• Accueil
  • > Archives pour décembre 2022

Archive mensuelle de décembre 2022

Page 2 sur 32

Fonctionnaires et … chauffeur de bus!

Fonctionnaires et … chauffeur de bus!

Pour pallier au déficit de conducteur de bus scolaire, le gouvernement vient d’autoriser les fonctionnaires à cumuler emploi et conduite des cars de ramassage scolaire.

Une décision pour le moins surprenante dans la mesure où le besoin de transport se situe en général dans la plage 8-9 heures le matin et entre 16 heures et 17 heures le soir

Cela suppose donc que les fonctionnaires intéressés pourront faire sans doute comme d’habitude, c’est-à-dire embaucher avec une heure de retard mais par contre débaucher une heure avant leur normal au moins mais en plus avec une rémunération de conducteur.

Certes on ne peut nier la crise de vocation des chauffeurs de bus scolaire activité très partielle qui doit forcément être complétée par un autre emploi ; à moins d’être retraité.

Un problème presque insoluble. Pourtant il aurait été plus simple de contraindre un certain nombre de fonctionnaires à conduire ses bus scolaires sachant que sans doute la productivité globale du service public n’aurait guère été affectée.Par exemple les armées de fonctionnaires chargé de l’entretien des rues et autres jardins Sans doute pas tous les fonctionnaires mais au moins ceux nombreux qui ont bien des difficultés à effectuer effectivement les 35 heures réglementaires !
Le gouvernement a publié un nouveau décret paru ce jeudi au journal officiel. Ce texte autorise à présent les fonctionnaires français à cumuler leur emploi actuel avec un poste de chauffeur de bus pour le transport scolaire.

.
La mesure a été prise pour pallier les « difficultés de recrutement de conducteurs (qui perturbent) le bon fonctionnement (des services de transport scolaire) ainsi que des transports à la demande organisés en faveur des élèves et étudiants handicapés », précise le décret.

De son côté, la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), plus sérieuse, avait proposé en octobre une réforme du diplôme CAP dédié, et un abaissement à 18 ans de l’âge pour l’accès au permis de conduire un autocar (au lieu de 24 ans). L’association veut aussi créer des vocations, via par exemple des « campagnes thématiques » de communication, ainsi que des immersions en entreprise.

Selon une enquête menée par l’institut Xerfi auprès de patrons du secteur, 97% d’entre eux observent une pénurie de conducteurs routiers. Parmi les raisons principales évoquées : des salaires insuffisants (75%), des conditions de travail difficiles (69%) et des emplois qui ne sont qu’à temps partiel (53%).

Le 16 octobre, le député (LR) des Vosges Stéphane Viry avait appelé les collectivités et l’Etat à se tourner vers un public local « d’auto-entrepreneurs, d’agriculteurs notamment. Encore un député qui doit ignorer la réalité car c’est précisément ce public local qui assure en grande partie la fonction de chauffeur de bus scolaire

Russie : Poutine et sa clique de brutes incultes

Russie : Poutine et sa clique de brutes incultes

De nettoyage politique en nettoyage politique, Poutine a éliminé progressivement les plus compétents et les plus raisonnables.
Aujourd’hui, il est essentiellement entouré par d’anciens du KGB recrutés moins pour leurs compétences et leurs diplômes que par leur cruauté et leur fidélité au régime. L’exemple plus significatif étant sans doute le patron de Wagner ancien détenu et maintenant milliardaire.

En 1979, Prigojine est condamné à du sursis pour vol, puis en 1981 à douze ans de prison pour « brigandage, escroquerie et incitation de mineurs à la prostitution ». Il est libéré en 1990.

Ainsi les généraux les plus hauts placés de l’armée sont responsables directement des milliers et des milliers de morts pour rien. La situation s’est encore aggravée quand Poutine qui ne connaît rien de la stratégie militaire a voulu se transformer en commandant en chef.

En Russie, comme dans la plupart des pays autocratiques, tout s’achète car tout est corrompu. On sait que Poutine n’est pas un grand stratège militaire. Son grade de colonel a été attribué dans le cadre de ses activités d’espionnage du KGB. C’est grâce à des manœuvres dilatoires et criminelles qu’il est parvenu dans le cercle d’Elsine pour finalement lui succéder. Sa culture politique, sa stratégie et tout son entourage s’inspire du KGB (FSB aujourd’hui).

Pour lui les morts n’ont guère d’importance, les assassinats y compris de masse font partie des outils de régulation pour le pouvoir en place. Tout l’entourage proche de Poutine est issu du KGB et partage cette culture.

Outre la culture , ils partagent aussi la richesse du pays en se remplissant les poches de manière outrancière. Bref une sorte de mafia politique qui doit étouffer la liberté à l’intérieur comme à l’extérieur et maintenir pouvoir et argent.

Poutine est conscient que sa place est menacée sans doute de l’intérieur et en particulier dans les milieux militaires très mécontents de la manière catastrophique dont la guerre est menée en particulier par le groupe Wagner.

Poutine ignore tout concept de liberté et de démocratie. Pour sauver sa peau ils pourraient utiliser les pires moyens d’autant qu’il n’est guère courageux. Il craint en effet beaucoup la maladie et surtout de finir comme Kadhafi.

Le seul rempart contre cette folie se situe sans doute du côté de la Chine qui ne laisserait pas Poutine provoquer sans réponse une catastrophe mondiale. Le problème est que Poutine et son entourage ne brille pas par l’intelligence. Et qu’ils sont sans doute bien incapable d’évaluer les risques géostratégiques voir même le danger pour eux-mêmes

Economie, politique, société: les plus lus (30 décembre 2022–6h15 )

Economie, politique, société: les plus lus (30 décembre 2022–6h15 )

CGT : le choix entre le déclin et l’action responsable
BD : autorisation accordée par le conseil d’État pour faire oublier aux Français le naufrage du pays
Politique- énergie-Encore un chèque bois énergie …. À quand un chèque bistrot énergie ?
Covid Chine : des millions de morts en perspective ?
Covid: La menace chinoise
Croissance: La consommation des ménages baisse très fortement
La Russie pourrait perdre la moitié de ses revenus gaz-pétrole
Tesla-Elon Musk, respopnsable de la perte de 70% de la valeur de son groupe
Insécurité routière : toujours les excès de vitesse et… les excès de verbalisation
Covid France 30 décembre 2022 : tendance à la baisse avec 24.436 nouveaux cas supplémentaires en 24 heures
Russie: Risque de chaos mondial ?
Croissance Japon: alerte
Fonctionnaires et … chauffeur de bus!
Russie : Poutine et sa clique de brutes incultes

Santé- Les justes revendications des médecins généralistes libéraux
Perspectives Entreprises : taux de marge en baisse
Indemnisation chômage:Encore un coup en douce de Dussopt
Sobriété Électrique: consommation en baisse
Politique-Apocalypse en Occident : les prédictions du courtisan Dmitri Medvedev
Politique- LFI et Nupes : Un risque d’explosion
Société-Grèves SNCF : une association appelle à la «grève des billets
GRIPPE: Alerte !
Politique-Encore un chèque bois énergie …. À quand un chèque pastis énergie ?
Inflation–Espagne: la TVA sur les aliments de première nécessité supprimée
Sécurité routière : toujours les excès de vitesse
Elon Musk, responsable de la perte de 70% de la valeur de son groupe
Comment dormir sans-domicile-fixe ?
Russie : Poutine ira jusqu’au bout sauver sa peau
Russie : des revenus en baisse

Covid France 28 décembre 2022: 208 morts et 30.989 cas supplémentaires en 24h
Société et e-commerce: Stop au tout digital
« L’Enfer numérique »
Espagne: la TVA sur les aliments de première nécessité supprimée
Grèves SNCF : une association appelle à la «grève des billets»
Apocalypse en Occident : les prédictions du courtisan Dmitri Medvedev
Pétrole russe : Poutine interdit la vente
Électricité : consommation en baisse
LFI et Nupes : Un risque d’explosion
L’Euro, bourreau et sauveur
Application de rencontres ou la déshumanisation
La folie du tout numérique
« L’Enfer numérique »
Société et e-commerce: Stop au tout digital
Encore un chèque bois énergie …. À quand un chèque pastis énergie

Société: Stop au tout digital
Les justes revendications des médecins généralistes libéraux
Un responsable LR à la tête de l’Ademe
Poutine entre « guerre et paix »
Indemnisation chômage:Encore une provocation de Dussopt
Santé- Covid Chine : Des millions de cas par jour
Crise sanitaire Chine : une catastrophe avec des risques mondiaux
Affaiblissement des syndicats et grèves
La future Énergie: La fusion nucléaire après 2050 ?
Covid France le 27 décembre 2022 : baisse de l’épidémie
L’euro, à la fois coupable et sauveur
Affaire de la gifle d’ADRIEN QUATENNENS: DES MILITANTS DE LFI RÉCLAMENT L’EXCLUSION DU DÉPUTÉ… et l’explosion de LFI
Le gâchis de carburant par les automobiles
Collectivités locales : Les limites méthodologiques du budget vert

Covid Chine : une catastrophe sanitaire avec des risques mondiaux
Covid Chine : Des millions de cas par jour
La démolition du Nucléaire français : L’obsession allemande
Afghanistan : retour aux heures noires du Moyen Âge
La revente des cadeaux de Noël : un non-sens économique et culturel
Sociologie, France, : des bac+3 ,+ 5 ,à la pelle, mais ,pas, de ,soudeurs, pour, les ,centrales ,nucléaires
Projet de réforme des retraites : seulement pour le privé ?
Réforme assurance chômage : Un cadeau de Noël empoisonné
Indemnisation ,chômage:, durée ,réduite, jusqu’à 40 %
Covid France 26 décembre 2022 : 158 morts supplémentaires et 43.766 nouveaux cas confirmés en 24h
Grève à Noel à la SNCF : une erreur stratégique ?
Croissance -, »Une ,éventuelle, récession ,faible ,et ,courte » ,( BDF)..,…. comme, l’inflation !
Grève SNCF à Noel : illégale et illégitime et mortifère
Enseignement scolaire: la catastrophe française
Grève à la SNCF et affaiblissement des syndicats

Energie: 100% de carburant durable pour le transport aérien ? Du pipeau
Niveau scolaire: la catastrophe française
Nouvelle réforme :Indemnisation chômage: durée réduite jusqu’à 40 %
Société France : des bac+3 et + 5 à la pelle mais pas de soudeurs pour les centrales nucléaires !
Réforme des retraites : seulement pour le privé ?
Bourses: Des actions encore trop chères
Santé-Crise Covid: une catastrophe sanitaire possible en Chine avec des risques mondiaux
Grève SNCF: illégale , illégitime et mortifère
Biodiversité : un massacre de masse qui s’accélère
Énergie du futur : la Fusion nucléaire pour après 2050 ?

Politique et corruption institutions européennes: Faire le ménage
France : des bac+3 et 5 à la pelle mais pas de soudeurs pour les centrales nucléaires
Environnement : Sortir de l’emphase et du mensonge
Ecole- Niveau scolaire: la catastrophe
Ecole- Niveau scolaire: la catastrophe
Société-SNCF: Une grève illégale et illégitime pour tuer le service public
Crise Covid: la catastrophe sanitaire possible en Chine… et ailleurs
Société- Les Ukrainiens meurent pour notre liberté
SONDAGE Ukraine : l’opinion partagée
Sondage Gouvernement : des ministres pour la plupart inconnus
Conjoncture- »Une éventuelle récession faible et courte » ( BDF)…… comme l’inflation
Conjoncture- »Une éventuelle récession faible et courte » ( BDF)…… comme l’inflation !
Indemnisation chômage: durée réduite de 25 à 40 %
Covid France 24 décembre 2022 : 158 morts supplémentaires et 43.766 nouveaux cas confirmés en 24
Energie-Fusion nucléaire : pour après 2050 ?

Chauffage: le fioul ou l’électricité ?
Environnement : Sortir de l’emphase et pour une sobriété du discours
SNCF: Les conséquences de l’idéologie de la gréviculture dans les syndicats
Fusion nucléaire : pour après 2050 ?
100 millions pour les transports urbains dee province : une aumône
Sandrine Rousseau approuve le collage d’affiches contre le mouvement EEL
Electricité et fusion nucléaire: Un progrès déterminant
Éducation nationale :Le ministre reconnaît l’extrême faiblesse du niveau de l’école
SNCF: Une grève illégale et illégitime
Covid France 23 décembre 2022 : 120 morts et 49 517 cas supplémentaires en 24 heures
Covid: catastrophe sanitaire possible en Chine… et ailleurs
Conflit Ukraine : les dictatures s’unissent pour fournir des armes à la Russie
Gouvernement : des ministres pour la plupart inconnus.
Enseignement- Niveau scolaire: la catastrophe

Conflit en Ukraine : le planqué Poutine face au courageux Zelinsky
Pour une mobilité intermodale, l’exemple de Lyon
Livret A : Hausse liée aux incertitudes
Corruption institutions européennes: Faire le ménage
Le Covid provoque Une crise économique grave en Chine
Le Covid provoque une crise économique grave en Chine
Nucléaire EPR: querelle d’ incompétence
Marchés financiers-Bourses: Des actions encore trop chères
Grèves SNCF: Des syndicats complètement irresponsables
Grèves SNCF : faire une enquête sur le fonctionnement de l’entreprise
Obsolescence de l’homme avec l’intelligence artificielle ?
Fusion nucléaire: Un progrès déterminant
Société française : On peut nourrir le plus grand pessimisme (Didier Lallement)
Trump n’a pas payé d’impôts !

Électricité: Une crise qui va durer
L’hypothèse d’une crise économique grave en Chine
Énergie : une baisse de consommation pas forcément vertueuse
Elon Musk cherche un idiot pour diriger le réseau
Grèves : Pour une enquête sur le fonctionnement de la SNCF
Grèves SNCF à Noel: pour tuer encore un peu plus l’entreprise
100% de carburant durable pour le transport aérien ? Du pipeau
Une éventuelle récession faible et courte ( BDF)…… comme l’inflation !
Economie 2023 : Les prévisions pessimistes de la Banque de France
Covid France 21 décembre 2012 :71.212 cas supplémentaires en 24h.
Page 1 sur 2609« Préc.
Bourses: Des actions encore trop chères

Deschamp et le foot pour sauver Macron ?
SNCF : des grèves à Noel pour tuer encore un peu plus l’entreprise
Prix de l’énergie :Un coût supplémentaire d’environ 1000 € par ménage
France: Dette record à plus de 3000 milliards
Croissance France : dans le rouge à partir de la fin de l’année
La majorité en difficulté mais face à une opposition en pleine crise
Nucléaire : le gouvernement en accusation par l’actuel commissaire à l’énergie atomique
Cop 25: le projet au rabais des Chinois adopté
Football Coupe du monde : un troisième match raté pour l’équipe de France
Covid France 20 décembre 2022 :8.213 cas supplémentaires en 24h
Économie : prévisions pessimistes en 2023
Développer l’hydroélectricité
Ukraine : Il faut finir la guerre d’après le groupe de réflexions Mars !
Transport aérien : 100% de carburant durable? Du pipeau

Nucléaire ,: l’actuel ,commissaire ,à ,l’énergie ,atomique ,accuse, le, gouvernement
François de Rugy ,Des ,homards, à ,la, banque d’affaires
La majorité en grande difficulté face à une opposition qui va éclater
taux, d’intérêt ,de, la, BCE : de, nouveaux, taux ,pour, tuer, la, croissance
.Dette France : Vers un endettement record
Réforme des retraites : le ministre du travail responsable du report
L’inflation provisoire qui va s’amplifier et durer longtemps
Croissance France : risque de récession
Croissance France : récession probable vers la fin d’année
L’inflation provisoire qui va durer longtemps !
Coupe du monde foot : un troisième match raté pour l’équipe de France
Climat :, le mythe ,du, capitalisme, responsable » (Fanny Parise)
Economie: Scénario noir en 2023 (Banque de France)
Cop 25: un projet au rabais des Chinois
Economie, politique, société: les plus lus

Réforme des retraites : la grande incompétence du ministre du travail responsable ?
Environnement et Biodiversité : un massacre de masse
Accélérer la part environnementale et sociale des investissements<
Politique: LFI: Alexis Corbière attaque la direction stalienne
Finances : la France vers la banqueroute ?
Le gouverneur la Banque de France, dit la voix de son maître, veut une nouvelle hausse des taux
Politique -Deschamps et le foot pour sauver Macron
SONDAGE Popularité : faible soutien de l’exécutif à 36 %
Politique et Parlement européen : Le poison de la corruption
Récupération politique : Le foot pour sauver Macron ?
Croissance France : récession probable vers la fin d’année
L’inflation provisoire qui va durer longtemps !
Business: L’arnaque du dropshipping
Société–Croissance et sobriété incompatibles
Parlement européen : des politiques shootés à la corruption

Société-Enseignants : une baisse de niveau logique
Société-Niveau scolaire: la catastrophe
SNCF : SUD-Rail, Une grève à Noël pour tuer encore un peu plus entreprise
Alexis Corbière attaque la direction stalienne
LFI: les héritiers partagent déjà l’héritage
Politique-Conseil national de la Refondation : le fiasco total
roissance et sobriété incompatibles ?
LFI: Un stalinien pour remplacer Mélenchon
Politique : Ecolos d’EELV: Le choix entre le gauchisme et l’environnement
Covid France17 décembre 2022: 56 361 supplémentaires 24h
Politique et Parlement européen : Le poison de la corruption
Récupération politique : Le foot pour sauver Macron ?
« Les Républicains »: Risque de disparition avec Ciotti
Social-Régime des retraites : un déficit très évolutif

Le foot pour sauver Macron
Société: L’arnaque du dropshipping
Croissance France : récession en vue
Un impôt européen minimum théorique de 15% sur les multinationales
L’inflation va encore augmenter en 2023 ou le mensonge permanent
Réforme des retraites et Macron : la guerre aussi avec la CFDT
Niveau scolaire: la catastrophe
Enseignement : Toujours des pédagogies inefficaces
Enseignants : une baisse de niveau logique
Covid France 16 décembre 2022 :62 541 cas supplémentaires en 24 heures
Marlène Schiappa: Incarnation du degré zéro du macronisme
Profit et environnement «Nouveau paradigme»
Sondage très équilibré entre fin de mois ou fin du Monde
Immobilier :Vers une baisse des prix ?
France Maroc: la fédération marocaine proteste contre l’arbitrage médiocre

Affaire McKinsey et Macron: enquête et perquisition au siège de « Renaissance »
SNCF : Toujours de nouvelles grèves
FRANCE-MAROC: ENCORE UN MATCH INSUPPORTABLE
Régime des retraites : un déficit très évolutif !
Travail au noir : 6 milliards d’euros par an à la Sécu
Logement neuf : la crise des coûts et des prix
L’arnaque au faux colis
France Travail : Une réforme bidon
Coupures d’électricité : Changement de ton, RTE rassure
Covid France 15 décembre 2022 : toujours très haut niveau avec 70.224 cas supplémentaires en 24h.
Réforme des retraites : Pourquoi la guerre entre Macron et Berger
Russie : récession de de 3,7% au 3ème trimestre
Union européenne désaccord aussi sur le prix du gaz
>Ukraine: la France doit s’engager davantage
Politique : »Les Républicains »et Ciotti: un risque de disparition

Fusion nucléaire : une avancée majeure
La personnalisation de la nature est une erreur
LR et Ciotti: un risque de disparition
Climat : une taxe carbone européenne aux frontières
Crise de l’électricité- Macron et Hollande responsable de la catastrophe
Parlement européen :Le poison de la corruption
LFI: Bompard fait tomber les têtes des responsables nationaux
Rugby : Bernard Laporte , Une curieuse suspensio
COVID-19: RAPPEL pour tous (97 000 nouveaux cas ce mercredi)
PROCÈS SARKOZY: 3 ANS DE PRISON AVEC SURSIS contre M. « Bismuth »
>L’arnaque du dropshipping
Réforme des Retraites : peur et recul de Macron
Corruption Parlement européen : un million et demi d’euros en cash chez la vice présidente
SNCF : SUD-Rail, Une grève à Noël pour tuer encore un peu plus entreprise

Biodiversité : un massacre de masse
Politique énergétique- Macron et Hollande responsable de la catastrophe
Un tribunal international pour juger Poutine
Retraites : Bayrou voulait du temps pour expliquer
LR et Ciotti: clarifier rapidement ou disparaitre
élenchon n’est pas mort mais ses héritiers se disputent déjà l’héritage
Covid: Flambée inquiétante en Chine
Fusion nucléaire : Percée majeur aux États-Unis
Retraites : nouveau recul de Macron
Covid France 13 décembre 2022: +10.878 cas en 24h
Corruption Parlement européen : une vice-présidente emprisonnée
La personnalisation de la nature: une erreur
L’inflation temporaire va durer
Loi énergie nouvelle : 72% des français disent NON
Endettement et emprunt record qui représente 10 % de la richesse annuelle du pays
Bompard utilise les méthodes communistes pour « remplacer » Mélenchon

Transition écologique : Un budget riquiqui
Concilier croissance et sobriété ?
5g: un affaiblissement encore plus important des batteries
Manuel Bompard pour remplacer Mélenchon
Europe Ecologie-Les Verts : Le choix entre le gauchisme ou l’environnement
Inflation et salaires : menace de grève à la BCE !
Parlement européen: Un véritable nid de lobbyistes
Transport- »GRAND PORT » DE MARSEILLE À LYON : LA GRANDE CONFUSION DE MACRON
Corruption Qatar au Parlement européen : une vice-présidente emprisonnée
Politique-Parlement européen: Énorme corruption du fait du Qatar
Compte personnel de formation: Arnaques et fiasco
Sondage Covid : le retour du masque ?
GUERRE EN UKRAINE: MEDVEDEV menace avec de nouvelles armes
Conseil national de la Refondation : le fiasco total

Une inflation temporaire qui va durer !
Activité économique France: la stagnation au quatrième trimestre
Retraites : le réveil tardif de Bayrou !
Politique-Traduire Poutine en justice
Mondial foot France Angleterre : un grand ouf !
Justice et accident Rio Paris : Airbus et Air France innocentés… dans quatre mois ?
GRAND PORT » DE MARSEILLE À LYON : LA GRANDE CONFUSION DE MACRON
Réforme des retraites : Un projet du gouvernement très insuffisant
Parlement européen: Énorme corruption du fait du Qatar
Réforme des retraites :tous les syndicats contre le report à 65 ans

Perspective Croissance : la stagnation au quatrième trimestre ?
Energie et Assemblée nationale: vents contraires pour les éoliennes
Crise économique, le fret maritime chute
Crise démographique en France : acron veut des préservatifs gratuits pour les jeunes
Démocratie-Macron, champion de la théorie des paradoxes
Politique énergétique- Macron et Hollande ont tué le nucléaire !
Convention citoyenne, Conseil national de la Refondation : où la démocratie de Macron à la sauce Poutine
Convention sur la fin de vie : Une caricature de démocratie
Environnement- Biodiversité : l’extinction des espèces
Covid France 10 décembre 2022 : toujours la hausse avec 65.509 nouveaux cas confirmés en 24h
Réforme des retraites : de très fortes mobilisations en janvier
Justice-Crash Rio Paris : Airbus et Air France innocents… dans quatre mois
Travail-Semaine de quatre jours : Mais même productivité voire davantage ?
Réforme des retraites : le réveil de Bayrou !
Traduire Poutine en justice

Crash Rio Paris : Airbus et Air France innocents… dans quatre mois ?
Social et syndicats: Le mépris de Macron pour les syndicats y compris la CFDT
Chèque carburant : une aumône ridicule
Croissance : la France va frôler la stagnation au quatrième trimestre
Emplois-jeunes: trop faibles en France
Nucléaire : Encore 18 réacteurs à l’arrêt sur 56
Electricité- Macron et Hollande ont tué le nucléaire
Politique-Macron, champion de la théorie des paradoxes
Crise démographique en France : des préservatifs gratuits pour les jeunes !
Covid France 9 décembre 2022 :71 597 cas supplémentaires en 24 heures
Biodiversité : l’extinction des espèces
Réforme des retraites : opposition totale des syndicats au report à 65 ans
Semaine de quatre jours : Mais même productivité voire davantage ?
Urgence écologique oui, dictature verte non

Les surprofits du, renouvelable
Macron, Champion de la théorie des paradoxes
Crise de l »électricité : Macron responsable pour l’opposition
Crash Rio-Paris : Comme souvent exemption de responsabilité pour Airbus et Air Franc
Covid: la Chine s’entête mais plus mollement
Le mépris de Macron pour les syndicats Y compris la CFDT
Macron et Hollande ont tué le nucléaire
Iran: Le régime de dictature menacé ?
SNCF : Une augmentation de salaire de 5,9 % aux cheminots
Enedis réprimandé pour avoir dit la vérité
ÉLECTRICITÉ:60 % des Français pensent réduire leur consommation
Chine : signe du ralentissement mondial le commerce extérieur s’écroule
Record d’emprunt pour la France

Réforme des retraites : vers des grandes grèves générales en janvier
Pauvreté : 6,5% et 8,5% de la population et 300 000 SDF
Justice: La Société de Trump coupable de fraude fiscale
Signe du retournement économique, le fret maritime chute
Assemblée nationale: vents contraires pour les éoliennes
Biodiversité , enjeu de vie sur terre
L’inflation temporaire va durer
Société- Le projet fou d’Elon Musk de connecter les cerveaux
Coupures d’électricité: des conséquences graves et sous-estimées sur l’économie
Covid France 7 décembre 2022 : 105 516 cas supplémentaires en 24 heures

La hausse temporaire des prix va durer !
Loyer à l’Élysée : un appartement valorisé à seulement 2000 € par Macron
« Garanties de sécurité pour la Russie »: Marcon dérape encore
Eglise orthodoxe et Russie : l’alliance de la Kalashnikov et du goupillon
Emplois : Des seniors sous utilisés en France
L’enjeu de l’emploi des seniors
Ecoutes téléphoniques: M. Bismuth est innocent (Sarkozy)
Trafic d’influence : Des Médicis à Sarkozy
Réforme des retraites : Mobilisation des syndicats en janvier
Covid France 6 décembre 2022 :10 591 cas supplémentaires en 24 heures
Finances France : S&P abaisse à «négative» la perspective financière du pays
Chine : Recul de la croissance des services
Loi d’accélération des Enr : 72% des français disent NON
e projet fou d’Elon Musk de connecter les cerveaux

Russie : l’alliance de la Kalashnikov et du goupillon
Notation France : S&P abaisse à «négative» la perspective du pays
Réforme des retraites: Réunion de tous les syndicats aujourd’hui
Iran- Abolition de la police des mœurs : Trop tard pour arrêter la colère
Coupure d’électricité : une catastrophe dans certains élevages d’animaux
Vers triple crise sanitaire ?
Environnement et Biathlon- Haute-Savoie : de la neige transportée par camion !
Perspectives Croissance reportées par Macron en 2024 !
Pétrole : L’Opep + maintient ses quotas
Ecologie: Prolonger la durée de vie des véhicule

RER DANS 10 MÉTROPOLES : Une promesse démago de Macron
Afrique: Le danger du terrorisme …….et de la Russie
Optimisation » fiscale : une fraude d’« environ » 50 milliards par an ?
Fraude fiscale des multinationales : alerte de l’OCDE
Ecole: 55,6 % des collégiens seulement lisent correctement
Coût de l’Énergie : difficultés financières pour 40 % des Français
Biathlon- Haute-Savoie : de la neige transportée par camion !
Croissance reportée par Macron en 2024
Délestages d’électricité : le risque d’une grande pagaille « organisée »
Menaces :Coupures d’électricité : les conséquences d’une politique de gribouille

Durée de la Retraite : Une moyenne de 25 ans supérieure à celle de l’OCDE
Alstom et Valérie Pécresse : enquête judiciaire pour prise illégale d’intérêts
Une triple crise sanitaire ?
Pouvoir d’achat : les salariés payent la note de l’inflation
Montée de la contestation interne en Russie, en Chine et en Iran
Inflation et Pouvoir d’achat : le mensonge des experts
Coupure d’électricité : le risque d’une grande pagaille organisée
Énergie- Coupures d’électricité : les conséquences d’une politique de gribouille
Covid France 3 décembre 2022 : hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h
Coupures d’électricité : les conséquences d’une politique de gribouille
Ukraine -Poutine : la politique de la terre brûlée
Inflation : les salariés payent la note
Report de l’âge légal de la retraite: la CFDT dit non

Kanye West, idole des rappeurs américains: «J’aime Hitler et j’adore les nazis»
Chine : Contestation sanitaire….. et politique
Royaume-Uni : le Brexit responsable de 6 % supplémentaires d’inflation
Football -France -Tunisie: surtout le naufrage de Deschamps
Montée des revendications salariales en France et en Europe
Pouvoir d’achat : le mensonge des experts
Politique: colère contre les dictatures en Chine, en Iran et en Russie
Covid Chine : la crainte de plus de 1 million de morts ?
Pouvoir d’achat: Les salariés payent la facture de l’inflation
Covid France 2 décembre 2022 : hausse avec 69 253 supplémentaires en 24h
Coupures d’électricité : les conséquences d’une politique de gribouille
Ukraine: Moscou proteste contre la proposition de création d’un tribunal international

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

CGT : le choix entre le déclin et l’action responsable

CGT : le choix entre le déclin et l’action responsable

Traditionnellement du fait de ses liens avec le parti communiste, la CGT a toujours fait le choix du radicalisme. Comme le parti communiste, il s’agissait pour la CGT de se maintenir dans une situation systématique ou presque d’opposition pour ne pas cautionner le système en place.

Progressivement la CGT s’est un peu détachée du parti communiste mais elle a gardé la posture d’opposition et de contestation systématique. Cela d’autant plus qu’elle est confrontée sur sa gauche à l’émergence des gauchistes de Sud qui encourage toutes les révoltes y compris les plus corporatistes et à droite à la CFDT au contraire qui privilégie le réformisme, la négociation et les résultats.

La succession de Martinez rencontrent des difficultés car elle n’a pas été suffisamment préparée. Du coup, émerge des intentions de candidature qui réalimente ainsi le vieux clivage entre révolutionnaires et contestataires réformistes.

Olivier Mateu, le secrétaire général de l’Union de Marseille, a ainsi annoncé sa candidature à la tête de la CGT.

Olivier Mateu, qui dirige l’union locale des Bouches-du-Rhône, fait part de son intention de s’opposer au sortant, Philippe Martinez. L’actuel chef de file de la CGT a prévu de ne pas se représenter en mars prochain. Et, surtout, il souhaiterait passer le flambeau à Marie Buisson. Ce qui serait une première pour ce vieux syndicat – la CGT a 127 ans – qui a toujours été dirigé par des hommes… Ce serait un symbole de modernité, a souvent expliqué Philippe Martinez.

Olivier Matheu, qui ne s’en cache pas, monte clairement au créneau contre la volonté du sortant. Au journal la Marseillaise, il explique vouloir « lutter contre un syndicalisme d’accompagnement du capitalisme ».

Ce n’est pas la première fois que la CGT est traversée par des divisions sur des questions de fond. Le premier syndicat de France peine à trouver une ligne claire sur le nucléaire, les éventuelles alliances avec les autres syndicats, notamment la CFDT, la nécessité ou non de négocier… Il est régulièrement écartelé entre, d’un côté, un pôle de « durs de durs », et, de l’autre, une frange moins radicale, plus ouverte au compromis.

Le problème c’est que sur le terrain du gauchisme, la CGT trouve un sérieux concurrent avec les extrémistes de Sud . Et du côté du réalisme, elle a été largement dépassées par les syndicats réformistes comme la CFDT, devenu premier syndicat de France.

On assiste d’ailleurs à une sorte de clivage sociologique ou plutôt culturel avec d’un côté une organisation qui fait de la compétence et de l’efficacité son credo et de l’autre , la CGT, dont la particularité est de privilégier le drapeau de la radicalité et de la contestation par principe. À ce petit jeu là, l’audience de la CGT ne cesse de s’affaiblir même si elle conserve encore des forces non négligeables en particulier dans des bastions du secteur public. Sur la tendance, et avec l’évolution sociologique du pays la CGT pourrait devenir très marginale comme force syndicale dans le pays d’ici une vingtaine d’années

CBD : autorisation accordée par le conseil d’État pour faire oublier aux Français le naufrage du pays

CBD : autorisation accordée par le conseil d’État pour faire oublier aux Français le naufrage du pays

Il y a évidemment quelque chose d’assez surréaliste dans la décision du Conseil d’État qui autorise définitivement la vente de fleurs de CBD

Au motif que le CBD ne provoque pas de dépendance. Il permet cependant de transformer la vie en rose comme un psychotrope. Or le pays est dans une situation dramatique qu’il s’agisse notamment de l’école, de l’inflation, de la politique énergétique, de la sécurité, des incivilités, de l’industrie voire même de la démocratie.

Première observation, on se demande à partir de quelles compétences, le conseil d’État peut se prononcer sur la légalisation d’une sorte de drogue. Il y a suffisamment d’institutions médicales pour traiter de la question. Pour un peu, on saisirait aussi le conseil constitutionnel. Il faut dire qu’avec le temps, le conseil d’État s’estt érigé en sorte d’organismes para politique qui permet au pouvoir en place de se défausser de problématiques susceptibles de froisser certains électeurs.

On peut légitimement se demander si le Conseil d’État n’a pas lui-même fait usage du CBD pour prendre nombre de décisions aussi surréalistes qu’incohérentes. Par exemple quand il vient à décider qu’une éolienne ici est interdite mais qu’elle est ailleurs autorisée.

Dans de nombreux cas il s’agit de questions techniques mais aussi d’éthiques qui demande un arbitrage politique et non la décision d’un conseil de fonctionnaire fussent-ils très diplômés

Dans une décision rendue jeudi 29 décembre, l’institution annule l’arrêté du 30 décembre 2021, qui était venu interdire la vente de fleurs et feuilles de cannabis présentant un taux de THC inférieur à 0,3%. Un revers pour le gouvernement, fondé sur l’analyse selon laquelle «le CBD n’a pas d’effet psychotrope et ne provoque pas de dépendance», et qu’il ne représente donc pas un «risque pour la santé publique justifiant une interdiction générale et absolue».

Il y a un an, fin décembre 2021, le gouvernement avait, via un arrêté interministériel, interdit la vente de fleurs ou de feuilles brutes de CBD, «quelle que soit la forme prise dans le produit fini (tisanes, huiles, cosmétiques au CBD…)». Une mesure qui avait rapidement été suspendue par le Conseil d’État : fin janvier 2022, celui-ci, saisi par des acteurs du secteur qui s’inquiétaient pour les conséquences de l’arrêté sur leur activité, avait déterminé qu’il «ne résulte pas de l’instruction [...] que les fleurs et feuilles de chanvre dont la teneur en THC n’est pas supérieure à 0,30% revêtiraient un degré de nocivité pour la santé justifiant une mesure d’interdiction générale et absolue de leur vente aux consommateurs et de leur consommation».

La décision tombée ce jeudi était attendue, revenant au fond du dossier sur la légalité de l’arrêté de décembre 2021. Elle confirme sa position de janvier : l’interdiction générale est jugée «disproportionnée» face à un risque limité. D’abord, l’instruction menée a souligné que «le CBD a des propriétés décontractantes et relaxantes et des effets anticonvulsivants, mais n’a pas d’effet psychotrope et ne provoque pas de dépendance, à la différence du THC». Il ne s’agit donc pas de produits stupéfiants.

Ensuite, une interdiction générale devrait être justifiée et proportionnelle au risque posé par le produit. Or, pour l’heure, «la nocivité des autres molécules présentes dans les fleurs et feuilles de cannabis, notamment le CBD, n’est pas établie», et la consommation de produits contenant un taux de THC inférieur à 0,3% «ne crée pas de risques pour la santé publique» justifiant une interdiction complète, écrit la juridiction.

Enfin, l’argument sécuritaire avancé par l’exécutif n’a pas convaincu le conseil. Pour le gouvernement, la ressemblance entre les feuilles et fleurs de cannabis «dépourvues de propriétés stupéfiantes» et celles «présentant» ces propriétés illégales risque de compliquer la tâche pour les forces de l’ordre et compromettre, de fait, «l’efficacité de la politique de lutte contre les stupéfiants». Or, des tests «rapides et peu coûteux» permettent de différencier les produits, en analysant le taux de THC présent, argumente le conseil, qui a donc écarté cet avertissement des autorités.

On pourrait aussi suggérer que le conseil d’État rende obligatoire le port de lunettes roses pour tous les Français afin de changer leur humeur et leur clairvoyance vis-à-vis d’un pays en plein naufrage.

Politique- énergie-Encore un chèque bois énergie …. À quand un chèque bistrot énergie ?

Politique- énergie-Encore un chèque bois énergie …. À quand un chèque bistrot énergie ?

Faute d’une politique énergétique efficace et cohérente, le pouvoir multiplie les petits cadeaux via des chèques. Ou la politique de régulation remplacée par le secours populaire , le secours catholique ou les restos du cœur. .

Il est clair que la régulation par les prix incluant notamment une modulation de la fiscalité et un meilleur fonctionnement des conditions de concurrence serait plus efficiente que la distribution de chèques au caractère très temporaire et en plus très peu réclamés par les bénéficiaires potentiels.

On peut se demander si les producteurs d’alcool forcément eux aussi touchés par la crise énergétique ne vont pas recommander au pouvoir de distribuer également des chèques alcool énergie tant il est vrai que la consommation de cet élixir contribue à l’élévation de la température intérieure autant qu’à celle du moral.

Comme nous sommes dans une période caractérisée par l’émergence du corporatisme auquel ne résiste pas le pouvoir; les habitués du bistrot seraient légitimes , via Internet évidemment, à solliciter un chèque de boissons alcoolisées pour contribuer à remonter la santé de la filière et leur propre température.

Le plus drôle dans cette distribution de cadeaux de Noël ,c’est que ce chèque bois énergie est également un « chèque en bois » puisque financé par l’emprunt qui atteint désormais près de 115 % du PIB et représente presque 50 milliards de charges financières. Un chèque pinard énergie ne serait sans doute pas susceptible d’alourdir de façon excessive un endettement qui comme l’alcool provoque une addiction durable.

Covid Chine : des millions de morts en perspective ?

Covid Chine : des millions de morts en perspective ?


Sur BFM, Un expert médical pronostique l’hypothèse possible de millions de morts en Chine suite au développement exponentiel du Covid.

En cause surtout le fait qu’on passe brutalement d’une politique zéro Covid immobilisant les Chinois à leur domicile ou dans des lieux spécialisés à une politique de libre circulation à l’intérieur et à l’extérieur du pays.
Le parti communiste chinois et le président ont jusqu’alors soutenu cette politique de zéro Covid pour se distinguer de l’Occident. Un véritable crime sanitaire qui refusait la vaccination qui provenait essentiellement de l’extérieur.

Faute de vaccination aussi d’auto immunisation, le virus trouve un terrain privilégié chez des individus dans l’organisme est dépourvu de défenses. À la différence notamment des pays développés qui ont pratiqué la vaccination de masse et l’immunisation du fait que beaucoup étaient asymptomatiques et transmettaient cependant virus et capacités de résistance.

C’est évidemment un énorme échec sanitaire mais aussi politique pour la Chine qui parallèlement est en train de tuer son économie. Hier les Chinois étaient interdits de déplacement, aujourd’hui ils deviennent brusquement libres mais beaucoup se refusent à aller travailler pour ne pas risquer la contamination. Le grand risque pour le monde entier, c’est sait que la Chine développe de nouveaux variants (le virus ne cesse en effet d’évoluer), des variants encore plus dangereux que ceux qui sont identifiés et qui pourraient contaminer une grande partie du monde.

Cette gestion calamiteuse et dramatique du virus pourrait à terme remettre en cause la dictature communiste en Chine

Le régime de Xi Jinping est un «régime finissant, comme l’était l’URSS dans les années 1980», analyse dans le Figaro la sinologue et spécialiste de la dissidence chinoise.
Xi Jinping a prétendu que la gestion du Covid par la Chine était la preuve de sa supériorité par rapport au système occidental. À quel point la situation actuelle est-elle menaçante pour lui politiquement?

• Marie HOLZMAN. – Manifestement ce n’est pas le cas. Il a fait subir aux Chinois la torture de trois ans de quasi-emprisonnement. Les conséquences du confinement ont été tragiques. Par ailleurs, il n’y a pas eu de « zéro Covid », malgré le nom trompeur de cette politique. La preuve, c’est ce que ça revenait tout le temps. Combien y a-t-il eu de morts pendant la période « zéro Covid » ? On n’en sait rien, puisque les Chinois ne communiquent pas les chiffres ou donnent des chiffres faux. Quand ils parlent de 4000 morts, c’est totalement risible. On voit bien que les crématoriums débordent, que la population panique. Xi Jinping s’est entouré d’une clique d’obligés et a écarté tous les gens compétents. Il a même fini par mettre sur la touche le premier ministre…

Covid: La menace chinoise

Covid: La menace chinoise

L’afflux de touristes chinois à partir de janvier constitue une menace sérieuse pour le monde entier et pour l’Europe en particulier. Une Europe encore paralysée par ses contradictions et qui est aété incapable de se mettre d’accord sur des règles de prévention concernant l’arrivée des Chinois.

Le président chinois a été contraint en quelque sorte de s’exprimer sur la crise covid sans pour autant d’ailleurs apporter de solutions à la hauteur de l’enjeu. Pour preuve son énigmatique déclaration :«Nous devons mener une campagne de santé patriotique plus ciblée [...] et bâtir un rempart solide contre l’épidémie» . La vérité c’est que la Chine est perdue car la stratégie du zéro Covid décidée par le parti communiste constitue une erreur fondamentale ; désormais les Chinois libérés des contraintes de mobilité constituent une cible de choix pour le développement exponentiel du virus avec des risques d’expansion de nouveaux variants dans le monde entier.

On sait que toutes les statistiques ont un contenu très politique en Chine qu’il s’agisse de problèmes économiques, sociaux ou sanitaires; Mais il y aurait aujourd’hui des millions deux Chinois contaminés par jour.

Récemment devant la protestation des Chinois, le parti communiste a dû reculer élever la plupart des restrictions à la mobilité. Le problème c’est que la politique zéro Covid a fortement dégradé les résistances potentielles au virus. Du coup ,nombre de chimois préfèrent volontairement rester chez eux . Ce qui constitue un coup dur pour l’économie.L »autre problème c’est que la gravité de la crise sanitaire chinoise facilitant la multiplication des variants qui pourraient alors contaminer d’autres pays.

Officiellement depuis ce changement de stratégie alors que l’épidémie explose, les chiffres officiels font apparaître un nombre de 7 morts est de 5000 contaminations par jour. La vérité c’est qu’il y a plusieurs millions de cas par jour. Notons par Comparaison qu’il y a actuellement autour de 50 000 à 60 000 contaminations par jour en France. La vérité donc c’est que les contaminations se comptent par millions en Chine. La catastrophe n’est pas impossible faute de capacité de résistance des Chinois auxquels on a refusé pendant longtemps toute vaccination.

Le monde entier cherche la parade face à la recrudescence de cas de Covid-19 en Chine et à l’afflux massif de touristes chinois attendu à partir de janvier. Sauf l’Union européenne, qui a débattu jeudi de la réponse à apporter et finalement décidé… de ne rien décider. Retour aux premières heures de l’épidémie, avec cette sensation de déjà-vu flottant à Bruxelles, ces hésitations et ce manque de coordination…
Avec la fin soudaine de la stratégie «zéro Covid» à Pékin, les Chinois vont donc pouvoir recommencer à voyager massivement à partir du 8 janvier. Or, le tsunami de cas en Chine inquiète une partie des Occidentaux. La Lombardie, une des régions les plus touchées en Europe par le coronavirus en 2020, a été la première à dégainer, imposant dès le début de la semaine des tests de dépistage pour tous les passagers arrivant de Chine.

Croissance: La consommation des ménages baisse très fortement

Croissance: La consommation des ménages baisse très fortement


Une chute très significative de la consommation des ménages de 2,8 % sur un mois en octobre ; une évolution qui s’inscrit dans une tendance baissière qui va plomber la croissance en 2023. La consommation des ménages représente environ la moitié de la croissance du pays.En cause, évidemment la très forte diminution du pouvoir d’achat suite à l’envolée de l’inflation. Une baisse du pouvoir d’achat que l’INSEE minimise et estime au maximum à 700 € alors qu’on est autour de 1000 € sur un an en moyenne. En octobre, la consommation alimentaire des ménages diminue (-1,4 %) pour le cinquième mois consécutif. Cette baisse s’explique tant par la diminution de la consommation de produits agro-alimentaires que par la crise de l’énergie. .

Les prix réels de la grande distribution ont augmenté autour de 15 %)

La chute de la consommation des ménages en octobre s’explique « par la forte diminution de la consommation d’énergie » qui a baissé de 7,9 % en raison de « conditions météorologiques particulièrement clémentes », a souligné l’Insee. Mais elle provient aussi d’un recul de 1,7 % des achats de biens fabriqués et de la consommation alimentaire, qui fléchit de 1,4 %, explique l’Institut national de la statistique.(

En septembre, la consommation des ménages avait augmenté de 1,3 %, selon un chiffre révisé à la hausse de 0,1 point de pourcentage. La consommation d’énergie était alors en hausse, tout comme celle de biens fabriqués, alors que celle de biens alimentaires, qui connaissent actuellement une inflation à deux chiffres, baissait pour le mois cinquième mois consécutif.
À lire sur le sujetEn France, l’inflation se stabilise à 6,2 % sur un an en novembre, selon l’Insee

En octobre, le recul de la consommation de biens durables « est lié au recul des dépenses en biens d’équipements, notamment en téléphones, et dans une moindre mesure, à une nette diminution des achats de véhicules neufs », selon l’Insee, qui rapporte aussi une diminution de 4,1 % des dépenses en habillement-textile, après une hausse de 5,1 % en septembre.
Sur un an, par rapport à octobre 2021, la consommation des ménages se replie de 5,9 %, tandis que la hausse des prix à la consommation s’est élevée à 6,2 % sur la même période, rapporte encore l’Institut.

Toujours sur un an, les dépenses d’énergie et de produits raffinés (carburants) baissent de 11,5 % et celles de produits alimentaires de 7,5 %, tandis que la consommation de biens fabriqués baisse de 1,9 %.

La Russie pourrait perdre la moitié de ses revenus gaz-pétrole

La Russie pourrait perdre la moitié de ses revenus gaz-pétrole

Mécaniquement les sanctions occidentales vis-à-vis de la Russie vont peser sur les revenus du pays. La Russie tire surtout ses revenus de l’énergie exportée qui représente presque 50 % de ses recettes. Dernièrement, l’Europe a décidé de limiter le prix du pétrole russe à 60 $ le baril quand le cours est autour de 84 Dollars le baril.

Les fournitures russes de gaz et de pétrole ont considérablement fondu en direction de l’Occident et en particulier de l’Europe.La Russie parvient cependant à fournir davantage de produits pétroliers et de gaz à la Chine, à l’Inde et à d’autres pays dans certains réexpédient ces importations vers l’Occident. L’occasion d’encaisser un petit profit car les nouveaux contrats passés par la Russie ne sont pas aussi juteux qu’avec ceux conclu avec l’Occident. À terme,les revenus tirés du gaz et du pétrole pourrait diminuer de 50 % alors que ces revenus représentent à peu près la moitié du budget russe. Cette réduction de ressources pourrait hypothéquer le financement de la nouvelle politique de défense que souhaite Poutine

Avec 90 milliards de roubles (1,3 milliard d’euros au cours actuel) récoltés grâce à la vente du pétrole et du gaz en novembre, les chiffres sont quasi stables pour le budget de l’État russe. Mais ce sont des résultats en trompe-l’œil. Selon deux médias économiques russes, The Bell et MMI, la moitié de cette somme est issue d’un paiement en retard que Gazprom devait depuis l’année dernière.

Sans cet afflux exceptionnel, les revenus auraient chuté de 48,9% sur un an. Conclusion : une dynamique négative serait enclenchée, d’après les deux titres spécialisés. La production elle-même est en recul : – 3,4% par rapport à l’année dernière. En cause, la baisse de la production de gaz : – 20%.

Cela alors que les sanctions contre le pétrole russe entrent à peine en vigueur : le plafonnement des prix du pétrole russe par l’Union européenne, le G7 et l’Australie ce lundi 5 décembre, ainsi que l’embargo de l’UE sur le pétrole russe acheminé par voie maritime, plusieurs mois après l’embargo déjà décidé par les États-Unis et le Canada.

Pour ces deux médias économiques, les objectifs de revenus pour le budget russe en 2023 pourraient donc ne pas être atteints. Reste que la Russie avait déjà anticipé un fort recul de ses recettes pétrolières et gazières. Pour The Bell, la situation budgétaire générale « ne peut pas être encore qualifiée de catastrophique ».

Tesla-Elon Musk, respopnsable de la perte de 70% de la valeur de son groupe

Tesla-Elon Musk, respopnsable de la perte de 70% de la valeur de son groupe

En voulant s’investir de manière totalement irresponsable sur le terrain politique, le patron de Tesla a fait perdre environ 70 % de la valeur de son groupe depuis le début de l’année.
D’abord, il s’est engagé de manière tout à fait inconsidéré dans l’achat de Tweeter pour la somme folle de 44 milliards alors que Twitter n’a jamais réalisé le moindre bénéfice. Musk pensait pouvoir ainsi influencer encore davantage la politique américaine voire mondiale.

Mais ces fondements idéologiques sont particulièrement farfelus et contradictoires. Il se prétend libertarienrien mais n’hésite pas à s’attaquer de front aux libertés dans son entreprise décidant du jour au lendemain de liquider jusqu’à 50 % des effectifs. Ne parlons pas de son rapport aux syndicats et de son soutien à Trump. En réalité Musk est devenu le pire ennemi de son groupe. Et les actionnaires pourraient bien un jour l’éjecter de son trône.

Musk fait ainsi la démonstration une nouvelle fois que le mélange politique et business est particulièrement nocif car on peut être performant pour servir des intérêts personnels mais pas forcément utile à l’intérêt général.

Le constructeur automobile a perdu 69% de sa valeur boursière depuis le début de l’année, et 44% en décembre seulement.
Elon Musk est un habitué des coups d’éclat sur Twitter. Alors que le cours de son entreprise Tesla connaît une forte chute depuis quelques mois, un message posté par le milliardaire ce mardi sur le réseau social a accéléré cette tendance. L’entrepreneur américain a cru bon de répondre à une série de tweets publiée par l’ancien président russe Dmitri Medvedev, prévoyant une liste d’évènements hallucinants pour 2023. Ce dernier anticipait notamment l’émergence d’un quatrième Reich en Europe ou encore une guerre civile aux États-Unis dont Elon Musk lui-même serait le président. À la suite de ces prévisions, le propriétaire de Twitter a répliqué, en qualifiant ces messages d’«épiques». Un écart qui a fait plonger l’action de Tesla de 11,41% à 109,10 dollars mardi.

Insécurité routière : toujours les excès de vitesse et… les excès de verbalisation

Insécurité routière : toujours les excès de vitesse et… les excès de verbalisation

Indéniablement la vitesse ( avec l’alcool et la drogue,) constitue l’un des facteurs explicatifs dominants dans l’accidentologie routière.

Les accidents liés à la vitesse figurent toujours malheureusement en tête du palmarès. Il convient cependant de relativiser. 58 % concernent des « excès » de 1 à 5 km/h (sachant que dans 95 % des cas, ceux-ci sont inférieurs à 20 km/h. Autant dire que dans la majorité des cas sans un léger dépassement il est impossible de doubler.

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a publié, le 12 décembre 2022, le bilan des infractions relevées par les forces de l’ordre en 2021. Après trois années de baisse, en raison de la crise des Gilets jaunes et de la pandémie, les infractions routières sont reparties à la hausse, pour atteindre les records de 2017. Pas moins de 39 millions de contraventions ont été dressées, rapporte Largus.

Sans surprise, ce sont les excès de vitesse qui arrivent en tête : 15,1 millions infractions pour ce motif ont été sanctionnées. Dans le détail, les 4.300 radars automatiques ont flashé 21,5 millions de véhicules, pour 14,33 millions avis de contravention dressés. Les policiers et les gendarmes ont pour leur part constaté 711.799 excès de vitesse, alors que les agents municipaux en ont relevé 76.821. Sur la deuxième marche du podium des infractions routières : les stationnements non payés. 11,05 millions de contraventions ont été dressées pour ce motif. Les stationnements gênants ou dangereux complètent le podium, avec 7 millions d’infractions relevées par les agents municipaux et nationaux.

Dans la suite des infractions routières les plus fréquemment constatées, on retrouve également celles aux règles administratives (1,62 million) tels l’oubli des papiers du véhicule, l’absence de contrôle technique, la non-conformité des plaques d’immatriculation… Les infractions aux règles de conduite ont pour leur part représenté 1,48 million des avis de contravention (téléphone au volant, défaut de clignotant, franchissement d’une ligne blanche…)

829.000 infractions aux règles de priorité ont également été relevées en 2021. Les délits ont quant à eux été en hausse de 15% (679.238). Parmi les infractions les plus graves sanctionnées : les délits de fuite, la conduite sans permis ou assurance, la conduite en état d’ivresse (à plus de 0,8 g/l), sous l’emprise de stupéfiants…

Par ailleurs, 306.500 infractions aux équipements ont été sanctionnées (ceintures non bouclées, absence de casque ou de gants pour les deux-roues…). Les défauts techniques (pneus lisses, vitres trop teintées…) ont constitué pas moins de 177.000 PV dressés. Au total, pas moins de 14.638.107 points ont été retirés en 2021 soit 28% de plus qu’en 2020.

>Covid France 30 décembre 2022 : tendance à la baisse avec 24.436 nouveaux cas supplémentaires en 24 heures

Covid France 30 décembre 2022 : tendance à la baisse avec 24.436 nouveaux cas supplémentaires en 24 heures

On recense ce jeudi 29 décembre 2022 : : 132 morts supplémentaires en 24 soit 161.847 morts au total et 24.436 nouveaux cas supplémentaires soit1.583.770 cas confirmés au total
161.847 morts au total, +132 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.474 (+5) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 132.373 (+127 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 0,79 le taux d’incidence à 358,81 et la tension hospitalière à 29,3 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 24.653 (-340) personnes hospitalisées et 1.484 (+1) malades en réanimation.

Bilan des régions :

• Ile-de-France : 5.882 (-57) hospitalisées, 396 (+6) en réanimation et +16 décès en 24h
• Grand Est : 2.160 (-7) hospitalisés, 124 (+1) en réanimation et +6 décès en 24h
• Hauts de France : 2.459 (-45) hospitalisés, 149 (-4) en réanimation et +15 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.691 (-54) hospitalisés, 159 (+3) en réanimation et +14 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.342 (-63) hospitalisé, 138 (-6) en réanimation et +17 décès en 24h
• Bretagne: 934 (-37) hospitalisés, 57 (+1) en réanimation et +11 décès en 24h
• Normandie : 1.086 (-14) hospitalisés, 32 (-3) en réanimation et +5 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.861 (+4) hospitalisés, 136 (-1) en réanimation et +12 décès en 24h
• Pays de la Loire : 729 (-14) hospitalisés, 42 (+6) en réanimation et +5 décès en 24h
• Occitanie: 1.959 (-33) hospitalisés, , 136 (-1) en réanimation et +18 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 1.098 (-12) hospitalisés, 43 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 1.087 (-26) hospitalisés, 55 (-1) en réanimation et +3 décès en 24h

Sécurité routière : toujours les excès de vitesse

Sécurité routière : toujours les excès de vitesse

Indéniablement la vitesse ( avec l’alcool et la drogue,) constitue l’un des facteurs explicatifs dominants dans l’accidentologie routière.

Les accidents liés à la vitesse figurent toujours malheureusement en tête du palmarès. Il convient cependant de relativiser. 58 % concernent des « excès » de 1 à 5 km/h (sachant que dans 95 % des cas, ceux-ci sont inférieurs à 20 km/h. Autant dire que dans la majorité des cas sans un léger dépassement il est impossible de doubler.

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a publié, le 12 décembre 2022, le bilan des infractions relevées par les forces de l’ordre en 2021. Après trois années de baisse, en raison de la crise des Gilets jaunes et de la pandémie, les infractions routières sont reparties à la hausse, pour atteindre les records de 2017. Pas moins de 39 millions de contraventions ont été dressées, rapporte Largus.

Sans surprise, ce sont les excès de vitesse qui arrivent en tête : 15,1 millions infractions pour ce motif ont été sanctionnées. Dans le détail, les 4.300 radars automatiques ont flashé 21,5 millions de véhicules, pour 14,33 millions avis de contravention dressés. Les policiers et les gendarmes ont pour leur part constaté 711.799 excès de vitesse, alors que les agents municipaux en ont relevé 76.821. Sur la deuxième marche du podium des infractions routières : les stationnements non payés. 11,05 millions de contraventions ont été dressées pour ce motif. Les stationnements gênants ou dangereux complètent le podium, avec 7 millions d’infractions relevées par les agents municipaux et nationaux.

Dans la suite des infractions routières les plus fréquemment constatées, on retrouve également celles aux règles administratives (1,62 million) tels l’oubli des papiers du véhicule, l’absence de contrôle technique, la non-conformité des plaques d’immatriculation… Les infractions aux règles de conduite ont pour leur part représenté 1,48 million des avis de contravention (téléphone au volant, défaut de clignotant, franchissement d’une ligne blanche…)

829.000 infractions aux règles de priorité ont également été relevées en 2021. Les délits ont quant à eux été en hausse de 15% (679.238). Parmi les infractions les plus graves sanctionnées : les délits de fuite, la conduite sans permis ou assurance, la conduite en état d’ivresse (à plus de 0,8 g/l), sous l’emprise de stupéfiants…

Par ailleurs, 306.500 infractions aux équipements ont été sanctionnées (ceintures non bouclées, absence de casque ou de gants pour les deux-roues…). Les défauts techniques (pneus lisses, vitres trop teintées…) ont constitué pas moins de 177.000 PV dressés. Au total, pas moins de 14.638.107 points ont été retirés en 2021 soit 28% de plus qu’en 2020.

A découvrir :
SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Elon Musk, responsable de la perte de 70% de la valeur de son groupe

Elon Musk, respopnsable de la perte de 70% de la valeur de son groupe

En voulant s’investir de manière totalement irresponsable sur le terrain politique, le patron de Tesla a fait perdre environ 70 % de la valeur de son groupe depuis le début de l’année.
D’abord, il s’est engagé de manière tout à fait inconsidéré dans l’achat de Tweeter pour la somme folle de 44 milliards alors que Twitter n’a jamais réalisé le moindre bénéfice. Musk pensait pouvoir ainsi influencer encore davantage la politique américaine voire mondiale.

Mais ces fondements idéologiques sont particulièrement farfelus et contradictoires. Il se prétend libertarienrien mais n’hésite pas à s’attaquer de front aux libertés dans son entreprise décidant du jour au lendemain de liquider jusqu’à 50 % des effectifs. Ne parlons pas de son rapport aux syndicats et de son soutien à Trump. En réalité Musk est devenu le pire ennemi de son groupe. Et les actionnaires pourraient bien un jour l’éjecter de son trône.

Musk fait ainsi la démonstration une nouvelle fois que le mélange politique et business est particulièrement nocif car on peut être performant pour servir des intérêts personnels mais pas forcément utile à l’intérêt général.

Le constructeur automobile a perdu 69% de sa valeur boursière depuis le début de l’année, et 44% en décembre seulement.
Elon Musk est un habitué des coups d’éclat sur Twitter. Alors que le cours de son entreprise Tesla connaît une forte chute depuis quelques mois, un message posté par le milliardaire ce mardi sur le réseau social a accéléré cette tendance. L’entrepreneur américain a cru bon de répondre à une série de tweets publiée par l’ancien président russe Dmitri Medvedev, prévoyant une liste d’évènements hallucinants pour 2023. Ce dernier anticipait notamment l’émergence d’un quatrième Reich en Europe ou encore une guerre civile aux États-Unis dont Elon Musk lui-même serait le président. À la suite de ces prévisions, le propriétaire de Twitter a répliqué, en qualifiant ces messages d’«épiques». Un écart qui a fait plonger l’action de Tesla de 11,41% à 109,10 dollars mardi.

12345...32



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol