Archive pour le Tag '84%'

Page 2 sur 2

CDD : 84% des embauches

CDD : 84% des embauches

 

 

Faute de croissance assurée et durable, faute de confiance, faute de pérennité des carnets de commandes, c’est le CDD qui faat office de contrat  pour les embauches. En cause aussi la complexité du code du travail.  Cette hégémonie des CDD risque de pose rapidement la problématique du contra unique. La proportion des contrats à durée déterminée (CDD) monte en effet  en flèche, en France. Ils représentent au deuxième trimestre, plus de 84% des embauches. C’est un nouveau signe de la précarisation du marché du travail dans les entreprises de plus de dix salariés. La proportion d’embauche en CDD est quasi continue depuis 2011. Mais au deuxième trimestre de cette année, elle a progressé de près d’un point, pour atteindre le taux record de 84%. Les secteurs les plus concernées par cette recrudescence de CDD sont d’abord le tertiaire, avec plus de huit embauches sur dix en CDD, puis l’industrie, sept sur dix et enfin la construction un peu moins de six sur dix en septembre. Les fins de CDD ont constitué le premier motif d’inscription à Pôle emploi confirmant ainsi une tendance plus générale de la hausse des chômeurs en activité réduite. Cependant, il faut relativiser cette tendance à la flexibilité. Sur l’ensemble des contrats en cours en France, seuls 5% sont des CDD contre 30% aux Pays-Bas ou aux États-Unis. Outre-Atlantique, on devrait même arriver d’ici peu à 50% de contrats flexibles.

 

Sondage -baisse du chômage: 84% des Français ne croient pas Hollande

Sondage -baisse du chômage: 84% des Français  ne croient  pas Hollande

 

A la question de savoir s’ils pensaient que cet objectif serait atteint, 84% des sondés ont répondu par la négative (41% « probablement pas » et 43% « certainement pas ») tandis que 16% ont répondu positivement (14% « probablement » et 2% « certainement »).Comparé à janvier, où la même question avait été posée, les pessimistes ont gagné 9 points.  Les sympathisant de l’UMP et du FN sont sans surprise les plus sceptiques: respectivement 97% et 96% ne croient pas à l’engagement de François Hollande (avec dans le détail 69% des sympathisants UMP et 68% des FN qui n’y croient « certainement pas »).  Même chez les sympathisants de gauche, le doute domine largement : 65% ne pensent pas que le président atteindra son objectif (53% probablement pas, 12% certainement pas). Ils sont 35% à y croire encore mais seulement 3% qui pensent que cela adviendra « certainement ».  Une proportion qui rejoint finalement les plus optimistes des UMP (2%) et du FN (2%). Ce sondage a été réalisé du 29 au 31 juillet

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol