Archive pour le Tag '3e trimestre'

Salaire moyen : + 0,3% au 3e trimestre dans le privé

Salaire moyen : + 0,3% au 3e trimestre dans le privé

L salaire moyen par tête aurait augmenté de 0.9% sur un an si l’on se fie dune part à la croissance des alaires et à l’indice faussé de l’INSEE (qui n’intègre pas les impôts). Autant qu’il n’y a aucune augmentation réelle. Le salaire moyen par tête (SMPT) a augmenté de 0,3% dans le secteur privé en France au troisième trimestre après un bond de 1,0% au deuxième, selon les chiffres publiés mercredi par l’Acoss, l’agence centrale des organismes de sécurité sociale. Sur un an, il progresse de 1,8% au regard d’un taux d’inflation qui atteignait 0,9% sur 12 mois à fin septembre. Au total, la masse salariale a augmenté de 0,2% au troisième trimestre dans le secteur privé, dont les effectifs ont diminué de 15.600 (-0,1%) sur la période, après une hausse de 0,8% au deuxième trimestre. Le glissement annuel s’établit à +1,2%.

Croissance Chine : bon 3e trimestre mais doutes

Croissance Chine : bon 3e trimestre mais doutes

La croissance de l’économie chinoise a accéléré au troisième trimestre, à son rythme le plus rapide cette année, sous l’effet d’une hausse de la production industrielle et des ventes au détail, tirées par la demande interne et externe, mais l’avenir s’annonce moins radieux. La croissance du produit intérieur brut (PIB) s’est élevée à 7,8% en rythme annuel entre juillet et septembre, selon les chiffres publiés vendredi par le Bureau national des statistiques, après 7,5% au deuxième trimestre 2013. Ce taux, conforme au consensus des analystes interrogés par Reuters, devrait permettre au gouvernement de tenir son objectif de croissance de 7,5% cette année, performance qui resterait néanmoins la plus faible pour la Chine depuis 23 ans. Sur les neuf premiers mois de l’année, la croissance s’élève à 7,7% par rapport à l’année précédente, a indiqué le Bureau national des statistiques. L’optimisme n’est cependant pas de rigueur pour les mois à venir, en raison d’une demande mondiale toujours instable, comme l’a montré la baisse surprise des exportations chinoises le mois dernier. Le Bureau national des statistiques a lui-même pointé du doigt vendredi des « signes de ralentissement de la croissance en septembre » et reconnu que « le contexte international et national demeure incertain ». Selon les analystes, les efforts de restructuration de l’économie chinoise risquent ainsi de peser sur la croissance pendant les prochains trimestres. « Les chiffres du PIB sont conformes aux attentes des marchés mais il y a des doutes sur le caractère pérenne de cette reprise », note Shen Jianguang, chef économiste chez Mizuho Securities à Hong Kong. « Nous pensons que le rebond du troisième trimestre est avant tout dû à la bonne dynamique du marché de l’immobilier. »

Banque de France : une croissance de 0,1% au 3e trimestre

Banque de France : une croissance de 0,1% au 3e trimestre

Volontarisme ou approximation méthodologique, sans doute une peu des deux. Le gouvernement incite en tout cas les instituts d’Etat à insuffler de l’optimisme ; ce que faiat depuis quelques mois la Banque de France qui tient peut-être à  racheter de son pessimisme des mois écoulés. Pourquoi ne pas prévoir en effet +0.1% pour le troisième trimestre alors que l’INSEE prévoit une stagnation. De toute manière c’est une prévision de l’épaisseur d’un trait qui ne mange pas de pain et qui ne peut que satisfaire Hollande qui voit la sortie de crise. Le FMI lui, prévoit une récession sur l’ensemble de l’année. L’économie française devrait connaître une croissance de 0,1% au troisième trimestre, estime la Banque de France dans une première estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture de juillet publiée mercredi. Cette hausse interviendrait après une progression de 0,2% pour le produit intérieur brut du deuxième trimestre, une prévision faite par la banque dans sa précédente enquête de juillet. Dans sa dernière note de conjoncture, en date de fin juin, l’Insee déclarait également tabler sur une croissance identique de 0,2% au premier trimestre suivie d’une stagnation au 3e trimestre. Le chiffre officiel de la croissance au deuxième trimestre sera publié le 14 août par l’institut. L’enquête de juillet de la Banque de France fait apparaître une baisse d’un point par rapport à juin de l’indicateur du climat des affaires dans l’industrie, à 95, et une hausse d’un point de celui des services, à 91, les deux se situant en-dessous de leur moyenne de long terme (100). Selon les chefs d’entreprise interrogés par la Banque de France, la production industrielle a légèrement progressé ou s’est maintenue dans la plupart des secteurs le mois dernier, à l’exception de l’automobile et du secteur caoutchouc-plastique, tous deux en recul. Les commandes ont légèrement baissé et les carnets sont jugés insuffisants, sauf dans le matériel de transport hors automobile, et se sont redressés dans l’agroalimentaire. Le taux d’utilisation des capacités de production dans l’industrie manufacturière a progressé de 0,4 point, à 75,9%, son plus haut niveau depuis décembre. Pour le mois d’août, les chefs d’entreprise prévoient une faible amélioration de l’activité. Dans les services, l’activité a augmenté en juillet du fait de la hausse du travail temporaire et des services informatiques. Les effectifs sont stables et les contraintes de trésorerie se sont un peu desserrées. Les chefs d’entreprise entrevoient une amélioration de l’activité en août.

Japon-récession : – 0,9% au 3e trimestre

Japon-récession : – 0,9% au 3e trimestre

Le produit intérieur brut du Japon s’est contracté de 0,9% au troisième trimestre (juillet-septembre) 2012 par rapport au trimestre précédent, selon les chiffres fournis par le gouvernement et publiés lundi. Ce résultat est conforme aux premières estimations du mois dernier, l’économie japonaise devant faire face à une demande mondiale hésitante et à un yen fort. Il est en revanche supérieur au consensus des économistes qui tablaient sur une baisse de 0,8%.En données annualisées, la contraction s’établit à -3,5%, là encore, un résultat conforme aux premières estimations gouvernementales de novembre. Le consensus des économistes s’établissait à -3,3%. Le gouvernement nippon a également révisé les chiffres du PIB pour la période avril-juin signalant une légère baisse montrant que l’économie nippone s’est contractée pour le deuxième trimestre consécutif.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol