Archive pour le Tag '2015 ?'

Page 3 sur 7

Hollande : une semaine catastrophique (feuilleton 23 août 2015)

 

 

Hollande : une semaine catastrophique (feuilleton 23 août 2015)

 

De retour de vacances clandestines et tout bronzé, François de Tulle, normal Premier, retrouve les problèmes qu’il avait laissés en plan avant son escapade. D’abord cette crise du cochon qui n’en finit pas. La table ronde de lundi dernier a encore été un échec. Sans doute un problème de géométrie car les propositions du gouvernement ne sont pas assez carrées. Faute de propositions,  le monarque a déclaré que c’était quand même une de ses priorités avec l’économie, les migrants et le climat. Pour l’économie, c’est une sorte de vocation tardive pour le monarque. On croyait pourtant que l’affaire était dans le sac après la réforme mini Macron. Hélas les résultats ne sont pas au rendez-vous, pire les indicateurs  de conjoncture indiquent que pour le mois d’août le royaume est à la traîne de la zone euro. Pourtant  »la croissance est là » avait-il déclaré. Mais on la recherche en vain. Un avis de recherche aurait d’ailleurs été lancé par le ministre de l’intérieur soutenu par l’inénarrable Sapin de Noël, ministre de l’économie qui, comme lorsqu’il était ministre du travail, ne cesse de chanter en boucle  « tout va très bien madame la marquise ». La marquise Ségolène justement, spécialiste en ingénierie sémantique qui décrète que la France est championne du monde en matière de  « climatitude ». Un titre virtuel qui ressemble un coup de peinture verte pour empêcher qu’on jette dans les pattes de Hollande une candidature d’écolo en 2017. Comme les résultats économiques ne sont pas au rendez-vous,  Hollande décide cependant de partager les fruits d’une croissance qui n’existe pas. Du coup pour appâter le bon peuple qui ne croit plus en grand-chose, François de Tulle  promet des réductions d’impôts pour tout le monde. » Et quoi qu’il arrive » dit-il. Autant dire que les JO de la démagogie sont lancés en France pour 2017. On avait pourtant cru comprendre qu’il était nécessaire au préalable d’obtenir une croissance suffisante et un rétablissement des équilibres financiers. Bref on fera comme d’habitude avant les élections on promet, après on matraque fiscalement et juste avant les élections suivantes on allège. Un allégement toutefois relatif qui est promis puisque les impôts ont quand même augmenté de 100 milliards depuis l’arrivée de Hollande ;  mais la question n’est pas réellement celle de la politique  économique,  de sa cohérence, son efficacité voir de sa justice mais celle du redressement de la courbe hollandaise. Pas celle de la courbe  du chômage, maintenant les carottes sont cuites. À moins évidemment de recourir à un nouveau bricolage méthodologique pour éliminer des chômeurs des listes. Ce que propose justement le démissionnaire ministre du travail. Juste avant son départ ce comte de Rebsamen attribue en effet l’échec de sa gestion du ministère du travail au SMS de rappel aux chômeurs. Et il propose de supprimer ces SMS. On peut vérifier là que l’ancien trotskiste converti aux vertus du libéralisme n’a pas oublié les méthodes radicales pour régler les problèmes délicats. Si le royaume va mal, le monde ne se porte pas très bien non plus. La dépression mondiale s’approche, la panique gagne les boursicoteurs et le marché des actions plonge. Encore heureux que les banques centrales continuent à déverser des liquidités pour aider les spéculateurs en difficulté. Après la crise du cochon, celle du chômage,  à  quand un plan de soutien aux actionnaires défavorisés. Les gueux, eux,  ne se font plus d’illusions quand au redressement possible du pays. Ils ont d’ailleurs renoncé à la pseudo rémunération du livret A et préfèrent  thésauriser  sur leurs comptes courants pour faire face aux difficultés à venir. Ce peuple ingrat n’est même pas sensible aux promesses du monarque qui veut distribuer des résultats qui n’existent pas. Pour preuve d’après les sondages François de Tulle ne serait même pas qualifié pour un second mandat royal en 2017. Pour remonter la pente de l’impopularité royale, les communicants de François de Tulle envisagent désormais d’annoncer la gratuité du pain. Avec la candidature de la France aux JO on pourrait disposer ainsi des deux  leviers d’inversion de la courbe d’impopularité de notre bon roi. Panem et circenses, une bonne vieille thérapie qui a déjà soigné les pathologies électorales les plus graves. On pourrait aussi regarnir la casette royale en vendant, comme les grecs, les bijoux de famille. Des grecs qui ont vendu leurs aéroports…. aux allemands. En attendant on a vendu une partie du château de Versailles à un marchand de soupe et de sommeil. A quand des marchands de merguez,  de frites et de fripes  dans la galerie des Glaces ?  Pour se réconforter de ses déboires, le monarque observe avec gourmandise le drame familial des Le Pen. Une sorte de tragédie œdipienne qui recueille presque autant d’audience compassionnelle que l’émission culturelle  « l’amour est dans le pré »  désormais en tête du hit parade des productions culturelles de la télé du lundi. Si ce n’est pas l’économie qui sauvera la France, ce sera la culture.

God save the King

Migrants Allemagne : 800 000 attendus en 2015

Migrants Allemagne : 800 000 attendus en 2015

L’Allemagne sera le premier pays de destination pour les migrants cette année avec un nouveau record. Pour autant si l’opinion publique au moins pour une partie n’est pas favorable à cette immigration par contre le gouvernement ne la redoute pas. En cause aussi le vieillissement de la démographie en Allemagne. D’une certaine manière ces les arrivées massives de jeunes venus de l’extérieur vont constituer pour l’Allemagne un atout. Le nombre de demandeurs d’asile et de réfugiés en Allemagne devrait en effet atteindre un niveau record de 800.000 personnes cette année, soit quatre fois plus qu’en 2014 et deux fois plus que les prévisions établies en janvier, a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur. De janvier à juillet, le nombre des seuls demandeurs d’asile a atteint 218.221, une augmentation de 125% par rapport aux sept premiers mois de l’année dernière, selon les chiffres du gouvernement. Devenue la principale destination de l’Union européenne pour les migrants en provenance d’Afrique, d’Asie ou du Moyen-Orient, l’Allemagne dénonce l’attitude des Vingt-Huit, qui ne font pas assez en la matière à ses yeux. « Nous évaluons à 800.000 le nombre de personnes qui seront venues cette année en Allemagne en tant que réfugiés ou demandeurs d’asile », a déclaré le ministre Thomas de Maizière lors d’une conférence de presse à Berlin. « Il s’agira du plus important afflux dans le pays depuis la fin de la Seconde guerre mondiale », a poursuivi le ministre ajoutant que Berlin s’attendait à voir ces chiffres continuer de croître dans les années à venir. « C’est un défi à tous les niveaux de l’Etat, fédéral et local », a-t-il rappelé. « Nous pouvons répondre à ce défi. Je ne pense pas que l’Allemagne sera submergée. Nous pouvons y faire face ». Le nombre de migrants a considérablement augmenté ces derniers mois. Un grand nombre d’entre eux entreprend un voyage périlleux qui passe le plus souvent par les côtes du Sud de l’Europe, une escale vers les pays les plus riches du continent. Actuellement, les Syriens constituent le plus gros contingent de demandeurs d’asile en Allemagne. De très nombreuses demandes sont également déposées par des personnes originaires de pays des Balkans, comme la Serbie et l’Albanie.  En Allemagne, le précédent record annuel était de 438.191, un chiffre atteint en 1992 lorsque l’éclatement de la Yougoslavie avait poussé de nombreux habitants des Balkans sur les routes du départ. L’année suivante, le Parlement avait modifié la Constitution afin d’imposer des conditions plus strictes au droit d’asile et le nombre de demandeurs avait par la suite chuté, jusqu’à atteindre 28.000 en 2008. Après la Seconde guerre mondiale, l’Allemagne avait accueilli quelque 13 millions de personnes et de réfugiés fuyant l’installation de régimes liés à l’Union soviétique dans plusieurs pays d’Europe de l’Est.

 

 

Hollande : une semaine catastrophique (feuilleton -16 août 2015)

Hollande : une semaine catastrophique (feuilleton -16 août 2015)

Cette semaine, ce n’est encore pas le pied pour François de Tulle,  normal Premier, tout va mal dans le royaume. Devant les catastrophes économiques, le monarque a même fui, pas à Varennes mais peut-être dans le Var où il coule des jours de vacances avec sa Julie. Il y a d’abord la croissance qui fout le camp. Pourtant François de Tulle l’avait affirmé « la croissance est là ». Peut-être, mais où ? En fait,  la croissance comme l’emploi sont plombés. Tellement plombés que le baron Rebsamen, pressentant les défaites de la gauche à préféré se retirer dans ses terres dijonnaises pour assurer sa retraite. Rebsamen s’est défendu en déclarant « mais je ne quitte  pas le navire ». On voit mal comment le navire pourrait naviguer jusque dans le comté  de la moutarde. Derniers chiffres de la croissance,  zéro, ce qui n’empêche pas l’inénarrable Sapin de Noël de se réjouir de ce résultat. Sapin a même déclaré hier «Une croissance nulle conforte nos objectifs en matière de croissance». Difficile de considérer qu’il s’agit d’humour ou d’incompétence. Mais Sapin avait déjà démontré toutes ses qualités lorsqu’il était ministre du travail en réaffirmant chaque mois que l’inversion de la cour du chômage été proche. Il y a aussi la crise du cochon qui persiste ;  pourtant dans le cochon tout est bon mais là,  il s’agit du prix. Du coup,  le gouvernement semble paumé vis-à-vis des mesures à prendre,  coincé qu’il est par la logique de concurrence de l’Europe. Jusqu’à maintenant les seules propositions consistaient à offrir à la profession des tables rondes. Tables rondes inefficaces et dont il faudrait peut-être changer la géométrie pour aboutir à des propositions plus carrées. En fait  les producteurs de cochons découvrent les délices de l’économie française dont la compétitivité est plombée par la fiscalité et les normes. La cochonnaille pourrait bien connaître le sort de la sidérurgie. Jusque-là, François de Tulle tentait de compenser par des mesures sociétales l’insuffisance de sa gestion en matière économique et sociale. Hélas voilà que les statistiques d’insécurité routière déraillent.  Au moment où Diane de Taubira propose de dépénaliser l’absence de permis de conduire. Une erreur d’agenda sans doute. Cependant le royal gouvernement annonce de nouvelles mesures. Ce qu’on fait en général quand on est incapable de faire appliquer les mesures existantes. Nouvelles mesures qui ne seront pas plus efficaces que les précédentes mais on aura au moins gesticulé législativement. En l’absence du roi, la cour s’agite voir complote. Pour tenter de se faire élire en région parisienne, le comte de Bartolone ressort du placard l’écotaxe. Une manière de flatter les automobilistes en tapant sur les routiers professionnels. Heureusement Valls de Vienne tient la baraque royale et réaffirme son opposition la mise en œuvre de cette cathédrale administrative à laquelle pourtant la princesse Ségolène n’était pas opposée après avoir été contre, puis pour et  inversement. Bref ça branle  sérieusement dans le manche de  la gouvernance monarchique. D’ailleurs la noblesse financière ne cesse de fuir le royaume. On apprend en effet que les exilés fiscaux n’ont jamais été aussi nombreux. De là à penser que le monarque en vacances dans le Var en profite pour planquer la cassette royale à Monaco il n’y a qu’un pas qu’on hésite encore à franchir. Bref l’avenir c’est peut-être l’immigration. Pas l’immigration venue d’Afrique ou des Balkans qui empoisonne la vie politique de tous les Etats d’Europe. Pour l’instant, la seule solution, c’est de repousser ces migrants dans le pays voisin. Mieux les laisser se noyer en Méditerranée ou même faciliter leur tâche en tirant sur les embarcations comme l’a fait récemment la marine grecque. Noyer les migrants peut-être une solution à laquelle n’avait pas pensé l’union européenne. Mais c’est l’été, les principaux responsables politiques, les leaders d’opinion sont en vacance,  on attendra donc  septembre pour essayer de régler ces problèmes. On profite quand même de la période estivale pour augmenter en douce  le prix  de nombre de services publics, une sorte de tradition de la monarchie républicaine. Ce qui n’empêche nullement d’affirmer qu’il n’y a pas d’inflation en France (0.2% seulement sur un an) grâce à l’indice truqué de l’INSEE. Une invention méthodologique qui permet ainsi d’éviter d’augmenter salaires et pensions. Le monarque tente cependant toujours de trouver du réconfort dans les déboires de la fronde de l’opposition. Cette fois,  c’est l’un des plus fidèles du prince noir, Sarkozy,  qui est pris les mains dans le pot de confiture. La justice a en effet confisqué et vendu des biens des Balkany,  ces élus exemplaire dont l’honnêteté ne saurait être contestée mise à part le financement du luxueux patrimoine grâce à la corruption et à l’exil fiscal. Avec de  petits montages juridiques  dont certains ont été facilités par l’avocat associé de Sarkozy. Voilà le Prince noir encore impliqué dans une autre affaire et victime d’une justice inique  et vindicative qui le traite comme un voleur de poules. Décidément tout fout le camp dans ce pays quand la justice traite ainsi  la noblesse de la cuisse droite. Le monarque François de Tulle, lui,  ce repaît de ces dysfonctionnements. Reste qu’à la rentrée il faudra autre chose pour remonter la pente de l’impopularité royale. On parle notamment de la relance du bâtiment. Il pourrait être envisagé de construire une énorme pyramide pour organiser les funérailles électorales de François de Tulle. Sûrement une idée de l’ambitieux Valls de Vienne. !

Plus que jamais, God save the King 

2015 : ressources naturelles épuisées

2015 : ressources naturelles épuisées

Les ressources naturelles renouvelables ont déjà été consommées en 2015. À partir de maintenant pour l’année en cours nous hypothéquant donc les ressources à venir. Pour parler plus simplement l’humanité actuellement gaspille les ressources naturelles avant qu’elles  ne soit capables  de ce reconstituer.  Jusque dans les années 70 le renouvellement comblé à peu près la totalité de la consommation de ses ressources. Depuis progressivement le gaspillage prend de l’ampleur sous l’effet notamment de l’industrialisation dans tous les domaines. Aussi de la concentration des populations dans des zones de plus en plus dense. Si l’industrialisation est parfois remis en cause d’un point de vue théorique par contre la concentration urbaine, elle ,n’est nullement discutée et la mode mondiale est à la métropolisolation partout avec son cortège de pollution, de congestion, de gaspillage des ressources;  sans parler des autres dimensions socio- économiques qui se traduisent notamment par le développement de quasi ghettos et de spéculation foncière qui rende le logement difficilement accessible. La totalité des ressources que la planète est en mesure de renouveler en un an a été théoriquement consommée jeudi, selon le calcul de « l’overshoot day », le « jour du dépassement », effectué par l’ONG Global Footprint Network. Cette situation place l’Humanité dans une dette écologique d’ici au 31 décembre.  Le « jour du dépassement », ou « overshoot day » survient de plus en plus tôt, signe d’une consommation de plus en plus décalée par rapport aux ressources disponibles. L’année dernière, il était intervenu le 17 août, rappelle dans un communiqué l’ONG basée en Californie qui dresse ce bilan tous les ans, rectifiant parfois légèrement, rétrospectivement, les dates annoncées les années précédentes en raison de progrès dans sa méthodologie et de mises à jour des données. En 1970, le « jour du dépassement » n’était survenu que le 23 décembre. Mais depuis, sa date n’a cessé de régresser: 3 novembre en 1980, 13 octobre en 1990, 4 octobre en 2000, 3 septembre en 2005, 28 août en 2010. Cette année, « il aura fallu moins de huit mois à l’humanité pour consommer toutes les ressources naturelles renouvelables que la Terre peut produire en un an », déplore Global Footprint Network, « une indication claire que le processus d’épuisement des ressources naturelles s’accélère ».   »Cela illustre le rythme incroyable et non durable du développement mondial », souligne Pierre Cannet, responsable énergie/climat au WWF France. »Nous sommes sur une mauvaise pente. D’ici à 2030, on risque d’arriver à une surconsommation en juin », a-t-il déclaré à l’AFP, exprimant cependant l’espoir que « des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2″ permettront de repousser la date de l’ »overshoot day ».

Hollande: une semaine catastrophique (09-8- 2015)

  •  

    Comme pour les Français, le Roy François de Tulle, normal Premier, a imposé à la cour de se serrer la ceinture en matière de vacances. Pour le gouvernement aussi ce sera : moins loin, plus court et (peut-être) moins cher. Pour le monarque cependant,  le lieu comme la durée relèvent  top secret royal. Le roi a fait cependant une entorse à la trêve gouvernementale  en se précipitant devant les caméras pour accueillir le dernier otage français qui vient d’être libéré. D’une certaine manière,  François de Tulle se spécialise désormais dans les apparitions médiatiques à caractère international. C’est ainsi qu’il a aussi annoncé l’accord avec la Russie concernant l’annulation de la vente des Mistral.  Du coup les Mistral avec ont été mis en vente sur le bon coin. Une dizaine de pays ce serait manifestés comme candidast à l’acquisition de ces Mistrals qui seront soldés. Jusqu’à maintenant, l’État islamique ne figure pas parmi les candidats acquéreurs. Dommage car François de Tulle s’y serait certainement opposé avec la plus grande fermet,é ce qui auraitconféré  une légitimité à un nouvel épisode médiatique international, sans doute encore  profitable. Profitable comme la négociation d’un nouveau plan avec la Grèce puisque  apparemment cela  lui a fait regagner3 points  dans les sondages. Si le monarque recueille peu d’adhésion sur sa politique intérieure, par contre l’international semble lui réussir. Pourquoi dès lors  ne pas en profiter pour déclarer la guerre à Monaco. En effet les grandes fortunes françaises ne cessent de déserter le territoire et notamment de se réfugier dans la principauté. Un motif suffisant pour déclencher une guerre picrocholine. Avec des chances plus raisonnables d’être gagnée que celle avec l’Allemagne qui continue de pilonner   le laxisme de la gouvernance française. Mais c’est précisément pour éviter les attaques allemandes que Hollande s’est rangée derrière Merkel pour imposer un nouveau plan d’austérité à la Grèce. La Grèce devenant une sorte de parapluie protégeant des missiles allemands contre la politique budgétaire de la France. Malgré tout l’intérêt que manifeste François de Tulle pour les questions internationales, il faut toutefois observer qu’on la moins entendu sur la question des migrants notamment ceux de Calais. Mais il s’agit d’une question à la fois épineuse et dangereuse pour  le monarque. Bref casse-gueule. En clair le risque est de finir en caleçon et sans chemise comme les anciens bourgeois de la ville de Calais. Pour résumer la Grande-Bretagne ne veut pas de ces migrants, la France non plus et l’Europe s’en désintéresse. La seule solution qui a été trouvée jusque-là et de renforcer la police. On a aussi posé la question de la localisation de la frontière. Pour satisfaire la Grande-Bretagne comme la France pourquoi ne pas placer cette frontière en plein milieu de la Manche. Du coup les migrants seraient contraints de la franchir à la nage et la régulation de ces populations maudites serait assurée par la noyade. Malheureusement il semble bien que l’ONU ne soit pas très satisfaite de cette solution. L’ONU qui a donc dénoncé l’immobilisme vis-à-vis de ce véritable scandale humanitaire. Scandale humanitaire dont beaucoup se moquent ou même  exploitent  les déviances populistes. Pour preuve,  le naufrage d’un bateau ayant entraîné la mort de 200 migrants près des côtes libyennes traité avec indifférence cette semaine dans les grands médias. Il faut dire que les grands médias ont actuellement d’autres chats à fouetter. La plupart des journalistes sont en vacances et les principaux thèmes de la Une concernent la météo, les bouchons sur les routes, la température des plages et les innovations technologiques en matière de barbecue. Lors  des incontournables vacances françaises,  les grandes questions économiques sociales ou sociétales sont enfouies dans le trou de l’indifférence estivale. Même les déchets nucléaires devaient rejoindre ce grand trou grâce un petit amendement discret de la loi Macro ;  mais le  conseil constitutionnel est sorti de son sommeil de vieux sages pour rappeler à la constitution. Hormis ce petit incident, c’est plutôt le calme sur le plan politique. Pour tout dire en politique ça roupille aussi sérieusement. Si,  il faut signaler un événement culturel assez fondamental. Sur son site Sarkozy, le prince noir,  signale qu’il a lu un livre et le conseille  à ses supporters. Un événement relativement exceptionnel car le Prince noir comme Hollande,  Le Pen, bien d’autres n’ont pas lu  un livre depuis des dizaines d’années. A  Signaler aussi la suite du feuilleton de la saga des Le Pen. Le père étant  désormais menacé par sa fille de passer devant une formation disciplinaire aux fins d’exclusion Notons que comme dans toute organisation démocratique relative,  tous les membres du bureau exécutif ont été désignés par Marine Le Pen. Héritage démocratique  laissé par ailleurs par le père ! Pour sortir de l’ennui estival général on attend avec impatience le retour du monarque. Problème toutefois on ne sait s’il est vraiment parti…. Ni avec qui. Il se pourrait toutefois que François de Tulle fasse une nouvelle entorse à l’immobilisme estival si par hasard un voleur de poules lui donnait l’occasion de faire une intervention à la télévision afin de dénoncer le crime.

     

    God save the King

Allemagne : excédent commercial record en 2015

Allemagne : excédent commercial record en 2015

Un nouveau record pour les exportations se prépare en Allemagne pour l’année en cours. Une Allemagne bien sûr  compétitive et dynamique mais qui privilégie les marchés extérieurs en étouffant d’une certaine manière sa consommation interne. Une Allemagne qui souffre aussi de l’indigence de certaines de ses infrastructures notamment concernant le transport. Une Allemagne en pleine contradiction car d’une part elle profite largement des marchés européens, d’autre part elle reproche simultanément aux pays concernés leur déséquilibres financiers. Or ce sont notamment ces déséquilibres financiers qui permettent à l’Allemagne de trouver des débouchés.  Certes on ne peut reprocher le dynamisme notamment industriel de l’Allemagne, on peut simplement regretter les contradictions entre sa politique économique et les orientations européennes qu’elle veut imposer notamment en matière budgétaire. Pour autant la bonne santé allemande ne saurait exonérer les autres pays de leur responsabilité en matière de gouvernance notamment budgétaire L’excédent de la balance commerciale de la première économie européenne devrait représenter 8,1% de son produit intérieur brut, contre 7,6% en 2014. La baisse du coût des importations de pétrole et de gaz explique à elle seule 1,2 point de pourcentage dans la progression attendue de l’excédent commercial.  Ce nouvel excédent record devrait relancer le débat sur le rôle présumé de l’Allemagne dans les déséquilibres de l’économie mondiale. Dans un rapport publié le mois dernier, le Fonds monétaire international a appelé le gouvernement Merkel à renforcer la croissance à moyen terme et à réduire les déséquilibres extérieurs. La Commission européenne considère elle que des excédents commerciaux régulièrement supérieurs à 6% du PIB sont dangereux pour la stabilité et a exhorté Berlin à favoriser les investissements pour doper les importations.

Hollande: victime d’un attentat ! (19 juillet 2015)

 

 

Hollande: victime d’un attentat ? (19 juillet 2015)

Enfin une  semaine moins catastrophique mais dramatique quand même  pour François de Tulle, Roy de France et de Corrèze qui sort un peu  réhabilité après la négociation sur la dette grecque. Avec cependant toujours une  popularité autour de 25%. Certes il n’a pas renversé la table face aux allemands mais il a résisté comme il a pu. Mais c’est quand même un accord qui d’une certaine manière ressemble  au traité de Versailles imposé aux allemands en 1919 avec atteinte à la souveraineté, des contraintes financières très fortes avec aussi l’humiliation. Comme prévu un accord partiel et provisoire qui ne règle rien. Ce que pense aussi le FMI qui reprend exactement les propositions du ministre des finances grec évincé (réduction voire annulation de la dette, baisse des taux d’intérêt, étalement dans le temps du remboursement). Consolation pour le monarque, Sarkozy, le prince noir,  aurait voulu qu’on s’aligne strictement  sur Merkel. Avant de se raviser et de se féliciter de l’accord. « Ce n’est pas la girouette qui tourne c’est le vent » (Edgar Faure.). Du coup le Roy, Normal Premier,  réconforté par son succès  peut serrer  tranquillement des louches le 14 juillet sans être caillassé et sifflé. Il marche presque sur l’eau. Malheureusement brutalement il s’enfonce  dans la marre politicienne en surexploitant un attentat  déjoué. Il avait pourtant dit le 14 juillet que chaque semaine, un attentat  était déjoué et qu’il ne fallait pas en faire tout un plat médiatique. Oui mais c’était avant… 3 jours avant. Un siècle en politique. C’est comme «  le changement,  c’est maintenant », un slogan qui appartient la préhistoire, , au  Mésolithique, Néolithique voire au    Paléolithique comme le confirme la découverte récente par des chiens errants gauchistes  de vieux ossements du discours du Bourget.. Il pédale dans déni le monarque, c’est qu’il lui faut absolument remonter  la pente. A la manière de Fromme sur le tour de France en usant  de substances douteuses. D’ici 2017, sil le faut,  il annoncera qu’un attentat a été déjoué contre lui, le Roy de France. De quoi gagner les dix points qui lui manquent  pour figurer au second tour, pas celui des cyclistes,  celui du cirque politique. Les conseillers  ont déjà ciblé l’auteure présumée, Trier veiller qui effectivement envisage de sortir une  nouvelle bombe littéraire contre le monarque. Les preuves sont là, elle aurait été aperçue à Deauville arborant un foulard islamisant. Faudra encore un peu fignoler la dramaturgie mais les services élyséens travaillent sur la question ; Et plus c’est gros, plus ça passe. Tout est bon en matière de com. Comme dans le cochon. Enfin presque puisque le cochon français est la malade (le bœuf aussi, le lait etc.). Dans l’élevage comme dans l’agriculture, c’est la déprime «  ça paye point, juste le sel » comme disait Fernand Reynaud. Forcément  à force d’appliquer la doctrine «  moins cher que moins cher » des grands distributeurs, plus personne ne parvient à vivre (sauf les intermédiaires)  et les consommateurs sont condamnés à bouffer des tartines d’OGM, d’antibiotiques, d’herbicides, de pesticides avec un peu de viande autour. Les humains n’en meurt, pas tout de suite, mais les abeilles si. Elles ont disparu du paysage (comme les hirondelles et autres espèces). Les dégâts seraient considérables pour la santé puisque la  pollution et la chimie alimentaire  coûteraient des centaines de milliards par an. Mais Ségolène va s’en occuper. Des masques à gaz pourraient être distribués dans les écoles à la rentrée. Hollande lui ajoute qu’il sera obligatoire de manger des vaches françaises ou des vaches naturalisées afin d’éviter l’  immigration clandestine des bovins et autres porcs qui transitent par l’Amérique du sud, les pays de l’est et l’Allemagne. Le cheptel consommé devra maitriser la langue animale française.   Des meures sanitaires seront aussi décidées, on va vacciner contre la grippe tous les Français pour finir les stocks commandés par Roselyne Bachelot en 2011. Certains grincheux vont dire que c’est complètement inefficace pour lutter contre les conséquences  la malbouffe, mais  pas lus que la vaccination contre la grippe de 2011 !

God save the King

Hollande: une semaine catastrophique (12 juillet 2015)

    • Hollande: une semaine catastrophique (12 juillet 2015)
    • La semaine avait pourtant bien débuté avec le vote des Grecs qui confortait finalement le Roy François dans son laisser aller budgétaire. D’ailleurs aussi sec François avait convoqué Merkel à Paris d’abord pour montrer que le monarque était bien là et que le couple franco allemand parlait d’une même voix. Une belle unanimité qui n’aura duré que l’espace de la conférence de presse commune. Le lendemain  l’impératrice prussienne déclarait qu’il n’y avait aucune perspective crédible d’accord avec le manant  Tsipras. C’est quelle a du tempérament l’impératrice  Angela Sissi. De la rigueur, encore de la rigueur, pour la Grèce bien sûr mais aussi pour la France qui ne respecte rien,  même pas  le pacte de stabilité européen. Un vrai modèle de cohérence et de  gestion la Prusse. La preuve, après avoir critiqué la présence de la Grèce dans l’union européenne, Angela se prononçait le surlendemain pour l’entrée de la Serbie et de l’Albanie dans la même union. Deux pays pourris par la corruption, surtout l’Albanie. Pourquoi dès lors ne pas accepter l’Etat islamique dans l’Europe ? Parce que c’est loin ?  Non, pas plus loin que Chypre. En plus,  l’Etat Islamique est riche, les touristes sont plus rares qu’en Grèce mais il y a davantage de pétrole. Ah la logique européenne,  c’est compliqué. De toute manière c’est tellement complexe que c’est une  affaire d’experts. Lesquels ont offert un joli spectacle de contradictions et de propos de bistrot  concernant un éventuel Grexit. Comme les politiques d’ailleurs. Et Giscard qui ressort sans permission de sa maison de retraite pour demander l’expulsion de grecs alors qu’il est grandement responsable de leur entrée par effraction dans l’union.  « Mais on ne peut rien refuser à Platon » avait déclaré alors  l’homme de lettres et académicien. Il n’est pas le seul à délirer. Tous les vieux du bébête show sont de retour pour donner un avis. Même dans le  show-biz, on se prononce sur l’affaire. Sarko par exemple qui réussit mieux dans le Stand up que dans la politique. Djamel veut même l’embaucher dans le « comedy club ». Problème :  c’est 100 000 euros les 5 minutes !  Le Grexit c’est très tendance. Du coup TFI envisage un débat entre Mireille Mathieu et Régine tous les jours juste avant les infos de 20heures, un duel animé par Arlette Laguiller. Même Trichet, ancien patron de la BCE et de la Banque de France, complètement gâteux, bredouille «  il faut les virer ». C’est qu’ils s’y connaissent  les patrons de la Banque de France en économie. L’actuel, qui sucre les fraises avant l’âge, vient de déclarer que la rémunération à 1% pour le livret A «  c’était catastrophique pour l’économie » ! Il a raison, d’ailleurs on devrait même faire payer les épargnants. Un truc auquel Hollande n’a pas encore pensé. Pas étonnant il est nul ce Hollande, c’est Macron qui le dit. «  Le roi n’assume pas son rôle, la France n’a jamais renoncé à la monarchie ». Gonflé le gamin qui va encore permettre au PS de faire un saut théorique qualitatif en matière de concept démocratique. La voie est libre vers le libéralisme monarchique. Surtout depuis que l’extrême droite et les Lepen passent  leur  temps à se regarder le nombril. Lepen contre Lepen, un feuilleton qui va durer des années ; C’est Dallas :   fric,  pouvoir, héritage, sexualité contestée (classique,  posture  missionnaire et mixité chez le vieux, plus « helléniste » dans l’entourage de Marine).  C’est tellement le vide au FN que c’est la droite classique et Valeurs actuelles qui reprennent le flambeau de la ringardise. Une pétition pour ne pas transformer les églises en mosquée. C’est vrai c’est mieux quand on les transforme en boite de nuit  ou en lupanar. Sarko a signé lui aussi, non il a fait une croix ! Normal,  et faut dire aussi qu’il est pas des masses cultivé ! Comme Hollande ou Marine. Mais quelles bêtes politiques (l’expression qui convient), ils  vendraient des sabots  à des culs de jatte.
    • God save the king !

Résultats du bac 2015 : les prénoms qui tuent

Résultats du bac 2015 : les  prénoms qui tuent

 

Intéressant mais pas surprenant ce sont les prénoms exotiques à la mode  (Dylan, Jordan, Bryan, Rihanna) qui réussissent  le moins au BAC tandis que les prénoms classiques et même rétros   font les meilleurs performances. Le résultat  d’uen étude d’uen sociologue. En fait pas vraiment une discrimination par le prénom mais davantage par l’origine sociale et le milieu culturel. Dans les milieux modestes ou pauvres on se laisse influencer par la mode, la télé, le show-biz tandis que que dans les milieux plus évolués, on évite la mode forcément par définition passagère qui risque même de plomber la personnalité des intéressés. Chaque année, un sociologue repère donc  les prénoms des candidats qui ont décroché les meilleures notes au baccalauréat, et on apprend que pour le millésime 2015, les Augustin et les Joséphine sont au top. 22% des Joséphine qui ont passé le bac cette année ont en effet obtenu la mention très bien, mais 2,5% seulement des Bryan. Joséphine, Diane, Alice, Alix, Apolline, et Augustin obtiennent le plus de mention très bien au bac 2015 contrairement aux Bryan, Mohammed, Steven et Jordan.

Hollande: une semaine catastrophique (5 juillet 2015)

 

Comme d’hab. Une  semaine catastrophique pour François de Tulle Normal 1er, Roy de France ;  ça commence avec un sondage pour 2017, le monarque n’obtient que 7%  pour 36% Pour Valls de Vienne. Pourtant, Le Roy François se démène ; il parcoure le royaume dans tous les sens. Chaque semaine, nous avons droit à un conseil des ministres extraordinaire avec cameras, micros, et mise en scène royale. Un conseil pour le terrorisme, un sur la crise financière, un sur l’immigration. Lundi prochain peut-être sur la canicule. Pour prendre quelle décision ? Aucune mais c’est existentiel pour le souverain qui peine à prouver qu’il sert à quelque chose. Sur la crise grecque, François est catégorique, il a pris les mesures nécessaires  «  la France n’a rien à craindre ». Les sujets n’y croient pas et ils ont raison. La situation de la France est pire que celle de la Grèce (nos experts patentés évitent le sujet pour ne pas désespérer Billancourt et les marchés). Par habitant la dette est de l’ordre de 31 000 euros pour la France, 28 000 pour la Grèce. Dans les deux cas, impossible de rembourser. Tout cela finira mal ou comme d’habitude par une inflation et une  dévaluation de fait (on remboursera mais avec de la monnaie de singe).C’est déjà en cours avec la baisse de l’euro.  Mais la plupart de nos experts sont très condescendants vis-à-vis de la Grèce, ce peuple endetté de paresseux, de corrompus et de fonctionnaires inutiles. Ce qui n’est pas le cas de la France contrainte pourtant d’emprunter pour payer les retraites, le chômage, la sécu, les trous budgétaires et les salaires de l’armée de fonctionnaires.  « En France, nous, on travaille monsieur »   enfin ceux qui ont du boulot ! Et seulement 35 heures. Et ça marche. Tellement que les étrangers nous achètent tout, les usines, comme les bijoux de famille. L’aéroport de Toulouse par exemple vendu à un chinois. Demain peut-être la Tour Eiffel, la Seine, la Banque de France ou le sénat. (Deux monuments historiques qui, c’est vrai,  ne servent plus à grand-chose).  Mais plus grave encore, les ventes de pastis français  qui diminuent, un indicateur avancé de la conjoncture mondiale. La preuve : l’industrie chinoise est en panne. Il faudrait pourtant que les Franaçis (et les autres), picolent davantage pour retrouver le moral, relancer l’investissement, la croissance et l’emploi. Pourquoi pas un nouveau conseil des ministres extraordinaire dés lundi pour rendre obligatoire la consommation de pastis, même à l’école (dans le cadre des travaux interdisciplinaires de Belkacem où il est possible de traiter trois matières en même temps, les maths, la pâte à modeler et l’œnologie). Une sorte de pacte d’ébriété  qui serait évidemment soumis à l’avis des partenaires sociaux, ferait t l’objet d’un vote au parlement avec usage du 49-3 ou du 51 pour accélérer la procédure. De quoi vraiment inverser la courbe du chômage.  Comme le nouveau gadget  »emploi store» porté sur les fonds baptismaux par Pôle emploi, l’inutile administration et le ministre du travail Rebsamen, élevé à la piquette frelatée du trotskisme mais maintenant social libéral. Une idée géniale cet  »emploi  store », pas pour trouver du boulot bien sût mais pour savoir rédiger un CV et autres amuse gueules du même genre. François de Tulle peut quand même se réjouir des malheurs des comploteurs de sa cour : Le Pen Contre Le Pen, un duel d’héritage spirituel…..et financier,  Sarko contre Juppé, le juvénile de 60 ans contre l’ancêtre de 70 ans. Et pour terminer la scène en beauté la menace de la suppression des « Guignols », Bolloré le copain de Sarko (et de quelques oligarques de gauche) trouve à juste titre que la dérision est excessive. Réplique immédiate de Hollannde «  un conseil  des ministres extraordinaire  pour sauver   les guignols ». Mais c’est Bolloré qui a raison, l’  humour c’est dangereux pour la finance, surtout quand on fait fortune en Afrique en payant ses ouvriers 50 euros par mois et en pillant les ressources (le cacao par exemple). Les  affaires, c’est du sérieux, ce n’est pas un terrain de jeu  pour les humoristes. Canal,  c’est subversif, mieux vaut D8 (autre propriété de Bolloré), ça c’est de la télé bien vulgaire pour les beaufs et qui évite de parler de trop de politique,  d’économie et de culture. Mais  qu’est ce qu’on rigole…… grâce aux chauffeurs de salles !

 

God save the King

Croissance : 1,2% en 2015 (INSEE) ?

Croissance : 1,2% en 2015 (INSEE)

Pour l’INSEE 1.2% au lieu de 1 ou 1.1%, « c’est la reprise » . Curieuse reprise en vérité d’abord les chiffres prévus devront être confrontées aux résultats. Par ailleurs une différence de 0 .1% peut être facilement contredite. C’est en dessous de marge d’erreur statistique des prévisions. On peut tout aussi bien avoir + ou – 0.3% de croissance.  Cette prévision relève en faiat du volontarisme politique qui contraint les instituts publics à se monter optimiste. C’est quand même oublier que cette croissance est insignifiante, quelle ne réduira pas le chômage , qu’elle est en dessous de la moyenne européenne et que l’Europe elle-même est engluée dans la croissance molle. Le moindre événement international pourrait par ailleurs tout remettre en cause. Exemple uen forte remontée des taux. L’Insee prévoit donc que le produit intérieur brut de la France croîtra de 1,2% cette année et que le chômage se stabilisera à un niveau toujours élevé au second semestre. Cette prévision de croissance, supérieure à celle du gouvernement (1%), « confirme que la France est clairement rentrée dans une phase de reprise de l’activité », s’est félicité le ministre des Finances, Michel Sapin, dans une déclaration transmise à Reuters. Dans sa note de conjoncture publiée jeudi, l’institut de la statistique confirme prévoir une progression du PIB de 0,3% au deuxième trimestre 2015, après +0,6% au premier, puis 0,3% au troisième et 0,4% au quatrième. La croissance économique atteindrait le rythme de 1,6% fin 2015, le plus rapide depuis fin 2011 et suffisant pour absorber la hausse de la population active. « Il y a dix ans, avec un tel scénario, on n’aurait pas forcément parlé de reprise », a déclaré Vladimir Passeron, chef du département de la conjoncture de l’Insee. « Aujourd’hui, on parle de reprise parce qu’on vient de passer trois années avec une croissance en moyenne annuelle de 0,4%. » En 2014, la croissance du PIB n’avait été que de 0,2%. Le regain de croissance cette année viendrait principalement de l’accélération du pouvoir d’achat des ménages (+1,9% en 2015, soit sa plus forte hausse depuis 2007, après 1,1% en 2014) et donc de leur consommation (+1,6%, après 0,6%). A ce niveau, la croissance serait plus faible en France que la moyenne de la zone euro (+1,4% sur l’année, +0,4% au T1 comme au T2 et +0,5% au T3 comme au T4), souligne l’Insee, l’Allemagne et l’Espagne tirant cette reprise. Elle devrait cependant permettre la création de 41.000 postes dans le secteur marchand contre -45.000 en 2014, les entreprises profitant notamment du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et du Pacte de responsabilité et de solidarité. L’Insee continue d’estimer à 20.000 par trimestre les créations d’emplois liées à ces dispositifs, soit 80.000 sur 2015.

FNAC : un petit bonus de près de 12 millions en 2015 pour le patron !

FNAC : un petit bonus de près de 12 millions en  2015 pour le patron  !

Une récompense normale d’après  Pierre Gattaz, le patron du Medef interrogé par France Info, « Il faut récompenser le talent, le résultat et l’effort à tous les niveaux ». Or poursuit-il, le PDG « a redressé la Fnac, eh bien bravo, il a droit à un bonus, « . cela en supprimant notamment plus de 500 emplois, ce qui affectivement amélioré la situation comptable et les cours de bourse surtout. Un salaire indexé sur le cours de bourse et un paquet d’actions en plus. Tout cela pouvant aboutir à un revenu de 15 millions.  le patron de la Fnac a touché 1,8 million d’euros en 2014 (50% fixe, 50% variable), soit peu ou prou le même montant que l’année précédente. Pourquoi la rémunération devrait-elle bondir à 11,6 millions en 2015? C’est qu’en 2013, le conseil d’administration de l’enseigne a décidé lors de son introduction en bourse de mettre en place un plan de performance pour son PDG lui permettant de toucher un complément salarial dont le montant devait dépendre du cours de bourse au moment où il lui sera versé. Le rapport annuel précise que « 197.925 unités de valeur ont été attribuées dont le versement en numéraire sera mis en œuvre pour deux tiers en octobre 2015 et pour un tiers en juillet 2016. » Or, au cours actuellement de l’action Fnac (59 euros), cela représente la bagatelle de 11,67 millions d’euros. Une somme à laquelle ne s’attendaient pas les membres du conseil d’administration au moment de la mise en place de ce plan de performance.  »Cet accord a été décidé alors que le cours de bourse était à 18 euros, rappelle-t-on du côté de la Fnac, or il a triplé depuis. Mais il faut se rappeler le contexte de l’époque, on ne donnait pas cher de la peau de la Fnac et tout le monde prédisait un fiasco en bourse. » Bref un beau cadeau pour Alexandre Bompard d’autant que ce n’est pas le seul.  Selon le rapport annuel, un nouveau dispositif a été décidé par le conseil d’administration en février 2014, attribuant cette fois plus de 58.000 « unités de valeur » à Alexandre Bompard qu’il pourra toucher pour deux tiers en avril 2016 et pour un tiers en février 2017. Au cours actuel de l’action cela représenterait potentiellement une somme de 3,6 millions d’euros en plus des 11,6 millions initiaux… Soit un total de 15,2 millions d’euros. Notons que les salariés gagneront en plus 200 euros au titre de la participation en 2015.

 

Investissements : en très légère augmentation en 2015 ?

Investissements :  en très légère augmentation en 2015 ?

 

D’après le baromètre  Euler Hermes il pourraiat y avoir une  très légère augmentation de investissements en 2015.  « Après un deuxième trimestre 2014 inquiétant pour l’investissement des entreprises (+0%), celui-ci augmenterait de +1% cette année, pour accélérer à +2,6% en 2016 », commente Ludovic Subran, chef économiste de l’assureur-crédit. En 2015, si 8 entreprises sur 10 continueront d’investir, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) seront encore plus audacieuses : 93% d’entre elles vont investir, contre 75% pour les PME. Mais, la bonne nouvelle de l’étude, c’est la hausse de ces intentions d’investissement. Seulement 20% des entreprises envisageaient d’investir davantage en 2013 lors du précédent baromètre, elles sont à ce jour 31% à assurer qu’elles augmenteront leurs efforts par rapport à 2014. Cette année, une entreprise sur deux cherche un investissement productif, c’est-à-dire l’augmentation de ses capacités de production, le lancement d’une nouvelle activité, et les dépenses de recherche et développement. Une évolution puisque, en 2013,  les entreprises privilégiaient ainsi « un investissement plutôt défensif, tourné à 60% vers le renouvellement et la modernisation de leurs outils de production ». Ce sont les secteurs de l’automobile, avec 65% d’investissement offensif, et des services, 67%, qui se montrent les plus audacieux. En revanche, l’attentisme et la prudence dominent sur la question de l’export : ainsi 90% des entreprises n’augmenteront pas leurs investissements à l’export cette année. Si les entreprises restent sur la réserve, c’est aussi parce qu’elles sont inquiètes des difficultés qu’elles rencontrent, notamment en matière de concurrence. Parmi les principaux points noirs, elles sont 33% à citer la question de la concurrence accrue. Dans le secteur des services, 44% des entreprises citent ce problème comme la difficulté numéro un. 33% des patrons évoquent  l’absence de débouchés, ce chiffre grimpe à 39% dans le BTP qui considère qu’il s’agit de la principale préoccupation du secteur. Enfin, 23% des entreprises évoquent le niveau de marge. En 2015, 46% des sondés voient dans la pression sur les prix comme le risque principal sur leurs marges. Une inquiétude qui s’est accentuée depuis 2013 : les entreprises sont deux fois plus nombreuses à s’en inquiéter. Le manque d’activité se place quant à lui en deuxième position avec 23% des sondés. L’autre information de l’étude à retenir, c’est la dégradation de la visibilité des entreprises : 76% d’entre elles déclarent avoir moins de 6 mois de visibilité sur leur carnet de commandes, alors qu’elles étaient 58% lors du dernier baromètre en 2013.

Hollande : une semaine catastrophique ( feuilleton- 7 juin 2015)

Hollande : une semaine catastrophique ( feuilleton- 7 juin 2015)

 

  • Pas de changement dans la tonalité de la semaine, toujours aussi catastrophique. D’abord ce sondage qui montre que 77% des Français ne veulent pas du Roy François en 2017. Un vrai crime de lèse majesté. Même Valls de Vienne est largement préféré au monarque actuel, autre crime de lèse majesté. Une seule consolation, mais bien maigre quand même, le prince noir  Sarkozy est rejeté par 72% des Français. Le changement de nom de son fond de commerce n’a pas apporté la moindre popularité supplémentaire. Pire il a mis en exergue les détestations  internes réciproques. Même Bayrou est largement préféré aussi au prince noir. Décidemment ce n’est pas gagné pour Sarkozy, non seulement les Français à près de 70% ne veulent pas d’un duel Hollande-Sarkozy, non seulement Juppé devance Sarkozy mais même Bayrou est préféré à l’ancien président de la république et de très loin.  Pas étonnant que Sarkozy ait déclaré en privé «  je vais le crever le bègue » !. Les Français sont en effet  56% à préférer François Bayrou à Nicolas Sarkozy, contre 38% qui expriment un sentiment contraire, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Le Parisien ; mais le malheur des uns ne fait pas forcément le bonheur des autres. La preuve , le chômage continue d’augmenter. Au point que le Roy évite désormais d’évoquer le sujet en public. Et Le baron Rebsamen de reprendre les arguments et la langue de bois  de Sapin de noël »  ça ira mieux demain ! ça augmente, oui, mais moins que si c’était pire ! » Conscient de la situation François de Tulle a quand même déclaré »il faut faire quelque chose » !  Ben oui mais quoi ? Comme dirait l’autre ( énarque ): il faut prendre des mesures ! . Ce que fait, elle, la princesse Ségolène qui se rapproche de plus en plus de la couche royale. Faute de mesure économique et sociale, la princesse Ségolène vient d’inventer la vignette qui cache la nudité de la politique royale. Comme la nudité est de taille importante, il n’y aura pas une  mais six  vignettes et de toutes les couleurs, facultatives et gratuites… au début. Ségolène qui ne manque pas d’idées saugrenues pense même à la possibilité de faire repeindre le voitures aux couleurs des vignettes pour relancer l’industrie de la peinture  actuellement en difficulté avec  la crise de l’immobilier. Du coup le prince noir Sarko en panne d’idée politique a suggéré de peindre toutes les voitures en bleu, blanc, rouge mais avec une  seule vignette avec le sigle «  les républicains ». Comme pour l’économie, c’est cuit, reste l’écologie ou encore le sociétal, les valeurs sûres de la république. Comme le pinard. La preuve, la France vient de reconquérir  son titre de premier consommateur de  vin en général. La France  vient aussi en tête de la consommation de rosé premier producteur, premier consommateur aussi comme pour les antidépresseurs. Peut-être là la vraie reforme pour enfin sortir le pays de la crise ;  comme disait Coluche » rendre la consommation de pinard obligatoire ». Même dans les écoles. Mendès France faisait boire du lait aux gamins pourquoi pas du  pinard compte tenu de ses vertus républicaines, ce serait aussi efficace que le breuvage trouble de la réforme de la belle Kacem. Un sujet qui n’a pas été abordé par la grande réunion de la cour socialiste en formation de congrès à Poitiers. En fait on n’y a pas parlé de grand chose, si de rassemblement et Valls de Vienne a fait un numéro pour se faire applaudir. En reprochant à  Sarko de crier encore plus fort que lui. Les jeux olympiques des grandes gueules pour 2017 sont lancés. Malheureusement ce matin dans le JDD, l’exilé politique, le comte de Montebourg ( avec le banquier Pigasse) déclare que cette unanimité du congrès du PS c’est du pipeau et que la pays va vers un désastre économique et politique. Une sorte de brutal constat  politique pour des congressistes certes rassemblés mais complètement endormis. Heureusement il reste encore de fidèles serviteurs pour le Roy, la servile Banque de France par exemple qui prévoit 0.1% en plus pour 2015. On est sauvé !
  • God sauve the king

Hollande : une semaine catastrophique ( feuilleton -24 mai 2015)

Hollande :  une  semaine catastrophique ( feuilleton -24 mai 2015)

 

Après une semaine de vacances aux Antilles, le roy François a remis le nez dans les affaires du royaume. D’abord pour constater que sa réforme des collèges était toujours aussi incomprise. Pourtant le niveau tant en maths qu’en Français ne cesse de se dégrader ;   des élèves de troisième ne seraient pas capables d’effectuer des exercices de CM2. On progresse !  Avec la réforme de la Belle Kacem  les mêmes élèves ne  seraient même pas capables de résoudre des épreuves de CP en pâte à modeler,  même avec le recours des travaux interdisciplinaires. Des travaux interdisciplinaires qui permettent justement de traiter en même temps français, maths et pâte à modeler. Du coup , on pourrait retirer une  matière ou deux pour ne pas traumatiser  les élèves :  les maths ou le français ou les deux ! Heureusement reste  le terrain international dans lequel excelle le roy François. L’immigration par exemple. Pas question de quotas, la France n’en veut pas. Et Valls de Vienne de le crier haut et fort, comme d’habitude ! Mais par contre on offrira le droit d’asile ! Comprenne qui pourra !  C’est une subtilité « hollandaise ».  Non,  en fait une  position de faux culs de toute la classe politique. Pas d’immigré chez nous, chez les autres : oui. En gros,  la position de tous les autres Etats européens. Normal,  il n’y a plus d’emplois dans le pays. Gattaz en avait promis 1 million ;  en fait il en propose 12 …dans son usine du Jura. 12, c’est  pas assez pour accueillir les 500  000 migrants qui viendront en Europe en 2015. La France a ses pauvres, elle n ‘a pas besoin des autres. Elle a ses riches aussi car les inégalités n’ont jamais été aussi importantes. Surtout de riches banquiers de plus en plus nombreux y compris à la célèbre Société générale. Justement, on vient de découvrir un os dans le fromage financier de la SocGé ;  L a policière chargée de l’enquête avoue que le rapport a été bidonné par la justice dans l’affaire Kerviel.  Une justice qui aurait subi la très amicale et discrète pression du pouvoir politique et du pouvoir économique.  Encore heureux que Kerviel ait évité de se faire couper la tête en place publique. Mais pour la révision,  il faudra attendre car la cour oligarchique royale veille ! Il ya aura peut-être  un nouveau procès mais il faut laisser du temps au temps ( comme disait Mitterrand). Il  a fallu 10 ans pour Dreyfus et il y a maintenant 20 ans que l’affaire Tapie traîne ! Et si on laisse faire le procès de la finance(  » l’enneni du Bourget »), demain ce sera celui de l’oligarchie, de la cour, pourquoi pas celui du monarque lui-même. Un monarque qui veut prolonger son pouvoir même si 77% de ses  sujets le rejettent. Il bénéficie du soutien de la coterie du PS, soit  60 000 militants ; Oui,  il manque 100 000 votants mais c’est sans doute dû à un biais statistique, un petit problème méthodologqiue en quelque sorte…ou démocratique. Il faudrait quand même un miracle pour François de Tulle soit réélu en 2017. A moins de rendre le vote obligatoire comme le proposent certains socialistes…. et avec un seul bulletin.

God save the King

Eurovision 2015 : la nullité encore vainqueur

Eurovision 2015 : la nullité encore vainqueur

 

Comme habitude l’Eurovision a été le théâtre de la nullité. Une  sorte de sous culture mélange de tout, de rien surtout. La France a encore été classée 25 sur 27. Sa place à peu près tous les ans ! En cause évidemment le concours de mièvrerie musicale, cocktail de trucs à la mode sans odeur, sans saveur ( finalement comme le reste de la politique européenne !) . En cause aussi le caractère politique de la manifestation les pays s’unissent pour faire triompher leur favori en général un candidat anglophone. Il est clair que la France devrait ne plus participer à cette mascarade qui donne un avant goût de ce que pourraiat être la culture européenne quand elle mélange la culture, la politique et  les bricolages  musicaux à la mode.  Le candidat suédois lui  est sorti du lot et a remporté le concours. La sixième victoire pour la Suède.    »Je suis tellement désolée pour toute l’équipe qui a fait tellement un travail fantastique autour de moi, pour mon pays parce que j’ai les boules, il n’y a pas d’autre mot« , se désole la représentante de la France au concours de la chanson.   Elle qui dit avoir « tout donné », et pensait que, « au moins pour la qualité de la prestation », la France « aurait pu avoir plus de points et avoir un score digne« . « J’ai honte, je ne vais pas critiquer l’Eurovision car je l’ai fait avec mon cœur, je suis très contente de l’avoir fait », poursuit-elle avant de dégainer : « Artistiquement, bien sûr que je le vis comme une injustice, pas pour les points, ce sont des choses que je ne peux pas contrôler, je pense que la musique et la politique, ça ne marche pas ».

Hollande : une semaine catastrophique ( feuilleton -16 mai 2015)

 

En l’absence du Roy François parti avec la duchesse Ségolène aux Antilles pour sa cure annuelle de « rejoussitude », à la cour on se réjouit aussi , notamment le petit marquis Macron : il y a de plus en plus de banquiers millionnaires.  BNP Paribas, la Société Générale et Natixis comptent à elles seules 277 banquiers ayant perçu en 2014 une rémunération supérieure à un million d’euros.  Ce sont les trois seules banques à avoir pour l’instant communiqué ces chiffres, qui doivent cette année pour la première fois être rendus publics à la demande de Bruxelles. En 2012, l’Autorité bancaire européenne n’avait comptabilisé, dans tous les établissements bancaires français, que 177 millionnaires, un peu plus que les 162 comptabilisés en 2011, note le quotidien économique Les Echos .  Et de quoi se rassurer quant à l’éventuelle remise en cause des privilèges princiers. Du coup la noblesse  financière s’insurge contre les avantages exorbitants du livret A encore rémunéré à 1%. C’est vrai avec un montant moyen autour de 4000 euros, ils vont se gaver les propriétaires de livret A : 3.33 euros en plus par mois en 2015, une honte ! De quoi mettre en péril le système bancaire ! Pour se consoler le bas peuple s’abandonne à son breuvage préféré : le pinard. Le royaume de France redevient le plus grand consommateur de picrate au monde ( avec les somnifères ;  sans doute prescrits pour endormir leur humeur trop critique). ° Juste derrière les russes (eux c’est la vodka) ; Poutine pourra s’acheter la meilleure avec l’indemnité qu’il réclame et que va sans doute lui accorder Hollande : autour de 1 milliard pour les Mistral non livrés. En plus le Tsar Poutine ne veut pas qu’on vende ces Mistral, en tout cas à n’importe qui. Alors aux chinois peut-êter, à la Suisse où à l’Etat islamique. Bref à des Etats argentés (avec ou sans façade maritime). Ils pourraient aussi servir à couler les  embarcations des passeurs de migrants comme cela se pratique en Asie du sud est. Finalement une solution plus efficace que celle de l’Europe qui propose 20 000 régularisations de ces migrants alors qu’ils seront 500 000 à un million cette année  à débarquer sur le vieux continent ; Autre solution que propose le maire de Venelles, bouter hors de France ceux qui pratiquent la religion musulmane. Où les faire piquer chez le vétérinaire ? En tout cas le concours du plus raciste est  ouvert dans le beau royaume de France. Heureusement Valls de Vienne et la Belle kacem, eux, s’occupent des vrais  problèmes des jeunes sujets français avec la réforme des collèges. Il y a aura des ateliers interdisciplinaires où on traitera  en même temps de l’histoire revisitée, des maths , du français  et de la pâte à modeler. Les élèves  ne seront plus notés mais encouragés. Avec moins de 50 fautes dans une dictée de 10 lignes l’élève se verra attribuer la mention «  peut encore progresser ». Comme Dati au parcours universitaire douteux, ce qui ne la pas empêché de devenir ministre et d’user et d’abuser du trésor royal pour ses propres dépenses de fringue de luxe. Pour sa défense l’intrigante a déclaré «  d’autres ont fait pire ». Elle pensait sans doute au prince noir Sarkozy  ou à Guéant. Ce dernier officiellement mis en examen pour avoir confondu la caisse du ministère de l’intérieur avec son argent de poche. Lui aussi a déclaré  « mais cela fait des dizaines d’années que cela se passe ainsi!. »  Décidément le bas peuple et les juges rouges ne  comprennent rien à la politique. En vérité ils ne s’intéressent qu’ à de vils problèmes comme les plans sociaux. Après Mory c’est Intermarché, Dim, Total, La Halle, Renault Trucks. Bien d’autres encore. La grande braderie est ouverte, on vend aux plus offrants, aux américains, aux chinois, au Qatar bientôt à l’Etat islamique. Tout est à vendre avant liquidation d’ici 2017. Pour oublier les cabales de cour et l’ ingratitude du peuple, François de Tulle s’est offert cette semaine une petite ballade aux Antilles en compagnie de la  princesse, non pas Julie Gayet mais la duchesse Ségolène qui après son long exil en Charente s’est rapprochée de la couche royale. Finalement une semaine moins catastrophique que les autres, il suffisait de prendre un peu de champ et de vacances dans nos fidèles provinces  coloniales.

Croissance Europe : autour de 1.5% en 2015

 

 

Ça va un peu mieux en Europe puisque Bruxelles va confirmer une hausse du PIB de 1.5% pour l’année en cours. Ce n’est pas le Pérou mais comme l’activité se tasse aux Etats-Unis, en Chine, en Grande Bretagne, l’Europe donne l’impression de sortir la tête de l’eau. Pur autant rien n’est joué surtout en France où la croissance devrait être limitée à 1.2%. La zone euro a probablement enregistré au premier trimestre une petite croissance qui, pour une fois, la placera devant les Etats-Unis et confirmera sa meilleure santé après cinq années de stagnation ou de récession. Eurostat, l’agence de statistiques de la Commission européenne, publiera mercredi l’estimation préliminaire du produit intérieur brut dans la zone euro. Les économistes interrogés par Reuters attendent en moyenne un chiffre de +0,5%, d’autant plus impressionnant que les Etats-Unis ont probablement connu sur la période une légère contraction, très temporaire toutefois ( les Etats-Unis devraient finir l’année avec uen croissance de 2.5%). Une croissance de 0,5% serait même supérieure aux performances du Royaume-Uni, pourtant habitué à faire la course en tête en Europe ces dernières années.  Au quatrième trimestre de l’an dernier, la croissance a été de 0,3% dans les 19 pays de la zone euro. Sur un an, le PIB est attendu en hausse de 1,1% sur janvier-mars, après +0,9% au trimestre précédent.

Hollande : une semaine catastrophique ( feuilleton -10 mai 2015)

  • Hollande : une semaine catastrophique ( feuilleton -10 mai 2015)

 

 

François de Tulle subit toujours l’ingratitude de ses sujets. En début de semaine un sondage le juge certes assez sympathique mais incompétent , maintenant 81% des Français portent un jugement négatif sur Hollande.. Selon un sondage CSA, seules 18% des personnes interrogées souhaitent que le chef de l’Etat soit candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle de 2017. En cause toujours l’économie qui ne va pas fort. Le Roy peut toujours répliquer qu’en Chine ou au Japon, comme en France,  l’industrie recule aussi. Pas vraiment un argument ! En plus une  très sérieuse étude prévoit que les gros animaux vont disparaître d’ici une vingtaine d’années, animaux politiques y compris sans doute ! Le Pen peut être en premier qui vient d’être répudié par le parti qu’il a fondé ;  la morale familiale fout le camp. Preuve de cette extinction des pachydermes politiques, le prétendant Valls de Vienne est largement préféré pour succéder au monarque en 2017. Un crime de lèse majesté là aussi. Une véritable épidémie comme celle de ces CRS qui se sont faits porter pâles lors de la visite de Hollnde. La garde royale ne respecte plus rien. Hollande est sans doute porteur d’un virus et c’est vraisemblablement pour s’en protéger que 44 CRS sur 74 s’étaient faits porter pâle le jour le la visite du chef de l’Etat le 30 avril. Un virus par ailleurs très répandu chez les fonctionnaires surtout depuis la suppression du jour de carence. A la cour on craint la remise en cause des privilèges. Le bas peuple conteste la retraite chapeau de l’ancien patron de PSA, une rente retraite de 300 000 euros par an après moins de 5 ans passés dans l’entreprise. Heureusement discrètement le petit Duc Macron a décrété la légitimité de cette pension princière. De là à approuver aussi le financement du mariage de Copé par Bygmalion, il n’y a qu’un pas ! Peut-être aussi un autre à franchir pour approuver aussi les irrégularités et le copinage ( une bricole de 800 000 euros) de Mathieu Gallet quand il était patron de l’INA ( toujours jugé légitime à radio France). Heureusement il ya des motifs de se rassurer car ça ne va pas fort dans l’ opposition, le prince noir Sarkozy a été piégé par la justice qui a considéré comme valable les écoutes téléphoniques de M. Bismuth. Avec toutes ses casseroles aux fesses, le prince noir pourra se reconvertir dans la quincaillerie. Autre bonne nouvelle pour le Roy, Marine Lepen prise la main dans le sac du trésor royal avec son micro parti Jeanne. Tout s’achète , se vend aussi. En France on vend les bijoux progressivement après Alstom, vendu aux américains , c’est Lafarge vendu aux Suisse. D’autres vendus aux chinois. Les immeubles parisiens vendus au Qatar. Un jour il faudra se résoudre à vendre la Tour Eiffel à un ferrailleur comme Mitral,( il a déjà acheté la sidérurgie). Décidemment le climat n’est pas fameux à la cour, en Navarre et dans le compté de Tulle. François a donc décidé de se réchauffer le cœur  aux Antilles justement pour changer la météo mondiale. Le roi François n’est pas encore entré à l’académie française mais il a cependant revêtu l’habit vert pour se refaire une beauté écologique. Il faut absolument empêcher l’empoisonneuse Madame Duflot de se présenter en 2017. Du coup la conférence sur le réchauffement climatique devient politiquement stratégique. Ce sera un succès à déclaré le Roy, pour preuve :  elle aura lieu en fin d’année ;  les institut de sondage prévoient  que la température sera moins élevé qu’en juillet. Donc une première victoire sur le réchauffement climatique.

God save the king

 

Investissements industriels : hausse de 7% en 2015 ?

Investissements industriels : hausse de 7% en 2015 ?

 

Le redémarrage pourrait se produire durant le second semestre 2015 selon l’enquête trimestrielle de l’Insee publiée mercredi.  Les industriels français ont revu en forte hausse leurs prévisions d’investissements pour 2015 après une progression qu’ils estiment toujours à 2% sur l’ensemble de 2014, selon l’enquête trimestrielle de l’Insee. Ils attendent désormais une hausse de 7% de leur poste investissements cette année, contre 3% dans leurs précédentes prévisions de janvier. Selon l’Insee, la révision à la hausse des prévisions pour 2015 concerne l’ensemble des secteurs, à l’exception notable des biens d’équipements où ils devraient reculer de 1% (au lieu de +1% attendu lors de la précédente enquête). La plus forte progression est anticipée dans la fabrication des moyens de transport (+14% contre +5% en janvier), dont l’automobile (+15% au lieu de +10%). Les hausses attendues dans les autres secteurs sont de +5% (au lieu de +1%) dans les industries agroalimentaires et de +7% (contre +4%) dans les « autres industries ». Toujours selon l’Insee, les industriels interrogés sont quasiment aussi nombreux à faire état d’une hausse ou d’une baisse de leurs investissements au premier semestre 2015. Mais ils sont plus nombreux à anticiper une augmentation qu’une diminution le second semestre, le solde d’opinions (+10) étant supérieur à son niveau moyen (+5). La destination des investissements ne se modifierait que légèrement en 2015 par rapport à 2014. La part destinée au renouvellement ou à la modernisation des équipements serait au-dessus de sa moyenne de longue période, alors qu’à l’inverse, celle des investissements consacrés à l’introduction de nouveaux produits ou à l’extension de la capacité productive resterait en deçà, souligne encore l’Insee. En 2015, la part prévue des équipements déclassés pour des raisons d’usure et de vieillissement dépasserait ce que les industriels anticipaient pour 2014 (56% contre 51%). Elle se situe nettement au-dessus de sa moyenne (49%). Celle des déclassements suscités par l’abandon de capacités sur produits anciens resterait par contre inférieure (9%) à sa moyenne (12%). 

 

12345...7



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol