Archive pour le Tag '4.000'

Coronavirus France: 509 décès 24 heures; 4.000 décès en tout

Coronavirus France:   509 décès  24 heures;  4.000 décès en tout

 

Décès encore en augmentation, 509 au cours des dernières 24 heures, portant le total à 4.032 depuis le 1er mars, a annoncé mercredi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. La France est le quatrième pays à franchir officiellement la barre de 4.000 décès, après l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis.

Le pays recensait mercredi soir 56.989 cas de contamination confirmés par test PCR, soit 4.861 de plus que la veille, ce qui représente une hausse de 9% contre 17% la veille.

Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 24.639, soit 1.682 personnes de plus en 24 heures, dont 6.017 cas graves en réanimation (+8% en une journée). “C’est plus que la capacité initiale de la France en réanimation qui était autour de 5.000 personnes prises en charge (avant le début de l’épidémie)”, a précisé Jérôme Salomon.

Cette capacité a été portée à 10.000 environ, le gouvernement se fixant pour objectif d’atteindre prochainement 14.500 lits de réanimation. “Aujourd’hui, 452 patients de plus ont été pris en charge par les services de réanimation. C’était 458 hier”, a-t-il poursuivi.

Depuis le 1er mars, 8.935 personnes sont sorties guéries de l’hôpital et parmi elles, 1.491 sont sorties au cours des dernières 24 heures.

Immobilier : un apport de 20 000 euros, un emprunt de 200 000 et un revenu de 4 000 euros.

Immobilier : un apport de 20 000 euros, un emprunt de 200 000 et un revenu de 4 000 euros.

 

Même si le marché s’est amélioré en raison surtout des taux il n’en reste pas moins que la question de la solvabilité des candidats à l’acquisition est toujours posée. Surtout pour les primo accédants sans fortune personnelle. En effet en moyenne le prix de l’acquisition est de l’ordre de 220 000 euros avec un apport de l’ordre de 20 000 euros. Il faudra donc un emprunt de 200 000 euros. Sur 20 ans cela représente des mensualités de l’ordre de 1000 euros. En théorie un revenu de 3000 euros suffit pour obtenir cet emprunt (la charge ne peut dépasser 33% du revenu). Mais dans les faits les banques exigent davantage, près de 4000 euros et avec des caractéristiques durables des emplois (en clair par exemple pas de CDD) qui garantissent le remboursement du prêt. Du coup nombre de primo accédants se trouvent écartés de l’emprunt, donc de l’acquisition. 20.729 euros en moyenne en 2016, contre 57.735 euros en 2015 et 70.000 euros en 2014. L’apport personnel moyen des ménages emprunteurs est en chute libre sur les deux dernières années, selon l’emprunteur «publié le 16 novembre 2016 par le courtier en crédit meilleurtaux.com. Le phénomène est en plus insolite l’apport personnel moyen a baissé « pour la première fois depuis 2004 » en 2015, comme le précise Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. La transaction moyenne s’établit donc à 220.428 euros au total, soit une baisse de 17.529 euros par rapport à l’année précédente qui reflète une baisse générale des prix du marché immobilier. Cette tendance cache toutefois de fortes disparités entre les régions.

Ebola : 4.000 ou 10 000 décès ?

Ebola : 4.000 ou 10 000 décès ?

 

Si l’on se fie aux chiffre de l’OMS, il y aurait 4033 décès On peut douter du sérieux de ce chiffre. D’abord parce que l’OMS a toujours tendance à sous estimer le nombre de victimes ;  exemple pour le paludisme, LOMS avance e chiffre de 600 000 victimes par an alors qu’il y en a sans doute plus  du double ( essentiellement en Afrique). Seconde raison comment distinguer les victimes d’Ebola de celles du palu dans la mesure où certains symptômes sont identiques (fièvre notamment) ; Enfin en Afrique, nombre de malades ne consultent aucun personnel médical avant de mourir et l’évaluation quantitatives des causes des maladies est très aléatoire. En réalité on ne sait rien ou pas grand-chose ni sur le nombre de victimes actuelles encore moins sur ampleur à venir du phénomène. L’OMS prévoit 20 000 cas dans le monde mais ce pourrait être aussi bien 50  ou 100 000 voire davantage.  Selon un dernier bilan de l’OMS, il a 4.033 morts dus à la fièvre Ebola. Selon ce bilan, arrêté au 8 octobre, il y a eu au total 8.399 cas enregistrés dans 7 pays. Le précédent bilan, arrêté au 5 octobre, avait fait état de 8.033 cas, dont 3.865 décès. Les 7 pays affectés sont scindés en 2 groupes par l’OMS, le premier étant composé de la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, soit les 3 pays les plus touchés, et le 2ème par le Nigeria, le Sénégal, l’Espagne et les Etats-Unis. Dans le 1er groupe, le Liberia, pays le plus touché par l’épidémie, compte 4.076 cas, dont 2.316 décès. En Sierra-Leone, l’OMS a enregistré 2.950 cas et 930 décès. Enfin en Guinée, d’où est partie l’épidémie en décembre 2013, il y a 1.350 cas et 778 décès. Le personnel soignant continue à payer un lourd tribut dans ces pays avec 416 cas dont 233 morts. Dans le 2ème groupe, au Nigeria, le nombre de cas et de décès est resté inchangé avec respectivement 20 cas et 8 morts. Le dernier décompte de l’OMS fait état d’un décès aux Etats-Unis et un cas en Espagne. Le bilan reste inchangé au Sénégal avec 1 cas. En République démocratique du Congo, où sévit une épidémie Ebola distincte de celle qui frappe l’Afrique de l’Ouest, l’OMS a décompté 71 cas dont 43 décès, selon un bilan arrêté au 7 octobre.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol