Archive pour le Tag '«'

Bolloré a des méthodes d’activiste « (Ubisoft)

 Bolloré a des méthodes d’activiste « (Ubisoft)

 

Bolloré ne s’embarrasse pas de procédures pour satisfaire son appétit de tout bouffer et d’imposer sa loi. La méthode : le coup de pied au cul.  . A canal il a simplement viré l’émission phare les Guignols. Cette fois il prend la plus grosse part du capital d’Ubisoft en oubliant den parler à son propriétaire ; Du coup Yves Guillemot, le cofondateur de l’éditeur français de jeu vidéo Ubisoft, a expliqué mercredi avoir ressenti comme une « agression » l’irruption du groupe Vivendi dans le capital de son entreprise, et fustige l’attitude de son dirigeant Vincent Bolloré, dans un entretien au quotidien Les Echos.   »Nous avons le sentiment d’avoir vécu une agression. J’ai reçu un appel de Vincent Bolloré deux heures avant l’annonce de son entrée dans le capital d’Ubisoft. Il ne m’en a même pas parlé ! », a déploré l’entrepreneur.   »Prendre un pourcentage dans notre société sans discuter avec nous au préalable, ce sont des méthodes d’un autre temps. On n’entre pas dans une société en cassant la porte ! », a-t-il encore dénoncé, fustigeant des méthodes « d’activiste ». Après être entré au capital des éditeurs de jeux vidéo Ubisoft et Gameloft il y a deux semaines à hauteur respectivement de 6,6% et 6,2%, Vivendi a augmenté sa participation au capital des deux entreprises, pour la porter à 10,39% et 10,20%.  Le groupe est ainsi devenu le premier actionnaire d’Ubisoft, devant le fonds FMR LLC et la famille Guillemot, qui en détiennent plus de 9% chacun. Décidément le fric et le capitalisme ne sont pas très compatibles la bien séance, al courtoisie ou même avec. Avec l’humour. Bolloré, le propriétaire de Canal, considère qu’il y a trop de dérision sur Canal et qu’il faut supprimer «  les guignols ». Pas étonnant Bolloré n’apprécie pas la critique permanente du fric roi, de l’exploitation, de la domination, de l’aliénation par les multinationales dont il faut partie. Alors il va changer les équipes, s’orienter vers des programmes lisses et nuls comme ceux de TF1.  C’est la grande question qui enflamme ces dernières heures les internautes qui, autour du hashtag #TouchePasAuxGuignols, propulsé tout en haut des tendances de Twitter ce mercredi soir, s’inquiètent du sort du programme culte de Canal+. Ils sont raison de dénoncer la mainmise de l’argent sur les médias d’info. L’idéal sans doute pour Bolloré serait une chaine diffusant uniquement les pubs des multinationales  avec de temps en temps (une minute par heure) la lecture d’une dépêche officielle de l’AFP. Bref l’info comme les aiment les grands « capitaines d’industrie » : bâillonnée. En réponse une réplique possible se désabonner de canal. Fouiller aussi un peu dans les mécanismes d’enrichissement de Bolloré et l’africanisation de son ingénierie financière.  Si inquiétude il y a, elle trouve sa source dans de nombreux articles de nos confrères avançant l’idée que Vincent Bolloré, patron de Vivendi, à qui appartient la chaîne, aurait décidé de mettre un terme à l’aventure, en tout cas sous sa forme quotidienne actuelle (un passage en hebdomadaire serait envisagé). Un grand ménage serait en vue, tant dans la hiérarchie que dans les programmes de Canal+, et les Guignols feraient partie du remaniement, au grand désespoir du web, où ils trouvent de fidèles supporters, célèbres ou anonymes.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol