Archive pour le Tag '2000 euros'

Coronavirus salariés : une prime de 2000 euros ?

Coronavirus salariés : une prime de 2000 euros ?

La prime versée aux salariés toujours présents dans l’appareil productif pourrait dépasser les 1000 € et même être réévaluée jusqu’à 2000 €. Pourtant le ministère de l’économie et des finances avaient affirmé que la continuité du service ne pouvait pas se faire au détriment de la sécurité sanitaire. N’empêche que pour inciter les salariés à travailler, un encouragement monétaire est envisagé.. Une prime qui ne sera pas forcément mal venue pour les salariés mais dont certains demandent surtout non  pas des soutiens à leur pouvoir d’achat mais des mesures de protection comme les routiers par exemple. Le problème, c’est que le ministère de l’économie commence à prendre la mesure de l’ampleur de la catastrophe économique avec des hypothèses de baisse de 20 % du PIB ( rythme de baisse de 3 % par mois de confinement) qui se traduiront par une cascade de défaillances et une montée du chômage jusqu’à 20 %  au lieu de 8 % avant le Corona virus. Pour soutenir coûte que coûte cette «seconde ligne» dans la lutte contre la pandémie, pour encourager «cette France du travail, qui est digne, solide, courageuse et mérite notre respect», Bruno Le Maire a laissé entendre que la prime de 1000 euros pourrait être réévaluée. «Je suis ouvert à tout ce qui permettra de récompenser les salariés pour leur courage.» Il y a dix jours, le locataire de Bercy avait appelé les entreprises à verser à leurs salariés présents une prime de 1000 euros. «Je suis tout à fait ouvert à ce qu’elle aille au-delà des 1000 euros, a-t-il indiqué ce lundi. Je ne sais pas si ce sera un doublement ou une simple augmentation».

Copropriété : plus de 2000 euros à Paris

Copropriété : plus de 2000 euros à Paris

Chaque année à Paris , les charges de copropriété s’y élèvent en effet à 2.167 euros par logement en moyenne, selon l’Observatoire publié mardi par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) Paris Ile de France. Basé pour la première fois sur l’analyse des comptes de copropriété de 1.776 immeubles (divisés en 39.748 lots) parisiens, validés par les copropriétaires, cet indicateur, certifié par huissier, se veut plus fiable que ceux réalisés à partir des seules déclarations des syndics. « L’objectif est d’informer les copropriétaires de leur situation par rapport à un indice calculé tous immeubles confondus: s’ils paient le double, ils peuvent se poser des questions », a précisé Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Paris Ile de France. « Mais c’est aussi un outil utile aux professionnels, qui pourront se situer par rapport à leurs confrères et aller chercher des références pour améliorer leur gestion », a-t-il ajouté. Le premier poste de frais est représenté par le salaire du concierge ou des employés qui assurent l’entretien : il s’élève à 970 euros ou 13,10 euros/m2. Viennent ensuite, sans surprise, le chauffage collectif avec 610 euros en moyenne, soit 6,20 euros par m2, l’ascenseur, avec 182,85 euros et 2 euros/m2 puis les honoraires des syndics (155,20 euros et 1,70 euro/m2) suivis de près par les assurances (150,26 euros et 1,64 euro/m2). Globalement, sur l’échantillon parisien considéré, 70,5% des immeubles ont un ascenseur, 31% un chauffage collectif et 30% disposent d’un concierge, tandis que 20% font appel aux services d’un employé et 50% à ceux d’une société d’entretien. Les immeubles étudiés datent, pour 69% d’entre eux, d’avant 1918 (haussmanien), tandis que 13% ont été construits entre 1918 et 1960, les 18% restants étant postérieurs à 1960.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol