Ecologie : Le mensonge de l lectricit verte

Ecologie : Le mensonge de l lectricit verte

La confirmation que llectricit dite totalement verte ( idem pour le gaz ou l’hydrogne ) est une escroquerie commerciale puisque toutes sources dnergie se retrouve dans le mme rseau par Stefan Ambec et Claude Crampes, Toulouse School of Economics.

Les contrats 100% lectricit verte font partie des offres de la plupart des fournisseurs, des plus grands aux plus petits. Cest un argument de diffrenciation de produits mis en avant dans les campagnes commerciales des grands groupes nergtiques. Des fournisseurs alternatifs tels que Enercoop et Plante Oui en font leur marque de fabrique. Si vous optez pour ce type de contrat, lquivalent de votre consommation sera produit partir de sources dnergie renouvelables : biomasse, olien, hydraulique ou solaire. Cela ne veut pas dire que tous les lectrons qui alimentent vos appareils proviendront de centrales utilisant ces ressources renouvelables. Le rseau par lequel transite llectricit ne permet pas de diffrencier llectricit verte de la grise. Il restitue llectricit injecte par les sites de production aux consommateurs selon les lois de la physique. Le contrat ny changera rien. Il ne peut modifier les lois de Kirchhoff qui rgissent la circulation des lectrons dans le rseau. Llectricit que vous consommerez sera la mme quavec un contrat doffre classique : elle viendra principalement des sites de production les plus proches, donc trs probablement de centrales thermiques ou nuclaires.

Nanmoins, votre fournisseur sengage produire ou participer au financement de lquivalent de votre consommation en lectricit verte.

Pour rendre crdible leurs engagements, les fournisseurs ont leur disposition un instrument rglementaire : la garantie dorigine (GO). La GO est un certificat permettant de sassurer du caractre renouvelable dune production dlectricit, une GO par MWh vert produit. Elle est mise par le producteur dnergie renouvelable et certifie par son inscription dans un registre en application dune ordonnance de 2011 transposant deux directives europennes. Le fournisseur peut utiliser les GOs de ses propres sites de production dnergie renouvelable ou bien les acheter sur le march par lintermdiaire de la socit Powernext, lgalement charge den tenir le registre pour la France. Pour viter leur accumulation, les GOs ont une dure de vie de 1 an. Il nexiste pas de march de gros : les transactions se font de gr gr. Ds quelle est utilise dans une vente au dtail, la GO est annule.

Le systme de GO permet de dissocier la consommation de la rmunration de la production dlectricit verte. Mme si le client ne reoit pas llectricit verte promise, il rmunre 100% de sa production au travers de lachat ou de lmission de GOs par son fournisseur. En effet, sil ne possde pas de capacit de production renouvelable, le fournisseur doit effectuer deux transactions pour remplir ses contrats verts : produire ou acheter de llectricit sur le march de gros et acheter des GOs sur la plateforme Powernet. Les deux ne sont pas forcment lis : les GOs peuvent tre mis nimporte o en Europe, loin des clients. En effet, Powernext est membre de lAssociation of Issuing Bodies de sorte que les titulaires de compte peuvent importer (ou exporter) des GOs depuis (ou vers) dautres pays europens. Le dcouplage entre le MWh vert produit et la GO associe permet aux fournisseurs dots de capacits de production conventionnelles (thermique ou nuclaire) de verdir leur offre sans rien changer de leur mix nergtique. Il leur suffit dacheter les GO correspondant aux contrats souscrits. Ce dcouplage peut conduire une situation paradoxale o lentreprise verte qui cde une GO une entreprise grise ne peut pas vendre son MWh comme tant vert alors que le producteur gris qui a achet la GO en a le droit.

Le dcouplage entre consommation et rmunration de llectricit verte a aussi un impact non-trivial sur le mix nergtique du fait de lintermittence des sources dnergies oliennes et solaires.

Prenons lexemple de deux consommateurs, A et B, qui consomment chacun 24 kWh par jour, plus prcisment 1 kW chaque heure de la journe. Leur lectricit provient dune centrale thermique dont ils utilisent 2 kW de capacit de production chaque heure de la journe. Ils habitent une rgion ensoleille proche de lquateur, de sorte quune alternative verte se prsente : le producteur/fournisseur peut installer des panneaux photovoltaques permettant de produire pleine capacit pendant chacune des 12 heures diurnes.

Le consommateur A signe un contrat 100% lectricit verte propos par son fournisseur. Celui-ci doit alors mettre ou acheter des GO pour 24kWh par jour dnergie solaire (la consommation de A), ce qui ncessite linstallation de 2 kW de capacit de production en panneaux photovoltaques. Durant les heures de la journe, les 2 kW couvrent les besoins des deux clients, A mais aussi B, donc on peut se passer de la centrale thermique. Celle-ci nest mise en route que le soir pour alimenter B, mais aussi A la nuit venue. Finalement, sans le savoir, A et B consomment la mme lectricit ! Elle est verte le jour et grise la nuit. Dans un sens, A finance la consommation verte de B. Le consommateur A contribue donc la transition nergtique, mais il a fallu pour cela doubler les capacits de production, chaque type de centrale lectrique ntant utilis que la moiti du temps.

Si A veut produire et consommer sa propre lectricit 100% verte, il devra installer 2kW de capacit de production en photovoltaque coupls une batterie de 12kWh de capacit (en ngligeant les pertes inhrentes au stockage). A devient alors un consommateur (un prosumer) qui peut se dconnecter du rseau et savourer pleinement son lectricit verte. De son ct, B continuera dutiliser llectricit issue de la centrale thermique hauteur de 1 kW toutes les heures. La centrale tournera toute la journe mais en dessous de sa capacit de production.

Si lon compare les deux options, le bilan environnemental est trs diffrent : dans les deux options vertes, 2 kW dnergie solaire sont installs et 24kWh dlectricit grise sont produits, avec les mmes missions polluantes mais rparties diffremment. Dans le cas o A signe un contrat vert la centrale thermique fonctionne pleine capacit pendant la moiti du temps et, dans le cas o il installe ses propres panneaux solaires, elle fonctionne de faon ininterrompue mais la moiti de sa capacit.[1] Le bilan carbone est le mme mais la qualit de lair est moindre avec le contrat vert car les missions de particules fines sont concentres lors des pics de pollution en soire. A quoi sajoute un surcot li la monte en charge lorsque la centrale thermique sactive en fin de journe.[2] Dans le cas dautoconsommation, il faut investir dans le stockage de lnergie, une technologie qui, bien quen progrs, reste particulirement onreuse.

Si, dans notre exemple, il a suffi que A signe un contrat 100% lectricit verte pour que 2kW de panneaux photovoltaques soient installs, cest loin dtre le cas en pratique. En France, la source dnergie renouvelable principale tant hydraulique, il y a de bonnes chances que la rmunration par la garantie dorigine finance une centrale hydraulique existante et souvent largement amortie. Cest un effet daubaine pour les centrales existantes, et les nouveaux barrages qui pourraient tre financs sont peu nombreux cause de lopposition des populations riveraines. De toute faon, lincitation financire apporte par les GO reste faible. Les montants sont ngligeables au regard des tarifs dachat rglements de lnergie renouvelable: de lordre de 0,15 a? 3,6 par MWh pour les GOs alors que le tarif dachat du MWh solaire va de 150 180 ![3] Ces quelques euros de plus font peu de diffrence dans les dcision dinvestissement.

Depuis la Loi n 2017-227, les installations bnficiant de soutien public (obligation dachat ou complments de rmunration) voient leurs GOs rcupres par lEtat et mises en vente par enchres organises par Powernext.

La GO nest certainement pas le levier financier de la transition nergtique ; un peu de beurre dans les pinards tout au plus. Les choses pourraient changer si les consommateurs deviennent demandeurs massifs dlectricit verte. En effet, la demande forte de GOs ferait monter leur prix et pousserait plus dinvestissement en technologies renouvelables.

Le systme des GOs est un instrument ingnieux pour rpondre la demande des consommateurs qui souhaitent contribuer la transition nergtique sans pour autant installer des panneaux solaires. En sappuyant sur le march, il permet de rmunrer loffre dnergie renouvelable o quelle soit. Nanmoins, le systme aurait gagner tre plus prcis afin de mieux informer les consommateurs sur le produit quils achtent. Peu dentre eux savent quils peuvent retrouver la trace de la source dnergie renouvelable laquelle ils ont contribu en reportant le numro de la GO acquise par leur fournisseur sur le site Powernext. Certains aimeraient peut-tre diriger leur contribution vers certaines installations. Les fournisseurs alternatifs en font une stratgie commerciale. Ainsi Enercoop met en avant son rseau de producteurs locaux et associatifs. Un fournisseur conventionnel pourrait aller plus loin dans la diffrenciation de produits lors de la signature du contrat en sengageant acqurir les GOs selon un cahier des charges plus prcis: la source dnergie, lorigine gographique ou lge des quipements. On pourrait alors souscrire un contrat 100% lectricit solaire dOccitanie. Cest tout fait possible avec le systme des GOs actuel. On pourrait galement favoriser le stockage de lnergie en diffrenciant la GO selon lheure de la journe, avec une prime lors des pics de pollutions de fin daprs-midi. De tels contrats tofferaient la gamme des produits offerts par les fournisseurs et seraient plus rmunrateurs pour les producteurs. Mais ils coteraient plus chers. Il nest donc pas sr que la demande suivrait.

________

[1] A noter que les cots dinvestissement (ou de dmantlement) et de maintenance ne sont pas les mmes avec les deux options.

0 Réponses à “Ecologie : Le mensonge de l lectricit verte”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu ?cologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol