Emeutes: Macon passe de la pommades aux maires

Emeutes: Macon passe de la pommades aux maires


Rien de significatif n’a été annoncé par le président qui a réuni 220 maires concernées par les émeutes. Le président s’est contenté d’écouter alors que la problématique est bien connue autant par les maires que par les experts. En fait, on va sans doute se limiter à la création d’un fonds pour aider à la reconstruction des équipements publics vandalisés. Pour le reste on verra peut-être plus tard.

Réaction. « Le chef de l’Etat, qui veut « qualifier les faits », nous a refait le coup du grand débat, sauf que les maires n’ont pas besoin de catharsis ou de soutien psychologique mais d’actions concrètes », tance David Lisnard, président (LR) de l’Association des maires de France, contacté par La Tribune. Aussi face à « l’écroulement de l’autorité », le maire de Cannes défend-t-il « une concentration de l’Etat sur ses missions régaliennes, une révision de la politique migratoire et une refonte de la justice pénale des mineurs ».

Le président de la République comme son gouvernement feront un point d’étape « à la fin de l’été ».« Il faut prendre le temps de l’écoute et de l’analyse. Le Conseil des ministres du 5 juillet permettra d’étudier tout cela », justifie un député Renaissance proche d’Emmanuel Macron. « Il est évident qu’il y a des choses qui ont éloigné Paris de la province, comme le non-cumul des mandats. On devrait avoir à l’Assemblée des élus des territoires, et pas uniquement des militants ou des membres de cabinets ministériels », pointe un autre, élu Horizons.

0 Réponses à “Emeutes: Macon passe de la pommades aux maires”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol