Archive pour le Tag 'La'

Page 218 sur 270

Loi Macron : « camouflet »pour la presse

Loi Macron : « camouflet »pour  la presse

Cette fois la presse ne set pas laissée prendre par l’opération de séduction qui avait marché pour la conférence de presse de Hollande. Pas étonnant, la presse était contredite quelques jours après avec la parution de sondages qui constatait de nouveau plongeon de Hollande et Valls. Globalement l’appréciation est sévère : camouflet, triste spectacle, manque de professionnalisme, improvisation et finalement utilisation de larme fatale le 49-pourtant condamnée par Hollande et Valls ( quand ils étaient dans l’opposition !).  Le recours à l’article 49-3 pour faire passer en force la loi Macron signe l’implosion de la majorité estime la presse ce mercredi 18 février, parlant d’un « camouflet » pour François Hollande. Là où La Croix constate sobrement que « la loi Macron fait tanguer la majorité », la manchette du Parisien/Aujourd’hui en France est sans ambages : « Hier, 16H25, la majorité explose ». « Autant qu’à Emmanuel Macron ou à Manuel Valls, c’est à François Hollande que la gauche de la gauche et les frondeurs du PS ont adressé hier un camouflet », écrit Thierry Borsa. Pour Le Figaro, « la majorité se fracasse sur la loi Macron ». L’éditorialiste du quotidien conservateur, Paul-Henri du Limbert, « retiendra surtout de ce 17 février une vérité simple que l’on pressentait depuis plusieurs mois : Manuel Valls n’a plus de majorité ». « 49-3 Manu militari », s’amuse Libération dont le directeur Laurent Joffrin juge que « François Hollande et Manuel Valls ont sorti l’arme fatale, cet article 49-3 qui est la béquille des gouvernements minoritaires ». Manuel Valls est bel et bien « privé de majorité pour réformer », tranche L’Opinion, où Nicolas Beytout se désole du « spectacle pitoyable que vient de donner la majorité présidentielle – mais faut-il encore l’appeler ainsi ? » Le quotidien économique, Les Echos évoque « le tournant du 49-3″ et « un moment de crise aiguë entre l’exécutif et sa majorité », selon les termes de Cécile Cornudet. « Après le camouflet des députés, le coup de force de Valls », dénonce L’Humanité. Pour le quotidien communiste, « le recours au 49-3 signe un échec cuisant pour un exécutif rêvant de conversion libérale ». Dans le quotidien régional Ouest France, Michel Urvoy souligne qu’ »aujourd’hui, aucune force politique ne peut gouverner seule. Sauf à s’allier avec le diable » – comprendre le Front national -, « il faudra sans doute inventer d’autres majorités ». Le Journal de la Haute-Marne, sous la plume de Patrice Chabanet, pose « la question de la survie du Premier ministre » qui « risque d’essuyer deux revers majeurs en moins de deux mois : une majorité introuvable pour la loi Macron et, très probablement, une lourde défaite aux élections départementales de mars prochain ». C’est ce qui fait dire à Raymond Couraud de L’Alsace que le 49-3 « a permis de sauver un texte en charpie, mais il s’agit d’une victoire à la Pyrrhus ». « Il fracture la majorité et installe le Premier ministre dans la position de réformateur coupé de ses bases » qui « veut avancer. Mais ça risque de devenir de plus en plus dur », ajoute Didier Rose dans Les Dernières nouvelles d’Alsace. « Le débat est ‘suspendu’ a dit hier Manuel Valls en sortant le 49-3. La volonté d’aller plus loin dans les réformes aussi ? », s’interroge en conclusion Hervé Favre dans La Voix du Nord.

 

49-3 : esprit du 11 janvier es-tu là ? ( Valls)

49-3 : esprit du 11 janvier es-tu là ?  ( Valls)

 

Valls comme Hollande ont usé,  abusé , détourné et finalement tué l’esprit du 11 janvier. Ils imaginaient sans  doute que l’union nationale qui s’est manifesté pour protester contre le atrocités des terroristes permettaient de faire l’impasse sur les divergences économiques tant à gauche qu’à droite. A cet égard,  ils ont surestimé leur  rapacité à se mettre au niveau des enjeux. 2chec  sur le terrorisme en ne décidant que de meurettes là où on attendait une vraie prise de conscience et au-delà des orientations à la mesure de la gangrène islamiste qui pourrit notamment les banlieues. A cet égard les mesures les plus insipides et les plus caricaturales concernent  sans doute l’école. Notamment avec cette grande décision d’introduire Smartphones et ordinateurs ;  pour permettre aux élèves d’apprendre à se  servir de ces technologies alors que la plupart des gamins pourraient en remontrer dans ce domaine à leurs parents, aux élus y compris lorsqu’ils sont ministres. Bref des gadgets, un doliprane pour soigner un cancer. Le sommet de l’illusion angélique a sans doute été atteint  à  Marseille quand Valls a été accueilli par des salves de kalachnikovs. Certes quelques avancées ont été réalisée à Marseille en matière insécurité mais elles ne méritaient pas cette célébration ridicule, il reste tellement à faire pas seulement à Marseille, dans les grandes villes, les moyennes ou même les petites où chaque nuits des exactions sont commises et où le trafic de drogue faiat office de développement t économique et social. Oui,  même les petites communes  10 000 habitants où chaque nuit des voitures sont volées, brulées mais que la  presse locale  minimise ou oublie pour ne pas nuire à ‘limage des élus. Sans parler évidemment des trafics d toutes sortes notamment de stupéfiants.  Une faillite donc en matière de lutte du terrorisme, de lutte contre l’islamisme . En matière économique il fallait quand même être bien naïf et/ou incompétent pour s’imaginer que la loi Macron, loi  fourre tout, anecdotique serait de nature à emballer les foules et à leur faire croire qu’il y avait loi la volonté d’engager de grande réformes structurelles pour dynamiser croissance et emploi. Cette loi Macron ressemble à un vide grenier. Comme pour le terrorisme pas du tout à la hauteur de l’enjeu. Il y a eu certes un moment d’union nationale après les tragiques événements  mais le 11 janvier a été instrumentalisé au delà de toute décence . D’ailleurs Hollande et Vals ont vite replongé dans les sondages quand les Français ont constaté ‘l’immobilisme du gouvernement, son angélisme, . de ce pont de vue la loi Macron est la modernisation de l’économie ce que l’homéopathie est à la chirurgie. Pas inutile mais pas adaptée.

Les dividendes ne connaissent pas la crise

Les dividendes   ne connaissent  pas la crise

 

ça baigne pour les dividendes, on peut même dire que les résultats sont inversement proportionnels aux mauvais résultats de l’économie ; Pourtant partout la croissance ralentit même en Chine ; Le chômage parallèlement mais là c’est un facteur de croissance de la bourse ! 1200 milliards distribués en 2014 et 56 milliards en France. Ce ne sont donc pas le résultats économiques qui dopent les dividendes mais la masse extraordinaireté liquidités qui permet aux  banques non pas de relancer l’économie mais de reprendre de plus  belle leur spéculation sur tous les fronts. L’ennui c’est que la richesse  concentre et que la sphère financière  impose ses diktats à la sphère économique .On recherche donc la rentabilité à court terme en menaçant le lus long terme et notamment les investissements. L’ennui c’est que les inégalités progressent  que le pouvoir d’achat stagne ou régresse Ainsi  1 % de la population possède 50% de la richesse mondiale. De ce faiat le modèle économique  pourrait se détraquer un jour ou l’autre et la dictature de la sphère financière pourrait gripper voire détruire la sphère économique.  Certes il est normal que le capital soit rémunéré mais de manière proportionnelle à l’augmentation des richesses. En effet le  montant des dividendes mondiaux a bondi de 10,5% à 1.167 milliards de dollars (1.027 milliards d’euros).. Cette hausse est due en particulier aux montants des dividendes extraordinaires, comme celui effectué au premier trimestre par l’opérateur télécoms britannique Vodafone pour 26 milliards de dollars (23 milliards d’euros). Ce dernier a été de ce fait le groupe ayant versé le plus de dividendes en 2014, devant le pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, le chinois China Construction Bank, le pétrolier américain Exxon Mobil et le géant américain des technologies Apple. La première société française est Total, à la 17e place. Les États-Unis ont été « le moteur principal de la croissance des dividendes », selon l’étude, avec une hausse de 17% à 355,3 milliards de dollars (312 milliards d’euros), soit près du tiers du montant à l’échelle mondiale. L’Europe, hors Royaume-Uni, a également connu une bonne année, avec une progression de 12,3% à 229,4 milliards (201 milliards d’euros), grâce notamment aux performances de l’Espagne et de la Suisse. La France a quant à elle affiché une hausse de 7,3% à 55,9 millions de dollars (49 millions d’euros).

 

Terrorisme « L’ Islamo-fascisme » de Valls ou la sémantique au secours de l’inaction

Terrorisme « L’ Islamo-fascisme »  de Valls  ou la sémantique au secours de l’inaction

 

Néologisme,  excès verbal, approximation caractérisent  la dialectique d’une Valls qui construit son personnage de Clémenceau d’opérette. A défaut d’action, on sollicite la sémantique. Récemment il y avait eu l’apartheid terme complètement inapproprié d’autant qu’il inverse ou renvoie dos à dos des responsabilités qui ne sont pas les mêmes. Cette fois c’est  » l’islamo fascisme » ce qui ne veut rien dire. Cela signifie l’étroitesse d’analyse de Valls qui ne peut situer les totalitarismes qu’en référence au fascisme. Curieux car Valls emploie les mêmes termes qu’ ‘Estrosi, que Marine Lepen ou que  noël Mamère qui ne se caractérisent pas par une grande finesse intellectuelle. On comprend évidemment que Valls veuille attirer l’attention sur le danger r du terrorisme que véhicule  l’Etat islamique , son enjeu. La menace sur nos valeurs et la démocratie. Mais l’enflure ( et l’approximation ) des mots ne saurait dissimiler le caractère insipide de l’action. E c’est là que se révèle la posture de Valls qui en faiat se positionne uniquement par rapport à son avenier politique ( en 2022 peut-être même avant). De ce point de vue Valls privilégié le  dire sur le faire, l’apparence sur le réel, le verbe sur l’action. A cet égard les meurettes prises contre le terrorisme témoigne du pathétique immobilisme d’un pouvoir politique condamné au seul domaine de la parole, de la promesse, de la compassion et du commentaire même approximatif.  Un mois après les attentats de Paris et deux jours après ceux de Copenhague, Manuel Valls a appelé lundi à l’unité face à « l’islamo-fascisme ». Pour la première fois, ce néologisme utilisé d’ordinaire par quelques francs-tireurs de la scène politique est employé au sommet de l’Etat. Le Premier ministre reprend ainsi à son compte un terme employé ces derniers temps par le député UMP Christian Estrosi (dimanche), son collègue à l’Assemblée Bruno Retailleau (en novembre au sujet de l’Etat islamique) ou plus à droite encore, Marine Le Pen et ses attaques contre le « fascisme vert ». « Il a cherché à ouvrir un débat, comme avec l’expression ‘apartheid’ », juge Jean-Yves Camus, chercheur associé à l’IRIS, spécialiste des nationalismes et extrémismes en Europe, dans une interview à l’AFP. « Il incite une partie de son camp, qui sans doute n’a pas vu le problème à un moment donné, à faire son examen de conscience. Après, d’un point de vue scientifique, le terme a peu de validité. Mais Manuel Valls n’était pas dans un colloque universitaire. » Il est vrai que l’expression employée sur RTL par Manuel Valls ne fait pas l’unanimité auprès des chercheurs, loin de là. « Il faut que nous arrêtions d’avoir cette référence ultime du fascisme et du nazisme », explique Jean-Yves Camus. Selon le chercheur, l’utilisation de ce terme par Manuel Valls est la « preuve que l’Occident ne sait pas penser le totalitarisme autrement que par référence au fascisme ». Mais au-delà des querelles sémantiques, Manuel Valls a surtout cherché le coup de com’.

 

Jean-Claude Trichet : « Chaque Français a 700 euros de risque sur la Grèce ! »et sur la France ?

Jean-Claude Trichet : « Chaque Français a 700 euros de risque sur la Grèce ! »et sur la France ?

 

Le problème avec les vieux gâteux c’est qu’ on ne peut les empêcher de parler, c’est existentiel chez eux. Trichet qui n’a jamais brillé par sa compétence e( et pour cause il n’a jamais été formé à l’économie) mais par sa compétence à répéter bêtement ce qui disaient les allemands. Trichet a en effet  rappelé hypocritement que la dette grecque représente 700 euros pour chaque français. Ce n’est pas faux mais Trichet est largement impliqué dans le processus d’endettement. C’est évidemment du populisme ( qui ne dédouane pas pour autant la mauvaise gestion des Grecs) mais Trichet pourrait rappeler en même temps que grâce à sa gestion calamiteuse ( à la Banque de France et à la BCE ), à celle de nos gouvernants chaque Français doit environ 350 000 euros pour la dette française ! Les veiux gâteux qui ont échoué gagnerait en dignité à se taire et à se faire oublier.  L’ancien président de la Banque centrale européenne veut croire à un accord entre la Grèce et ses partenaires. Mais pour l’instant, les négociations sont bloquées. A Bruxelles, lundi soir, la Grèce et ses partenaires n’ont pas trouvé d’accord sur la dette du pays. Le nouveau gouvernement veut en finir avec l’austérité. Les autres pays de la zone euro, eux, demandent à la Grèce de respecter ses engagements. Ils donnent à Athènes jusqu’à la fin de la semaine pour changer de position, et accepter une prolongation du programme en cours. Pour Jean-Claude Trichet, ancien président de la Banque centrale européenne, qui défend l’attitude de la BCE, le plus important, « c’est que la Grèce continue à être crédible aux yeux de ses partenaires, de ses amis européens« . Le même propos que celui entendu dans mon bistrot favori ce matin !

Antisémitisme- « Dumas : de la merde dans un bas de soie » (BHL )

Antisémitisme-  « Dumas : de la merde dans un bas de soie » (BHL )

BHL a trouvé la formule pour le sulfureux  et gâteux Roland Dumas qui a déclaré que Valls était sous influence juive. Cette formule employée par Napoléon à l’égard de Talleyrand convient pour celui qui s’est toujours caractérisé par des paroles et des actes indignes de la république. Sa dernière saillie concernait la certification ( par lui-même alors qu’il était président du conseil constitutionnel) des comptes de campagne de Chirac «  faux mais certifiés pour sauver la république » ! . On attribue une bonne définition de Dumas par  Mitterrand «  pour le droit , j’ai Badinter, pour le tordu, j’ai Dumas ». Effectivement impliqué ( et condamné ) dans des affaires tordues, Dumas persiste et signe avec cette provocation ignoble. Il faut dire que les propos de Dumas ont été largement sollicités par Bourdin, le journaliste de RTL dont le populisme caricatural ne sert pas la cause de la démocratie. Bourdin est un peu au journalisme ce que le FN est à la politique, un provocateur,  un diffuseur de vulgarité  et un défonceur de portes ouvertes qui aime patauger dans les eaux troubles du caniveau.  Certes Valls n’est pas sans défaut, il se nourrit davantage de propos martiaux que d’action pour autant le procès qui lui est fait par Dumas est scandaleux.  Le CSA se saisit de l’affaire. Ce lundi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel annonce qu’il « instruit un dossier » sur les propos tenus par Roland Dumas sur Manuel Valls. Dans la matinée, l’ancien ministre des Affaires étrangères avait estimé sur BFM-TV et RMC que le Premier ministre « était probablement » sous influence juive. Le porte-parole du CSA n’a pas précisé ce qui était visé dans cette enquête, à savoir la chaîne où le journaliste qui a eu cet échange controversé, Jean-Jacques Bourdin. Jean-Jacques Bourdin l’a relancé plusieurs fois sur le fait que Manuel Valls était marié avec une juive. « Qu’est ce que vous voulez dire Roland Dumas? », l’a relancé Jean-Jacques Bourdin avant de lui demander: « Il est sous influence juive ?« . Sur Twitter, Jean-Jacques Bourdin s’est défendu. « J’aime mon métier. Faire dire à mes interlocuteurs ce qu’ils pensent vraiment. Recherche de la vérité contre toutes les langues de bois ». Un belle profession de foi, en apparence honorable mais la méthode Bourdin relève davantage du cirque médiatique que du journalisme. A l’évidence Bourdin s’intéresse  peu au fond, c’est d’obtenir la petite scandaleuse qui fera le buzz.  Manuel Valls a dénoncé ces propos qui « ne font pas honneur à la République« , selon lui. « Aucun mot, aucun acte » à caractère antisémite « ne peut être accepté par un responsable politique, associatif (…), l’antisémitisme n’est pas une opinion, ce n’est pas une petite plaisanterie », a dit le Premier ministre devant des élus du Conseil régional d’Ile-de-France Le CSA annonce ce lundi qu’il « instruit un dossier » sur les propos de Roland Dumas. Sur BFM-TV et RMC, l’ancien ministre avait déclaré que Manuel Valls était « probablement » sous influence juive.  Le CSA se saisit de l’affaire. Ce lundi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel annonce qu’il « instruit un dossier » sur les propos tenus par Roland Dumas sur Manuel Valls. Dans la matinée, l’ancien ministre des Affaires étrangères avait estimé sur BFM-TV et RMC que le Premier ministre « était probablement » sous influence juive. Le porte-parole du CSA n’a pas précisé ce qui était visé dans cette enquête, à savoir la chaîne où le journaliste qui a eu cet échange controversé, Jean-Jacques Bourdin.

Profanation cimentière juifs : la république doit être impitoyable ( Valls) ; on tremble !

Profanation cimentière juifs : la république doit être impitoyable ( Valls) ; on tremble !

 

 

Valls le Clémenceau d’opérette  a ressorti son sabre de bois et ses poncifs. Celui qui «  ne recule jamais » déclare que la république doit être impitoyable ». des mots, encore des mots vides et creux quand on compare le verbe à l’action. Mais Valls ne dit rien des mesures que souhaitent les français en majorité :  une justice plus sévère pour les délinquants, la suppression de la nationalité française pour les binationaux impliqués dans le djihadisme  ou encore le rétablissement du service militaire obligatoire. Sans parler du laxisme généralisé à l’école, dans la société, des zones de non droit, du trafic de drogue qui finance le radicalisme religieux. Valls come les autres est à coté de l’opinion. La tonalité martiale ne doit pas dissimuler l’angélisme. «  Lamour doit être plus fort que ces attaques ».Il se prend pour une curé de campagne Valls et confond la fonction cléricale avec celle de Premier Ministre. Pas étonnant que pendant ce temps là le FN progresse, c’est avec ce genre de déclarations  insipides qu’on fournit des troupes à l’extrême droite. Marine Lepen n’a pas même besoin de parler, quand elle le fait c’est plutôt nuisible son image tellement ses propos sont caricaturaux. Valls s’en charge, lui et tous les angéliques qui se sont autoproclamés gardiens des valeurs de la république alors qu’ils ne connaissent rien des réalité de cette république, de ses contradictions, de ses lâchetés aussi ; quand ils prétendent descendre sur le terrain , c’est pour rencontre les préfets et les notables dans l’hôtel de la préfecture ou alors sous la protection de centaine de policiers. La preuve ,l’accueil chaleureux avec les kalachnikovs à Marseille ! Valls et les autres se soûlent de verbiage et leur incompétence, leur hypocrisie  participent au discrédit  de la démocratie et au-delà de la république.  La France est secouée par la profanation d’un cimetière juif à Sarre-Union (Bas-Rhin). « Ce sont les fondations-mêmes de notre République, de notre société et de notre civilisation qui ont été attaqués, réagit Manuel Valls. Ceux ont fait cela vont savoir qu’on ne trouble pas impunément le sommeil des morts (…) La République doit être impitoyable ». Ces événements ont amené le premier ministre israélien à appeler les juifs de France à venir vivre en Israël. « Mon message aux juifs de France est le suivant : la France est blessée, comme vous, et ne veut pas votre départ. L’amour et la solidarité sont plus forts que ces attaques », répond Manuel Valls. Le Premier ministre « regrette » les propos de Netanyahu :  »Une campagne électorale ne veut pas dire s’autoriser à n’importe quelle déclaration ». Une déclaration qui n’est pas à la hauteur, il fallait rentre dans le lard à Netanyahou, le traiter d’irresponsable, de provocateur. Qu’aurai-on dit si Valls avait décaler » les juifs ne sont pas insécurité en Israël, qu’ils viennent se réfugier en France » . la diplomatie de salon a des limites !

Mélenchon et les «chantiers de la bêtise» ( Cohn Bendit)

Mélenchon et les «chantiers de la bêtise» ( Cohn Bendit)

 

 

Celui qui a renoncé à tout mandat politique n’a pas complètement tort en critiquant les verts aujourd’hui partagés entre ceux qui voudraient être ministres et ceux qui se rapprochent de Mélenchon,  un drôle de grand écart être le libéral -socialisme et le socialisme à la Cubaine.  La vérité c’est les verts comme le PS n’a plus beaucoup de corpus idéologique et les rapprochements  sont surtout nourris par les ambitions personnelles. Certes Mélenchon dans ses critiques dit pas toujours que des bêtises mais son programme, comme celui des autres extrêmes,  relève de la fumisterie populiste et  électorale.   Daniel Cohn-Bendit ne voit donc pas du tout d’un bon oeil le rapprochement actuel entre Europe-Ecologie (EELV) et le Front de gauche. Alors que Jean-Luc Mélenchon était ce mardi au siège d’EELV pour discuter «ces convergences» entre les deux partis, l’ancien député européen s’en est pris aux chantiers de l’espoir, appel signé par des membres de la direction des deux formations pour «construire une alternative». «Chantiers de la bêtise et du désespoir avec une primaire Mélenchon-Cécile (ndlr : Duflot) à l’horizon», a regretté Cohn-Bendit dans un mail destiné à ses proches au sein d’EELV. Il répondait ainsi au texte de son ami Jean-Paul Besset, ancien eurodéputé, qui dénonce lui aussi ce «changement de cap» du parti écolo. «Bravo Jean-Paul. On a perdu et pour de bon. C’est malheureux la vie…»

 

La semaine de François de Tulle , Roy de France

La semaine de François de Tulle , Roy de France

 

Puisque la France a choisi le régime de la monarchie républicaine, il faut un biographe pour conter les exploits royaux. De l’avis même de la plupart des médias,  François de Tulle a en effet enfin porté la couronne royale lors de sa dernière conférence royale et avec  la dignité qui sied à sa fonction. Le règne commence.

Une semaine vraiment bien débutée  avec une presse aussi unanime que complaisante pour juger la conférence très réussie. Hollande n’a pourtant rien dit mais les experts ont noté la couleur du costume, plus foncé, la cravate, plus droite et le ton, plus martial et en conclusion, cette annonce de son départ immédiat pour la froide Biélorussie afin de  réchauffer les relations entre la Russie et l’Ukraine.

A noter le rétablissement de l’étiquette, Hollande, pour la première fois, est arrivé à et reparti à l’heure. Entrée royale avec révérences des princes du gouvernement et les journalistes debout ( un signe a dit le Roy «  le regard de la France a changé vis-à-vis de ma divine personne »).

 

Mauvaise nouvelle cependant dès lundi avec cette victoire en forme de défaite  en terre bisontine. Le ni-ni de la fronde UMP n’a pas fonctionné et 50% ont voté FN. Pas réjouissant les très prochaines élections rurales qui doivent se dérouler en mars.

 

A peine appréciés les éloges courtisans de la presse , la douche avec des sondages qui constate que Hollande et son chambellan replongent  dans les sondages  (respectivement moins 8 et 6 points)

Confirmation le lendemain, François de Tulle est méprisé par 67% de la populace comme monarque républicain. Du coup on fait tourner les tables à l’Elysée « esprit du 11 janvier, es-tu là » ?

Terrible déconvenue pour le Chambellan Valls de Vienne, celui qui ne recule jamais, reçu à coup de kalachnikovs à Marseille alors qu’il venait se flatter  des résultats des gardes royaux.

Retour sur la conférence avec Yvan le Poutine, François se félicite des résultats remarquables de la réunion,  Merkel plus circonspecte modère l’enthousiasme de François

Une semaine après, cet événement mondial, plus personne  n’ose considérer que l’accord sera vraiment respecté.

Mauvaise nouvelle encore, cette fois sur le front économique, seulement 0.4% de croissance en 2014 et une année 2015 qui démarre mal.

 

Sapin de Noel ‘( ministre du trésor) déclare sans rire et sans honte que l’horizon s’éclaircit et que même avec 1% de croissance du PIB , la France va recréer des emplois.

 

Où ?   Dans la police peut-être depuis que la monarchie a décidé  de protéger les maîtresses  du Roy  ( anciennes,  actuelles et futures)   aux frais de la princesse contributive  :10 000 emplois  d’avenir espérés.

Heureusement en dépit de ce retournement de popularité royale les reformes se poursuivent

 

Macron décide de libéraliser les conditions d’accès à la carte professionnelle  de guide conférencier.

 

La belle kacem , elle, va équiper les écoles de Smartphones et rétablit les notes pour lutter contre le terrorisme ( enfin des réformes à la hauteur de l’enjeu) ; dernière annonce : la modernisation du brevet des collèges ( ça existe encore ?)

La semaine se termine avec l’envolée lyrique du Chambellan Valls de Vienne  » il faut investir l’espoir dans l’avenir…   mais tout en restant réaliste et prudent », là aussi, il ne reculera pas…dans le passé.

 

Triste semaine royale ;  pourtant François de Tulle se console avec les déboires de la fronde : le fiasco de la consigne de vote de l’UMP pour la législative du Doubs, la conférence  rémunérée de Sarko et la dégringolade aussi  de ce dernier dans les sondages.

Du coup de manière une peu précitée, Hidalgo, Valls , les membres  du gouvernement royal tentent de renverser la courbe du mécontentement de la populace en annonçant des jeux olympiques pour 2024, des jeux low cost à 4000 euros TTC alors qu’ils ont couté plus de 10 milliards ailleurs.

 

Une satisfaction quand même  la vente des Rafale à l’Egypte en espérant que les frères musulmans, s’ils reprennent le pouvoir, auront la décence de ne pas nous réexpédier  pas le sublime objet sur la tronche !

God save the king !

 

 

 

 

 

Affaire Julie Gayet- Faut-il protéger les maîtresses des présidents de la République ?

Affaire Julie Gayet- Faut-il protéger les maîtresses   des présidents de la République ?

Evidemment, c’est même une priorité, une mission régalienne essentielle. Julie Gayet comme toutes les autres, les anciennes, les actuelles, les futures ;  cela  fait du monde car Mitterrand , Giscard, Chirac, Sarko et Hollande ne marqueront peut-être pas l’ histoire par leurs compétence de gestionnaire mais par leur prodigalité amoureuse. Dès lors puisque la  France a adopté la monarchie républicaine, il importe d’en tirer les conséquences et de protéger maitresses et bâtards du roi. Et même leur octroyer des charges royales- comme sous l’ancien régime-  qui leur permettent d’s saurer leurs vieux jours. Il ne manque pas de postes inutiles et bien rémunérés au sein  de l’appareil d’Etat. On devrait même protéger les amours de tous les ministres, des députés, des sénateurs, des conseillers ministériels soit quelques milliers de personnes. De quoi occuper au moins 10 000 policiers voire 100 000, on pourrait même  créer  un corps délite spécialisé un peu comme le GIGN mais formé à la protection des amours clandestines. Ainsi Julie Gayet s la compagne officielle de François Hollande, est transportée et protégée par des fonctionnaires de l’Etat.  Julie Gayet protégée et transportée, aux frais de l’Etat. Vendredi, le magazine Closer a publié des photos de l’actrice, « véhiculée par deux fonctionnaires de l’Etat », dont un officier du Groupe de sécurité de la présidence de la République, lors d’un déplacement privé le 5 février. Elle faisait ce jour-là un aller-retour à Rennes pour assister au tournage d’un film qu’elle produit, précise l’hebdomadaire people. Qui a eu la confirmation après le bouclage que le monospace qui a conduit l’actrice était bien la « propriété de l’Etat ». Selon les révélations de Closer, il semble que Julie Gayet bénéficie d’un « accompagnement rapproché ». Elle est accompagnée d’un officier de sécurité, un policier armé. « Il facilite ses déplacements, peut être contact avec les commissariats, les tenir au courant du déplacement. Aussi, il dissuade ou repousse un éventuel agresseur », détaille Jean-Pierre Diot, également vice-président de la Fédération française de protection rapprochée. Autour de l’actrice, il y a également un conducteur de sécurité, lui aussi un policier armé, qui est affecté à la voiture.   »Au total ce ne sont pas deux hommes mais plutôt quatre car il faut bien qu’ils se relaient pour assurer une protection 24 heures sur 24″.Sapin, le fidèle toutou de Hollan de, interrogé sur Itélé  ne voit pas là une entorse aux principes d’égalité républicaine.

La PUB élargie dans tous stades ( Touret, fils de pub)

La PUB élargie dans tous stades ( Touret, fils de pub)

Alain Touret a réussi à étendre le champ de la PUB dans tous les stades. Une vraie victoire idéologique de gauche à défaut  de victoire sur le chômage. Amendement voté à l’unanimité de l’assemblée ! il a raison Touret il faut de la PUB et partout, même contraindre les spectateurs à offrir leur corps aux dieus de la PUB  pour vanter les mérites des marques. Partout où c’este’ possible il faut de la pub, sur les maillots bien sû,r mais sur toute la pelouse, dans les gradins, dans le ciel même . et pourquoi pas des spots comme à la télé à chaque interruption de l’arbitre avec annonce  «  le coup franc vous est offert par le crédit Lyonnais » , «  le penalty par le yaourt allégé Yoplait ». Pour permettre aux stades en question de bénéficier au moment de l’Euro 2016 -une compétition dont les Allemands et les Bleus seront, au départ, les favoris- de ressources supplémentaires, le gouvernement, avec l’aval de Ségolène Royal  et dans le cadre du débat sur la loi Macron, avait accepté l’idée que les publicités supérieures à 12m2 n’y seraient plus interdites. Pour l’Euro et, précision importante, pour la suite. Alain Tourret, menant une active campagne auprès de ses collègues élus des grosses villes de province (y compris celles où ce n’est pas le football qui est roi mais le rugby), s’est alors insurgé contre un privilège qui serait octroyé, dit-il, à ceux des clubs qui occupent déjà le dessus du panier, aux dépens des… petits. Aux dépens aussi des clubs de rugby. Argument de gauche, c’est pour les petits clubs aussi. Dans mon village de 500 habitants, l’épicerie a aussitôt réservé un emplacement sur la porte des WC du stade, c’est 20 euros dans la caisse du club. C’est pas uen réforme économique structurelle ça ?

Copé prof à Sciences Po : ou la dégénérescence de la race politicienne

Copé prof à Sciences Po : ou la dégénérescence de la race politicienne

 

 

On explique très bien le phénomène de dégénérescence quand les populations ne se croisent plus, c’est valable pour les animaux comme pour les hommes. Et  avec Copé , nous en avons un excellente exemple, ancien élève de science po, celui qui a plombé les fiances de l’UMP, autorisé le détournements de fonds, il   vient expliquer aux petits nouveaux de sciences Pô commente gérer les politiques publiques dans un monde mondialisé ( comprendre dans un monde où les dessous de tables sont devenus internationaux ). Copé qui vient expliquer le rôle des lois ! non il n’y’a pas lieu d’en rire, Montebourg va bien  expliquer l’économie aux Etats Unis et Sarko la mondialisation à Dubaï. Science po dont le rôle est surtout de fournir à la classe  politiques les aspirants oligarques ne sert de toute manière à pas grand-chose ( comme l’ENA, comme nombre d’instituts politiques)°. Dès lors pourquoi ne pas permettre à un ancien élève impliqué dans le non respect des lois d’en expliquer le fonctionnement à des élèves qui eux mêmes ne les appliqueront qu’à la marge, les détourneront quand ils sont le privé, .ne les mettront pas œuvre quand il sont dans le public ( plus de la moitié des lois ne sont pas ou mal appliquées) C’est un peu comme si Dieudonné intervenait sur l’égalité raciale ou Johnny Halliday sur l’évolution des concepts philosophique depuis Platon.  Notons que Copé n’enseigne pas depuis hier, Jean-François Copé avait obtenu un poste de maître de conférences dans l’école parisienne entre 1990 et 1993, mais en économie et finances locales. Selon un élève , c’est pourtant son passé politique qui ressort le plus souvent : « Il mène son cours comme il mène une conférence politique. C’est-à-dire qu’il tient des discours très généraux », explique-t-il. Il attend quoi cet élève,  que Copé parle concrètement des problématiques, juridiques économiques et sociales ? Il  a du se tromper de classe ou même d’école.

France : la croissance scotchée

France : la croissance scotchée

 

 

On espérait une petite croissance de la croissance de l’économie française a ralenti à 0,1% au quatrième T et  on a eu 0.4% pour l’ensemble de 2014 . la PIB de la France est scotchée sous les 1%.  Le produit intérieur brut de la France en 2014  progresse en moyenne de 0,4%, tout comme en 2013 et 2012.Pour 2015, même espérance à 1% mais peut-être  même résultat. La véritable panne c’est celle des investissements, ménages comme entreprisse et on voit mal ce qui pourrait la dynamiser tellement la demande est faible et l’attentisme général. Cela d’autant plus que la pouvoir politique dont la popularité avait reprouvé des couleurs après les attentats replonge et va sans doute se dégrader encore après les désillusions relatives tant aux reformes économiques que vis-à-vis de celles  concernant al lutte contre le terrorisme. Le pire c’est que les Français ne croient pas en la crédibilité du système politique actuel pas plus qu’ils ne croient le FN capable de gérer le pays. Il n’y adonc aucun visibilité tant sur le pan politique qu’économique voire social. Il n’ya guère que Sapin pour décréter qu’on pu t créer des emplois avec 1% de croissance. Mais la méthode Coué est aussi usée après les incantations bien vaines de l’inversion du chômage.   »Une croissance de 0,4%, c’est évidemment encore trop faible« , a commenté le ministre des Finances Michel Sapin dans un communiqué, « mais les conditions sont réunies pour permettre un redémarrage plus net de l’activité en 2015« . « Les derniers signaux économiques sont encourageants et confortent notre prévision de croissance de 1% en 2015« , a-t-il ajouté, en soulignant que les chefs d’entreprises dans l’industrie manufacturière avaient revu récemment à la hausse leurs projets d’investissement pour l’année. La contribution de la demande intérieure finale à la croissance du quatrième trimestre a été positive de 0,1 point et celle de la variation des stocks négative de 0,2 point. Mais le commerce extérieur y a contribué positivement à hauteur de 0,1 point, du fait d’une progression des exportations plus forte que des importations. Les dépenses de consommation des ménages ont résisté avec une hausse de 0,2% et celles des administrations publiques ont augmenté de 0,4%, indique l’Insee. Sur l’année, les premières ont progressé de 0,6%, après 0,3% en 2014, et les secondes, de 1,9% après 2,0%. Mais l’investissement s’est contracté de 0,5%, un recul dû essentiellement aux ménages (-1,5%) du fait de la faiblesse persistante des achats immobiliers. L’investissement des seules entreprises a reculé de 0,2% après avoir été stable au 3ème trimestre.

 

A partir de 1% de croissance « on recrée de l’emploi », la preuve l’inversion du chômage (Sapin)

A  partir de 1% de croissance « on recrée de l’emploi », la preuve l’inversion du chômage (Sapin)

 

Il est impayable ce Sapin, le copain de Hollande. Pendant des mois il a soutenu l’inversion du chômage avec le succès que l’on sait. Et maintenant avec la même assurance et la même incompétence il assure contre l’avis de tous les experts ( et de l’UNEDIC) que même à 1% de croissance on peut recréer de l’emploi en France. Les économistes se trompent , lui, il a raison ;  c’est qu’il en connait un rayon en matière économique, lui,  l’énarque  qui a passé toute sa carrière en politique. D’ailleurs il suffirait pour cela de reprendre la proposition de la responsable des jeunes socialistes qui proposent tout simplement que les salariés prenne une année sabbatique pour faire de la place au chômeurs. Tiens une autre idée pour Sapin créer 5 millions d’empolis de fonctionnaires ( comme lui) ; bien sur certains esprits chagrins poseront la question du financement et même de l’utilité. On pourrait par exemple les employer à Pôle emploi, ce qui ferait un conseiller pour un chômeur ! A bah non puisqu’il n’y aurait plus de chômeurs. Il faut creuser mais l’idée de Sapin est loin d’être idiote. Pourquoi pas par exemple une  nouvelle loi Micron Macron pour libéraliser la profession des bedeaux ,  de gardiens de cimetières et autres rémouleurs.  Michel Sapin juge donc  que les économistes estimant qu’1,5% de croissance est nécessaire pour créer des emplois « se trompent ». Ce vendredi 13 février, le ministre des Finances Michel Sapin a estimé qu’à partir de 1% de croissance ,la prévision du gouvernement pour 2015, « on recrée de l’emploi ». Interrogé sur iTELE sur le fait que les économistes estiment qu’il faut 1,5% de croissance pour que l’économie commence à créer des emploi, le ministre des Finances a répondu : « les économistes se trompent comme tout le monde ». « Ce n’est pas exact, je pense qu’à partir de 1% on recrée de l’emploi », a-t-il ajouté.

 

Bettencourt : la comptable persiste et mouille Sarkozy

Bettencourt : la comptable persiste et mouille Sarkozy

 

 

Claire Thibout confirme  et assure que Patrice de Maistre lui a demandé de retirer 150.000 euros destinés à l’ex-ministre Eric Woerth. Et elle assure ne lui en avoir donné que 50.000, faute de pouvoir effectuer un retrait plus important à la banque. « Il y a une chronologie étonnante, une proximité de dates avec des remises d’argent… », a lancé le président du tribunal correctionnel de Bordeaux Denis Roucou, à Patrice de Maistre, relevant une coïncidence entre sorties de liquidités, remises de fond et rendez-vous, entre les 17, 18 et 19 janvier 2007.  »A partir de ces rapprochements de dates, Mme Thibout a construit quelque chose pour me nuire », s’est défendu Patrice de Maistre, rétorquant que « c’est une pure invention depuis le début ». Entendue durant quatre heures trente par visioconférence depuis le TGI de Paris, visiblement tendue mais combative, l’ex-comptable de 56 ans a pourtant maintenu intégralement ses accusations. Oui, Patrice de Maistre lui a réclamé 150.000 euros, et quand elle lui a demandé pourquoi, il lui a répondu : « C’est pour remettre à Eric Woerth, je dois le voir, c’est pour la campagne de Nicolas Sarkozy ». Selon elle, l’argent a ensuite été remis, le 18 janvier, dans une enveloppe à Liliane Bettencourt, qui l’a remise à son tour à Patrice de Maistre, lors d’un rendez-vous des trois protagonistes chez sa patronne.  « Je sais ce que j’ai fait, je sais ce que je n’ai pas fait », a rétorqué Eric Woerth. « Je n’ai pas reçu d’argent liquide de M. de Maistre pour financer cette campagne ou quoi ce soit d’autre, lors de ces rendez-vous ou de tout autre rendez-vous », a répété le député UMP après avoir entendu le témoignage à charge de Mme Thibout, une fois la visioconférence interrompue. Eric Woerth a expliqué que ses rendez-vous avec Patrice de Maistre, membre du 1er cercle de donateurs de l’UMP, visait notamment à discuter de donateurs potentiels et de son réseau.

 

 

Déficit : la cour des comptes sceptique

Déficit : la cour des comptes sceptique

Selon la Cour, le déficit public de la France risque de baisser moins que prévu et d’atteindre 4,0% du PIB fin 2014, voire davantage si la croissance économique est inférieure au 1% sur lequel table le gouvernement. Le gouvernement prévoit quant à lui de ramener le déficit à 3,8% à la fin de l’année, après 4,3% fin 2013 ou 4,2% selon la récente réévaluation du produit intérieur brut par l’Insee. « L’objectif de déficit pour 2014, déjà révisé à la hausse en mai, risque d’être dépassé », estime le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud.  La Cour des comptes estime en outre que des risques pèsent sur l’objectif de ramener le déficit à 3% du PIB fin 2015 comme le gouvernement s’est engagé à le faire devant ses partenaires européens. Elle souligne que l’objectif d’économies pour l’an prochain est très ambitieux et, plus globalement, que sur les 50 milliards d’euros d’économies prévus par le gouvernement entre 2015 et 2017, 30 milliards sont peu documentés et une partie est incertaine. La Cour souligne en effet que certaines relèvent d’institutions qui ne sont pas contrôlées par l’Etat comme les collectivités territoriales ou l’assurance chômage. Pour réaliser des économies, la Cour propose d’agir notamment sur la masse salariale publique, les dépenses d’assurance maladie et celles des collectivités territoriales. En clair, elle propose de diminuer le nombre de fonctionnaires. Concernant la masse salariale, elle estime que « la baisse des effectifs, en complément des efforts sur les rémunérations, constitue un levier porteur d’économies importantes » et qu’ »une hausse de la durée effective du travail dans les administrations pourrait permettre de diminuer les effectifs sans réduire la quantité et la qualité des services ».

 

 

Loi Micron Macron : Révolution économique avec la suppression de la carte de guide conférencier !!

Loi Micron Macron : Révolution économique avec la suppression de la carte de guide conférencier !!

Loi de modernisation économique ou vide grenier ? On peut s’interroger avec cette loi fourre-tout (aux 200 articles du même tonneau), notamment avec la suppression de la carte professionnelle de guide conférencier. Si l’on entend largement les avocats ou les notaires s’insurger contre la loi Macron, il est une profession  discrète mais pourtant tout aussi touchée: les guides-conférenciers. Une disposition de cette loi prévoit, en effet, de supprimer leur carte professionnelle.   »Ce métier permet aux visiteurs français et étrangers de découvrir et d’apprécier le patrimoine culturel français », peut-on lire sur le site du ministère de l’Economie. Et pour être certain que ce patrimoine français soit diffusé correctement, « le guide conférencier doit avoir une bonne culture générale, des connaissances approfondies en histoire, histoire de l’art, ethnographie, économie, géographie ».  Et jusqu’alors, afin d’être certain que le visiteur ait affaire à une personne qualifiée, le guide-conférencier devait être détenteur de la carte professionnelle de sa profession. Elle était délivrée aux titulaires de la licence professionnelle de guide-conférencier ou aux titulaires d’un diplôme national de master ayant validé au cours de leur formation les trois unités d’enseignement complémentaire « compétences des guides-conférenciers », « mise en situation et pratique professionnelle » et « langue vivante étrangère ».  La loi Macron prévoit donc de remplacer cette carte par une inscription à un registre national. Pour les guides-conférenciers, c’est la réputation de la France qui est en jeu. Ils estiment qu’il suffira de s’inscrire à un registre pour exercer ce métier. « Le risque c’est qu’ils racontent n’importe quoi aux touristes. Qui ira vérifier? », déplore un guide-conférencier.  Mais tout l’enjeu n’est pas là. Cette profession est déjà très précaire. Il existe aujourd’hui 5.000 guides officiels et la plupart enchaînent des CDD ou des missions avec le statut d’autoentrepreneurs. En ouvrant ainsi à la concurrence, les guides craignent une précarisation accrue de leur profession, puisqu’il suffira d’être inscrit à un registre pour exercer. Des guides étrangers pourront donc s’établir en France.

 

« Esprit du 11 janvier es-tu là » ? ( Hollande)

« Esprit du 11 janvier es-tu là » ( Hollande)

 

C’est l’interrogation de Hollande, de Valls et de la majorité qui font tourner les tables pour retrouver l’âme disparue du 11 janvier. Mais  les français ne sont pas dupes de cette récupération politicienne ; Ils sont d’autant moins dupes que Hollande comme Valls, comme le gouvernement  a fusillé l’opportunité de s’appuyer enfin sur l’opinion pour mettre en œuvre de vraies réformes. Hollande et Valls ont tué dans l’œuf la fragile espérance : peut-être les gouvernants tiendraient-ils  enfin compte de la réalité économique, sociale, culturelle  et décideraient enfin des mesures structurelles pour s’attaquer tant aux dérives économiques qu’aux dérives sociétales ; Au lieu de cela des discours martiaux (surtout Valls à l’ressemblée), du verbiage, des promesses, et finalement des mesurettes. La loi micron Macron dans le domaine économique (certaines mesures pas complètement inutiles) mais pas à la hauteur des enjeux (la réformes des notaires et le  travail du dimanche pour relancer la croissance !!). Et des crottes de chat pour lutter contre la violence, le terrorisme, pour restaurer autorité à l’école. Exemple des ordinateurs dans les écoles quand les gamins même incultes pourraient en remontrer à ceux qui nous dirigent en matière de nouvelles technologies de information. Oui ils  ont tué l’espérance et la sanction est vite venue. Ils replongent dans les sondages, le PS a sauvé sa peau dans l’élection du Doubs mais provisoirement, la déconfiture se profile pour les départementale. Un gouvernement également bien aidé par toute l’opposition qui veut bien du pouvoir mais ne sait pas quoi en faire et qui du coup se réfugie dans les querelles politiciennes pour cacher la misère de ses propositions. Sans parler des extrêmes qui proposent aux français de fumer la moquette. Ce n’est pas d’une nouvelle majorité dont le pays a besoin, mais d’un autre système, dune autre démocratie, d’un autre constitution bref d’un coup de balai de l’extrême gauche à l’ extrême droite.

Un sans papier à la tête des jeunes de l’UMP

Un sans papier à la tête  des jeunes de l’UMP

 

D’une certaine manière ce pourrait être le GAG du jour, le président des jeunes de l’UMP est un sans papier, pire il envisageait de se présenter aux élections régionales de décembre. Ce qui choque ce n’est pas tellement que ce secrétaire national de l’UMP soit étranger mais la facilité avec laquelle n’importe quel aventurier peut accéder aussi rapidement aux plus hautes fonctions dans un parti qui n’en est pas un (pas plus et pas moins que le PS). Du coup le copinage de salon permet d’accéder en quelques  années aux plus hautes fonctions comme Rachida Dati ou encore Belkacem (devenue porte parole de Ségolène après seulement 5 ans d’adhésion au PS), des beurettes au parcours fulgurant devenues même ministres  grâce à leur relations mondaines. Cela ne vaut pas que pour les français d’origine étrangère. Aussi pour n’importe quel personnage sulfureux en quête de pouvoir, de reconnaissance-ou d’argent. Une grande gueule, une belle gueule, du copinage, c’est suffisant pour faire son chemin dans la monarchie républicaine. Pas besoin de brevet de militantisme, de compétence et même de conviction. Il suffit d’approcher les princes comme sous l’ancien régime !     Stéphane Tiksi, président des Jeunes Populaires (les adhérents de l’UMP âgés de moins de 30 ans), est de nationalité camerounaise et vit en France depuis dix ans, mais n’a pas de titre de séjour, affirme Le Canard enchaîné à paraître mercredi. Il a annoncé mardi soir à l’AFP qu’il « se met en congé » de la présidence des Jeunes UMP. GAG supplémentaire, Stéphane TKI appartenait à la droite forte de l’UMP finalement très proche idéologiquement du FN.   L’information était d’abord paru dans la presse d’extrême-droite début janvier. Elle a été confirmée mardi soir par le Canard Enchaîné : Stéphane Tiki, président des Jeunes Populaires (les adhérents de l’UMP âgés de moins de 30 ans), est de nationalité camerounaise et vit en France depuis dix ans, mais n’a pas de titre de séjour. Stéphane Tiki, 27 ans, avait été nommé président des Jeunes Populaires en décembre dernier. Stéphane Tiki a annoncé mardi soir à l’AFP qu’il « se met en congé » de la présidence des Jeunes UMP après ces révélations. Il s’est également expliqué sur sa page Facebook. Membre de la Droite forte, courant sarkozyste de l’UMP dirigé par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, Stéphane Tiki était jusqu’alors délégué national des Jeunes et secrétaire national de l’UMP. Selon l’hebdomadaire satirique, Stéphane Tiki avait fait part en décembre aux Jeunes Populaires de sa volonté d’être candidat aux élections régionales de décembre. En tant qu’étranger, il peut bien entendu être président des Jeunes Populaires, mais ne peut en aucun cas prétendre à des fonctions électives. Sollicité par l’AFP, Stéphane Tiki n’avait pas réagi mardi en fin de journée.

 

Marseille – Valls : vive la langue de bois

Marseille – Valls : vive la langue de bois

 

Rafalés à la Kalach lors de son arrivée à Marseille, Valls s’est  évidemment ridiculisé. Du coup il a fallu changer de discours et  passer à la menace  de fessée pour les délinquant qui ont gâché la fête ; d’habitude évidemment les mots sont pesés au gramme près par les services de com. ; Là il fallu improviser dans l’autoritarisme de façade  ; «  Ces tirs sont inacceptables » a dit avec la lus grande fermeté Valls, un peu désappointé bien sûr ; On ne pouvait en dire moins ! Et on va «  casser les ghettos », là il en dit trop ;  c’est comme quand il parle « d’apartheid », l’outrance du verbe  cache mal l’angélisme de l’action. En dépit du déploiement de forces dans le quartier qui a accueilli  joyeusement à la Kalach Valls, on a du retrouvé 20 grammes de canna bis et quelques kalachs là où une centaine voire davantage sont planquées ; aune arrestation, on suppose quand même qu’on a du gronder quelques voleurs de scooters pour avoir franchi un feu au jaune, qu’une enquête judicaire sera menée et que des sanctions exemplaires seront prise d’ici deux ou trois ans contre ces fauteurs de troubles : par exemple condamnation à une demi journée  dans le futur service civique universel volontaire  . Des policiers ont donc  été visés par des tirs de kalachnikov, qui n’ont pas fait de blessés, lundi à la mi-journée dans la cité de la Castellane à Marseille, juste avant une visite de Manuel VallsBernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem destinée à vanter « d’excellents » résultats contre la délinquance. Selon un photographe de l’AFP, des hommes du GIPN sont entrés vers midi à bord d’un véhicule blindé dans cette cité sensible du nord de la ville, haut lieu du trafic de stupéfiants: des riverains avaient signalé plus tôt dans la matinée « des tirs de kalachnikov en l’air ». Ayant pour auteurs « cinq à dix individus », ces tirs n’auraient fait « aucune victime », a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête. « Nous avons été ‘rafalés’ à notre arrivée sur place », a par ailleurs précisé à l’AFP le directeur de la sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel, qui était dans une des trois voitures prises pour cible. Il n’y a pas de blessé, selon la même source.  Dans le cadre des opérations de police qui ont suivi les tirs, une cache d’armes a été découverte dans un appartement en rez-de-chaussée de cette cité, a indiqué la police, confirmant une information de La Provence. Sept kalachnikovs ont été retrouvées, dans ce local alors inoccupé, ainsi que des chargeurs et une petite quantité de cannabis, a-t-on précisé, ajoutant que l’enquête sur cette affaire a été confiée à la PJ. Les délinquants tremblent !

1...216217218219220...270



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol