Archive pour le Tag 'à D'

Macron, comme Pierre, a déjà trahi trois fois !

Macron, comme Pierre,  a déjà trahi trois fois !

La personnalité de Macon est sans doute complexe, pas étonnant qu’il ait choisi comme thèmes d’étude lorsqu’il était étudiant  d’une part Machiavel d’autre part Hegel. À cet égard, le macronisme comme   idéologie ne marquera sans doute pas l’histoire puisqu’elle s’alimente surtout d’opportunisme. Comme Pierre, Macron a déjà trahi trois fois. La première fois c’était à l’encontre des intérêts de la société des rédacteurs du Monde auxquels il a proposé ses bons offices pour négocier la reprise alors que dans le même temps il travaillait secrètement au service des intérêts du projet soutenu par Alain Minc ( l’un de ses mentors). Une belle preuve de généreuse duplicité déjà. La seconde fois c’est évidemment lorsqu’il a trahi François Hollande. Imposé par les milieux financiers auprès de l’ancien chef de l’État, Marcon n’a pas hésité à tuer politiquement celui qui avait favorisé son envol politique. Et cela sans vergogne. Bref une sorte de Brutus qui assassine César sans état d’âme et même avec une certaine délectation. La troisième trahison concerne les électeurs de Macron surtout les électeurs de gauche. Sans les voix de la gauche, Macron n’aurait jamais pu se qualifier pour le second tour. Il s’est d’ailleurs présenté comme le digne héritier de Michel Rocard dont il a retenu le modernisme mais débarrassé de tout humanisme. Maintenant qu’il est élu Macron sert sans honte et sans regret les intérêts de la droite et en particulier de ceux qui ont favorisé sa promotion politique à savoir les milieux financiers et les experts économiques qui les servent. D’une certaine manière, Macron en politique n’a pas de religion. De fait,  il n’est ni de droite, ni de gauche mais ailleurs et cet  ailleurs se situe du coté du manche ;   du côté des plus riches qui estiment que les dépenses sociales coûtent un pognon de dingue mais qu’il est légitime de gagner des millions comme Macron chez Rotchild où son passage a été déterminant pour son parcours politique ne serait-ce que pour financer sa campagne.  La dernière trahison sera celle de ses résultats en contradiction avec ses promesses. Non seulement Macron s’est renié mais en plus il a démontré ses limites pour gérer l’économie du pays. Le macronisme  se réduit à une posture simulant de se mettre au service d’une cause et la trahissant ensuite. Macon a retenu la leçon de Machiavel.

Les maires drogués à la dépense publique

Les maires drogués à la dépense publique

C’est l’avis d’un maire d’une petite commune de 1200 habitants qui répond à la lettre de certains de ses collègues qui parlent d’ »épuisement « des villes après la suppresion de 300 millions de crédit au plan  national mais qui continuent de développer des investissements inutiles. ( sans parler de la dérive des frais de fonctionnement).

« Étant maire sans étiquette d’une commune de 1200 habitants entre deux pôles économiques de plus de 400’000 habitants, nous n’avons pas les mêmes problématiques que ceux énoncés. Toutefois, il me semble que la posture générale de ces élus font parties intégrantes des problématiques qu’ils dénoncent. Je suis un maire en premier mandat d’élu ayant toujours une activité professionnelle et il me semble que ces élus sont dans un « ghetto de pensée » complètement hors sol et nourris au bon grain de l’Etat. Leurs approches de solutions s’organisent toujours dans un schéma de distribution de moyens et en aucun cas sur des notions d’efficacité ! Les associations est autres organismes syndicaux vivent également dans ce paradigme de l’Etat responsable de tout devant nourrir perpétuellement un système abscons ! Avec une remise en cause de la pensée générale admise par ces élus professionnels, la DGF peut encore être abaissée de 20% sans mettre en danger les missions communales ! Il appartient aux élus de se responsabiliser dans la tenue des comptes publics en baissant par exemple leurs budgets de fonctionnement structurellement irresponsables et en améliorant leurs capacités d’autofinancement par des créations de revenus. La recette est trop simple pour eux et la Trésorerie publique les maintient dans une norme publique des années 60 ! Ma propre expérience depuis 2014 est une baisse structurelle de dépense de fonctionnement de moins 47% (oui, moins 47%) avec une augmentation du budget d’investissement de plus 15% (dans l’économie réelle). L’année 2018 sera une année de baisse d’impôts communaux avec une nouvelle infrastructure Scolaire et Périscolaire. La France à les élus qu’elle mérite…… « 

Autre réaction:

 « Il est tant que les maires soient réalistes ils n’ont plus de pouvoir en dehors des kermesses, fêtes de l’école et autres distractions Ils ont perdu leur pouvoir en terme d’urbanisme qui aujourd’hui est instruit par les communautés d’agglomérations ou de communes, les dépenses d’investissements lourd type crèche et autres ils dépendent du bon vouloir du sheriff départemental le préfet qui si le maire ou d’ailleurs la communauté des agglos est en mauvais rapport les dossiers sont rejetés ou trainent en longueur car lui à le pouvoir, TROP d’ailleurs , même le tourisme échappe aux communes il a été transféré par la loi NOTRE aux communautés d’agglos etc. etc. Sur les + de 36000 communes que connait notre pays il est tant d’en supprimer dans un premier temps la moitié. «

Sondage popularité : Juppé en tête chez les Français mais Sarkozy en tête à droite.

Sondage popularité : Juppé en tête chez les Français mais Sarkozy en tête à droite.

Selon un sondage Viavoice à paraître lundi dans Libération, 56% des Français estiment que la droite ne ferait pas mieux que la gauche. Pour autant les préférences en terme de popularité vont à Juppé pour l’ensemble des Français et à Sarkozy pour les sympathisants de l’UMP.  Près de la moitié des Français (47%) estiment qu’Alain Juppé serait « un bon président de la République », tandis que 32% pensent de même pour Manuel Valls et 31% pour Nicolas Sarkozy. Marine Le Pen obtient 27% de réponses positives à la même question, François Fillon 26%, François Bayrou 24%, Martine Aubry 22%, Bruno Le Maire 21% et Ségolène Royal 20%. François Hollande n’obtient que 11%, derrière Emmanuel Macron (17%), Arnaud Montebourg (14%), Nathalie Kosciusko-Morizet (13%), Jean-Luc Mélenchon, Najat Vallaud-Belkacem et Xavier Bertrand (12% chacun), et à égalité avec Christiane Taubira et Nicolas Dupont-Aignan. Laurent Wauquiez et Nicolas Hulot récoltent 10% chacun. Les autres personnalités proposées aux sondés sont en dessous de 10%.74% des sympathisants de droite verraient en revanche Nicolas Sarkozy comme un bon chef de l’Etat, quand 67% ont la même opinion pour Alain Juppé et 49% pour François Fillon. Si on leur demande celui qu’il préfère comme candidat à la présidentielle – et donc à exprimer un choix et non simplement une opinion sur chacun -, 49% des sympathisants UMP désignent Sarkozy, 34% Juppé, 8% Le Maire, 2% Fillon, 1% NKM, 1% Laurent Wauquiez, aucun Xavier Bertrand, 2% « une autre personnalité de l’UMP » et 3% ne se prononcent pas. Les sympathisants de gauche sont 52% à penser que Valls serait un bon président, 51% ont la même opinion pour Martine Aubry et 50% pour Alain Juppé. 43% des personnes interrogées (toutes tendances politiques confondues) pensent que Manuel Valls « est plutôt un atout pour François Hollande », mais 33% estiment que le Premier ministre est « plutôt une menace » pour le président et 24% n’ont pas d’opinion. Enfin, 56% des sondés jugent que « si l’UMP était maintenant au pouvoir », elle ferait « ni mieux, ni moins bien » que la gauche, contre 26% qui jugent qu’elle ferait « mieux », 12% qu’elle ferait « moins bien » et 6% sans opinion.

 

Acte de terrorisme à Dijon ?

Acte de terrorisme à Dijon ?

Encore un délinquant détraqué qui aurait crié Allahou Akbar avant de faucher volontairement 11 personnes. Les autorités prudentes attribueraient cet acte de terrorisme à létat mental de l’intéressé. Peut-être pour minimiser es faits ? Eviter de faire le rapport avance l’affaire de Joué les tour ? . De toute manière la plupart de ces terroristes sont des malades mentaux, des asociaux, des marginaux et létat mental ne saurait atténuer les faits dans le mesure où les faits s’inscrivent dans une stratégie globale de l’Etat islamiste.  . En l’espace de quinze minutes, aux alentours de 20h, l’homme a fauché onze personnes, dans cinq endroits de Dijon, visiblement décidé à laisser le maximum de victimes sur son passage. Il a aussitôt été interpellé par la police et placé en garde à vue. Il était « connu des services de police pour des faits de délinquance de droit commun, plutôt anciens » a indiqué sur France Info le porte-parole du ministère de l’Intérieur.  Il a confirmé qu’un « certain nombre de témoignages font état du fait qu’il aurait crié Il aurait crié Allahou Akbar. D’autres disent qu’il aurait revendiqué son geste au nom des enfants de Palestine, tout cela est assez confus ». « Parmi les hypothèses, il y a des antécédents psychiatriques que nous sommes en train de vérifier » a expliqué François Rochebrune, le sous-préfet de région. Il aurait été soigné en psychiatrie à la Chartreuse. « C’est ce qu’il a signalé pendant son audition ». Et il insiste : « Il a percuté volontairement les patients. C’est clair. Ce n’était pas la vitesse. Il n’était pas pris en chasse ». Cette affaire intervient au  lendemain de l’agression de policiers au commissariat de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire. Mais à ce stade de l’enquête, « il est trop tôt pour faire un rapprochement » entre ces deux affaires, a insisté Pierre-Henry Brandet.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol