Archive pour le Tag '«'

Un contrôle « renforcé » des chômeurs

Un contrôle « renforcé » des chômeurs

Le dispositif de contrôle renforcé est en place dans plusieurs régions depuis quelques jours,  il sera généralisé partout en France à partir de novembre. Pôle emploi se défend de toute opération de manipulation pour faire baisser le chômage. Pour autant, c’est quand même un peu l’objectif. En effet en l’état actuel de la croissance (autour de 1 % d’augmentation du PIB en 2015) il n’y a aucune perspective d’amélioration de la situation du chômage. Globalement on ne saurait donc culpabiliser la très grosse majorité des chômeurs, chômeurs qui n’aspirent qu’à une chose retrouvée un emploi. Pour autant on ne peut nier que certains s’installent délibérément dans la situation de chômage pendant des mois considérant les allocations chômage comme un droit. Et de ce point de vue il ne sera pas injuste d’opérer un tri entre les vrais et les faux chômeurs. Certes les emplois sosnt rares mais  par exemple pour certains emplois saisonniers il faut recourir à la main-d’œuvre étrangère car les résidents français ne veulent plus assumer ses tâches. D’autres métiers seront aussi abandonnés aux étrangers comme le nettoyage ou l’aide à la personne. La France de ce point de vue est  à une double contradiction : sa croissance est certes trop faible pour créer de manière significative de nouveaux emplois mais inversement lorsque certains les emplois sont offerts ils sont parfois refusés par des personnes qui s’installent véritablement dans le chômage. D’où  la dérive financière catastrophique non seulement des caisses d’allocation chômage mais aussi de l’allocation adulte handicapé ou encore du RSA. À un problème économique s’ajoute donc une dimension sociétale qui témoigne du marasme dans lequel s’enfonce le pays. C’est donc  un dispositif qui va concerner 180.000 demandeurs d’emploi. À partir de ce lundi 28 septembre, Pôle emploi met en place un renforcement du contrôle des demandeurs d’emploi. L’agence veut s’occuper des chômeurs qu’elle juge peu actifs dans leurs recherches d’emploi et ceux qui manquent de méthodes dans leurs démarches. Des offres ne seraient donc pas pourvues, entraînant une hausse du chômage et laissant certains demandeurs d’emploi s’enfermer dans le chômage de longue durée. Le contrôle se déroule en trois étapes. Le contrôleur vérifie d’abord les démarches du demandeur d’emploi : nombre de CV envoyés, réponses obtenues, inscription en intérim… En cas de doute, il demande des pièces complémentaires au chômeur, le questionne et le dirige sur la pertinence de ses recherches. Mais si le demandeur continue à négliger ses recherches, ça sera la sanction : 15 jours de radiation pour le premier manquement. Six mois s’il se répète. Le chômeur radié pourra introduire un « recours » auprès du directeur d’agence puis devant le tribunal administratif et/ou le médiateur Pôle emploi.  Le dispositif est lancé ce lundi dans trois régions : Franche-Comté, Poitou-Charentes et PACA. Elles étaient jusqu’ici seulement expérimentatrices. Les contrôles seront généralisés sur tout le territoire d’ici à la mi-novembre. Ce sont 200 agents qui vont être mobilisés pour un dispositif qui vise 180.000 chômeurs par an.  Contrôle et accompagnement du demandeur d’emploi sont dissociés alors qu’ils étaient confiés au même agent jusqu’à maintenant.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol