Archive pour le Tag '(2-8- 2015)'

Hollande: une semaine catastrophique (2-8- 2015)

lande :  une semaine catastrophique (2-8 2015)

 

Le Roy François, normal Premier, duc de Corrèze a beau se démener, rien n’y fait. Pourtant il est au four et au moulin, à Paris comme en province. Au moindre événement il est sur place et fait une déclaration à propos de tout et surtout de rien. À l’international, il se démène tout autant. Malheureusement il s’est fait renvoyer dans ses baskets en proposant une gouvernance européenne et en particulier en ce qui concerne la création d’un  ministère des finances de la zone euro. Merkel pourtant partisane d’une forte intégration a dit : Nein ! De quoi décourager le volontarisme européen d’un gouvernement français  qui a pourtant du mal à respecter les règles déjà édictées en matière de gestion économique et financière. Il faut dire que rien n’est facile en Europe. Le Royaume Uni par exemple exige  une curieuse innovation du fonctionnement européen. Le Premier ministre britannique propose de moderniser les règles de l’union européenne mais parallèlement demande  à en être exempté. Finalement une proposition qui est assez proche de celle du monarque français. La France en effet prend les plus grandes libertés avec les règles de convergence budgétaire ce qui ne l’empêche pas de vouloir aller plus loin, plus fort dans l’intégration. Sans doute s’agit-il de l’intégration des déficits. Déficits évidemment du budget de l’État, de celui de la sécurité sociale, des retraites ou encore de l’ASSEDIC. Mais aussi déficits des collectivités locales puisque 40 départements devraient être en faillite d’ici 2017. Pour autant le monarque normal Premier réaffirme qu’ il n’y aura pas d’augmentation de la fiscalité. Il oublie de préciser que la fiscalité locale n’est pas concernée par cette stabilisation. Ni dailleurs les différentes redevances et augmentations concernant les services publics, par exemple l’augmentation de l’électricité, des services postaux, des services aéroportuaires ou encore de la redevance audiovisuelle. Il y a la une nuance sémantique ne pas confondre pour François de Tulle à savoir :  impôt,  redevances et tarifs des services publics. Pour boucher les trous, le Roy François n’a d’autres solutions que de brader les bijoux de famille. Ainsi s’est –t-on résolu à mettre sur le bon coin les ventes des aéroports de Lyon et Nice. Des acquéreurs  chinois se sont manifestés ils voudraient  même acheter en même temps la Seine  et la tour Eiffel. Mais le Qatar s’est aussi déclaré acheteur comme l’État islamique qui, lui,  souhaiterait en outre qu’on lui brade une quarantaine de rafales et les deux Mistral refusés à la Russie. La preuve s’il en était que la France est vraiment attractive. Et François  de Tulle est optimiste quant à l’évolution sociale et économique du pays. Témoin, la stabilisation du chômage constatée par pôle emploi et le ministère du travail. Certes on a dû procéder à quelques bricolages méthodologiques pour éliminer 10 000 chômeurs. Il est vraisemblable que cette petite manipulation des chiffres pourra à nouveau être sollicitée  lorsque sera proclamée la fameuse inversion de la courbe du chômage qui donnera une légitimité à une nouvelle candidature du Roy François. Il sera sans doute nécessaire de bricoler les statistiques car malheureusement le roi François demeure toujours au fond du puits dans les sondages de popularité. Un réconfort toutefois, le Prince noir Sarkozy ne parvient pas lui non plus à imposer une candidature crédible. Pire désormais Juppé le précède aussi bien auprès de l’ensemble des sujets français que des sujets dits républicains. Autre motif de satisfaction la lutte à mort dans la famille Le Pen. L’ancêtre, Jean-Marie Le Pen, envisage en effet de plus en plus sérieusement une candidature, la sienne ou  une autre, en 2017 afin d’empêcher la qualification de Marine Le Pen au second tour des présidentielles. Surtout depuis que la justice lui a donné raison pour condamner le congrès postal qui devait éliminer le président d’honneur. Bref tout va mal pour le Roy François, mais c’est tout autant catastrophique pour la concurrence. La preuve en tout cas des limites de la démocratie, même quand elle est monarchique. Même la monarchie constitutionnelle est obsolète. Alors pourquoi pas la monarchie absolue,  ce qui éviterait la formalité d’élections par avance ennuyeuses.

God Save the King




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol