L’avion vert: la nouvelle escroquerie !

L’avion vert: la nouvelle escroquerie !

L’avion vert, c’est la nouvelle escroquerie environnementale et sémantique du pouvoir et des groupes de pressions. Un peu comme l’électricité dite verte qui n’a de vert que le nom puisque le même réseau transporte énergie nucléaire, énergies polluantes et énergies nouvelles.

Par paresse autant que par mensonge, on qualifie donc les progrès d’économie d’énergie dans l’aérien de vert. Encore une fois il y a des progrès permettre un développement de moteurs plus économes en carburant mais surtout aussi la perspective d’utiliser ce qu’on appelle aussi le kérosène vert. En attendant évidemment les évolutions de techniques nettement plus respectueuses de l’environnement comme l’avion à hydrogène le petit avion électrique.

le SAF est un carburant alternatif mais pas complètement vert car il faut le produire. . Il peut être produit à partir de végétaux ou bien par synthèse de carbone prélevé dans l’air et d’hydrogène (devant lui-même être fabriqué grâce à de l’électricité renouvelable… et surtout sans doute nucléaire ).

Pour l’instant il s’agit surtout de développer la production de carburant d’aviation durable. Si possible en France, pour des questions de souveraineté. Pour l’instant, il n’y a que TotalEnergies qui produise du SAF (« sustainable aviation fuel ») dans l’Hexagone. Et encore, en très petite quantité.

Mais Emmanuel Macron se montre très confiant pour que notre pays soit autosuffisant en carburant propre en 2030. « Pour respecter les engagements de l’Europe d’incorporer seulement 6 % de SAF sur tous les vols en 2030, la France aura besoin de 500.000 tonnes de carburant d’aviation durable, explique le chef d’État. Et nous avons sécurisé la capacité de fabriquer ces quantités sur notre territoire. »

Pour faciliter le montage financier de ces opérations, l’État va débloquer un budget de 200 millions. Uniquement pour les nouvelles raffineries. TotalEnergies n’aura donc pas droit à ce coup de pouce pour Grandpuits. « Cette aide sera répartie entre les quatre ou cinq projets connus, explique au Figaro le ministre des Transports, Clément Beaune. Chacun d’entre eux touchera donc des dizaines de millions. »

Reste que ce plan fait l’impasse sur un problème majeur posé par le SAF : son prix. Quand une tonne de kérosène vaut 1 000 euros, une tonne de carburant d’aviation propre s’élève en France à 5 000 euros.

0 Réponses à “L’avion vert: la nouvelle escroquerie !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol