Archive pour le Tag '+1 point'

Sondage : Hollande +1 point, on se demande pourquoi ?

Sondage : Hollande +1 point, on se  demande pourquoi ?

Sans doute l’effet du printemps  enfin au rendez-vous, Hollande remonte de 1 point. Autant dire rien quand on sait que la marge d’erreur des sondages est de 3 points. La cote de confiance de François Hollande monte très légèrement dans le baromètre mensuel CSA-Les Echos-Radio Classique  publié ce jeudi 5 juin. A la question « faites-vous ou pas confiance au président de la République pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays? », 75% des Français (inchangé par rapport à mai) répondent non, contre 21% (+1pt) qui font confiance au chef de l’Etat. 4% ne se prononcent pas. François Hollande bénéfice d’un « léger regain de confiance » parmi les ouvriers (+8 pts, 23%) et les employés (+5 pts, 20%). Il progresse également auprès des cadres (+4 pts, 29%) mais perd 3 points dans les professions intermédiaires (23%). Il a regagné chez les sympathisants du Front de Gauche (+22 pts à 36%) et d’EELV (+11 pts à 24%), souligne l’institut. Le Premier ministre Manuel Valls voit lui sa cote de confiance rester stable à 39%. 39% des personnes interrogées lui font confiance (inchangé) contre 54% qui ne lui font pas confiance (+2). 7% ne se prononcent pas. Malgré une baisse d’un point par rapport au mois dernier, Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux, reste la personnalité préférée avec 52% des personnes interrogées qui ont une « image positive » de lui. Il se place devant François Bayrou (+2 pts à 46%) et Jean-Louis Borloo (-2 pts à 43%) et François Fillon (+ 1 pt à 41%). Martine Aubry est la première personnalité de gauche du classement (40%). Jean-François Copé qui a démissionné de l’UMP a perdu 7 points en un mois. Seulement 15% des Français ont une bonne image de lui. Nicolas Sarkozy enregistre lui aussi une baisse de 4 points pour s’établir à 38% et passer sous la barre des 40%. Marine Le Pen perd trois points à 29%.

 

Sondage popularité : Hollande 74% défavorables (-1 point), chute de Taubira

Sondage popularité : Hollande  74% défavorables (-1 point), chute de Taubira

Un petit point de popularité en plus pour Hollande .  Christiane Taubira, critiquée dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy, chute de huit points, selon le baromètre Ipsos-Le Point diffusé lundi. Selon cette enquête, 22% des Français approuvent l’action du chef de l’Etat, tandis que 74% émettent un jugement défavorable. De nombreuses personnalités sont en chute à moins d’une semaine des élections municipales, signe, selon Le Point, d’un ras-le-bol des Français.  Christiane Taubira, qui jouissait jusqu’ici d’une situation flatteuse, tombe à 31 % d’opinions favorables et recule de la 10e à la 20e place des personnalités politiques. Nicolas Sarkozy, au centre d’une nouvelle enquête pour conflit d’intérêts révélée par des écoutes téléphoniques, tombe à 39 % de bonnes opinions, en recul de 4 points.  L’ancien président passe de la 5e à la 12e place des personnalités en dépit de la victimisation dont l’UMP a tenté de le faire bénéficier. Du côté gouvernemental, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, dont la cote s’érode au fil des semaines, recule de deux points à 46% de bonnes opinions, soit une chute de 13 points en trois mois. Il perd ainsi la première place du baromètre au profit du grand gagnant : le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé qui, avec 52 % de bonnes opinions, gagne 6 points.

 

Sondage Hollande Popularité: 72% mécontents (-1 point)

Sondage Hollande Popularité: 72% mécontents (-1 point)

 

 

Le président François Hollande voit sa cote de popularité légèrement remonter d’un point en juillet, à 27%, alors que celle de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault fléchit d’un point à 30%, selon le baromètre mensuel IFOP pour le Journal du Dimanche. En fait, compte tenu de la marge d’erreur autant dire que la cote ne bouge pratiquement pas. Selon ce sondage, 27%, contre 26% en juin, sont « satisfaites » de François Hollande comme président de la République, 72% se déclarant « mécontentes » (-1 %).  3% sont « très satisfaits » (-1), 24% « plutôt satisfaits » (+2%). 37% sont « plutôt mécontents » (-2), 35% « très mécontents » (+1). Les autres ne se prononcent pas.  64% des sondés se déclarent mécontents de M. Ayrault, comme le mois précédent, 30% étant satisfaits (contre 31%).  2% sont « très satisfaits » (=), 28% « plutôt satisfaits » (-1). 38% sont « plutôt mécontents » (-3), 26% « très mécontents » (+3). Les autres ne se prononcent pas.

Sondage popularité Hollande : effet Mali +1 point

Sondage popularité Hollande : effet Mali +1 point

 

Hollande gagne un point, en faiat il stoppe sa chute compte tenu des marges d’erreur des sondages ; surtout il stoppe sa Un point de gagné cote de François Hollande a progressé de 37% à 38% en janvier, selon notre baromètre exclusif IFOP-JDD. A la faveur de l’intervention militaire française au Mali, le chef de l’Etat reconquiert un point de popularité auprès des Français. Il enraye une chute jusque-là ininterrompue depuis l’élection présidentielle. Pour mémoire, il a débuté le quinquennat à 65%.Le président de la République semble profiter d’un « effet guerre » dans l’opinion. Sa fermeté face à la guérilla islamiste est saluée par les Français, sans pour autant provoquer un rebond plus marqué. Il progresse de plusieurs points chez les commerçants, artisans et chefs d’entreprises, parmi les professions intermédiaires et chez les retraités. Il reste néanmoins en-dessous de 50% dans toutes les catégories de la population. Dans l’Histoire, les présidents ont connu des fortunes diverses en engageant les troupes françaises dans des conflits. Entre août 1990 et mars 1991, François Mitterrand, en berne dans les sondages, avait regagné 19 points après avoir lancé l’armée dans les sables d’Irak, aux côtés des alliés. La première Guerre du Golfe lui avait permis de retrouver un étiage majoritaire en grimpant de 37% à 56%. En revanche, Nicolas Sarkozy n’a pas bénéficié d’une telle vague de soutien quand il a ordonné l’attaque en Libye contre les forces de Kadhafi – beaucoup plus courte. Cette intervention était approuvée par l’opinion. Mais le baromètre Ifop-JDD a continué de mesurer 71% à 72% de mécontents entre mars et mai 2011. Pourquoi le rebond de François Hollande n’est-il pas plus élevé? « La première préoccupation des Français n’est pas la guerre au Mali, ni le mariage homosexuel, mais le quotidien marqué par des difficultés économiques et sociales », répond Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. La durée et l’issue du conflit permettront de dire si la courbe de François Hollande suivra le chemin de Mitterrand ou celui de Sarkozy.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol