Archive pour le Tag '3.000'

Carrefour : départ de 3.000 salariés

Carrefour : départ de  3.000 salariés

 

Après Auchan (700 licenciements), c’est Carrefour qui prévoit un grand plan de licenciement de 3000 personnes. Fin avril, Carrefour a annoncé que les ventes de ses hypermarchés français, qui emploient 60.000 personnes, s’étaient stabilisées au premier trimestre (+0,1%), alors qu’elles avaient reculé de 2,2% au quatrième trimestre 2018. Nombre de grands distributeurs dont Carrefour  sont affectés par la crise qui concerne le secteur. La philosophie et les pratiques des consommateurs semblent à l’origine de cette crise. Avant on entrait dans l’hyper pour acheter une baguette et on en ressortait  avec un salon de jardin. Les marchands du temple savaient utilement solliciter le porte-monnaie des consommateurs. Plusieurs facteurs explicatifs sont à prendre en compte. Il y a peut-être un phénomène d’abord de déconsommation. Les consommateurs sont davantage attentifs à la nature et au volume de leurs achats pour des questions sanitaires et d’environnement. Pour preuve, ces derniers mois les achats se tassent. Il faut aussi prendre en compte la situation économique et sociale avec un pouvoir d’achat qui contrairement aux calculs de l’INSEE a plutôt tendance à stagner en raison notamment de l’envol des dépenses contraintes (logement, assurance, abonnement, transport etc.). Il y a aussi d’autres circuits alternatifs. Notamment la vente via Internet, aussi le développement de circuits courts. Enfin le consommateur prend de plus en plus en compte la dimension santé. De ce point de vue nombre de produits industriels suscite le doute voir l’inquiétude. Enfin la promenade dans les supermarchés qui était considérée, il y a 40 ou 50 ans, comme un divertissement est devenue une corvée pour une majorité de consommateurs.

Renault : 3.000 recrutements sur 3 ans

Renault : 3.000 recrutements sur 3 ans

Renault propose de recruter  3000 Renault habilement géré par Carlos Ghosn. En France 15 00 CDI devraient être signés  mais il faudra bien étendu tenir compte aussi des suppressions d’effectifs pour évaluer le solde d’emplois. Sur trois ans, Renault a donc proposé vendredi à ses syndicats de recruter 3.000 personnes en CDI en France entre 2017 et 2019, pour moitié dans les usines, pour l’autre dans le reste du groupe, si un nouvel accord de compétitivité est trouvé. Lors de sa cinquième réunion de négociation, le constructeur automobile s’est également engagé à signer sur la période 6.000 contrats jeunes, alternants et stagiaires, dont une partie obtiendra ensuite un des contrats à durée indéterminée annoncés. Sur la période 2014-2016 de l’accord précédent, Renault a déjà recruté 3.000 personnes en CDI, en deux ans. Mais contrairement au premier accord de compétitivité, davantage axé sur la réorganisation des effectifs, le groupe n’a pas chiffré cette fois les éventuels départs qui accompagneront parallèlement l’évolution future des effectifs. Sur les trois années passées, Renault a finalement réduit ses effectifs de 7.200 personnes, et non de 7.500, ayant à la fois supprimé davantage d’emplois et procédé à davantage de recrutements que prévu initialement.

(Reuters)




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol