Archive pour le Tag 'affectera'

Climat-GIEC : Le changement affectera tout le monde

Climat-GIEC : Le changement affectera tout le monde

Les conclusions du nouveau rapport du GIEC insistent sur l’incapacité de notre espèce à s’adapter à un changement climatique majeur. Mais, osons le dire clairement : un tel changement, s’il devait advenir, aura dévasté nos sociétés et économies bien plus tôt, écrivent  Julien Pillot (enseignant-chercheur en économie (Inseec Grande Ecole), Philippe Naccache (enseignant-chercheur à l’Inseec Grande Ecole) ( dans les Echos, extraits )

tribune

Prétendre que les pays occidentaux sont mieux armés pour faire face au changement climatique relève d’un strabisme qui pourrait insidieusement nous conduire à minorer l’ampleur de la catastrophe à venir.  Certes, nous connaissons le caractère inégalitaire du changement climatique. Certains territoires subissent un réchauffement plus rapide, et certaines populations sont plus exposées aux conséquences climatiques et économiques. En s’intéressant à la vulnérabilité relative des pays, un institut tel que «Notre Dame Global Adaptation» a ainsi établi une cartographie plutôt « rassurante » pour les pays riches, notamment ceux situés en Europe de l’Ouest.

Or, cette vision occulte largement le caractère systémique de la crise économique et sociale qui suivrait un changement climatique majeur. Pensons déjà à notre dépendance extérieure. Nous aurions tort de considérer que le problème ne réside que dans la désindustrialisation de la France, et qu’il suffirait de réimplanter des capacités de production pour retrouver une certaine « souveraineté ». Car, notre pays resterait dépendant de l’approvisionnement en matières premières dont il est faiblement doté. Or, ces dernières sont sous tension du fait de leur surexploitation et leur raréfaction, se traduit par une inflation déjà palpable et qui ira crescendo dans les années à venir. Et nul stock de sécurité ne pourra amortir le choc engendré par une demande mondiale largement supérieure à l’offre disponible.

Climat-GIEC : Le changement affectera tout le monde

 

Les conclusions du nouveau rapport du GIEC insistent sur l’incapacité de notre espèce à s’adapter à un changement climatique majeur. Mais, osons le dire clairement : un tel changement, s’il devait advenir, aura dévasté nos sociétés et économies bien plus tôt, écrivent  Julien Pillot (enseignant-chercheur en économie (Inseec Grande Ecole), Philippe Naccache (enseignant-chercheur à l’Inseec Grande Ecole) ( dans les Echos, extraits )

 

Prétendre que les pays occidentaux sont mieux armés pour faire face au changement climatique relève d’un strabisme qui pourrait insidieusement nous conduire à minorer l’ampleur de la catastrophe à venir.  Certes, nous connaissons le caractère inégalitaire du changement climatique. Certains territoires subissent un réchauffement plus rapide, et certaines populations sont plus exposées aux conséquences climatiques et économiques. En s’intéressant à la vulnérabilité relative des pays, un institut tel que «Notre Dame Global Adaptation» a ainsi établi une cartographie plutôt « rassurante » pour les pays riches, notamment ceux situés en Europe de l’Ouest.

Or, cette vision occulte largement le caractère systémique de la crise économique et sociale qui suivrait un changement climatique majeur. Pensons déjà à notre dépendance extérieure. Nous aurions tort de considérer que le problème ne réside que dans la désindustrialisation de la France, et qu’il suffirait de réimplanter des capacités de production pour retrouver une certaine « souveraineté ». Car, notre pays resterait dépendant de l’approvisionnement en matières premières dont il est faiblement doté. Or, ces dernières sont sous tension du fait de leur surexploitation et leur raréfaction, se traduit par une inflation déjà palpable et qui ira crescendo dans les années à venir. Et nul stock de sécurité ne pourra amortir le choc engendré par une demande mondiale largement supérieure à l’offre disponible.

GIEC : Le changement climatique affectera tout le monde

 GIEC : Le changement climatique affectera tout le monde

Les conclusions du nouveau rapport du GIEC insistent sur l’incapacité de notre espèce à s’adapter à un changement climatique majeur. Mais, osons le dire clairement : un tel changement, s’il devait advenir, aura dévasté nos sociétés et économies bien plus tôt, écrivent  Julien Pillot (enseignant-chercheur en économie (Inseec Grande Ecole), Philippe Naccache (enseignant-chercheur à l’Inseec Grande Ecole) ( dans les Echos)

 

Prétendre que les pays occidentaux sont mieux armés pour faire face au changement climatique relève d’un strabisme qui pourrait insidieusement nous conduire à minorer l’ampleur de la catastrophe à venir.  Certes, nous connaissons le caractère inégalitaire du changement climatique. Certains territoires subissent un réchauffement plus rapide, et certaines populations sont plus exposées aux conséquences climatiques et économiques. En s’intéressant à la vulnérabilité relative des pays, un institut tel que «Notre Dame Global Adaptation» a ainsi établi une cartographie plutôt « rassurante » pour les pays riches, notamment ceux situés en Europe de l’Ouest.

Or, cette vision occulte largement le caractère systémique de la crise économique et sociale qui suivrait un changement climatique majeur. Pensons déjà à notre dépendance extérieure. Nous aurions tort de considérer que le problème ne réside que dans la désindustrialisation de la France, et qu’il suffirait de réimplanter des capacités de production pour retrouver une certaine « souveraineté ». Car, notre pays resterait dépendant de l’approvisionnement en matières premières dont il est faiblement doté. Or, ces dernières sont sous tension du fait de leur surexploitation et leur raréfaction, se traduit par une inflation déjà palpable et qui ira crescendo dans les années à venir. Et nul stock de sécurité ne pourra amortir le choc engendré par une demande mondiale largement supérieure à l’offre disponible.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol