Archive pour le Tag ':'

Participation : Manif anti loi travail : pourquoi 80 000 ou 1 million ?

Participation : Manif anti loi travail : pourquoi  80 000 ou 1 million ?

Curieux que les grands médias ne s’interrogent pas davantage sur cette différence extraordinaire concernant la participation à la manifestation anti loi travail à Paris ;  on peut légitimement se demander à quoi servent les journalistes de ces médias s’ils se contentent simplement de reprendre les chiffres d’une part de la CGT,  d’autre part de la police. Pourquoi d’abord ce chiffre de 1 million avancé par la CGT tout simplement parce que l’objectif était de démontrer que la participation était encore supérieure à celle du 31 mars. Dans un article hier nous annoncions d’ailleurs que la CGT annoncerait ce chiffre de 1 000 000 chiffres évidemment excessif même si la participation a été relativement forte. De son côté la police a encore sous-évalué davantage le nombre de participants. Le 31 mars la police avait compté environ 80 000 participants, elle ne pouvait donc annoncer un chiffre supérieur pour la protestation d’hier. La vérité selon des observateurs plus indépendants c’est que le cortège a été relativement bien suivi mais n’a pas dépassé 150 000 personnes. Un chiffre significatif mais très en dessous de qu’a déclaré par la CGT qui se fonde surtout sur le fait que des manifestants ont attendu longtemps place d’Italie avant de commencer à défiler. En cause,  le fait que la police pour tenter de gérer les casseurs à arrêté  à de nombreuses reprises le défilé. À noter enfin la présence en force de manifestants du secteur public et nationalisé qui ne sont pas vraiment concernés par la loi travail mais qui constituent  les bastions traditionnels de la CGT et de l’extrême gauche. Évidemment les casseurs souvent d’extrême gauche ont profité de la circonstance pour démolir ce qui se trouvait sur leur passage y compris les vitres de  l’hôpital Necker, qui accueille des enfants malades et où des vitres ont été brisées, devant le musée de l’armée, ainsi que sur l’esplanade des Invalides. Tout au long du défilé, des poubelles ont été brûlées, des vitrines brisées, et les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Selon la préfecture de police de Paris, 58 personnes ont été interpellées pour jets de projectiles et dégradations, notamment pris sur un chantier, et port d’arme prohibée. Vingt-neuf policiers et ont manifestants ont été également blessés. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dénoncé des « sauvageons » qui ont crié leur haine de la police alors que deux fonctionnaires ont été tués lundi à Magnanville (Yvelines), lors d’une attaque revendiquée par l’Etat islamique (EI). « Nous avons vu des manifestants crier ‘un policier, une balle’ (…) après ce qui s’était passé hier. Cela n’a que trop duré ! », a-t-il dit sur France 2. Bernard Cazeneuve leur a également reproché d’avoir brisé des vitres de l’hôpital Necker alors que l’enfant des policiers tués dans les Yvelines y a été admis. Dans la soirée, 150 à 200 manifestants cagoulés et vêtus de noir ont brisé des panneaux publicitaires et incendié deux véhicules du service Autolib, rue Saint-Maur, dans le XIe arrondissement de Paris, a-t-on constaté sur place. L’afflux de manifestants venus de province à Paris n’a pas empêché la tenue de défilés dans quelques autres villes. Cette manifestation ressemble toutefois à un champ du signe de la part des organisations protestataires cela d’autant plus que le pignon condamne de plus en plus les débordements et la violence, aussi la politisation du mouvement

(Avec Reuters)

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol