Archive pour le Tag 'activité'

Page 3 sur 3

Activité manufacturière : hausse en zone euro, baisse en France

Activité manufacturière : hausse en  zone euro, baisse en France

Il se confirme que la France pourrait bien être le futur malade de l’Europe. L’activité manufacturière en zone euro a effet progressé en décembre à son rythme le plus élevé en plus de deux ans et demi, portée par une croissance soutenue en Allemagne et en Italie, tandis que la situation s’est dégradée en France, montrent jeudi les résultats définitifs de l’enquête Markit auprès des directeurs d’achats. L’indice PMI établi par Markit de la zone euro a été confirmé à 52,7 pour le mois dernier, son plus haut niveau depuis mai 2011, après un indice à 51,6 au mois de novembre. La composante de la production a progressé à 54,9, également au plus haut depuis mai 2011. Les commandes nouvelles ont connu leur meilleur rythme de croissance depuis avril 2011 – à 54,1 – et les réductions d’emplois ont été quasi interrompues. Le sentiment est positif dans l’ensemble des pays de la zone euro à l’exception de la France, où l’activité manufacturière s’est contractée à son rythme le plus fort en sept mois avec un indice PMI à 47,0 contre 48,4 en novembre et 47,1 en première estimation. « Le renforcement de la croissance du secteur manufacturier favorise une consolidation de la reprise au sein de la zone euro », commente Chris Williamson, responsable de la recherche économique chez Markit. « Les fabricants faisant état d’une nouvelle hausse du volume global des nouvelles commandes, des ventes à l’export et des arriérés de production, le décor semble posé pour un bon début d’année 2014″, ajoute-t-il. « Le secteur manufacturier devrait en effet pouvoir soutenir une reprise notable, bien que modérée, de l’économie mondiale. » L’économiste salue également une légère progression des prix enregistrée en décembre dans la zone euro, témoignant selon lui d’une amélioration du pouvoir de tarification des entreprises. Le faible rythme d’inflation en zone euro, tout juste à 0,9% en novembre, préoccupe les responsables de la Banque centrale européenne. Les indices manufacturiers suggèrent un essoufflement des tendances à la désinflation, du moins dans les secteurs manufacturiers.

 

Activité: recul en février

Activité en recul en février

 

 

La contraction de l’activité dans le secteur privé français s’est accentuée en février, montrent les premières estimations des résultats de l’enquête mensuelle auprès des directeurs d’achats (PMI) publiés jeudi par Markit. L’indice PMI composite flash, qui combine l’industrie et les services, a reculé à 42,3 après 42,7 en janvier, inscrivant un nouveau plus bas depuis mars 2009. Le seuil de 50 sépare croissance et contraction de l’activité. L’indice manufacturier a progressé, à 43,6 après 42,9 en janvier, mais moins qu’attendu: 19 économistes attendaient en moyenne un indice à 43,8, leurs estimations allant de 42,8 à 45,6.  L’indice flash des services a quant à lui reculé à 42,7 après 43,6 en janvier, tombant au plus bas depuis février 2009, alors que la moyenne des prévisions des économistes était de 44,5. « Il y a un tableau assez cohérent montrant que le secteur privé français subi sa pire situation depuis le pic de la crise financière », a déclaré Chris Williamson, chef économiste chez Markit.

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

 

 

Etats-Unis : hausse de l’activité dans les services

Etats-Unis : hausse de l’activité dans les services

Hausse des activités de service mais à un rythme légèrement plus lent qu’au mois précédent, montre une enquête publiée mardi. L’indice ISM est ressorti à 55,2 le mois dernier, contre 55,7 en décembre. Le chiffre de janvier est conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters. La barre de 50 distingue la croissance de la contraction de l’activité.  Toutefois, l’on constate quelques signes de faiblesse dans les sous-indices. La composante des contrats nouveaux a reculé, à 54,4 en janvier contre 58,3 le mois précédent et à son plus bas niveau depuis avril 2012.  La composante de l’activité dans les services a également reculé en janvier, à 56,4 contre 60,8 un mois plus tôt et à son plus bas niveau depuis août 2012.  La composante de l’emploi en revanche a progressé à 57,5 le mois dernier, après 55,3 en décembre et à son plus haut niveau depuis février 2006.

 

Allemagne: activité en baisse

Allemagne: activité en baisse

Septième mois consécutif de baisse  en novembre i. L’indice PMI composite, qui regroupe services et industrie manufacturière, est légèrement remonté à 47,9 contre 47,7 en octobre, mais il reste sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion de l’activité.  L’indice manufacturier a dépassé les attentes, remontant à 46,8 contre 46,0 en octobre alors que les économistes l’attendaient inchangé, mais celui des services a reculé à 48,0, son plus bas niveau depuis juin 2009, contre 48,4 le mois dernier.  « La conclusion qui ressort de l’enquête de novembre, c’est que l’économie allemand finira l’année en sourdine et non à plein tubes, les difficultés de la zone euro continuant de peser sur la confiance des entreprises et des ménages », commente Tim Moore, économiste senior de Markit.

Etats-Unis : l’activité patine

Etats-Unis : l’activité patine

L’indice composite des indicateurs économiques américains a rebondi en mai mais il est le signe que la croissance aura du mal à gagner de l’élan dans les mois à venir, a indiqué jeudi le Conference Board.  Cet indice regroupant dix indicateurs censés donner une idée de l’évolution de la conjoncture aux Etats-Unis dans les six mois à venir a progressé de 0,3% par rapport à avril, où il avait reculé, pour la première fois en sept mois, de 0,1%.  C’est mieux que ce que prévoyaient les analystes dont la prévision médiane le donnait stable par rapport à avril.   »D’une manière générale, les données économiques signalent une croissance modeste aux Etats-Unis, qui ne gagne pas d’élan, ni n’en perd », écrit le Conference Board dans un communiqué.   »Les vents contraires tant intérieurs qu’extérieurs qui continuent de souffler sur l’économie rendent le renforcement de la croissance difficile », ajoute le texte.  L’institut relève que le rythme de l’indice sur six mois est toujours indicateur de croissance économique, et « bien supérieur » à ce qu’il était fin 2011.

 

123



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol