANS LES SIX PROCHAINES SEMAINES

* Poursuite des discussions avec les partenaires sociaux avec des rendez-vous de conclusion fin janvier pour l’apprentissage et mi-février pour l’assurance chômage et la formation professionnelle

* 1er février : premier comité interministériel à la transformation publique : ”les ministres présenteront leurs plans d’actions au conseil des ministres entre février et avril, avec des annonces en avril lors d’un deuxième comité

* Décisions sur le Grand Paris Express d’ici mi-janvier

* Conclusion par Emmanuel Macron des discussions sur la gouvernance du Grand Paris en février

* En janvier à Calais, Emmanuel Macron tirera les conclusions de la concertation sur le projet de loi sur l‘asile et l‘immigration

* 9 janvier : comité interministériel de sécurité routière

* Vote fin février par le Parlement de la loi sur l‘orientation et la réussite des étudiants

* Mesures pour le tourisme et le commerce extérieur lors de deux comités interministériels, en janvier et février

* Sommet de l‘attractivité fin janvier à Paris

* La signature du traité de l‘Elysée sera célébrée fin janvier, permettant de rappeler les liens avec l‘Allemagne

* Décision d‘ici fin janvier sur la construction ou non d‘un aéroport à Notre-Dame-des-Landes

AUTRES ACTIONS DANS LES SIX PROCHAINS MOIS

* Lancement des travaux sur la réforme des retraites pour aller “vers un système plus juste, plus lisible et qui verra son équilibre financier garanti”, avec “début de la discussion” au début du premier semestre et poursuite tout au long de l’année

* Déploiement du plan d’investissement dans les compétences

* Mise en œuvre du plan “logement d’abord”

* Stratégie de lutte contre la pauvreté présentée en mars

* Mise en œuvre progressive d’une offre sans reste à charge pour l’optique, le dentaire et les audioprothèses

* Quatrième plan autisme et conférence nationale du handicap au cours du premier semestre

* Conclusion des assises de l’Outre-mer au premier semestre

* Décisions sur l’organisation du Grand Paris, présentation des plans “cœur de ville”, conclusion de la mission sur les quartiers prioritaires

* Poursuite des travaux sur le baccalauréat, l‘orientation, la maternelle.

 

Les différentes orientations que se propose d’arrêter le gouvernement ne sont pas de même nature, de même ampleur et les  enjeux assez différents. En outre au-delà de l’importance accordée à la thématique,  se pose surtout la question de l’ampleur des réformes. Pas sûr que sur certaines le gouvernement soit vraiment décidé à faire la révolution. Sur les retraites par exemple on voit mal quel bénéfice il pourrait en tirer à court terme, sans parler des inévitables oppositions à caractère relativement conflictuel. Même chose sur le logement on va sans doute utiliser le coup de rabot habituel mais sans remettre en cause par exemple les conditions de financement.  Notons que la réforme de l’État ne figure pas dans les priorités gouvernement pour les six mois à venir alors qu’il s’agit sans doute de la question la plus déterminante pour la compétitivité et l’initiative.

Agenda européen : travailleurs détachés et commerce prioritaires pour la France

Agenda européen : travailleurs détachés et commerce prioritaires pour la France

 

En visite en Estonie (qui doit présider l’union économique),  Edouard Philippe a rappelé le calendrier pour relancer l’Europe. . « Nous avons (…) décidé d’avancer sur les questions relatives aux procédures de réciprocité en matière commerciale, au contrôle des investissements étrangers, notamment dans les secteurs stratégiques, à la réactivité accrue en matière de procédures antidumping et bien entendu à la question très sensible en France et très importante pour l’Union du cadre des travailleurs détachés », a-t-il ajouté. Le président français, Emmanuel Macron, veut convaincre ses partenaires d’aller plus loin sur ces sujets que les conclusions du Conseil européen de la semaine dernière. Sur la question sensible des investissements, le Conseil s’est ainsi borné à « salue(r) l’initiative de la Commission visant à maîtriser la mondialisation et, entre autres, à analyser les investissements réalisés par des pays tiers dans des secteurs stratégiques, dans le plein respect des compétences des États membres ». La question du durcissement des règles encadrant le régime des travailleurs détachés ne figurait quant à elle pas à l’agenda du Conseil. Preuve que sur ce dossier les oppositions notamment des pays de l’Est sont encore importantes.

L’agenda de la semaine de Hollande,François de Tulle, , normal 1er , Roy de France et de Corrèze

Comme prévu, François de Tulle a reçu un bon coup de pied au séant au premier tour des départementales (ce que pensent 64% du bas peuple). Mais c’est pas forcément une victoire personnelle du duc Sarkozy d’après le même bas peuple. Dimanche soir dès 20h01,  Valls de Vienne grille la politesse à tout le monde ( y compris au PS) et fait une brève et très calme allocution. Les médecins de Molière,  experts en communication, l’avaient bourré de Lexomil avant son baratin pour éviter une nouvelle crise colérique. Autre mauvaise nouvelle pour le Roy de France et de Corrèze :  ce sondage de popularité qui montre une  chute de la personne royale mais surtout de Valls de Vienne. Heureusement, et surtout malheureusement,  il y a ce crash de l’Airbus 320 et là Hollande et Valls , tous les ministres s’en donnent à cœur joie pour nous informer de ce qu’ils ignorent eux-mêmes. Esprit du 11 janvier es-tu là ? Tous les ministres se mobilisent même Royal qui n’a rien à dire mais qui l’exprime avec force et conviction. Présent partout, coté cour comme coté jardin, Valls de Vienne vient clamer son amour aux paysans lors du congrès de la  FNSEA et sa haine des écolos politiques ( comprendre EELV°) qui apprécient évidemment la délicatesse. Pas de chance, alors que François de Tulle  annonce pour la troisième fois la reprise de la croissance, le chômage reprend à la hausse ( en réalité il n’avait jamais baissé). Mais ça ira mieux en 23015, peut-être même avant clame  Valls de Vienne qui se transforme en commentateur et découvre qu’il faut 1.5% pour recréer des emplois.  Il pourra toujours se reconvertir en journaliste à Radio France , toujours en grève. Heureusement les courtisans veillent. Et diffusent la rumeur. : » ça va mieux. » Après la comtesse Marisol  de Touraine qui a bricolé les comptes de la sécu et indique un moindre déficit de 3 milliards ( sur 450 de budget), c’est l’impayable prince Sapin de Noël qui , lui, annonce que le déficit public a diminué en 2014 Tu m’étonnes,  on a emprunté 84 milliards de plus pour boucher les trous. Du coup la dette représente environ 30 000 euros pour chaque sujet du roi. Mais Valls de Vienne a raison de verser dans l’optimisme, les choses  vont s’arranger. Surtout après les départementales où 60% de ceux qui se présentent  pour le second tour sont fonctionnaires ;  des vrais spécialiste de la dépense ces petits barons d’Etat. La fin de semaine se termine mal, même l’équipe de foot perd devant la Brésil, du coup on ne peut donner ni pain , ni jeux à ce peuple affamé. A moins de confirmer le vœu  royal d’  organiser les JO en France . Mais des jeux réservés uniquement aux athlètes français. Avec aussi une  épreuve de poésie où Hollande pourrait concourir comme jadis Néron.( et en espérant qu’il ait la même destinée)

La semaine de François de Tulle, Roy de France( 15 mars 2015)

La semaine de François de Tulle, Roy de France( 15 mars 2015)

 

Une semaine ordinaire mais qui commence bien avec la réception de 100 femmes à l’Elysée : le rêve pour le Roy dont on dit à la cour qu’il ne serait pas insensible aux thèses islamistes du mariage pratiquées notamment dans les émirats. L’idée de transformer la république en émirat serait une solution pour éviter en même temps les procédures électorales superflues. Mais Taubira,  l’orthodoxe, a décidé de s’opposer à cet éventuel ajustement des institutions. Valls de Vienne, lui ,est surtout occupé par la lecture des sondages, de plus en plus mauvais. Du coup comme habitude, il crie, il hurle, il vocifère pour masquer une peur qu’il avoue quand même. Il attaque même un philosophe, Onfray. Et sur son terrain. Retour de balle immédiat : « Valls n’a pas de culture, c’est un crétin » dit Onfray. La presse pour une fois pas trop servile condamne l’affolement de Valls.  Pendant ce temps là le FN se banalise y compris en détournant l’objet des financements de l’Europe normalement destinés à rémunérer des assistants qui travaillent réellement  pour l’Europe. Un faux procès en vérité car tous les partis utilisent les financements de ces assistaats en en détournant l’objet et l’argent ( en Europe et en France),  bref le FN devient un parti comme les autres. A la cour, le petit prince Sarko essaye d’exister mais ce n’est pas facile ;  en dépit des talonnettes il a du mal à se mettre à la hauteur. Il a  promis « 10 à 15 mesures fortes pour début 2016 ». On attend avec impatience ! Mais la presse est davantage sensible aux 50 millions qu’il aurait touchés de Kadhafi en 2007. Un mensonge évidemment. Comme cette affaire de transferts de fonds de 500 000 euros  de même provenance dans laquelle est impliqué Guéant. Une injustice même. Guéant ne peut évidemment produire de documents écrit sur ces tableaux puisqu’ils ont été  achetés 30 euros  dans un vide grenier il y a 20 ans. Et revendus 500 000 euros à un riche amateur inconnu. C’est pourtant clair ! Ces petits juges rouges sont vraiment incontrôlables. Même dans l’ affaire Tapie, ils osent impliquer Christine Lagarde pour « négligence ». Une honte ! Pour 400 millions qu’elle a  attribués illégalement à Tapie . Le bas peuple ne lui en veut même pas puisque les Français la  choisissent même comme la femme de France préférée. Drôle de choix d’amour ou alors il faudra éteindre la lumière. A la cour toujours les même petites intrigues après les frondeurs , ce sont les écolos qui se manifestent. Le parti pourrait exploser. Du coup même une cabine téléphonique sera trop grande pour réunir chacun de deux camps ( on parle de 2% aux départementales). Et Valls de Vienne qui tempête encore, contre tout, pour rien.  Il ne comprend pas que les immigrés ne parviennent à ‘s’intégrer. Et de se citer en exemple . Pas sûr cependant qu’il soit possible pour tous les immigrés de devenir Premier ministre . Valls lui a réussi ce pari sans avoir  jamais travaillé en passant par la case oligarque. Une belle réussite. Suffit de se bouger. Faudra aussi bouger les électeurs (pour les départementales)  qui persistent dans  leur intention d’aller à la pêche.  Le vicomte de Ruby ( vert, EELV) envisage donc interdire la pêche le jour des élections. Mieux de rendre le vote obligatoire, de punir les absents. Certains extrémistes envisagent même de rendre obligatoire le vote à gauche. Bref de gros progrès en matière d’ingénierie démocratique. Le bas peuple se désespèrent de ces controverses politiciennes et ne veut plus croire dans le système et leurs représentants. Le peuple a tort de désespérer car un grande découverte scientifique vieet de prouver qu’on pouvait greffer des neurones dans le cerveau  des souris. Pourquoi pas chez les politiques . Un cerveau de souris c’este quand même mieux qu’un cerveau d’oligarque !

God save the King !




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol