Archive pour le Tag 'abattu'

Avion russe abattu par la Turquie : un mauvais coup porté à l’alliance internationale contre l’EI

Avion russe abattu par la Turquie : un mauvais coup porté à l’alliance internationale contre l’EI

 

 

Cet événement met en lumière les contradictions de l’alliance unique internationale que souhaite Hollande pour combattre l’État islamique. Il faut bien reconnaître que la Turquie comme la Russie  joue avec le feu. La Russie en effet n’est pas très claire quant à ses objectif, certes elle combat maintenant l’État islamique mais aussi les rebelles syriens opposés à Bachar El-Assad. La présence de cet avion russe près de la frontière turque en témoigne. De son côté la Turquie tout en affirmant sa volonté de combattre aussi l’État islamique n’a pas complètement coupé les ponts avec certaines composantes de cette organisation. Pour preuve elle fait preuve elle témoigne d’un très grand laxisme en autorisant la circulation des biens et des personnes en provenance ou vers l’État islamique. Elle facilite le commerce de l’État islamique notamment l’exportation de son pétrole. Hollande aura bien du mal à constituer cette alliance globale avec ce dernier incident. D’autant plus que les États-Unis sont toujours aussi réticents à coopérer avec la Russie et Bachar El-Assad. L’armée de l’air turque a donc abattu mardi un chasseur-bombardier russe à proximité de la frontière syrienne après lui avoir adressé, affirme Ankara, une série d’avertissements pour violation de l’espace aérien. Moscou conteste cette version et assure que cet incident aura de « graves conséquences ». C’est le premier événement de ce type depuis le 30 septembre, date à laquelle l’aviation russe est intervenue en Syrie, où la coalition formée par les Etats-Unis pour combattre les djihadistes de l’Etat islamique opère depuis l’été 2014.Jamais depuis les années 1950 les forces armées d’un pays de l’Otan, dont la Turquie occupe le flanc sud-est, n’avaient abattu un avion russe ou soviétique. « Nous ne tolérerons jamais des crimes comme celui qui a été commis aujourd’hui », a réagi le président russe Vladimir Poutine. Son homologue turc Tayyip Recep Erdogan, appuyé par ses alliés de l’Otan, a réaffirmé pour sa part « le droit de la Turquie à défendre ses frontières ». Cet incident devrait peser sur les initiatives en cours pour tenter d’édifier un front uni face à la menace posée par l’Etat islamique (EI). A Washington, Barack Obama et François Hollande ont mis en garde contre un risque de surenchère. « Toute escalade (…) serait extrêmement dommageable par rapport à la seule cause qui convienne, qui est de lutter contre le terrorisme et contre Daech », a dit le président français, qui se rendra jeudi à Moscou.

Poutine :son opposant Boris Nemtsov, leader de l’opposition, abattu à Moscou

Poutine  :son opposant  Boris Nemtsov, leader de l’opposition, abattu à Moscou

Encore un des rares opposants à Poutine abattu. L a plupart ont déjà subi le même sort, ont été emprisonnés  ou se sont exilés. C’est de cette manière que Poutine à réussi à asseoir son pouvoir : décapiter l’opposition, museler les médias. Ce qui lui permet d’hystériser le sentiment national et l’ expansionnisme russe. En même temps il dissimule ses échecs internes : croissance dans le rouge, baisse des recettes du pétrole, évasion des capitaux certes le principal opposant à Poutine était un oligarque mais Poutine aussi ;  ès uen enquête américaine Poutine a  accumulé un fortune de l’ordre de 40 milliards. Poutine adhère à la démocratie mais à la démocratie de terreur sas opposition, la démocratie du KGB où tous les coups sont permis. Tant que l’occident n’aura pas compris la psychologie du dictateur russe aucun compromis ne sera possible par exemple sur l’Ukraine.  Boris Nemtsov, figure de l’opposition au président russe Vladimir Poutine, a été abattu à Moscou vendredi soir, après avoir été touché par quatre balles. Il avait été de tous les combats, depuis quelques années, contre le pouvoir russe, de l’élection présidentielle à la guerre en Ukraine, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi.  Ses assassins l’ont abattu devant le Kremlin, sur le Grand pont de pierre. Ultime symbole pour l’un des opposants politiques les plus féroces à Vladimir Poutine, Boris Nemtsov, tombé vendredi soir à Moscou après avoir reçu quatre balles. Ancien ministre de l’Énergie de Boris Eltsine, il avait notamment été en pointe pour dénoncer le coût des Jeux olympiques de Sotchi, il y a un an, cette ville des bords de la mer Noire qui l’avait vu naître. « Dans la Russie de Poutine, le sujet est tabou et la discussion impossible« , avait-il lâché à l’époque. Cinq ans plus tôt, en 2009, il avait été aspergé d’ammoniac par des inconnus dans la rue, alors qu’il était candidat à la mairie de la ville. Le 6 décembre 2011, il avait fait partie des nombreux opposants arrêtés en marge de la manifestation monstre contre la candidature de Vladimir Poutine à l’élection présidentielle de 2012. 

Terrorisme: encore un cinglé abattu au Danemark

Terrorisme encore un cinglé abattu au Danemark

 

 

Le Danemark a nouveau victime de terrorisme de la part d’un cinglé finalement abattu par la police. Curieusement  un pays qui cultive l’art de vivre et qui compte proportionnellement le plus de djihadiste partis en Syrie. Des barbares, des fous, des ratés qui veulent faire revenir la civilisation 15 siècle en arrière pour adapter l’environnement à leur niveau culturel. La bataille de civilisation est vraiment engagée et internet doit prendre sa part pour lutter contre cette ignorance et cette violence gratuite et imbécile. A Copenhague, un homme a donc été abattu par la police près d’une gare, un peu avant 6h. La police suppose qu’il est responsable des deux fusillades d’hier et de cette nuit contre un centre culturel et une synagogue de la capitale danoise.  Pour la première fois depuis les évènements tragiques de Copenhague, la police a fait ce dimanche matin un lien possible entre les deux fusillades considérées comme des actes terroristes. Les enquêteurs disent « supposer » avoir abattu à l’aube l’auteur de ces deux attaques menées dans la capitale danoise et qui ont fait deux morts. Les abords d’une synagogue ont été visés cette nuit et un centre culturel a été victime de tirs samedi après-midi. Tôt ce dimanche, la police a cerné un quartier proche de la synagogue et abattu un homme qui serait l’auteur des attaques. La souricière policière avait été rapidement mise en place dans le quartier de Norrebro, dans le centre de Copenhague, près du lieu de la fusillade qui a visé quelques heures plus tôt une synagogue. « L’homme a ouvert le feu contre la police et a été abattu. Aucun policier n’a été blessé », a déclaré la police sur son compte Twitter. Les policiers avaient repéré un suspect et s’étaient postés près de son domicile. Selon une association danoise, le conseil de sécurité juif des pays nordiques, la victime serait « un jeune homme juif » qui surveillait les accès à la synagogue. Une vaste chasse à l’homme a été déclenchée après deux attaques qui ont fait deux morts et cinq blessés dans la capitale danoise. La première fusillade samedi après-midi a visé un centre culturel où était invité l’artiste suédois Lars Vilks, menacé de mort par les islamistes radicaux. La deuxième attaque s’est déroulée dimanche en début de nuit contre une synagogue. Ces deux affaires ont fait l’objet d’enquêtes distinctes, chacune étant considérée comme un acte terroriste.

Ukraine avion abattu : les pro-russes et Poutine responsables

Ukraine avion abattu : les pro-russes et Poutine responsables

 

Inutile de chercher très loin les responsabilités. Le missile qui a abattu l’avion malaisien est de fabrication russe, il a été tiré d’une zone d’Ukraine sous diminution des rebelles pro-russes, la Russie a fourni de nombreuse armes ces derneirs temps aux rebelles et Poutine joue en permanence un double jeu vis-à-vis de l’Ukraine. Obama accuse  donc les pro-russes « Ce que nous savons aujourd’hui c’est qu’un missile sol-air a été tiré et que c’est ce qui a provoqué la chute de l’avion. Nous savons (…) que ce tir a été effectué depuis un territoire contrôlé par les séparatistes russes », a expliqué Barack Obama lors d’un point de presse à la Maison Blanche. « Il est trop tôt pour deviner les intentions de ceux qui ont pu tirer le missile », a-t-il ajouté, mettant en garde contre la tentation de tirer des conclusions trop hâtives. « Près de 300 innocents ont péri. Des hommes, des femmes, des enfants qui n’avaient rien à voir avec la crise en Ukraine », a rappelé Barack Obama. « Cette tragédie révoltante montre qu’il est temps que la paix et la sécurité soient rétablies en Ukraine », a-t-il poursuivi, déplorant que la Russie ait, « à de nombreuses reprises, refusé de prendre des décisions concrètes » pour permettre d’apaiser les tensions sur le terrain. Barack Obama a appelé son homologue russe, Vladimir Poutine, à prendre « la bonne décision stratégique »: « Vont-ils continuer à soutenir des séparatistes violents dont le but est d’affaiblir le gouvernement ukrainien où sont-ils prêts à travailler avec ce dernier pour arriver à un cessez-le-feu et à une paix qui prenne en compte les intérêts de tous les Ukrainiens? » Le président américain a estimé que ce drame constituait aussi un avertissement pour la communauté internationale:

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol