Archive pour le Tag '4.500'

GE : suppression de 4.500 emplois en Europe

GE : suppression de  4.500 emplois en Europe

 

Selon  Les Echos,  GE  a présenté un projet de 4.500 suppressions de postes en Europe, sur le seul périmètre des activités Energie d’Alstom, acquises fin 2015 par l’industriel. Ces projets de suppressions de postes concerneraient surtout la Suisse, l’Allemagne et le Royaume-Uni, ajoutent Les Echos, précisant que les activités de GE en France sont encore protégées par l’accord signé avec l’Etat autour de la promesse de créer 1.000 emplois nets d’ici fin 2018.Pour la suite, la France sera nécessairement concernée.   »GE Power revoit actuellement ses activités pour permettre à la division de mieux se positionner face aux réalités du marché et assurer sa réussite à long terme », écrit GE dans un courriel adressé à Reuters. « Nous avons présenté notre projet au comité d’entreprise européen représentant les anciens employés d’Alstom, mais nous ne sommes pas en mesure de partager plus de détails à ce stade », explique encore l’industriel. GE a annoncé à la mi-novembre une cure d’amaigrissement radicale qui passera par plus de 20 milliards de dollars (17 milliards d’euros) de cessions d’actifs ainsi que des réductions d’effectifs. L’américain, qui a acquis fin 2015 les activités Energie d’Alstom, veut procéder à un recentrage de ses activités sur l’électricité, la santé et l’aéronautique.

 

La Poste : 4.500 postes supprimés

La Poste : 4.500 postes supprimés

Selon un document interne dont l’AFP a obtenu copie, ce jeudi 19 juin, en 2013, 4.473 postes, ont été supprimés sur 238.699 personnes employées. Le calcul est simple: 5.298 personnes ont été recrutées, et il y a eu 9.444 départs.  Moins d’un départ à la retraite sur deux a donc été remplacé. En 2012, le taux de remplacement était d’un sur trois, et d’un sur deux en 2011. Une partie de ces postes non renouvelés sont devenus des contrats à durée déterminée.  Fin 2013, 16.912 salariés étaient en CDD, ce qui représente une hausse de 421 postes. « Cette hausse est directement liée à l’accroissement de l’effort d’insertion des jeunes dans l’emploi matérialisé par l’embauche de 626 emplois d’avenir destinés à rejoindre définitivement l’entreprise », selon La Poste. Les deux premiers syndicats de La Poste, la CGT et SUD dénoncent de leur côté « une situation toujours plus critique », avec « des destructions d’emploi gigantesques » et « une augmentation de la précarité ». « Moins d’effectifs, plus de précarité, des conditions de travail qui se dégradent et une pression managériale qui s’accentue: ces ingrédients ne peuvent être ceux d’un bon bilan social, digne d’une entreprise publique socialement responsable », résume Bernard Dupin (CGT).  En matière de rémunération, les fonctionnaires (environ la moitié des effectifs) semblent mieux lotis que leurs collègues du privé, leur rémunération mensuelle moyenne nette atteignant 2.086 euros en 2013 contre 1.810 pour les salariés en CDI. Près de 60% des agents gagnent moins de 1.800 euros nets. En matière d’égalité homme-femme, La Poste rapporte avoir un effectif à 51,5% féminin et compter près d’un tiers de femmes (29%) parmi ses cadres dirigeants, « un taux en progression de plus de trois points sur les trois dernières années ».




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol