Archive pour le Tag 'ado'

Macron : entre une posture de monarque et d’ado prolongé

Macron : entre une  posture de monarque et d’ado prolongé

 

On imagine mal les conseillers de com. De l’Elysée tenter de recentrer un peu la posture de Macron . L’homme n’est pas un familier de la remise en cause. Mais force est de constater que Macron ne parvient pas à adapter une attitude d’adulte contemporain à l’image par exemple de Theresa May, d’Angela Merkel ou encore d’Obama. Il en fait trop dans tous les domaines. Quand il veut redonner sa majesté à la fonction présidentielle, il choisit un rituel démodé de monarque truffant ses discours de « je » jusqu’à la nausée et donnant l’impression que sa légitimité relève du droit divin. Cette manière aussi de tuer toute contestation autour de lui, chez ses conseillers, au gouvernemenet ou dans le part EN Marche  témoigne de cette pathologie au parfum autocratique quand même. Inversement quand il verse dans des effusions d’amabilités en embrassant ses interlocuteurs, il ne parait pas très crédible non plus. D’une certaine manière on pourraiat dire que Macron, qui a fait du théâtre dans sa jeunesse, tombe dans le travers classique des débutants en surlouant ses rôles. Monarque républicain qui veut  marquer histoire d’un coté et de l’autre,  ado prolongé ou adulte pas tout à fait fini psychologiquement. Bref une  sorte d’enfant gâté qui  ne veut pas que d’autres lui prennent ses jouets et qui s’obligent à des postures extrêmes et contradictoires pour bien faire comprendre à tous et à d’éventuels concurrents que c’est lui l’enfant préféré. D’où sans doute ce qui manque à Macron un peu de simplicité vraie, un peu de compassion, tout simplement de considération et d’amour pour l’autre. L’homme ne manque pas de qualités, il en déborde m^me,  mais il est trop froid, trop égocentrique, trop condescendant. Bref le courant passe difficilement avec les Français.

 

Djihadiste : une Ado de 15 ans retrouvée à Marseille mais relâchée !

Djihadiste : une Ado de 15 ans  retrouvée à Marseille mais relâchée !

Preuve que notre stratégie de lute contre les djihadiste est complètement inadaptée  la situation, une ado de 15 ans en partance pour le djihad arrêtée à  Marseille a simplement été remise à ses parents ! Assia, 15 ans, domiciliée chez ses parents à Villefontaine dans l’Isère, était recherchée depuis mardi dans la région de Marseille. Une mesure d’opposition à sortie du territoire avait été prise.  Les enquêteurs ont retrouvé la trace de l’adolescente grâce à la carte bancaire qu’elle avait subtilisée à ses parents. Ses parents sont venus la chercher. Il n’y a pas eu d’interpellation.  « On a décidé d’aller à Marseille, on l’a cherché toute la journée (…) Elle s’est jetée dans nos bras. On est tellement heureux. Tout le monde s’embrasse, on pleure, on rit. On est très soulagés, tellement heureux qu’elle ne soit pas partie à l’étranger« , a réagi sur BFMTV la mère d’Assia. La disparition de cette adolescente avait été jugée « inquiétante » par les autorités. En plus de la mesure d’opposition à sortie du territoire, le parquet de Vienne avait ouvert une enquête et lancé un appel à témoins. L’adolescente avait également été inscrite au fichier des personnes recherchées.

 

 

Hollande, comme un ado, accro aux textos

Hollande, comme un ado, accro aux textos

 

Cela en dit long sur la personnalité de Hollande, le président qui s’amuse et ne prend vraiment rien au sérieux sinon son avenir politique. Il passe son temps à écrire des textos pour tout et pour rien. Texto dont il faut rappeler qu’il n’est pas le mode de communication le plus sûr et le plus discret (surtout pour un président). Le Président entretient donc une communication SMS compulsive avec certains ministres, journalistes et proches, au point de troubler parfois le travail de ses collaborateurs, rapporte « Libération ». François Hollande carbure aux textos. C’est Libération qui le révèle dans son édition du lundi 21 juillet. Le quotidien explique dans une longue enquête que le Président entretient une communication active par SMS avec ministres, journalistes et proches, au point de bousculer parfois le protocole. Le chef de l’État ne lâche jamais son portable. Même pendant les conseils des ministres.  À l’époque où il n’avait pas encore interdit les téléphones aux membres du gouvernement pendant la réunion, il « textotait » gaiement avec certains d’entre eux. Particulièrement avec Cécile Duflot, « avec qui il a entretenu une intense communication textuelle », écrit Libération.  En avril dernier, quand Manuel Valls a fait son discours de politique générale à l’Assemblée, quelques ministres assis au premier rang ont reçu un petit message signé François Hollande : Cette manie ancienne chez le président peut en amuser certains, mais a aussi le don d’agacer. Car ses SMS échappent parfois au circuit protocolaire.  « Ça peut lui arriver de trancher une décision par SMS avec un ministre sans en avoir informé le collaborateur qui travaille sur le dossier », regrette l’un de ses conseillers. Dernièrement, c’est par texto que François Hollande a organisé une interview avec une journaliste du Journal du Dimanche, sans mettre son conseiller en communication dans la boucle. Cette addiction aux SMS a été jugée tellement problématique qu’une réunion sur le sujet a été organisée courant 2013 à l’Élysée. Mais François Hollande n’a pas abandonné son habitude, et ses collaborateurs se sont fait une raison.

 

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol