Archive pour le Tag '1400'

Affaire Navalny: Arrestation de 1400 manifestants

Affaire Navalny: Arrestation de 1400 manifestants

 

Le phénomène Navalny, premier opposant actuellement en prison et dans un état de santé précaire été considéré comme très accessoire par le pouvoir central russe. Certes l’ensemble de la population russe est loin d’être mobilisé sur les enjeux démocratiques d’autant que le pays n’a jamais vraiment connu  la démocratie.

Pour autant des manifestants protestent contre la détention arbitraire de naval ni tout autant que sur les entraves au libertés. Et le pouvoir se voit contraint de procéder à des arrestations préventives massives avant des manifestations pro navales ni. La police a rassemblé mercredi plus de 1400 manifestants alors que des Russes dans des dizaines de villes participaient à des rassemblements organisés par les alliés du critique du Kremlin en grève de la faim, Alexei Navalny, pour sa santé défaillante en prison.

Sa porte-parole a été emprisonnée pendant 10 jours, et un autre proche allié a été arrêté, le jour même où le président Vladimir Poutine a prononcé un discours sur l’état de la nation avertissant l’Occident de ne pas franchir les «lignes rouges» de la Russie et n’a fait aucune mention de Navalny. .

«C’est l’un des derniers halètements d’une Russie libre, comme beaucoup le disent. Nous sommes sortis pour Alexei … contre une guerre en Ukraine et la propagande sauvage », a déclaré Marina, étudiante à la manifestation de Moscou.

OVD-Info, un groupe qui surveille les manifestations et les détentions, a déclaré que 1 496 personnes avaient été arrêtées, dont 662 à Saint-Pétersbourg et 95 dans la ville d’Oural en Oufa.

Les manifestants du centre de Moscou ont scandé: «Liberté pour Navalny!» et «Laissez entrer les médecins!». L’épouse de Navalny, Yulia, a rejoint le rassemblement dans la capitale, où les manifestants ont scandé son nom.

Ces manifestations demeurent cependant très minoritaires, le taux de participation semblait plus faible que lors des manifestations plus tôt cette année avant que Navalny ne soit emprisonné pendant 2 ans et demi pour des violations de la libération conditionnelle liées à ce qu’il a dit être des accusations de détournement de fonds à motivation politique.

La police a déclaré que 6000 personnes avaient manifesté illégalement à Moscou, tandis que la chaîne YouTube de Navalny a déclaré que le taux de participation dans la capitale était jusqu’à 10 fois plus élevé.

Des dizaines de fourgons de police ont été déployés dans le centre de Moscou. La place où les militants espéraient se rassembler était entourée de barrières métalliques, tout comme la Place Rouge.

ADP : suppression de 1400 postes

ADP : suppression de 1400 postes

 

Conséquence directe de la crise sans précédent qui affecte le transport aérien «des mesures de départs volontaires qui concerneraient jusqu’à 1.400 salariés, dont 700 qui ne seraient pas remplacés», affirme l’Unsa Sapap dans un communiqué. Ces postes seraient «supprimés dans un premier temps, en attendant la reprise de l’activité», a précisé à l’AFP Laurent Garssine, secrétaire général du 3e syndicat d’ADP.

ADP emploie environ de 6.300 personnes. Le gestionnaire des aéroports parisiens souhaite négocier un accord d’activité partielle de longue durée (APLD), un accord de performance collective (APC) et un dispositif de rupture conventionnelle collective (RCC). Avec ce dispositif la direction espère économiser environ 60 millions par an.

Retraites: Le point indexé mais sur quel niveau , 1000 ou 1400 euros ?

Retraites: Le point indexé  mais sur quel  niveau , 1000 ou 1400 euros ?

 

Bribe par bribe, le gouvernement lâche  des informations sur le futur régime de retraite . Le problème, c’est que souvent ces bribes sont contradictoires. Même après l’intervention prévue mercredi pour le Premier ministre, de nombreuses interrogations vont demeurer dues en particulier à des contradictions mêmes au sein du gouvernement. Hier , le gouvernement et a indiqué que  l’indexation de la retraite serait calculée sur les salaires. Il s’agit d’une information qui n’est pas négligeable. Rappelons toutefois que le système actuel est fondé sur un principe d’indexation sur l’inflation depuis 1 993. Le problème c’est que cette indexation n’a pas été respectée et que les pensions ont été figées pendant plusieurs années. On peut donc décider d’un principe et y déroger ensuite pour de nombreuses raisons. L’autre question fondamentale qui se pose est de savoir sur  quel niveau se fondera cette indexation. Or il semble bien que l’objectif essentiel de la réforme des retraites au-delà caractère plus ou moins universel, c’est de faire diminuer le niveau moyen des retraites. Jean Peyrelevade sur LCI un spécialiste de la question à d’ailleurs affirmé que cette baisse était incontournable et qu’elle attendrait 25 % d’ici 2050, soit en moyenne 0,5 % par an . Une diminution qui serait considérable en valeur absolue si l’inflation continuait d’être faible aujourd’hui. Il est clair que l’indexation produira des effets différents selon que le niveau moyen de la retraite sera de 1000 € , comme prévu en 2050,  ou 2400 € environ comme actuellement (autour de 1000 € seulement pour les femmes). Le gouvernement garantit pourtant que la valeur du point dans le futur système universel de retraites sera indexée sur les salaires, a déclaré mardi le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye.

“Nous allons apporter un certain nombre de garanties sur quelques dispositifs : le point évoluera – valeur d’achat et valeur de service – sur les salaires”, a-t-il dit à la veille des annonces du Premier ministre Edouard Philippe. Le système actuel est indexé sur l’inflation depuis 1993.

“C’est une avancée considérable qui a un impact extrêmement positif sur les fonctionnaires (…) et un impact considérable pour les salariés du privé et les indépendants”, a dit Jean-Paul Delevoye lors de la séance des questions au gouvernement.

La démocratie en Russie: 1400 arrestations !

La démocratie en Russie: 1400 arrestations !

Ce n’est plus le régime communiste depuis longtemps mais c’est la même dictature au service de Poutine et de ses partisans qui par ailleurs pillent le pays. Ainsi de l’ordre de 1500 manifestants ont été arrêté pour n’importe quel motif alors qu’ils militent  pour des élections libres.  la réponse du pouvoir est claire et directement inspirée de l’ancien KGB d’où a émergé Poutine. En Russie il n’y a pas de place pour l’opposition, pour le débat encore moins pour l’alternative politique.

L’opposition dénonce le rejet des candidatures indépendantes en vue des élections locales du 8 septembre, qui s’annoncent difficiles pour les candidats soutenant le pouvoir dans un contexte de grogne sociale. Les domiciles et les permanences de plusieurs candidats exclus avaient été perquisitionnés par avance et, mercredi, l’opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny avait été renvoyé en prison pour 30 jours pour des infractions aux « règles des manifestations ».

Ces procédures font suite à l’ouverture d’une enquête pour « entrave au travail de la Commission électorale » de Moscou au cours de manifestations mi-juillet. Elles peuvent aboutir à des peines atteignant cinq ans de prison, rappelant les sévères condamnations prononcées au moment du mouvement de 2011-2012 contre le retour à la présidence de Vladimir Poutine.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol