Politique -Russie: Après la rébellion, la purge

Politique -Russie: Après la rébellion, la purge

D’après le journal les Échos, des rumeurs de purge prochaine dans les forces armées courent Moscou au vu de leur passivité durant le coup de force de Wagner. Le général Sourovikine, ex chef des opérations en Ukraine et proche de Prigogine aurait été arrêté.

Le général Sergueï Sourovikine, commandant adjoint des opérations de l’armée russe en Ukraine, avait connaissance des projets d’Evguéni Prigojine. D’autres généraux russes auraient soutenu discrètement le chef de Wagner. Et, en effet, le Moscow Times, généralement bien informé, annonçait en soirée, d’après deux sources haut placées anonymes, que Sergueï Sourovikine avait été arrêté. Il n’avait plus été vu en public depuis qu’il avait demandé, samedi, au chef de Wagner de faire demi tour dans un message où il ressemblait plutôt à un otage récitant un texte… Sourovikine était considéré, par les Ukrainiens eux même, comme un des meilleurs stratèges russes, quoique d’une brutalité extrême.

Pendant ce temps, les forces ukrainiennes essayent de progresser, alors qu’elles piétinaient, peu ou prou depuis le 11 juin. Elles ont établi il y a quelques jours une tête de pont sur la rive gauche du Dniepr, au niveau du pont Antonivskyi, détruit par les Russes lors de leur retraite de la ville de Kherson, en novembre dernier. La traversée sous le feu ennemi d’un fleuve de 300 m de large était considérée comme très difficile par les experts militaires occidentaux.

En réplique lamentable, l’armée russe, de son côté, a bombardé un restaurant de la ville de Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, dans la nuit de mardi à mercredi, tuant au moins neuf personnes.

0 Réponses à “Politique -Russie: Après la rébellion, la purge”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol