Archive pour le Tag '100 millions'

Air France : La grève des syndicats corpos coûtera 100 millions

Air France : La grève des syndicats corpos coûtera 100 millions

 

Sans doute une nouvelle fois une grève inutile par des syndicats corpos complètement incapables de prendre en compte l’évolution de l’environnement économique du secteur aérien. Une grève mortifère qui s’ajoute à bien d’autres et conduira inévitablement un jour ou l’autre à la disparition de l’entreprise ou à sa délocalisation. Cette grève coûtera « autour de 90 millions d’euros, une somme extrêmement importante, c’est en gros la valeur d’un avion long-courrier », a dit Frédéric Gagey sur France Info, jugeant que le mouvement aura touché 180.000 passagers. La grève déclenchée en plein chassé-croisé estival par deux syndicats représentatifs d’hôtesses et de stewards, l’Unsa-PNC et le SNPNC, vise à protester contre un nouvel accord collectif devant entrer en vigueur le 1er novembre. Air France a envoyé un courrier aux trois syndicats représentatifs d’hôtesses et stewards (Unsa-PNC, SNPNC et Unac) pour leur proposer de reprendre les discussions « courant août », a indiqué le porte-parole de la compagnie, confirmant une information de l’AFP. « Nous y sommes favorables. Notre objectif est de parvenir à la signature d’un accord », a déclaré à Reuters Christelle Auster, secrétaire générale adjointe du SNPNC, précisant que le syndicat ne souhaitait pas reconduire la grève. Air France a également indiqué avoir proposé aux syndicats de maintenir l’accord actuel jusqu’en février 2017 afin de se donner quatre mois de plus pour parvenir à un accord.

 

(Avec Reuters)

100 millions : le coût de la monarchie républicaine à L’Elysée

100 millions : le coût de la monarchie républicaine à L’Elysée

 

 

La France n’as plus d’argent mais sait entretenir la pompe monarchique républicaine. Un coût de 100 millions pour l’Elysée, une bricole dans un pays en crise, il faut bien sûr y ajouter les quelques milliards nécessaires pour faire fonctionner le gouvernement, l’assemblée nationale, le sénat, le conseil économique et social etc. La royauté coûtait  cher et n’était pas très démocratique, pas sûr que cette monarchie républicaine coûte moins chère et soit plus démocratique! « Logiquement, » c’est le contribuable qui finance le fonctionnement de la présidence de la République via le budget de l’Etat. Pour 2014, la dotation destinée à l’Elysée s’élèvera à 101,7 millions d’euros, soit 1,8% de moins qu’en 2013. Mais les crédits budgétaires ne représentent pas tout. Selon le projet de budget 2014, les « produits divers de gestion » rapporteront 2 millions d’euros l’an prochain. « Ils représentent désormais près de 2% des ressources de la Présidence », remarque le député UMP Marc Le Fur, rapporteur des crédits de l’Elysée pour la commission des finances de l’Assemblée nationale. Parmi ces produits, les intérêts des deux comptes courants ouverts par l’Elysée auprès du Trésor public atteindront en 2014 quelques 902.000 euros pour des dépôts de 27,1 millions. Une somme qui devrait cependant baisser de 6,5% par rapport à 2013. Ces comptes servent à payer les dépenses courantes engagées durant l’année par l’Elysée. D’autres produits exceptionnels alimentent le budget présidentiel. C’est le cas des recettes du restaurant de l’Elysée, cantine très nettement améliorée où se restaurent les collaborateurs et les employés de la présidence. En 2014, ces recettes s’élèveront à 606.000 euros, soit 4,7% de moins qu’en 2013 sans que les documents budgétaires fournissent d’explication. Quant aux plateaux-repas servis aux conseillers du président dans leurs bureaux, ils génèreront 29.200 euros de recettes, soit 3,9% de plus qu’en 2013. Enfin, en 2014, l’Elysée pourra utiliser une partie du produit de la vente aux enchères d’un dixième de la cave que la Présidence a réalisée en mai dernier. « Après reversement de la moitié du produit de cette vente au budget de l’État, soit 250 000 euros, 50 000 euros seront en effet prélevés sur la part restant à la Présidence, soit 250 630 euros, pour acquérir de nouveaux millésimes et concourir au renouvellement de la cave », explique le député Marc Le Fur…. qui ne semble éprouver aucune honte !

Real Madrid : 100 millions pour acheter un jouer et 600 millions de dettes !

Real Madrid : 100 millions pour acheter un jouer et 600 millions de dettes !  

Le  club madrilène va  dépenser environ 100 millions d’euros pour le Gallois de Tottenham âgé de 24 ans, soit environ le quart de son chiffre d’affaires annuel.  Mais alors, pourquoi dépenser un tel moment pour Gareth Bale? Avec l’achat de ce joueur, le Real Madrid réaliserait un joli coup médiatique, deux mois après que son éternel rival espagnol, le FC Barcelone, a déboursé «seulement» 50 millions d’euros pour la pépite brésilienne Neymar que l’on annonce déjà comme le «nouveau Messi» et qui, à 21 ans, est déjà le quatrième footballeur le mieux payé au monde avec environ 22 millions de revenus (salaires et contrats publicitaires).  «Dans ce marché des transferts où le PSG, Monaco et même le FC Barcelone, ont dépensé des millions pour s’offrir les plus grands footballeurs, le Real Madrid ne pouvait pas rester les bras croisés», avance Vincent Chaudel, expert au sein du cabinet Kurt Salmon. Ensuite, les dirigeants madrilènes recherchaient un joueur de couloir qui sont de plus en plus rares et donc chers». Autre explication: le président de Tottenham, David Lévy, est un fin négociateur. Lorsqu’il a appris l’intérêt du club le plus riche du monde pour son joueur, il s’est mis en tête de réaliser ce transfert historique et de frapper un grand coup sur le marché anglais. D’où ce montant de 100 millions qui, au passage, a obligé le Real Madrid à augmenter sensiblement le salaire de Cristiano Ronaldo pour ménager la susceptibilité du Portugais, qui n’est donc plus le plus gros transfert de l’histoire de football. Club le plus endetté d’Espagne (590 millions d’euros), le Real Madrid envisage de payer ce transfert en cinq fois avec un premier versement de 25 millions d’euros, soit un peu plus de 6% de son chiffre d’affaires annuel. Les dirigeants madrilènes auront tout de même du mal à rentabiliser ces 100 millions, même en vente de maillots. Selon une étude de l’agence Repucom, Gareth Bale n’arrivait qu’en troisième position des footballeurs les plus appréciés par les spectateurs anglais. Surtout, le Gallois ne figurait même pas dans le top dix des joueurs du championnat britannique qui font vendre le plus de maillots. «Gareth Bale est avant tout un pari sportif, déclare Gilles Dumas, co-directeur de l’agence Sportlab, spécialisée dans le sponsoring sportif. Le Real Madrid croit fermement en son potentiel et va plus miser sur sa capacité à être décisif sur le terrain qu’en dehors. Son profil anglais, jeune, sérieux, au physique avantageux peut toutefois intéresser les sponsors». Pour Vincent Chaudel, «un sportif devient une icône lorsque ses contrats sponsoring pèsent plus lourd que son salaire». S’il n’est pas le meilleur joueur du monde, il est désormais l’un des plus chers. Un paradoxe qui ne manquera pas de faire parler dans une Espagne en grande difficulté financière.

 

François Hollande, « président économe » à plus de 100 millions de dépenses

François Hollande, « président économe » à plus de 100 millions de dépenses

La Cour des comptes a sans doute voulu se racheter des critiques qu’elle émet régulièrement sur la gestion de l’Etat. Elle félicite Hollande pour la gestion des dépenses de l’Elysée 100 millions au lieu de 110 ; Et les médias de reprendre en cœur la bonne gestion. Sans se poser la question du bon nouveau de dépenses ; en réalité l’Elysée doublonne complètement tous les ministères et constitue un gouvernement bis, pas moins de 900 personnes autour de Hollande ! Sans doute dix fois de trop.  Le rapport complaisant sur les comptes et la gestion des services de la Présidence de la République, rendu public lundi 15 juillet, prend la forme d’un véritable satisfecit de la part des Sages de la rue Cambon. Ces derniers ont en effet décrypté les comptes de l’Elysée, au cours de l’année 2012. Le bilan global est positif : la Cour note ainsi que « le total des charges a diminué de 110,6 millions d’euros en 2011 à 101,6 millions en 2012. » Mais si les efforts avaient été initiés lors du mandat de Nicolas Sarkozy, la Cour des comptes relève que certains ont largement été accentués à partir du 15 mai, date de l’entrée en fonction de François Hollande. Notamment en ce qui concerne « les dépenses de presse (buffets, cars, etc.) », ou « les aménagements audiovisuels ».  Au rayon des économies, les mauvaises langues pourraient y voir un clin d’œil aux tourments judiciaires de Nicolas Sarkozy. La Cour indique en effet que ce dernier avait commandé pour 77.381 euros de sondages, une dépense réduite à néant sous François Hollande. De même, plus de 100.000 euros ont été dépensés en « études » diverses par l’ancien chef de l’Etat. Son successeur, lui, n’en a commandé aucune. Les Sages ont également attribué un bon point à François Hollande pour ses économies lors de ses déplacements. Prenant l’exemple d’un déplacement à Bruxelles, la Cour note ainsi que la décision du président d’utiliser le train en a réduit le coût de près de 22.000 euros, en comparaison avec un voyage effectué en avion, en janvier 2012.  Enfin, l’allègement des dépenses de personnel a ravi la Cour des comptes. Cette dernière estime que la diminution des effectifs, engagée lors du quinquennat précédent, y a grandement participé. Mais également la baisse de salaire consentie par François Hollande lors de sa prise de fonction (de 19.721 à 13.764 euros net mensuels). Au total, l’économie totale sur les dépenses de personnel représente 900.000 euros sur l’année 2012. Autre point, peut-être moins essentiel, relevé par les Sages : le montant des achats de fleurs a été considérablement réduit en 2012, passant de 230.000 à 130.000 euros. Il faudrait sans doute jouter le coût des fleurs  que vient d’adresser la Cour des comptes à Hollande !

 

Zad Takiedinne, ami de Copé, 100 millions de patrimoine ne paye pas dimpôts, vive l’égalité fiscale

Zad Takiedinne, ami de Copé, 100 millions de patrimoine ne paye pas dimpôts, vive l’égalité fiscale

 

Emission riche d’enseignements en matière d’inégalité fiscale sur canal Plus dimanche. Zad Takiedinne, riche hommes « d’affaires », intermédiaire dans les ventes d’armes, réside en France, possède un patrimoine de 100 millions mais ne paye pas dimpôts sur le revenu. Il réside pourtant en France dans un somptueux hôtel de 20 millions (au nom du de ses employés !)  Mais officiellement habite un taudis au Maroc, un «  appartement » où on ne l’a jamais vu au dire du concierge. Pas surprenant c’est un ami  de Copé (ancien ministre du budget qui arrangeait les petites affaires de Takiedinne et de ses amis) qui passe des vacances dans les somptueuses résidences du millionnaire. En plus Takiedinne était un généraux donateur de l’UMP, on peut quand on ne paye pas dimpôts ! Il a financé la campagne de Sarkozy, ce que l’UMP (et Guéant) dément.  Maintenant,  c’est la guerre entre Takiedinne et l’UMP depuis que la justice enquête sur cette lamentable affaire. En fait le patrimoine de Takiedinne n’est pas à son nom  mais à de nombreuses sociétés écrans situées à l’étranger avec des prête-noms ; à sa décharge il n’est pas le seul à procéder de cette manière. Nombre de grades fortunes utilisent une armée de fiscalistes et d’avocats pour éviter l’impôt en montant des sociétés fantômes à l’étranger. Dans le reportage, le responsable des impôts avoue que finalemenet seul les salariés dont les revenus sont forcément déclarés sont soumis intégralement à l’impôt sur le revenu. Cerise sur le gâteau, Takiedinne a craché sur le journaliste qui l’interrogeait et lui a même demandé de se mettre à genoux ; inutile exigence il y a longtemps que les salariés eux sont à genoux devant l’impôt. ! Répugnant personnage mais aussi répugnante république bananière.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol