Télécoms : Abandon des zones rurales

Télécoms : Abandon des zones rurales


Un triple abandon des zones rurales pour les télécoms. D’une part évidemment des zones encore très mal desservies pour les mobiles, qui sont encore écartées de la fibre et dont on vient de décider qu’il ne sera plus possible d’utiliser de nouvelles connexions sur le réseau cuivre d’Orange. Un véritable scandale qui s’ajoute aux autres pour désertifier encore un peu plus une grande partie du pays.

Le mercredi 31 janvier prochain, il ne sera plus possible, pour les habitants de 162 communes françaises, de commander une nouvelle connexion ADSL ou un abonnement téléphonique fixe sur le réseau cuivre d’Orange. Au total, quelque 211.000 locaux et habitations sont concernés par cette mesure. Elle sonne le début du vaste plan de l’opérateur historique visant à éteindre son vieux réseau cuivre d’ici à 2030.

Ce début d’année 2024 marquera, ainsi, le vrai lancement du grand plan national d’Orange visant à fermer son vieux réseau cuivre. Cette infrastructure, qui date des années 1960, a d’abord permis de démocratiser la téléphonie. Elle a ensuite été modernisée pour apporter Internet via la technologie ADSL. Tous les opérateurs utilisent encore cette infrastructure, qu’ils louent à Orange pour servir leurs abonnés. Avec la démocratisation de la fibre, il a été décidé de l’éteindre progressivement, d’ici à 2030. Aux yeux du secteur comme de l’Arcep, le régulateur des télécoms, il n’y a pas de logique économique à conserver deux réseaux Internet fixe dans l’Hexagone. D’autant que le réseau cuivre, vieillissant, se vide de plus en plus vite de ses abonnés à mesure que la fibre arrive, et coûte cher à entretenir.

0 Réponses à “Télécoms : Abandon des zones rurales”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol