Archive pour le Tag '31%'

15 ministres pas plus (promesse de Macron)…il y en a 31

15    ministres pas plus (promesse de Macron)…il y en a 31

 

Pendant sa campagne Macron avait annoncé qu’il voulait limiter le nombre de ministres en vue d’assurer une plus grande cohérence dans la conduite des affaires du pays. 15 ministres avait-il dit. Aujourd’hui on  compte 31 ministres et secrétaires d’État, autant dire autant que dans certains gouvernements antérieurs. 31 ministres c’est évidemment deux fois de trop d’autant plus que certains secrétaires d’Etat dont double emploi  avec la responsabilité d’un ministre. « Je constituerai un gouvernement de 15 membres maximum, très ramassé, avec des personnes de la société civile et des personnes du monde politique venant de la gauche, du centre, de la droite. » La promesse d’Emmanuel Macron, faite le 12 mars 2017 sur le plateau de TF1, semble aujourd’hui lointaine : s’il fait effectivement toujours la part belle à la société civile et dépasse les clivages traditionnels, le nouveau gouvernement nommé vendredi compte aujourd’hui 31 membres, 19 ministres (dont trois ministres délégués) et 12 secrétaires d’Etat. Deux nouveaux membres viennent ainsi s’ajouter à l’équipe nommée en juin après les législatives. Le gouvernement Philippe I, resté en place un mois entre la présidentielle et le scrutin de juin, comptait pour sa part 18 ministres et 4 secrétaires d’Etat. Au fil du temps, l’exécutif s’est donc fait de moins en moins « ramassé »…

Loi travail : manifs les 9, 12 et 31 mars

Loi travail : manifs  les 9, 12 et 31 mars

 

 

Tous  les syndicats n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur des contre-propositions à présenter au gouvernement, plusieurs appels à manifester ont également été lancés :

  • A l’appel d’une vingtaine d’organisations de la jeunesse et de syndicats, des manifestations sont prévues dans toute la France le mercredi 9 mars. Les instigateurs de la pétition sur Change.org — qui a recueilli à ce jour 1 million de  signatures —, ont recensé près de cent rassemblements ce jour-là sur l’ensemble du territoire.
  • Après leur communiqué listant les propositions pour amender le projet de loi de Myriam El Khomri, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l’UNSA et la FAGE ont appelé « leurs structures territoriales à organiser des rassemblements dans toute la France » samedi 12 mars.
  • A l’issue d’une rencontre au siège de la CGT, à Montreuil, sept organisations ont appelé en outre à la grève et à manifester le jeudi 31 mars. Du côté des syndicats, la CGT, FO, Solidaires, FSU font partie de ces signataires. Ils sont rejoints par les organisations étudiantes UNEF, UNL et FIDL. La CFE-CGC, qui n’a pas participé à une manifestation depuis 2010, pourrait rejoindre le mouvement : « Si le texte ne bouge pas, nous appellerons à des manifestations le 31 mars », a annoncé Carole Couvert, présidente de la centrale des cadres, qui prendra sa décision le 21 mars.

Sondage 31% des Français pour Le Pen

Sondage 31% des Français pour  Le Pen

Marine Le Pen domine  largement le paysage politique au premier tour notamment présidentiel avec autour de 30 % d’intentions de vote. Toutefois Marine Le Pen dispose de très peu de réserves car 58 % des sondés déclarent ne vouloir jamais voter pour le FN. Du coup sa perspective de victoire aux présidentielles plus qu’hypothétique. Trois Français sur dix (31%)  se disent prêts à voter pour elle en 2017, selon le  sondage IFOP-JDD qui mesure un potentiel électoral, non pas une intention de vote. Il y a quatre ans, ils étaient 27%. La progression est encore plus marquée si l’on considère la proportion d’électeurs « certains » de déposer un bulletin portant son nom. En 2011, ce socle s’établissait à 9%, il atteint aujourd’hui 16%. Mais le FN  continue de susciter le rejet d’une large majorité des Français. 58% des sondés répondent qu’ils ne voteraient « certainement pas » pour elle. Elle séduit peu les retraités (57% de refus absolu) et encore moins les professions libérales et cadres supérieurs, qui sont parmi les plus rétifs (74%). De manière générale, les salariés du secteur privé sont loin de lui accorder leur intérêt (65%). « Cela montre sa difficulté à rassembler dans la perspective d’un second tour », souligne Frédéric Dabi. 67% des Français jugent Marine Le Pen « sectaire » (+3 points par rapport à mai). C’est le cas de 81% des sympathisants du PS, de 73% de ceux des Républicains et même de 42?% de ceux du… FN. Comprend-elle les problèmes des gens comme vous? 41% répondent « plutôt oui? » (+1), dont 56% des employés et 47% des ouvriers. A-t-elle des « solutions » pour sortir le pays de la crise? 30% des sondés disent « plutôt oui » (+1). Ses meilleurs scores, là encore: chez les employés (46%) et chez les ouvriers (38%). A-t-elle « l’étoffe » d’une présidente de la République? 30% des Français répondent positivement.

 

 

lien:

  • site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

Médecins généralistes : grève au-delà du 31 décembre

Médecins généralistes : grève au-delà du 31 décembre

 

Entre les médecins libéraux et Marisol Touraine, il y a toujours eu incompréhension ( pour ne pas dire davantage) ; Il faut dire que l’énarque Touraine ne comprend pas grand-chose à la médecine qu’ el le veut gérer par voie de lois et décrets ( comme Hollande pour l’économie). Deux questions notamment font débat, le tiers payant qui va engendrer des formalités administratives couteuses (nombre de médecins travaillent seuls sans logistique) et la revalorisation du prix de acte. En fait on veut favoriser le regroupement des médecins ou les maisons de santé. Ce qui cassera la relation privilégiée patient-médecin.  La grève contre le projet de loi santé pourrait Donc « durer » au-delà du 31 décembre. La Fédération des médecins de France déplorait vendredi que le gouvernement reste « sourd » à leurs revendications. La Confédération des syndicats de médecins français évoquait un mouvement « particulièrement suivi».  La grève des médecins va durer plus longtemps que prévu. C’est en tout cas ce qu’assurait vendredi le président de la Fédération des médecins de France, Jean-Paul Hamon.  »Cette grève normalement s’arrête le 31 décembre. Mais on sait que ça va durer, on sait que ça va être obligé de durer. On est en face d’un ministère qui est particulièrement sourd », a-t-il affirmé. Le gouvernement « prétend vouloir renégocier » mais lors des négociations qui se sont déroulées « la semaine dernière, on nous a ressorti le même texte qu’au mois de juillet, sans modification d’une virgule », a-t-il dénoncé. Dans un communiqué, la Confédération des syndicats de médecins français (CSMF, généralistes et spécialistes) souligne que la grève est « particulièrement suivie » avec plus de « 80% de cabinets médicaux fermés ». Les médecins sont en grève depuis le 24 décembre et jusqu’au 31. Du côté de l’impact de la grève pour les patients, Jean-Paul Hamon a reconnu qu’il n’y avait pas d’afflux aux urgences, comme l’a réaffirmé vendredi dans un communiqué la ministre de la Santé. Mais « il ne faudrait pas que Marisol Touraine pense qu’elle a échappé à une catastrophe sanitaire », celle-ci « va arriver avec la mise en œuvre de cette loi (le projet de loi santé, ndlr) » a ajouté Jean-Paul Hamon. Les grévistes exigent le retrait du projet de loi santé dont l’examen est prévu en avril. Parmi les points de ce texte dans le collimateur des médecins, figurent notamment la délégation de la vaccination aux pharmaciens, le pouvoir accru des agences régionales de santé ou la généralisation du tiers payant d’ici à 2017 (dispense d’avance de frais). Les généralistes demandent également une revalorisation de la consultation à 25 euros.

Sondage Manif pour tous : 31% pour

Sondage Manif pour tous :  31% pour  

À la veille d’une nouvelle Manif pour tous, le mouvement serait-il en train de s’essouffler ? C’est en tout cas ce que semble indiquer un sondage IFOP pour le site Atlantico, selon lequel près d’un tiers des Français (31 %) se sentent « proches » des idées de La Manif pour tous. À l’inverse, ils sont 42 % à se dire assez ou très éloignés des valeurs et idées défendues par La Manif pour tous, qui appelle notamment à « l’abolition universelle de la GPA » (gestation pour autrui) et à l’interdiction de la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes. Un quart (27 %) se dit indifférent. Côté couleur politique, c’est parmi les sympathisants UMP et FN que se retrouvent le plus de personnes à se considérer « proches » des idées du collectif, avec respectivement 45 % et 47 %. Ils sont toutefois 29 % de sympathisants UMP et 26 % de sympathisants Front national à se considérer « éloignés » du mouvement. À gauche, 66 % des sympathisants socialistes se disent éloignés, contre 20 % proches. La Manif Pour Tous ne fait pas l’unanimité non plus chez les catholiques. . Quelque 59 % des sondés se déclarant catholiques pratiquants se considèrent proches des idées de La Manif pour tous, une proportion qui chute à 33 % chez les catholiques non pratiquants et 21 % chez ceux qui se déclarent sans religion. Dernière information de ce sondage, les seniors se sentiraient les plus concernés par ce mouvement. En effet, les plus de 65 ans sont les plus favorables au combat de La Manif pour tous, avec 43 % se déclarant proches.

Sondage : Valls Premier ministre pour 31%, c’est peu

Sondage : Valls Premier ministre pour 31%, c’est peu  

 

 

Un peu plus de 30% de soutien.  pour Valls comme éventuel Premier Ministre. C ’est beaucoup mais  finalement c’est relativement peu ; car  il aurait à assumer l’héritage d’Ayrault et de la politique catastrophique du gouvernement. en matière économique. Or sur ce terrain qui constitue l’enjeu central, on n’a jamais entendu Valls exprimer la moindre opinion. Dans ce domaine l’incantation des valeurs républicaines ne suffiront pas à relancer croissance et emploi.  Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls (31%) serait donc le préféré des Français pour occuper le poste de Premier ministre, d’après un sondage BVA publié dimanche dans Le Parisien Aujourd’hui en France. A la question : « Parmi les personnalités suivantes, qui préférez-vous au poste de Premier ministre ? », M. Valls (31%) devance la maire de Lille Martine Aubry (18%), le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius (17%), le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lui-même (11%), le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone (5%) et le ministre de l’Emploi Michel Sapin (4%).  14% ne se prononcent pas.  Chez les sympathisants de gauche, c’est Mme Aubry (37%) qui fait la course en tête devant M. Valls (20%), M. Ayrault (17%), M. Fabius (14%), M. Bartolone et M. Sapin fermant la marche à 3%. 6% ne se prononcent pas.  Chez les sympathisants de droite, cette fois, c’est M. Valls qui surclasse ses concurrents avec 41% contre 21% pour M. Fabius, 8% pour M. Ayrault, 7% pour M. Bartolone, 4% pour Mme Aubry et 3% pour M. Sapin.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol