Archive pour le Tag '+2.5% »'

Croissance : l’Allemagne à 2.5 et la France à 1.5%

Croissance : l’Allemagne à 2.5 et la France à 1.5%

 

Alors que la France une croissance à peu près à plat depuis le début de l’année, l’Allemagne elle connaît une augmentation sensible. En gros, l’Allemagne devrait atteindre 2,5 % d’augmentation du PIB alors que la France enregistrera autour de 1,5 %. Les résultats allemands sont au-delà des prévisions tandis que la France a dû réviser à la baisse ses perspectives. En cause, le dynamisme de la demande intérieure allemande qui vient compenser le léger tassement des exportations. Le soutien de la demande intérieure est alimenté par la consommation des ménages et par le bâtiment. Une consommation des ménages encouragés par les hausses de salaires. Bref presque le contraire de la France dont la consommation des ménages est atone du fait du fait du recul du pouvoir d’achat (alors que l’inflation elle progresse et atteint même des records à 2,3 % en juillet) et que par ailleurs la balance commerciale de la France est toujours structurellement déficitaire. 1 % d’écart  sur la croissance peut paraître marginal mais c’est pourtant essentiel car c’est au-delà de 1,5 % qu’on peut rétablir les grands équilibres et recréer des emplois. L’Allemagne a donc vu son économie accélérer à nouveau au deuxième trimestre, avec une progression de 0,5% du PIB, à rebours du coup de mou frappant l’Europe  La première économie européenne, lancée selon Carsten Brzeski dans une «décennie dorée», rattrape le rythme de la fin 2017, année marquée par des croissances trimestrielles de 1,1%, 0,5%, 0,6% puis 0,5% – réévaluées par Destatis (l’office allemand de la statistique) mardi. Au total, elle aligne un seizième trimestre consécutif de hausse de son PIB, soit le plus long cycle de croissance depuis 1991, alors que le pays sortait juste de la Réunification. L’Allemagne se distingue nettement au sein de la zone euro, où la croissance a encore ralenti au deuxième trimestre, passant de 0,4% à 0,3%, restant par exemple calée en France sur un rythme de +0,2%.

4G : enchères à 2.5 milliards pour l’Etat

4G : enchères à 2.5 milliards pour l’Etat

 

 

Encore au moins 2.5 milliards qui vont entrer dans les caisses de l’Etat avec les enchères sur le redéploiement de la 4G. Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR ont en effet été retenus pour participer aux enchères pour l’attribution de la bande 700 MHz dans le cadre du déploiement de la 4G, a annoncé jeudi le régulateur des télécoms, l’Arcep. L’Arcep réaffirme dans un communiqué que les enchères débuteront le 16 novembre 2015. Dans le cadre de ces enchères, des blocs de fréquences de 5 MHz vont être alloués. Chaque opérateur pourra enchérir sur un maximum de deux blocs sur les six mis aux enchères, sauf Free. L’opérateur fondé par Xavier Niel, dernier arrivé sur le marché, possède moins de fréquences que les autres et peut donc postuler pour trois blocs. A 416 millions d’euros par bloc de fréquences comme prix d’entrée, plus 5 millions par tour, l’Etat français compte engranger 2,5 milliards d’euros minimum.

Electricité : « seulement » +2.5% » ( Ségolène)

Electricité : « seulement » +2.5% » ( Ségolène)

 

 

C’est le coup classique, la commission de régulation annonce une  forte hausse de l’électricité et Ségolène dit non pour finalement accepter quand même une  hausse, mais moins forte que proposée. Et pendant ce temps là alors que le prix des services augmentent l’INSEE annonce très sérieusement que l’  inflation est pratiquement à zéro (0.3% en ce moment).  : Les tarifs de l’électricité en France augmenteront de 2,5% le 1er août prochain. Cette annonce intervient après un rapport de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) estimant que l’augmentation des tarifs d’EDF pour les ménages et les petits professionnels français devrait être comprise entre 3,5% et 8,0% le 1er août pour compenser l’insuffisance des hausses survenues depuis 2012. « Je vais leur répondre ‘non’ », a déclaré jeudi Ségolène Royal, interrogée sur ce rapport lors de son interview.  »L’augmentation sera de 2,5% au 1er août prochain, pour certains consommateurs ce sera zéro, et notamment pour toutes les consommations des artisans, des commerçants, des petites entreprises », a-t-elle précisé. Les interventions des pouvoirs publics pour bloquer ou limiter les hausses de tarifs se sont multipliées ces dernières années, de même que les recours juridiques des rivaux d’EDF, qui réclament à l’inverse des augmentations garantissant la couverture des coûts de l’opérateur historique pour pouvoir le concurrencer.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol