• Accueil
  • > Archives pour novembre 2022

Archive mensuelle de novembre 2022

Page 3 sur 31

Inflation- Alimentation : explosion des prix

Inflation- Alimentation : explosion des prix

Officiellement d’après l’indice obsolète de l’INSEE les prix de l’alimentation ont bondi de 11 %. D’après d’autres études, les hausses se situent plutôt autour de 15 % voire 20%. En effet, faut ajouter des changements de marques, de conditionnement et même la diminution des contenus. En réalité les prix augmentent tout au long de la chaîne de production et on pourra le vérifier avec la hausse des profits de l’industrie alimentaire et de la grande distribution.

Dans les rayons des supermarchés, les prix poursuivent leurs envolées. Le panier sélectionné par le « 20 Heures » connaît un troisième mois consécutif d’augmentation à deux chiffres, avec 13,9 % de hausse, par rapport à novembre 2021. Une flambée des prix qui s’invite à table. En entrée : la salade connaît une hausse de 9,5 % et son assaisonnement à l’huile d’olive a bondi de plus de 41 %. Le verre et l’emballage sont en cause.

Le plat n’est pas non plus épargné, au contraire. Le prix du steak haché surgelé flambe de plus de 30 %, pour les pâtes, c’est 27 % de hausse sur les marques et pour les haricots, le prix est 20 % plus cher que l’an dernier. La pizza surgelée aussi coûte plus d’argent. C’est au dessert que l’inflation commence à légèrement ralentir avec une augmentation de 14 % pour les yaourts et de 15,7 % pour le café. Les négociations commerciales entre fabricants et distributeurs devraient amener l’envolée à se poursuivre.

Pour les moins favorisés qui gagnent par exemple moins de 900 € par mois, les dépenses contraintes peuvent atteindre jusqu’à 80 % du budget. Du coup, le poste consommation alimentaire est fortement réduit.La consommation alimentaire est l’une des principales variables d’ajustement pour compenser l’inflation que subissent les ménages.La baisse de consommation touche surtout les ménages très défavorisés, de l’ordre de 20 % de la population , mais aussi désormais les couches moyennes. D’après l’INSEE, la consommation alimentaire des Français est en recul continu sur les neuf premiers mois de l’année de près de 5%. . Il est plus facile de la réduire que son loyer ou ses abonnements. Ces consommateurs achètent des produits qui coûtent moins cher au kilo, substituent du soja à de la viande, renoncent aux produits sucrés.

Politique- Chine: Manif contre le président et le parti communiste

Politique- Chine: Manif contre le président et le parti communiste

De nouvelles manifestations contre le président et le parti communiste chinois à propos de la gestion de la pandémie Covid qui paralyse la population et limite encore davantage les libertés. Les manifestants ont fait preuve d’une rare hostilité envers le président chinois et le PCC ce dimanche à l’aube.

Certes les manifestations ne sont pas générales dans un pays complètement cadenassé sur le plan démocratique mais le fait qu’elles émergent dans plusieurs villes témoignent d’un ras-le-bol plus général contre la politique sanitaire du pays voire contre le régime. Une vidéo largement diffusée sur internet et que l’AFP a géolocalisée a montré des personnes crier «Xi Jinping, démission !» et s’en prendre aussi au Parti communiste chinois, une très rare démonstration d’hostilité envers le président et le régime dans la capitale économique du pays, soumise au début de l’année à un épuisant confinement de deux mois.

La première protestation s’est déroulée dimanche à l’aube dans la rue Wulumuqi – le nom en mandarin de la ville d’Urumqi dans le Xinjiang (ouest) où dix personnes ont péri dans un incendie jeudi. De nombreux posts circulant sur les réseaux sociaux en Chine accusent les mesures anti-Covid d’avoir aggravé ce drame, de nombreuses voitures garées pour cause de confinement dans l’étroite ruelle menant à l’immeuble en flammes ayant entravé l’arrivée des secours.

Sur internet, des vidéos montraient une foule devant la cantine de l’université, réunie autour d’un orateur qui criait: «Ce n’est pas une vie normale, nous en avons assez. Nos vies n’étaient pas comme ça avant!» Une autre vidéo apparemment prise au même endroit montrait des étudiants criant: «démocratie et État de droit, liberté d’expression», mais elle a été rapidement retirée d’internet.
Une veillée à la mémoire des victimes de l’incendie d’Urumqi a aussi eu lieu à l’Université de Pékin, voisine de l’Université Tsinghua. Selon un étudiant y ayant participé, les protestataires ont commencé à se rassembler samedi soir vers minuit sur le campus, et la foule a atteint entre 100 et 200 personnes. «J’ai entendu des gens crier:  »non aux tests Covid, oui à la liberté »», a-t-il raconté, en montrant à l’AFP des photos et vidéos corroborant ses dires.
Des vidéos sur les réseaux sociaux ont par ailleurs montré une importante veillée à l’Institut des communications de Nankin (est), ainsi que de petits rassemblements à Xian, Wuhan (centre) et Canton (sud), mais l’authenticité de ces images n’a pas pu être vérifiée par l’AFP. Les hashtags relatifs aux protestations étaient censurés sur la plateforme Weibo, et les vidéos sensibles étaient effacées des sites de partage Duoyin et Kuaishou.

Des protestations sporadiques et parfois violentes ont déjà eu lieu à travers le pays ces derniers jours, notamment dans la plus grande usine d’iPhone du monde située à Zhengzhou (centre), ainsi qu’à Urumqi après l’incendie. Malgré plusieurs vaccins à disposition, et à rebours du reste du monde, la Chine continue d’imposer des confinements massifs dès l’apparition du moindre cas, à placer en quarantaine dans des centres les personnes testées positives, et à exiger des tests PCR quasi-quotidiens pour l’accès aux lieux publics.

La lassitude est grande après presque trois ans de restrictions drastiques imposées par le régime chinois. À cela s’ajoutent désormais des difficultés sur le plan économique avec une croissance qui s’écroule et qui pèse évidemment sur le budget des ménages et la consommation intérieure. Par ailleurs la demande internationale, elle, ralentit aussi

La radicalité fait reculer la cause de l’écologie (Bertrand Piccard)

La radicalité fait reculer la cause de l’écologie
(Bertrand Piccard)

Dans un entretien exclusif avec La Tribune, au lendemain de la conclusion de la COP 27 de Charm el-Cheikh , Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse, psychiatre et explorateur, auteur du premier tour du monde en ballon (1999) puis en avion solaire (2015-2016), dresse le bilan amer de cette décevante Conférence sur le Climat. Entretien dans la Tribune

Une tribune intéressant mais un peu approximative sur la question du coût de l’électricité et des conditions nécessaires à la production de l’hydrogène NDLR

COP 27 s’est terminée sur une déclaration finale peu ambitieuse et une résolution sur la compensation des dégâts causés par le changement climatique subi par les pays vulnérables. Quel bilan en tirez-vous ?
BERTRAND PICCARD- Le bilan est très contrasté entre, d’un côté, un secteur privé qui prend beaucoup d’initiatives, certains pays qui sont avant-gardistes dans leur lutte contre le changement climatique et, de l’autre, des négociations qui aboutissent à des mesures extrêmement peu ambitieuses. C’est tout juste si l’objectif de contenir la hausse de la température moyenne à 1,5 degré d’ici à la fin du siècle a été conservé. On le doit probablement en partie à l’appui du G20 qui s’est tenu en Indonésie.

À Charm el-Cheikh, des pays voulaient revenir en arrière, passer à 2 degrés, parce qu’ils disaient que l’objectif était impossible à tenir. Il n’y a pas eu de progrès par rapport au charbon, au pétrole et au gaz et, au stade actuel, on voit qu’on n’est pas du tout en ligne pour empêcher la catastrophe. L’accord final stipule que les pays qui ne sont pas en ligne avec cet objectif doivent corriger leurs intentions, leurs engagements, mais il ne s’agit que d’une incitation. Ce n’est pas du tout quelque chose de contraignant. Mais on parle, c’est vrai, d’une avancée historique parce qu’il faut bien mettre de l’historique quelque part pour compenser la catastrophe du reste.

Certains disent que c’est historique qu’on ait enfin pris en compte les revendications des pays les plus vulnérables au changement climatique causés par les pays industrialisés. C’est vrai, c’est une question de pollueur payeur. Il y a un fond qui a été déterminé. Mais on ne dit pas encore comment il sera utilisé, ni combien il y aura dedans, alors qu’autrefois on parlait de 100 milliards de dollars par an. Ce qui a permis d’arracher l’accord des Occidentaux, c’est que ce fond va être ciblé sur les pays vulnérables, en excluant la Chine, qui se considérait comme un pays en développement et voulait recevoir une partie de ces indemnités, alors qu’elle est la deuxième puissance économique mondiale et le gros pollueur de la planète. Bref, un peu de ménage a été fait. Tant mieux, mais on est encore très loin de ce qu’il faut pour éviter la catastrophe.

L’ombre de la crise géopolitique, que ce soit la guerre en Ukraine, l’attitude protectionniste de la Chine, ou le comportement des pays producteurs de pétrole, a-t-elle fait voler en éclat l’esprit de l’Accord de Paris ?
Je pense que les pays européens se sont beaucoup repliés sur eux-mêmes à cause de la crise ukrainienne. C’est indéniable. C’était assez difficile pour eux de pouvoir exiger d’autres pays de réduire leur consommation de pétrole, de charbon et de gaz, alors qu’eux-mêmes rouvrent des mines de charbon. Cela décrédibilise les demandes. Ce qu’on voit, c’est une revendication justifiée des plus démunis face aux nantis. Cela se voit à toutes les échelles de la société.

En France, dans les revendications politiques et sociales, mais aussi à l’échelle mondiale où, indéniablement, les pays les plus démunis veulent se faire aider par les pays les plus riches. On a beaucoup trop de déséquilibres financiers dans ce monde. Il y a des gens qui n’ont plus rien à perdre. Il y a une vraie revendication. Il y a de plus en plus de personnes qui considèrent -à raison – qu’il est inacceptable de vivre en-dessous du minimum vital, en-dessous des seuils de santé, d’éducation… La lutte contre les changements climatiques cristallise aussi cette revendication sociale des pays pauvres vis-à-vis des pays riches.

L’an dernier vous disiez à l’issue de la Cop 26 de Glasgow, qui elle aussi avait été fortement critiquée pour son manque d’ambition que la Cop n’était que la partie émergée de la lutte contre les changements climatiques et qu’il y avait eu des avancées en coulisse. Y a-t-il eu de telles avances en coulisse à Charm el-Cheik ?
Oui, ce qui manque, ce sont les consensus politiques finaux. Car, pour avoir l’unanimité, c’est toujours le pays le moins ambitieux qui gagne. En revanche, au niveau des coalitions, cela avance. À Glasgow, une coalition avait été créée contre le méthane. Cette année j’ai participé à la réunion des 50 ministres qui avaient signé cette coalition. C’était une rencontre destinée à contrôler ce que chacun avait fait dans le cadre de la lutte contre le méthane. Cela avance aussi au niveau de la finance, des entreprises privées, des solutions techniques.

C’est pourquoi je suis très frustré de voir que les négociations politiques sont si peu ambitieuses, alors qu’il y a autant de solutions prêtes et autant d’engagements prêts à être fructifiés au niveau du secteur privé.
Vous avez évoqué la crise en Ukraine. La crise énergétique qu’elle a provoquée et le retour du charbon ou du gaz porte-t-il un coup très dur à la transition écologique ou va-t-il au contraire permettre de l’accélérer ?
Cela porte un coup dur à la transition. La plupart des gens ne comprennent pas que la réponse devrait être la même pour les deux situations. La crise en Ukraine et la transition énergétique nécessitent toutes les deux qu’on diminue la part des énergies fossiles pour la remplacer par des énergies renouvelables et qu’on augmente tous les systèmes qui permettent d’être plus efficient sur le plan de l’énergie, des ressources, de l’alimentation, des déchets… C’est la même réponse, mais dans l’esprit des gens c’est dissocié. Pour eux, la crise ukrainienne va nous donner froid cet hiver ou l’hiver prochain et la lutte contre le réchauffement climatique coûte cher. Les deux problèmes s’ajoutent, alors qu’ils devraient se soustraire.
Vous avez évoqué la finance, le président d’une grande banque française affirmait récemment que la finance jouait le jeu et que le financement du charbon serait fini en 2030. Et qu’il était possible de viser fin 2037 en Europe pour le pétrole en raison de l’électrification du parc automobile. Croyez-vous que le rôle de la finance soit en train de changer sous la pression de la société civile ?

Effectivement, je pense que les dates sont justes sur l’arrêt des énergies sales. Maintenant je ne sais pas ce que vont faire les banques chinoises ou émiraties.
Il y a deux poids, deux mesures ?
L’Occident, au niveau secteur privé, va plus vite. À Glasgow il y avait eu un texte disant qu’il fallait viser la diminution progressive du charbon. L’Inde a demandé cette année de rajouter du charbon, du gaz et du pétrole parce qu’ils en utilisent beaucoup, alors que l’Occident utilise plutôt du gaz et du pétrole. Les pays occidentaux ont refusé que le gaz et le pétrole soient placés dans les objectifs de diminution progressive. C’est quand même ahurissant ! Il y aura toujours beaucoup trop de gens qui voudront utiliser le pétrole, le gaz et le charbon, mais ce ne sera probablement plus financés par les banques occidentales qui sont loyales à la cause climatique et ont la volonté de se désengager des énergies polluantes.

Vous étiez jusqu’ici très prudent sur le nucléaire pour réussir la transition écologique. Or, la crise actuelle montre les effets pervers de ce renoncement puisqu’il entraîne aujourd’hui une augmentation de l’électricité issue du charbon ou du gaz. Greta Thunberg a changé d’avis et n’appelle plus à l’arrêt de l’atome. Quelle est votre position aujourd’hui ?
Je dois dire que le nucléaire reprend une place qu’il n’avait plus. Je suis d’accord, il est aberrant aujourd’hui de démonter les centrales nucléaires si elles fonctionnent et si elles sont sûres. Mais il faut voir le prix que cela coûte. Le renouvelable aujourd’hui coûte moins cher que le nucléaire, même en comptant le stockage. Donc il faut être prudent si on veut reconstruire des centrales nucléaires, car on va se retrouver avec un prix d’électricité beaucoup plus élevé qu’avec le renouvelable.

Aujourd’hui, on voit des choses extraordinaires. Quand on parle de l’intermittence du renouvelable et qu’on affirme qu’on ne pourra pas le stocker, on voit que l’on peut construire de très grands réseaux, sur plusieurs fuseaux horaires, avec des renouvelables différents et des câbles qui transportent l’électricité produite en continu, à très haut voltage. On ne perd presque rien. 1% par 1000 km, ce qui est insignifiant. Il y a un projet qui pourra fournir 8% de l’électricité britannique. Elle sera produite au Maroc et sera acheminée en Angleterre en passant par des câbles sous-marins via les côtes espagnoles et portugaises. C’est extraordinaire. Ce courant sera livré en Angleterre pour beaucoup moins cher que le nucléaire. Ou faut-il investir ? Il faut donc être très prudent quand on veut faire davantage de vieilles choses, plutôt que de faire des nouvelles.

Depuis le crise sanitaire, les pays occidentaux cherchent à réindustrialiser leurs pays (ce qui permet d’éviter les émissions liées au transport) et à recréer un secteur minier pour disposer des métaux rares nécessaires à la transition énergétique. Or, de telles initiatives se heurtent parfois à l’hostilité des écologistes. L’écologie radicale peut-elle entraver ce processus de rapprochement de la production des centres de consommation, qui permet de baisser les émissions ?
Vous répondez avec la question. Dès qu’on est radical, on échoue à atteindre un objectif consensuel, un objectif bon pour l’ensemble. Qu’on soit radical de droite, de gauche ou écologique. Ce qu’il faut, ce n’est pas de la radicalité mais du réalisme, atteindre un objectif indépendamment de sa propre idéologie. Il faut prendre ce qu’il y a de bon partout. Il n’y a aucune raison, quand on est écologiste et qu’on veut protéger l’environnement, de rejeter tout ce qui permet sur le plan énergétique ou sur le stockage des minéraux, de bloquer tous les progrès. En fait, en étant trop radical, on arrive à l’opposé de ce que veut l’écologie : on atteint un rejet de la part des autres. On fait peur, on effraye. Aujourd’hui, l’écologie devrait fédérer et réunir, plutôt qu’effrayer ou rejeter.

On voit beaucoup de mouvements de jeunes qui bloquent des autoroutes, s’accrochent à des tableaux. Est-ce que ce mouvement, qui traduit une éco anxiété, peut être efficace pour changer les mentalités de ceux qui ne veulent pas changer et faire accepter une bascule plus rapide des choses. Pensez-vous que ces mouvements aient un rôle à jouer d’éveilleur de conscience, ou qu’ils sont contre-productifs ?
C’est le thème d’une chronique que j’ai écrite sur l’éco-violence et l’éco-résistance. Cela m’interroge beaucoup. En fait, les terroristes et les résistants sont toujours définis en fonction de leur camp et de l’époque. Les résistants les plus valeureux en France durant la Deuxième Guerre étaient considérés comme des terroristes par les Allemands. On va voir comment on jugera les éco-violents. C’est vrai que c’est révoltant de voir qu’il ne se passe rien. Quand on voit que des gens polluent outrageusement par pur égoïsme, il y a de quoi commencer à s’agiter. Et il y a des gens qui s’agitent beaucoup, parfois au point de devenir violents. Je ne peux pas soutenir la violence, mais je peux la comprendre. Tout dépend contre quoi elle est axée.

Si c’est sur des tableaux qui n’ont absolument rien à voir avec les changements climatiques, c’est immature. Si c’est sur des choses hyper polluantes, on peut se demander si ce n’est pas un acte assez héroïque. Autrefois, il y avait des écologistes qui s’opposaient aux transferts des déchets radioactifs, qui bloquaient des trains. Ils attaquaient directement la cause qu’ils voulaient défendre. Si on dégonfle les pneus des SUV en ville, on s’attaque à la cause qu’on veut défendre. C’est différent que de jeter de la soupe sur des tableaux qui n’ont rien à voir avec la cause. Il faut bien regarder. Je ne soutiens pas la violence, mais il y a un moment où, voyant qu’il ne se passe rien, je comprends que certains deviennent violents.

L’Europe a pris une réglementation pour la fin des moteurs thermiques dans l’automobile en 2035, mais ne devrait-elle pas prendre aussi des décisions plus dures concernant le poids des véhicules électriques, mettre des limites de poids ou taxer ceux qui ne veulent rien changer à leurs habitudes ?
Taxer très fortement, ceux qui ont de quoi acheter de grosses voitures, lourdes polluantes et chères ont de quoi payer les taxes. Ce n’est pas vraiment utile. Ce serait de nouveau les gens les plus démunis qui souffriraient le plus. Je crois qu’il faut des limites de poids. C’est aberrant d’avoir des voitures très lourdes, même électriques, ou extrêmement puissantes, alors que la vitesse est limitée à 130 km/h sur autoroute.

À quoi cela sert de pouvoir rouler à 200 km/h. Il faudrait mettre des limites de poids. Mais c’est difficile pour le législateur, parce qu’il faut intervenir sur les gammes de production et je pense que les constructeurs vont s’y opposer fermement. Le courage politique serait de l’imposer massivement. On ne peut plus accepter qu’autant de choses aussi polluantes soient mises sur le marché. Mais il n’y a pas que les grosses voitures, il y des chauffages polluants, des gadgets, des ampoules incandescentes qui continuent à être vendues dans certains pays à la place des LED. Il faut aller beaucoup plus vite. Mais je tiens à souligner que la Commission et le Parlement européen sont beaucoup plus ambitieux que les pays pris individuellement. Il faut vraiment leur tirer notre chapeau.

Concernant l’hydrogène, il existe un débat en Europe entre ceux qui prônent une production locale et ceux qui préfèrent miser sur le commerce international pour l’importer. Quel est votre point de vue ?
On a commencé à faire le projet Desertech pour produire de l’hydrogène au Maghreb et le transporter en Europe. Mais on voit une autre tendance qui est en train de se dessiner. Les pays du sud demandent aux pays du Nord, au lieu de faire monter l’hydrogène, de faire descendre l’industrie chez eux. De mettre l’industrie plus près de la production de l’hydrogène. Comme on voit qu’il faut de l’hydrogène pour décarboner les aciéries et les productions d’engrais, les pays du sud demandent que les industries d’engrais et d’industrie soient délocalisées chez eux. Ce n’est pas aussi facile que ce qu’on croit. Mais moi je pense que ce qui est intéressant pour l’hydrogène, c’est quand même d’en produire chez soi, plutôt que de le transporter.

La prochaine Cop se tiendra à Dubaï. Que pensez-vous du choix de ce pays du Golfe, symbole de la démesure ?
Dubaï ne produit ni pétrole, ni de gaz. Ce n’est donc pas Dubaï qui va pousser le pétrole. D’autres émirats en produisent, comme Abu Dhabi, et c’est vrai que cette Cop va être essentiellement une Cop des Émirats arabes unis. Je connais bien les gens des Émirats. Ils ont absolument besoin d’un succès à cette Cop. Ils ne peuvent pas se contenter d’avoir le même type de résultat qu’à Glasgow ou Charm el-Cheik. Et les Occidentaux ne vont pas accepter davantage de pétrole dans le futur parce que la Cop est à Dubaï. Il est possible que les négociations soient assez dures, mais qu’on avance quand même. Il ne faut pas oublier qu’Abu Dhabi est un pays qui gagne plus avec ses placements financiers qu’avec son pétrole. C’est pour cela qu’on avait décollé avec Solar Impulse depuis Abu Dhabi Ils ont des sociétés qui investissent beaucoup dans les énergies renouvelables, ce n’est pas un bloc monolithique en faveur du pétrole Abu Dhabi, ni Dubaï.
La question n’était pas tant sur le pétrole que sur l’exubérance de Dubaï…

L’exubérance, c’est quelque chose de choquant, mais Dubaï se veut tolérant sur le plan religieux, ethnique, en disant que c’est une terre d’accueil pour toutes les religions. Dubaï présente des excès, mais aussi un certain nombre d’avantages. C’est pour cela que tellement de gens ont choisi Dubaï pour la prochaine Cop. Mais c’est vrai que quand on vit avec des bâtiments qui sortent de terre comme des champignons, mal isolés ou refroidis, des grosses voitures juste pour rouler en ville, c’est clair que c’est aberrant. Mais je ne sais pas si c’est la Cop qui va changer cela, car cela existe aussi aux Etats-Unis et dans d’autres pays.

La biodiversité est menacée par le réchauffement climatique, mais elle est plus difficile à appréhender pour les entreprises, car elle est moins quantifiable. Qu’attendez-vous de la Cop 15 de la biodiversité ?
La chute de la biodiversité est un des résultats du changement climatique. En luttant contre le changement climatique, en mettant en place des solutions, des énergies renouvelables, de l’efficience énergétique, de l’efficience de l’agriculture, de la production industrielle, on va protéger la biodiversité, mais cela ne suffira pas. Ce qu’il faut beaucoup plus de législation, de règlementation. Cela ne sert à rien d’interdire la pêche illégale et la déforestation tant que l’on continue à importer des produits de manière légale. On a le droit d’acheter du poisson pêché illégalement ou du soja ou de l’huile de palme qui contribue à la déforestation. Il faut légiférer pour que ces aberrations ne soient plus permises. Il y a une hypocrisie totale de notre côté. Il faut légiférer pour que cela ne soit plus permis. À ce moment-là, vous verrez la biodiversité s’améliorer.

Covid France 29 novembre 2022 : 9.304 cas supplémentaires en 24h.

Covid France 29 novembre 2022 : 9.304 cas supplémentaires en 24h.

On enregistre lundi 28 novembre 2022 : 9.304 cas supplémentaires en 24h , 158.771 morts au total, +95 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.417 (+95 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,19 le taux d’incidence à 433,25 et la tension hospitalière à 21,1 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 18.782 (+397) personnes hospitalisées et 1.065 (+58) malades en réanimation.

Bilan des régions :

• Ile-de-France : 5.082 (+36) hospitalisées, 308 (+6) en réanimation et +11 décès en 24h
• Grand Est : 1.690 (+47) hospitalisés, 93 (+8) en réanimation et +11 décès en 24h
• Hauts de France : 1.637 (+45) hospitalisés, 93 (+10) en réanimation et +11 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.007 (+84) hospitalisés, 121 (+13) en réanimation et +8 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.632 (+39) hospitalisé, 94 (+15) en réanimation et +16 décès en 24h
• Bretagne: 589 (+45) hospitalisés, 37 (+5) en réanimation et +5 décès en 24h
• Normandie : 967 (-8) hospitalisés, 27 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.389 (+19) hospitalisés, 88 (+2) en réanimation et +7 décès en 24h
• Pays de la Loire : 381 (-21) hospitalisés, 21 (+1) en réanimation et +7 décès en 24h
• Occitanie: 1.299 (+25) hospitalisés, , 70 (+2) en réanimation et +10 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 855 (+1) hospitalisés, 38 (+1) en réanimation et +1 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 916 (+73) hospitalisés, 58 (-3) en réanimation et +6 décès en 24h

MACRON VEUT DES RER DANS 10 MÉTROPOLES : Une promesse de coiffeur

MACRON VEUT DES RER DANS 10 MÉTROPOLES : Une promesse de coiffeur

A priori, on ne peut que se réjouir de cette perspective de création de réseaux RER dans 10 Métropoles. Le problème est qu’il s’agit davantage d’une annonce publicitaire que d’une véritable décision de planification des transports.

D’abord ,il y a une grande différence entre le RER parisien et d’éventuels réseaux du même type. Le RER parisien a bénéficié de la présence de lignes ferroviaires classiques type SNCF, de la présence de lignes de métro ,progressivement complétées par de nouvelles lignes et ou des aménagements deux lignes anciennes.

Dans plusieurs villes, on peut certes s’appuyer sur le réseau ferroviaire SNCF des TER mais qui est beaucoup moins densifiée que dans la région parisienne.

Une telle perspective avancée par le chef de l’État n’est réalisable que sur une cinquantaine d’années notamment pour des questions de financement des investissements. On peut aussi s’interroger sur la pertinence de cette idée de RER. En effet un réseau de RER est particulièrement structurant sur le plan de l’urbanisme la question est de savoir s’il est pertinent de renforcer encore de grandes métropoles tandis qu’une grande partie du territoire s’oriente progressivement vers la désertification démographique et économique.( Nombre de villes nouvelles ce sont structurés autour du RER dans la région parisienne)

Sur le plan technique, utiliser des lignes ferroviaires qui servent en particulier aux TER va poser des questions de régulation entre circulation locale et circulation à plus grande distance. Pour être performant un réseau RER doit offrir des dessertes relativement denses et bien cadencées qui pourraient être incompatibles avec la circulation de trains à plus longue distance qui eux aussi doivent être développés (les TGV bien sûr qui circulent sur ligne classique et les trains inter cités ( vieux corail reconvertis en « Oui go).

Dans plusieurs villes le tramway pourrait constituer l’axe plus structurant que la ligne SNCF , se pose évidemment des problèmes d’interconnexion entre tramway et lignes SNCF. En outre dans certaines zones l’autobus électrique en zone protégée ou site propre peut-être largement plus pertinent et moins coûteux. Encore davantage que la création d’un véritable RER, c’est l’articulation de tous les modes de transport collectif qui paraît le plus efficace .

Le problème plus fondamental que pose l’annonce du chef de l’État c’est que ce projet ne s’inscrit nullement dans une vision plus globale d’évolution des besoins et de la régulation de la mobilité compte tenu des perspectives de l’urbanisme. Bref la perspective de RER dans 10 métropoles pourra demeurer un slogan politique pendant encore des dizaines et des dizaines d’années.

Bref une belle promesse, séduisante même, mais une promesse de coiffeur !

Économie : hausse des exportations mais déficit record de la balance commerciale

Économie : hausse des exportations mais déficit record de la balance commerciale

La situation de la balance commerciale des échanges constitue l’indicateur le plus pertinent de la compétitivité d’un pays. De ce point de vue, on peut évidemment ce félicité de la hausse des exportations françaises sur les neuf premiers mois de l’année reste que le déficit de la balance commerciale atteindra quand même un record de leurs 150 milliards sur un an. En cause toujours le manque de compétitivité structurelle de l’appareil de production français et la hausse des marchandises importées.

Les exportations françaises de biens ont atteint 439 milliards d’euros sur les trois premiers trimestres de 2022, soit une hausse de 20% par rapport à la même période de l’an dernier, selon un bilan publié dimanche par Business France.

Au cours des trois premiers trimestres de 2022, l’ensemble des secteurs exportateurs ont vu leurs exportations progresser en valeur, par rapport à leur niveau pré-crise sanitaire sur la même période en 2019.

Les secteurs exportateurs français traditionnels – agroalimentaire et secteur agricole (+28%), textile (+30%), produits pharmaceutiques, chimiques, parfums et cosmétiques (+24%) -, en particulier, « consolident leur niveau d’exportations », selon le bilan.

Toutefois, l’inflation élevée, qu’elle vienne de l’énergie ou d’autres biens, plombe les chiffres du commerce extérieur, se traduisant par un déficit commercial historiquement mauvais en 2022. Le gouvernement français table ainsi sur un solde négatif de 156 milliards d’euros, d’après les documents du projet de loi de finances pour 2023.

Macron soutient les « changements » du Qatar !

Macron soutient les changements du Qatar !

On peut légitimement s’interroger pour savoir ce qui a poussé Macron à faire les louanges des changements opérés au Qatar surtout un moment où la coupe du monde révèle les inégalités, les atteintes aux libertés et les scandales des conditions de travail des travailleurs étrangers.( Qui travaillent avec une température de 50° pour 200 € par mois et vivent dans de véritables taudis)

Évidemment, la puissance financière du Qatar n’est pas pour rien pour expliquer les louanges de Macron. En effet de Qatar a beaucoup investi à l’étranger et particulièrement en France. À tel point d’ailleurs qu’on lui a fait fait un cadeau royal avec la dispense d’impôt décidée par Sarkozy.

Alors que les polémiques concernant le Mondial au Qatar ne désenflent pas, Emmanuel Macron a cependant affirmé ce samedi que la compétition permettait de montrer les « changements concrets » à l’œuvre dans ce pays conservateur.

Le Mondial qatarien fait polémique depuis des années, autant sur les conditions de vie des travailleurs locaux, l’impact sur l’environnement des stades climatisés et la place des femmes et minorités LGBTQ+ dans le pays. Ces critiques ont poussé certains supporters, surtout d’Europe occidentale, à boycotter la compétition.

Emmanuel Macron a estimé que « dans un monde confronté à une succession de crises, nous devons préserver l’esprit du sport qui doit rester un espace de rapprochement des peuples, autour de valeurs universelles »

« Cette Coupe du monde de football, la première organisée dans le monde arabe, témoigne de changements concrets qui sont à l’œuvre. Le Qatar s’est engagé dans cette voie et doit continuer. Il peut compter sur notre soutien »,a déclaré sans drande conviction Macron.

Face aux appels au boycott du Mondial, le chef de l’État Emmanuel Macron avait pourtant estimé avant le début de la compétition, qu’il « ne fallait pas politiser le sport ». Il a annoncé sa présence au Qatar pour la demi-finale ou la finale en cas de présence de l’équipe de France.

« Je ne suis pas pour le boycott de la Coupe du monde. Ces questions-là, il faut se les poser avant, au moment où on a attribué des Jeux ou des compétitions », a-t-il aussi déclaré avant le début de la compétition.Une allusion claire à Sarkozy en particulier.

« C’est bon » pour le Qatar de recevoir le Mondial, le premier jamais organisé dans le monde arabe, car la compétition « a fait avancer les choses » dans les réformes, avait-il alors estimé.

Métavers : espérance ou illusion

Métavers : espérance ou illusion

Métavers, qui devait révolutionner Internet voit ses perspectives revues nettement en baisse au point même que chez Facebook on s’interroge sur un projet qui comme la grenouille voulait se faire plus gros que le bœuf. Une passion triste, tel est le sens de l’utopie développée par le projet métavers, estiment, dans une tribune au « Monde », la philosophe Valérie Julien Grésin et Alexandre Menais, vice-président d’Atos.

Dans son livre Le Jeu vidéo ou l’Aliénation heureuse (Post Editions, 2019), Douglas Hoare décrit avec minutie le processus de dépersonnalisation auquel s’exposent les joueurs : « Plus l’avatar est libre, plus le joueur est esclave. En jouant à un jeu vidéo, on échange une soumission réelle contre une liberté simulée. »

Plus ambitieux que le jeu vidéo (qui compte plus de 2,7 milliards de joueurs), plus constant, plus sérieux, un nouveau monde d’avatars se conquiert dans l’espace numérique, dont le nom, hérité du roman de science-fiction Le Samouraï virtuel [paru aux Etats-Unis en 1992, en France en 1996], de Neal Stephenson, le métavers, donne le « la ».

Le métavers, « au-delà de l’univers », porte l’ambition de faire converger les technologies du numérique existantes ou en cours de développement, pour créer un monde virtuel, persistant, interactif, interconnecté et immersif, soutenu par une volonté d’interopérabilité entre les plates-formes dans la portabilité des données.

Si le métavers n’est pas nouveau, ce qui l’est, en revanche, c’est la valorisation de tout ce que l’on peut y trouver, grâce à la blockchain et aux NFT [pour « non fungible token », « jetons non ­fongibles », des certificats numériques qui authentifient le caractère unique d’objets virtuels, comme des œuvres d’art]. En effet, le marché du métavers représente une fusion de trois technologies existantes, dont les capacités sont évolutives : les plates-formes rendues possibles par une capacité de calcul et une connectivité accrues ; puis la réalité augmentée – réalité virtuelle, réalité mixte ; et enfin les actifs numériques et Web3 activés par la blockchain.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour dire exactement quelles technologies ou quelles plates-formes domineront, les grands acteurs des technologies ont pourtant déjà déterminé comment ils comptaient participer à l’écosystème du métavers – en achetant, comme Republic Realm, un terrain sur The Sandbox pour 4,3 millions de dollars (environ 4,07 milliards d’euros). Mais, plus encore, plusieurs grandes marques dans le commerce B to C (business to consumer, de l’entreprise au consommateur, comme les marques Gucci, H&M, etc.) ou B to B (business to business, commerce entre les entreprises) se sont lancées dans ce nouvel eldorado (Microsoft, avec le rachat pour 69 milliards d’Activision).

Chine: Manif contre le président et le parti communiste

Covid Chine: Manif contre le président et le parti communiste

De nouvelles manifestations contre le président et le parti communiste chinois à propos de la gestion de la pandémie Covid qui paralyse la population et limite encore davantage les libertés. Les manifestants ont fait preuve d’une rare hostilité envers le président chinois et le PCC ce dimanche à l’aube.

Certes les manifestations ne sont pas générales dans un pays complètement cadenassé sur le plan démocratique mais le fait qu’elles émergent dans plusieurs villes témoignent d’un ras-le-bol plus général contre la politique sanitaire du pays voire contre le régime. Une vidéo largement diffusée sur internet et que l’AFP a géolocalisée a montré des personnes crier «Xi Jinping, démission !» et s’en prendre aussi au Parti communiste chinois, une très rare démonstration d’hostilité envers le président et le régime dans la capitale économique du pays, soumise au début de l’année à un épuisant confinement de deux mois.

La première protestation s’est déroulée dimanche à l’aube dans la rue Wulumuqi – le nom en mandarin de la ville d’Urumqi dans le Xinjiang (ouest) où dix personnes ont péri dans un incendie jeudi. De nombreux posts circulant sur les réseaux sociaux en Chine accusent les mesures anti-Covid d’avoir aggravé ce drame, de nombreuses voitures garées pour cause de confinement dans l’étroite ruelle menant à l’immeuble en flammes ayant entravé l’arrivée des secours.

Sur internet, des vidéos montraient une foule devant la cantine de l’université, réunie autour d’un orateur qui criait: «Ce n’est pas une vie normale, nous en avons assez. Nos vies n’étaient pas comme ça avant!» Une autre vidéo apparemment prise au même endroit montrait des étudiants criant: «démocratie et État de droit, liberté d’expression», mais elle a été rapidement retirée d’internet.
Une veillée à la mémoire des victimes de l’incendie d’Urumqi a aussi eu lieu à l’Université de Pékin, voisine de l’Université Tsinghua. Selon un étudiant y ayant participé, les protestataires ont commencé à se rassembler samedi soir vers minuit sur le campus, et la foule a atteint entre 100 et 200 personnes. «J’ai entendu des gens crier:  »non aux tests Covid, oui à la liberté »», a-t-il raconté, en montrant à l’AFP des photos et vidéos corroborant ses dires.
Des vidéos sur les réseaux sociaux ont par ailleurs montré une importante veillée à l’Institut des communications de Nankin (est), ainsi que de petits rassemblements à Xian, Wuhan (centre) et Canton (sud), mais l’authenticité de ces images n’a pas pu être vérifiée par l’AFP. Les hashtags relatifs aux protestations étaient censurés sur la plateforme Weibo, et les vidéos sensibles étaient effacées des sites de partage Duoyin et Kuaishou.

Des protestations sporadiques et parfois violentes ont déjà eu lieu à travers le pays ces derniers jours, notamment dans la plus grande usine d’iPhone du monde située à Zhengzhou (centre), ainsi qu’à Urumqi après l’incendie. Malgré plusieurs vaccins à disposition, et à rebours du reste du monde, la Chine continue d’imposer des confinements massifs dès l’apparition du moindre cas, à placer en quarantaine dans des centres les personnes testées positives, et à exiger des tests PCR quasi-quotidiens pour l’accès aux lieux publics.

La lassitude est grande après presque trois ans de restrictions drastiques imposées par le régime chinois. À cela s’ajoutent désormais des difficultés sur le plan économique avec une croissance qui s’écroule et qui pèse évidemment sur le budget des ménages et la consommation intérieure. Par ailleurs la demande internationale, elle, ralentit aussi

Economie, politique, société: les plus lus (28 novembre 2022–5h31 )

Economie, politique, société: les plus lus (28 novembre 2022–5h31, modifié 7h01 )

Paris bientôt sous tutelle financière de l’État ?
Ukraine :P rochain départ de la Russie de la centrale de Zaporijjia
Il faut bannir les lois inutiles…et coûteuses
Covid France : hausse des hospitalisations
Ecole: pourquoi la baisse générale de niveau ?
Enseignement: 55,6 % des collégiens seulement lisent correctement
Énergie : difficultés financières pour 40 % des Français de 40% des Français
Politique congrès EELV: tout sauf Sandrine Rousseau !
Alimentation : explosion des prix
Commerce international – Les équipements télécoms chinois interdits désormais aux États-Unis
Économie : hausse des exportations mais déficit record de la balance commerciale
MACRON VEUT DES RER DANS 10 MÉTROPOLES : Une promesse de coiffeur

France: glissement insidieux vers une société de paresse ?
Alimentation : envolée des prix
Congrès Europe écologie les Verts : tout sauf Sandrine Rousseau !

Les équipements télécoms chinois interdits désormais aux États-Unis
Énergie : près de 40% des Français en situation crise
Alimentation: Le bio en net recul, pourquoi ?
Inflation : les produits bio s’écroulent
Biélorussie : Le successeur potentiel du dictateur meurt de la « maladie russe »
Ecole: 55,6 % des collégiens seulement lisent correctement
Enseignement: pourquoi la baisse générale de niveau ?
salaires : seulement 3 à 4 % pour les salariés mais 52 % pour les patrons du CAC en 2021
Société: Plus d’un Français sur deux par en vacances à Noël d’après la sous-ministre Olivia Grégoire qui dérape
Afrique : Abandon militaire de la France ?
Relations entre Macron et Affaire McKinsey : Une enquête de la justice
Démographie: Une France de plus en plus vieillissante d’ici 2070
Hausse des salaires: une vision très orthodoxe de la BCE

Football et société: La folie du foot fric
France Démographie: Un vieillissement de la population d’ici 2070
Ecole: pourquoi la baisse générale de niveau ?
Pédagogie à l’école : Toujours les méthodes inefficaces
Évaluation du nouveau scolaire : Nouvelle chute en français
Affaire Macron – McKinsey : Une enquête de la justice
Société glissement insidieux vers une société de paresse
Impôts et Intercommunalités: La grande gabegie financière
Climat des affaires: Nouvelle baisse dans l’industrie
Economie-Croissance France :recul en novembre
Inflation et consommation : envolée des prix
Tech: La chute du patron prométhéen
Socio-économie: Rien ne sera comme avant (Berd)
Covid France 26 novembre 2022 : 48.629 cas supplémentaires en 24h
Covid-19 : hausse des hospitalisations

Sondage Immigration :72 % des Français mécontents
Immobilier: En hausse ou en baisse ?
Fiscalité et Intercommunalités: La grande gabegie financière
France: glissement vers une société de paresse ?
Contribution des Gafa aux télécoms : les collectivités veulent aussi un retour financier
Microsoft et Google exclus de l’Éducation nationale
Macron et Affaire McKinsey : Une enquête de la justice
Electricité: Nouveau développement du nucléaire américain
Prix plafond du Pétrole russe : la division
Covid France 25 novembre 2022 : 50.530 cas supplémentaires en 24h
L’inflation fait grimper l’extrême pauvreté
Croissance France :recul en novembre
Inflation et Supermarché : envolée des prix
Airbus A 380 : nouveau départ ?
Industrie: Nouvelle baisse du climat des affaires

Politique et Afrique : Abandon militaire de la France
Supermarché : envolée des prix
Salaires: 52 % pour les patrons du CAC en 2021 des patrons mais seulement 3 à 4 % pour les salariés
PLAFONNEMENT DU PRIX DU GAZ en Europe : un dispositif très critiqué
Moderniser la décentralisation
Tweeter: La brutalité d’Elon Musk a fait partir 80 % du personnel
Taux d’intérêt en hausse mais plus lente
Délire: « Plus d’un Français sur deux part en vacances à Noël » d’après la sous-ministre Olivia Grégoire qui dérape<
Filière hydrogène : il faut 15 à 20 réacteurs nucléaires supplémentaire
Covid France 24 novembre 2022 :49.188 cas supplémentaire en 24h
Assurance-chômage : une réforme utile ?
France: vers une société de paresse ?
La radicalité fait reculer l’écologie
Intercommunalités: La grande gabegie
Première contraction de l’économie depuis février 2021

Défense: En cas de guerre de haute intensité, la France ne tiendrait pas longtemps
Afrique : Abandon militaire de la France ?
France: le pire danger, une société de paresse ?
Rendre le prix du logement abordable
Immobilier : le moment de vendre mais pas d’acheter
Le scandale de l’exil fiscal
France : la justice « fast-food » d’un pays en développement
La croissance du Royaume-Uni victime du Brexit
Croissance mondiale : nouvelle révision en baisse (OCDE)
Covid France 23 novembre 2022: Rebond avec 64 772 cas supplémentaires en 24 heures
Réduire la dépendance économique du pays Christophe Lecourtier
Plus d’un Français sur deux partira en vacances à Noël, selon Olivia Grégoire !!!
Épargne : tassement en octobre
Rémunérations : seulement 3 à 4 % pour les salariés mais 52 % pour les patrons du CAC en 2021
Réforme de la haute fonction publique : des réactions très corporatistes

Abandon militaire de la France: Après le Mali, le Burkina Faso, demain la Cote d’Ivoire ?
Politique écologique : incohérences et mensonges de Macron
Sport et société: La folie du foot fric
Ukraine : La folie des bombardements de la centrale nucléaire de Zaporijia
Enseignement : pourquoi la baisse générale de niveau ?
Tesla: Résultats décevants
Augmentation des salaires en Allemagne
Le retour de Trump grâce à Elon Musk et à la démocratie populiste
Foot- Coupe du monde Qatar : un premier match vraiment sans intérêt
COP27 : décévante
Société-L’inflation fait monter l’extrême pauvreté
Ecologie:De l’essence à partir des végétaux, une incohérence totale
Toujours les méthodes inefficaces à l’école
Abandon militaire de la France: Après le Mali, le Burkina Faso, demain le Niger et la Côte d’Ivoire ?

Cop 27-Climat : des objectifs bidon !
Finances-Cryptomonnaies : La déroute
Politique: Une corruption généralisée responsable de la défaite de l’armée Russe
Société–Réforme des Retraites: Les fonctionnaires exemptés !
Un budget militaire très insuffisant face aux enjeux
Recul militaire de la France: Après le Mali, le Burkina Faso
Rémunération des cadres: Un salaire médian de 51 000 €
Climat : incohérences et mensonges de Macron sur sa politique écologique
De l’essence à partir des végétaux : une incohérence totale
Sondage popularité Macron: toujours très bas avec 35 % pour et 62 % mécontents

Société–Réforme des Retraites: Les fonctionnaires épargnés
Un voyou et un assassin pour succéder à Poutine ?
Inflation et BCE : Une politique monétaire qui fait baisser l’ Euro
L’inflation fait monter l’extrême pauvreté
La folie du foot fric
Superprofits : Les mensonges du gouvernement !
Société-Tweeter: Après les menaces d’ELON MUSK, la fuite des salariés !
Les soldats perdus du PS quittent Macron
Enseignement : la baisse dramatique de niveau, pourquoi ?
Covid France 19 novembre 2022 : 37.177 cas supplémentaires en 24h
Climat et environnement : les mensonges de Macron sur sa politique écologique
Budget: Une loi de programmation militaire très insuffisante
adres: Un salaire médian dont 51 000 €
conomie et Société : Une baisse de la consommation alimentaire pour compenser l’inflation

Société : Une baisse de la consommation alimentaire pour compenser l’inflation
Enseignement: Pas seulement un déficit en mathématiques aussi en français
Prisons : 25 % des détenus d’origine étrangère
BCE: une politique monétaire qui fait baisser l »Euro
Société: l’extrême pauvreté en hausse
Carburants : Une ristourne gros rouleur pas vraiment écolo !
Autos Europe: Ventes Octobre en hausse sur tendance baissière annuelle
Dividendes salarié : Pour plus tard !
Retraites: Les fonctionnaires épargnés, une injustice
Covid France 18 novembre 2022 : 33.331 supplémentaires en 24h.
Bolloré, TPMP et Hanouna: La télé dans le caniveau et le sordide
Superprofits : Les mensonges de Macron
Écologie et violence : une stratégie contre-productive de bobos
Immobilier: Vers la chute des ventes
Tweeter: Après les menaces d’ELON MUSK, la fuite des salariés

Écologie radicale : une stratégie de bobos contre-productive
ELON MUSK , soutien de Trump devient-il fou
Une loi de programmation militaire très insuffisante
Inflation : Une baisse de la consommation alimentaire pour compenser
Trump: un retour très fragilisé
Super profits : Macron ment !
Finances- Paris passe devant Londres comme première Bourse européenne
Négociations en Ukraine: Biden et Xi Jinping, les vrais médiateurs
Réforme des Retraites: Les fonctionnaires épargnés
Covid France 17 novembre 2022 : 34.878 cas supplémentaires en 24h
Politique: Une corruption généralisée responsable de la défaite de Poutine
La coopération des tous les acteurs pour permettre la montée en compétence de salariés français
Pas seulement un déficit en mathématiques aussi en français
De plus en plus de personnes en extrême pauvreté

Conflit d’intérêts : La ministre de l’écologie avait oublié de signaler ses intérêts familiaux dans le pétrole
Salaires dans les PME : des hausses très insuffisantes par rapport à l’inflation
Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine de plus en plus isolé en Russie ?
L’incroyable décision de la Belgique de ne pas expulser en France Hassan Iquioussen
Revers russes en Ukraine: Poutine trahi par ses services secrets
Sécurité routière : Hausse des incivilités et des morts
Covid: Les labos sabotent les statistiques
Biden et Xi Jinping : Les vrais négociateurs du conflit en Ukraine
Médias-TPMP et Hanouna: La télé de Bolloré dans le caniveau et le sordide
Covid France 16 novembre 2022 : 48.971 cas supplémentaires en 24h
EDF : Toujours un risque de scission ?
Pluie de missiles en Ukraine : les dernières folies de Poutine pour sauver sa place
Faire un effort de formation pour renforcer l’employabilité
Retraites: Les fonctionnaires épargnées par la réforme, ben voyons !

Russie: Condamnée par l’ONU à des dommages et intérêts pour l’Ukraine
Amazon : Énorme vague aussi de licenciement de 10.000 employés
Réforme des retraites : une promesse d’un minimum de 1100 €
TPMP et Hanouna: La télé dans le caniveau et le sordide
Une corruption généralisée responsable de la défaite de l’armée Russe
Mali: La Grande-Bretagne se retire aussi
EDF :Toujours un risque de scission ?
Cryptomonnaies : La déroute des petits investisseurs
Climat- Cop 27 : des objectifs bidon !
Covid France 15 novembre 2022 : 6017 nouveaux cas supplémentaires en 24h
Politique : les mensonges de Macron sur sa politique écologique
Automobile: des règles aussi pour les émissions polluantes hors moteur
Paris passe devant Londres comme première Bourse européenne
Joe Biden et Xi Jinping : Les vrais influenceurs du conflit en Ukraine

Conflit Ukraine-Russie :La corruption généralisée responsable de la défaite Russe
Cryptomonnaies : vers une déroute financière
Manifestation en Iran : 15 000 arrestations et 326 morts
École : retour des maths en première
Ecole : les maths pas à la hauteur des enjeux
Immigration et OCEAN VIKING: Une hypocrisie générale
Élections intermédiaires États-Unis : ouf pour Biden !
Écologie : les mensonges de Macron sur sa politique
Les États-Unis souhaitent la paix en Ukraine pour relancer l’économie
Covid France 14 novembre 2022 : risque de reprise
Super profit de TotalEnergies : Macron ment
Cop 27 : des objectifs bidon
Urbanisme: de la résidence secondaire, à celui de la ville secondaire
Croissance Union européenne: Une récession qui se précise

Immmigrès de l’OCEAN VIKING: Une hypocrisie générale
Croissance Union européenne: Récession annoncée
Super bénéfice de TotalEnergies : Macron ment !
Coopération Allemagne Chine : le business avant la morale politique
Ukraine:La corruption généralisée responsable de la défaite Russe
Evolution du Climat : des objectifs bidon !
Politique: l’ armée complètement est sous-dimensionnée
Sondage terrorisme : 76 % des Français toujours inquiets
Politique: Poutine trahi par ses services secrets
Covid France 13 novembre 2022 : tendance à la hausse

Opérateurs télécoms ou plateformes: qui doit payer les infrastructures Internet ?
Dissolution de l’assemblée : 43 % des Français pour
Partage de la valeur »: Réflexion bidon du gouvernement pour freiner les salaires
Ukraine: Poutine trahi par ses propres services secrets
Sondage: une armée française trop faible
Croissance Union européenne: Récession en fin d’année ( commission européenne)
Défense Française: une armée complètement sous-dimensionnée
Le retour de Trump fragilisé
Relations Allemagne Chine : le business avant la morale politique
Politique d’immigration et OCEAN VIKING:Une hypocrisie générale

Politique et Climat : des objectifs bidon !
CO2: Nouveau record d’émission
mmigration-Accueil de l’OCEAN VIKING:Une hypocrisie générale
Journée d’action CGT du 10 novembre : encore une très faible mobilisation
Sondage armée: une bonne opinion mais jugée trop faible
Une réflexion du gouvernement sur le « partage de la valeur » dans les entreprises qui font des profits
Politique: la ministre de l’écologie engluée dans le pétrole familial et les paradis fiscaux !
Politique de Défense: une armée complètement sous-dimensionnée
Election à la tête d’EELV: des pros de la politique , comme ailleurs
Covid France 11 novembre 2022 : 27.068 cas supplémentaires en 24h

Élections américaines : Biden sauve les meubles, Trump s’enfonce
Sondage : pouvoir d’achat en baisse pour 73 % des Français
Meta (facebook): Licenciements massifs
Défense: une mini armée française (Alain Bauer)
Ecologie radicale: Des bobos conformistes
Bridor contraint de délocaliser à cause des écolos radicaux
Chine : la stratégie zéro Covid est une catastrophe économique
Transition écologique: Pour Pisani-Ferry Il faut investir 70 milliards d’euros d’ici 2030
Croissance menacée au quatrième trimestre
COVID FRANCE 10 NOVEMBRE 2022 : 28.702 CAS SUPPLEMENTAIRES EN 24h
Fiscalité–Taxe foncière : le matraquage
Voile islamique : 60 % contre dans l’espace public
Defense: une armée complètement sous dimensionnée
IRAN: Prochaines sanctions de l’Union économique contre la répression sanglante

Taxe foncière : le matraquage
Revenu: un recul plus important en France qu’ailleurs au deuxième trimestre
Violence écologique : une stratégie de bobos urabins contre-productive
Métro RATP : Encore la grève
États-Unis : prochaine annonce du retour du clown Trump
Armée française: les conséquence du conflit en Ukraine
Grande distribution : vers la disparition des grandes marques
Pétrole: Remonter vers les 100 $
L’écologisme radical se nourrit du laxisme des pouvoirs publics
Covid France 9 novembre 2022:12 476 cas supplémentaires en 24 heures
Ecologie: Réduire la population, la solution miracle !
Société : Des services publics en pleine crise
Total Feyzin: Cinq grévistes pour finir la grève !
Affaires politico-financières : la ministre de l’écologie engluée dans le pétrole familial et les paradis fiscaux

Taux d’intérêt: La BCE bien obligée de suivre à distance la Fed
Un nouveau réseau pour remplacer Twitter
Cop 27: Macron, champion des annonces !
Taxe foncière : le matraquage après la suppression de la taxe d’habitation !
Croissance France : alerte sur l’industrie<
Croissance Chine : baisse du commerce extérieur
Dividende salarié et partage de la valeur : le serpent de mer
Twitter : La stratégie suicidaire d’Elon Musk
Climat : des objectifs bidon !
Recul du revenu plus important en France qu’ailleurs au deuxième trimestre
Ecologie et violence : une stratégie de bobos contre-productive
Risque de décrochage industriel pour l’Europe
Musk met tweeter au service de Trump

COP27 : un objectif de 1,5 degré obsolète selon un rapporteur du Giec
Licenciements partout dans Le secteur numérique
SNCF : un bouclier tarifaire aussi ?
Cop 27: Encore d’ilusoires promesses ?
Température 2015-2022 Années record
Des taux bien peu prohibitifs
Quelle politique énergétique ?
Sandrine Rousseau: objectif prendre la place de Mélenchon en 2027
Sandrine Rousseau: Une hystérisation politique existentielle
Taux américains: : une hausse qui va secouer toutes les banques centrales
Alerte Croissance: la production industrielle en net recul annonce la tendance baissière
Société- Tweeter: mise en demeure de l’ONU
Écologie : la stratégie de la violence est contre-productive
Partage de la valeur : le serpent de mer

Cop 27: Encore de pieuses promesses ?
Crise énergétique: Un surcoût de 60 milliards ?
Production électrique : EDF déraille encore !
Un service public en pleine crise
Allemagne Chine : le business avant la morale politique
Macron: Les petits dîners mondains à Bercy !
Croissance France: la production industrielle en net recul annonce la tendance baissière
Taux d’intérêt : un nouveau relèvement des taux américains qui va secouer toutes les banques centrales
Covid France 6 novembre 2022 : 29.438 cas supplémentaires en 24h.
Partage de l’eau: enjeu public
Politique et finances : EDF rachète les turbines de GE vendues à l’Américain par Alstom
Tweeter: mise en demeure de l’ONU
Politique diplomatique : L’Allemagne joue de plus en plus solo
L’audience de TF1 plonge de 25 %

Production électrique : EDF dérape encore!
Twitter surtout très menacé par son patron, Elon Musk
Etats-Unis : hausse du chômage en octobre qui traduit le ralentissement économique
Frédéric Beigbeder à l’Académie française ! Pourquoi pas aussi Cyril Hanouna ou Patrick Sébastien
Bidouillages et politique : EDF rachète les turbines de GE vendues àl’Américain par Alstom
Objectif politique de Sandrine Rousseau: prendre la place de Mélenchon en 2027
Police judiciaire : Une réforme contestée
Politique- Énergies renouvelables : le Sénat écarte justement le «droit de veto» des maires
Société-Les aides à domicile : Un métier de paria
COVID FRANCE 5 NOVEMBRE 2022 : 29 438 CAS SUPPLEMENTAIRES EN 24 HEURES
Avenir du Ferroviaire : le gouvernement refuse le plan de soutien voté à l’Assemblée nationale
Parlement-Projets de loi des énergies: Une politique de gribouille
Politique-Ukraine : Les honteux bombardements d’installation électrique par la Russie
Politique monétaire : un nouveau relèvement des taux américains qui va secouer toutes les banques centrales
Politique internationale : L’Allemagne joue de plus en plus solo
Politique-Les petits dîners de Macron à Bercy !
Production électrique : EDF dérape encore!

« Renaissance « : une campagne d’adhésion avec cotisation à 30 € par an, Pourquoi pas 3 euros ?
Eoliennes: prochain fiasco après le nucléaire
Twitter : 50 % des employés licenciés
Environnement-Bassines dans les Deux-Sèvres: Delphine Batho , pour avec les écolos, contre comme députée
Énergies renouvelables : le Sénat Écarte justement le «droit de veto» des maires
Politique–Sandrine Rousseau: objectif prendre la place de Mélenchon en 2027
Twitter menacé par les propos excentriques d’Elon Musk
Ecologie-Bassines dans les Deux-Sèvres: Delphine Batho , pour avec les écolos, contre comme députée
Production réduite notamment en raison des grèves
Covid France 4 novembre 2022 : 42 025 cas supplémentaires en 24 heures
La voiture électrique : moins polluante ?
Recrutement de talents internationaux : la France n’est pas assez séduisante
Arrêter la production des voitures thermiques est une erreur pour Thierry Breton, commissaire européen
Electricité: premières baisses de consommation
Les aides à domicile : Un métier de paria
Les petits dîners de Macron à Bercy

Réajustement des salaires sur l’inflation : le ministre des finances contre
Immigration : régularisation dans les métiers métiers qui connaissent une crise de manœuvre
Réchauffement climatique : L’Europe au-dessus de la moyenne mondiale !
Union européenne : Double punition avec inflation et récession en 2023
Taux d’intérêt : un nouveau relèvement américain qui va secouer toutes les banques centrales
Ukraine : Les honteux bombardements d’installation électrique de la Russie
Metavers: la désillusion
Covid France 3 novembre 2022 : 5.691 cas supplémentaires en 24h.
Projets Métavers: l’échec
Prévisions économiques Union européenne : inflation forte…. et récession
Frédéric Beigbeder à l’Académie française ! Pourquoi pas aussi Cyril Hanouna
Bassines dans les Deux-Sèvres: Delphine Batho , pour avec les écolos, contre comme députée
Europe: L’Allemagne joue de plus en plus solo
Partage de l’eau: une enjeu public
Sandrine Rousseau: objectif prendre la place de Mélenchon en 2027

Projets de loi des énergies: Une politique de gribouille
Ferroviaire : le gouvernement refuse le plan de soutien votée à l’Assemblée nationale
Quel avenir pour la fusion nucléaire ?
Prévisions météo : encore un hiver doux ?
Politique-Pour une écologie sans idéologie
Pollution Automobile : zéro émission en 2035, l’énorme mensonge !
Industrie automobile : le recul
>Bassines-Deux-Sèvres: Des objectifs climatiques compréhensibles instrumentalisés par les ultras
Dérèglement climatique: Record absolu de chaleur en octobre
Tweeter: Elon Musk lance le réseau social payant
Projets Métavers: l’échec
Prévisions économiques Union européenne : inflation forte…. et récession
Sandrine Rousseau: objectif, remplacer Mélenchon en 2027
Avenir Twitter menacé ?

Perspectives Union européenne : inflation forte…. et récession
Voitures électriques plus petites pour les rendre accessibles
Monnaie: La chute du yen
Rôle des syndicats dans les mouvements sociaux
Sondage popularité Macron : nouvelle baisse de 3 points à 37.7%
Social-Réforme des retraites: non au report de l’âge de départ
Distribution- Un Conseil national du commerce pour quoi faire ?
Nouvelles technologies- Métavers: la cruelle illusion ?
L’inflation repose la question du partage de la richesse
Covid France 1er novembre 2022 : 3.768 nouveaux cas supplémentaires en 24h

Métavers: la cruelle illusion ?
Le hausse d’inflation va tuer la croissance
Sobriété énergétique : le hold-up sémantique de Macron
Crise de l’énergie : faire davantage pour les entreprises (Xavier Bertrand)
Réchauffement climatique : les maladies tropicales menacent la France
Réforme des retraites: non au report de l’âge de départ ( CFDT)
Présidentielles Brésil : Lula vainqueur
Écologie–Sandrine Rousseau du côté des Black blocs
Sondage crise énergie : 10% des PME menacées de fermeture
Une hausse de l’inflation qui repose la question du partage de la richesse
Société–Pour une écologie sans idéologie
« Républicains »: changer la marque tuée par Sarkozy
Un Conseil national du commerce pour quoi faire ?

Economie: un choix entre la récession ou l’inflation ?
Union économique–Couple franco-allemand : le divorce !
Pour une écologie sans idéologie
Délinquance : les résultats catastrophiques de la police
Gouvernement Borne: record du nombre de ministres
Economie-Inflation France: un nouveau record qui repose la question du partage de la richesse
Suppression du changement d’heure : c’est pas pour demain !
Baisse de la consommation alimentaire de 0,7 %
Le danger économique d’un manque d’unité dans l’Union européenne (FMI)
Technocratie- Changement d’heure : un rituel ridicule et nuisible à la santé

Inflation Allemagne : supérieure à 10 % et 20 % pour l’alimentation
Automobile : zéro émission en 2035 l’énorme mensonge !
‘arnaque des influenceurs bientôt réglementée ?
Température : retour de l’été ?
Covid et politique: « Tout le monde dans le gouvernement s’en foutait » (Agnès Buzyn)
Politique- « Républicains » : Sarkozy tente d’expliquer sa nouvelle trahison !
Politique-Macron à la télé : Un discours plat et sans vision
Démocratie- Enquête d’utilité publique : une procédure caricaturale
Tweeter: Le pari fou d’ Elon Musk
Covid France 29 octobre 2022: 25.783 cas supplémentaires en 24h
Ecologie et société- Les automobilistes pauvres interdits dans les villes ?
nergie :les contradictions de la régulation par les marchés
Changement d’heure : un rituel ridicule et nuisible à la santé
Economie-Forte hausse des défaillances d’entreprises
Pour une révolution de l’enseignement professionnel –(Bruno Sola)
Inflation France: un nouveau record inquiétant

Tweeter: Le pari fou d Elon Musk qui pourrait lui coûter très cher
Nucléaire : un débat surréaliste
Hausse des taux de la BCE : 75 points de base
Macron en panne d’autorité et de vision
Total: Encore un bénéfice en très forte hausse
Ukraine : un accélérateur de transition écologique ?
Inversion des taux américains: alerte sur l’économie
Social-Journée d’action CGT du 27 octobre: un énorme fiasco
Forte hausse des défaillances d’entreprises
Covid France 28 octobre 2022 : 37.089 cas supplémentaires en 24h
Politique-Gouvernement Borne: une armée mexicaine !
Poutine: Le mensonge permanent pour rhétorique
« Renaissance », le parti de Macron: 10 000 adhérents au lieu de 400 000 !
L’imam Iquioussen remis en liberté par la Belgique !

Couple franco allemand: De l’eau dans le gaz !
Journée d’action CGT du 27 octobre: un énorme fiasco à prévoir
Macron: Un discours sans flamme et sans vision
« Fusion » nucléaire : la France veut son propre projet
Avenir : la fusion nucléaire
Meta (Facebook, Instagram…) : Chute des bénéfices
Energie : limites et contradictions de la régulation par les marchés
Enquête d’utilité publique : une procédure bidon
Chômage: une baisse de 10,9 % sur un an (catégorie A)
Covid France 27 octobre 2022 : 41 185 cas supplémentaires 24h
Gouvernement Borne: une armée mexicaine !
Politique: Macron en panne d’autorité
Société- Délinquance : les résultats catastrophiques de la police
Emmanuel Macron est coupé du réel
Superprofits: pas de référendum Nupes

Politique- Royaume-Uni : comme Macron, Rishi Sunak un techno-capitaliste (Adrian Pabst)
Crimes et délinquance : les résultats catastrophiques de la police
Budget 2023–2027: une trajectoire financière illusoire rejetée par l’Assemblée
Climat de guerre : l’enjeu des matières premières
Économie : Pour un plan urgence pour les entreprises très dépendantes de l’énergie
Automobile : une norme euro 7 suicidaire
Assurance chômage : Indemnisation Évolutive selon la conjoncture ( Sénat)
Macron en panne d’autorité
Politique: Sécurité et Darmanin : beaucoup de bla-bla
Foot -Salaire MBappé, un salaire de 630 millions en trois ans ou la folie du foot
« Républicains » : Sarkozy tente d’expliquer sa nouvelle trahison !
Agriculture, nucléaire:Le même désastre !
Les automobilistes pauvres interdits dans les villes
Covid: Tout le monde dans le gouvernement s’en foutait (Agnès Buzyn)
Météo: Bientôt le retour de l’été ?
Covid France 26 octobre 2022 : 59.653 cas supplémentaires en 24h

Un plan urgence pour les entreprises très dépendantes de l’énergie
Rishi Sunak, Premier ministre: La dernière chance pour sauver la Grande-Bretagne du naufrage ?
Trop de technocrates, mais pas assez de soudeurs
L’association franco-russe: Enquête pour corruption !
Chine: un troisième mandat de Xi Jinping plein d’incertitudes
Grande-Bretagne : l’impact mortel du Brexit
Un gouvernement en panne d’autorité
Transition écologique : la planification molle d’Élisabeth Borne
Energie : comme d’habitude, l’Allemagne joue solo
Covid France 25 octobre 2022 : 6.907 cas supplémentaires en 24h.
MBappé, un salaire de 630 millions en trois ans ou la folie du foot
Qatar: Coupe du monde , Sarkozy pour !
Sécurité et Darmanin : beaucoup de bla-bla
Le choix entre la récession ou l’inflation ?

Un vrai risque de crise financière grave (Mervyn King)
Donald Trump convoqué par la commission d’enquête
Pourquoi seulement Édouard Philippe seulement devant la cour de justice ?
Coupe du monde de foot au Qatar : Sarkozy soutient et pour cause
Expulsions OQTF: Olivier Véran ment, comme pour les masques
Politique: Sarkozy tente d’expliquer sa trahison !
Europe : risque de récession en 2023 avec persistance d’inflation forte (FMI)
L’environnement alibi du protectionnisme aux États-Unis
Voitures à hydrogène : Une commande prévisionnelle de 10 000 véhicules du Crédit agricole
Transition écologique : la planification molle d’Élisabeth Borne
Environnement -Droits accordés à la nature: des principes très théoriques
Energie: Un accord provisoire arraché à l’Allemagne
Prix et supermarchés : Des augmentations jusqu’à 30 %
Politique: Le gouvernement en panne d’autorité

Politique-Ukraine : la Russie recule pour éviter la capitulation
Politique : Déclin du néolibéralisme ?
Le gouvernement en panne d’autorité
Pénurie d’essence : Comment réguler les pénuries ?
Conflits à Edf : un accord salarial avec les syndicats
Transport ferroviaire »: pour un un plan d’investissements de 100 milliards d’euros en dix ans
Inflation et supermarché : Des augmentations jusqu’à 30 %
Planification écologique …. mais sans plan
Un délit d’alcoolémie à la chasse !
Sondage popularité Macon : en baisse à 35 %

Environnement et qualité de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule
Secteur immobilier: Le moment de vendre ou d’acheter ?
Mutation voiture- 100 % électrique en 2035 est-il réaliste ? ( interview de Macron)
Automobile et environnement : prendre le temps d’une vraie transition écologique
Inflation et pouvoir d’achat:82 % des Français critiquent le gouvernement
Grandes plates-formes numériques : la dépendance alarmante de la France
Grêves : l’irresponsabilité de l’ultra gauche
France: L’économie victime de la baisse du niveau scolaire et du manque de qualification
France- Productivité : le handicap français
Covid France 22 octobre 2022: +49.087 cas supplémentaires en 24h
Planification écologique : le micro plan d’Élisabeth Borne
GRANDE-BRETAGNE: Le financier Rishi Sunak ou le fantasque Boris Johnson ?
Le port de Hambourg à vendre aux chinois
Grèves interprofessionnelles CGT les 27 octobre et 10 novembre: Pour mobiliser ou pour enterrer ?
Droits accordés à la nature: des principes très théoriques
Prix de l’énergie: Un accord provisoire arraché à l’Allemagne
Edf- Nucléaire : un accord salarial avec les syndicats
Inflation: Des objectifs hypothétiques du ministre des finances
Déclin du néolibéralisme ?

Politique– couple franco-allemand : une chimère ?
Climat : température de jusqu’à fin octobre ?
BUDGET SÉCURITÉ SOCIALE: Fin de débat aussi avec le 49.3
Environnement–Pollution de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule !
Le retour de l’uniforme à l’école ?
Des objectifs hypothétiques du ministre des finances
Transport-Voitures électriques : L’objectif illusoire de 2035 !
Economie-Les insuffisances de la stratégie industrielle d’Emmanuel Macron
France- Economie-Productivité : le nouveau boulet économique français
Covid France 21 octobre 2022 :+56.793 cas supplémentaires en 24h

Les insuffisances de la stratégie industrielle d’Emmanuel Macron
Covid : la vaccination accroît l’espérance de vie
Propositions pour revitaliser les zones rurales (AMF)
Voitures électriques : net tassement des productions de Tesla
À l’occasion du budget, une motion de censure pour rien
Allègements de cotisations: pas efficace au-delà de 2,5 smic ?
Après le budget, menace aussi sur e projet de la loi énergie nouvelle (« EnR »)
Ukraine : la Russie recule pour éviter la capitulation
Castex PDG de la RATP : une énarque pourquoi ?
Covid France 20 octobre 2022 : 63 0 31 cas supplémentaires en 24 heures
« Total » : des patrons hors-sol( CFDT)
Berlusconi déraille et est de nouveau ami avec Poutine !
Radicalité et CGT : aussi une guerre de succession
Total »: Reprise et encore une grève qui se termine mal

Poutine et Xi Jinping : Objectif étendre le champ de la dictature dans le monde
Environnement et Pollution de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule !
La Nupes : Un mouvement coupé du réel (Gaël BRUSTIER)
Ventes Automobile en Europe : Léger rebond sur tendance nettement baissière
Voitures électriques: surtout chinoises !
Grèves EDF: : des actions ciblées qui vont tuer l’entreprise
Manifestation CGT : un nouvel échec après celui de Mélenchon
Castex PDG de la RATP : encore un énarque !
Taxe foncière 2023 : Nouvelle hausse de 7 %
Covid France 19 octobre 2022 : 87 666 cas supplémentaires 24 heures
Le droit comme moyen de régulation
Climat: UNE HAUSSE DE 3,8°C EN FRANCE D’ICI 2100
Le patron de Total fatigué !
Le bitcoin, monnaie légale, s’écroule au Salvador
On encourage la récession!
Grève CGT: une action qui discrédite encore un peu plus le mouvement syndical
Liens

Pénurie de riz
Foot : Benzema enfin ballon d’or
Conflit Russie Ukraine : l’illusion de la France médiatrice
Action climatique:vie plus chère et moins de consommation ?
Politique: le déclin des dictatures
Manif vie chère de Mélenchon : Le fiasco
Conflits SNCF et dette
Conflit SNCF : encore une proposition de grève reconductible irresponsable et inefficace
Grève CGT mardi:Grève générale mardi : une participation surtout de fonctionnaires et assimilés
Covid France 18 octobre 2022 : 9421 cas supplémentaires en 24 heures
Pollution de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule
SONDAGE 49.3 POUR LE BUDGET: 66 % contre
SONDAGE Grève mardi – 49% des FRANÇAIS Contre
Fiscalité- 2022, l’année record !
Température : jusqu’à 35° !

AUTOMOBILE: Une aide jusqu’à 7000 € pour les voitures électriques (Macron)
Justice : La confusion entre État de droit et propagande
Grève chez les pétroliers: sortir de ce bourbier grâce à la transparence
Grève générale mardi : une participation surtout de fonctionnaires et assimilés
SNCF : encore une proposition de grève reconductible irresponsable et qui finira en eau de boudin
Grêve SNCF et dette
EDF: des grèves ciblées qui vont tuer l’entreprise
La voiture électrique est-elle vraiment plus écologique ?
Manif vie chère ou marche politique ?
Social-L’urgence de la revalorisation du pouvoir d’achat
Immobilier: Le moment de vendre ou d’acheter ?
Automobile- 100 % électrique en 2035 est-il réaliste ? ( intreview de Macron)
Iran : grève aussi dans le secteur pétrolier
Voitures électriques : objectifs 2 millions en 2030 pour 40 à 50 millions d’automobiles aujourd’hui !

Vers une chienlit sociale et politique
L’urgence de la revalorisation du pouvoir d’achat
France, une dépendance alarmante vis-à-vis des grandes plates-formes numériques
La première ministre britannique déjà en sursis !
Marche contre la vie chère ou marche politique ?
Automobile : la voiture électrique plus écologique
Automobile : prendre le temps d’une vraie transition écologique
Électricité : des grèves ciblées qui vont tuer EDF
SONDAGE Inflation. 82 % des Français critiquent le gouvernement
Covid France 16 octobre 2022 : forte hausse

Covid: Le risque d’une huitième vague très dangereuse
Prévision Croissance : nouvelle révision en baisse par le FMI
Energie- Greta Thunberg soutient actuellement les centrales nucléaires !
Politique- Iran- Voile islamique : « un accessoire de mode »
Environnement : la voiture électrique plus écologique ?
Environnement : la voiture électrique plus écologique ?
Conflits sociaux: vers la chienlit
Environnement et température automnale douce : Bouleversement de la biodiversité
Politique: Sandrine Rousseau l’écolo fonctionnaire appelle à la grève générale !
Les enjeux sociaux et politiques de la crise
Poutine prêt de capituler ?
Mouvements sociaux : l’irresponsabilité de l’ultra gauche
Economie-Déficit commercial de la France: Nouveau record dramatique
L’économie française victime de la baisse du niveau scolaire et du manque de qualification

Défaillances d’entreprise : En hausse
Le réchauffement climatique menace les vertébrés ( WWF)
La démolition de la valeur travail par l’ultra gauche
TOTAL: Un accord avec la CFDT mais refusé par LA CGT
Sandrine Rousseau l’écolo fonctionnaire appelle à la grève générale !
L’UE durcit sa position face à Poutine
Température automnale douce : Bouleversement de la biodiversité
Superprofits : les députés pour une taxe contre l’avis du gouvernement
France : attention aux risques de chienlit sociale et politique
Electricité EDF: Menace de la CGT
Carburant : Les enjeux de la crise
Réindustrialisation : Faire de l’inflation des matières premières une opportunité
France : attention aux risques de chienlit sociale et politique
Covid France 14 octobre 2022: 64 218 cas supplémentaires 24 heures

Pénurie de carburant : combien de temps ?……Un certain temps !
Climat : la voiture électrique plus écologique ?
Superprofits : les députés veulent une taxe contre l’avis du gouvernement
« ANNEXIONS ILLÉGALES » RUSSES EN UKRAINE: Largement condamnées par l’ONU
Vers une journée de grève générale par la CGT ?
Crise carburant- Les Français en colère mais partagés
CARBURANT: Entre Total et la CGT, l’affrontement de deux idéologies
Crises : l’innovation la clé du succès des entreprises
Carburant : une crise à plusieurs enjeux
Covid-France 13 octobre 2022 : 67.948 Cas supplémentaires en 24h
Alimentation: Halte à la course des prix toujours plus bas
Société-Le monde « merveilleux » de la transformation numérique
Plutôt la baisse de croissance que l’inflation pour la Fed
Bronchiolite : Alerte
Inflation : encore plus forte en 2023 en Allemagne

Le monde merveilleux de la transformation numérique !
Politique de défense : l’échec de la coopération franco-allemande
Greta Thunberg soutient actuellement les centrales nucléaires
Contrôle des subventions étrangères qui faussent le marché
Carburant : la réquisition pour Esso et les enjeux
Le travail est-il encore une valeur ?
nouvelle révision en baisse par le FMI
Panne d’essence ou de sens en France ?
Carburants: Une crise qui révèle aussi la crise politique
Société Iran- Voile islamique : « un accessoire de mode »
Iran : Un régime fondé sur le contrôle des femmes
Fiscalité: Des passoires à caractère surtout politique
Economie : l’activité en quasi stagnation
Covid France 12 octobre 2022 : forte hausse avec 94 753 cas supplémentaires en 24h

Société-Désertification du territoire : une dizaine de métropoles et le vide ailleurs
Désertification : Macron nomme un sous-préfet !
Le Brexit, début du déclin britannique
Réforme des retraites : opposition entre les anciens et les modernes dans le parti des « Républicain
Vers une économie de rareté ?
Voile islamique : « un accessoire de mode » pour les islamo-gauchistes !
Iran: d’abord la révolte des jeunes femmes
Données:les abandons répétés de souveraineté de l’Europe au profit des Etats-Unis pénalisent notre avenir
Renault brade Nissan ?
Le nouveau boucher russe Sergueï Sourovikin arrose de missiles au hasard l’Ukraine
Électricité : le fiasco de la distribution privée
Pénurie d’essence ou de sens en France ?
LE MEDEF contre l’obligation d’emploi de seniors
Des passoires fiscales à caractère surtout politique

Macron et Berger ( CFDT): La vision monarchique contre la vision social-démocrate
Total victime de son exhibitionnisme financier
Divorce entre Renault et Nissan ?
Les Français réfractaires aux changements ?
Les faiblesses des pays démocratiques face aux menaces globales
Macron : Président jusqu’en 2042 ?
Société- Voile islamique : « un accessoire de mode » pour les gauchistes ?
Un véritable régime d’apartheid
Société-Stopper toute exploitation animale ?
Quelle révolution industrielle en France?
Economie française : en quasi stagnation
La déconstruction de la valeur travail par l’ultra gauche
Ukraine : « La Crimée sera libérée »

Macron : objectif retour en 2032….. au secours
Voile islamique : un accessoire de mode pour les ultra gauchiste
Congrès des républicains : le lâchage de Sarkozy
Covid-19 en hausse mais moins dangereux ?
La campagne de Macron financée par les grandes fortunes
Environnement- Jeux d’hiver en Arabie Saoudite : un énorme business de transport de neige ?
Plan énergétique du gouvernement: superficiel
Ukraine : Un échec durable de la Russie
Plan de sobriété énergétique du gouvernement : « C’est dérisoire » (Laignel,vice pésident de de l’Association des maires de France
Changement: Les Français sont-ils des résistants au concept
Société-Stopper toute exploitation animale ?

Économie française : Croissance en quasi stagnation dès l’automne
Croissance : l’économie française va tomber en quasi stagnation
Crise Energie -Plan de sobriété du gouvernement : « C’est dérisoire » ( André Laignel, de l’Association des maires de France)
Politique: Un nouveau concept , « l’intelligence territoriale »
Politique- « La Provence » : encore un journal racheté par un grand financier
Hausse des taux d’intérêt: Opposition entre l’ONU et le FMI
Guerre en Ukraine : Un échec durable de la Russie
Filère Hydrogène: quel avenir pour cette technologie
France : Quelle révolution industrielle ?
Révolution digitale: ça va vraiment tout changer ?
Changements: Les Français sont-ils des résistants au concept
Sondage Brésil : Lula favori
La déconstruction de la valeur travail par l’ultra gauche
Liz Truss, Première ministre britannique championne de l’impopularité internationale

Le retour de l’hyperpuissance américaine
Gaz : les erreurs de la France
Jeux d’hiver en Arabie Saoudite : un énorme business de transport de neige ?
Politique nucléaire : le pouvoir devra rendre des comptes
Twitter : Le coup de bluff d’Elon Musk ?
Durcissement probable de la position de la BCE contre l’inflation
Une union politique à 44 plus efficaces qu’à 27 ?
SONDAGE : trop d’assistanat pour 65 %
Sondage Macron :Baisse inquiétante de 4 points à 32 %
Covid France 7 octobre 2022 : encore 65 537 supplémentaires en 24h
L’inflation ralentit en septembre ?
Croissance : l’économie française en stagnation
Sondages politique Nupes : l’union de la gauche s’est discréditée avec les affaires
Plan de sobriété Énergétique du gouvernement: Anecdotique et superficiel

Manifs en Iran : » mort au dictateur »
Energie -Plan de sobriété du gouvernement : « C’est dérisoire » (Laignel, de l’Association des maires de France)
Sondage Retraites : Les Français disent non au report à 65 ans
Un pal sobriété bidon
Sobriété énergétique : un slogan de bobo
Un nouveau concept politique :l’intelligence territoriale !
Nouvelle vaccination Covid-19
L’Assemblée nationale a voté une nouvelle modulation des règles d’indemnisation.
Scandale Ferrand : La Cour de cassation passe l’éponge… pour prescription
Covid France 6 octobre 2022 : encore à un haut niveau
Twitter : nouveau coup de bluff à 45 milliards d’Elon Musk ?
L’agriculture numérisée des multinationales peut-elle être souhaitable et responsable ?
Discrètement la pieuvre chinoise avance ses pions dans le monde
Commerce mondial : risque de récession
Pétrole : Nouveaux risques de hausse des prix (OPEP)

Affaire Ferrand : Retour de la magouille financière ?
Finances: nouvelle guerre des monnaies !
Hausse des taux : Opposition entre l’ONU et le FMI
Erdogan , Intermédiaire et complice de Poutine
« La Provence » : encore un journal racheté par un grand financier
Naturopathie : ne pas tout mélanger
Stopper toute exploitation animale ?
Pour la décarbonation de tous les services publics !
L’arriviste ultra gauchiste Sandrine Rousseau risque de faire éclater EELV
Covid France 5 octobre 2022 : très forte augmentation 89.185 supplémentaires en 24h.
Nouvelles technologies: Une révolution digitale qui va tout changer
Education douce ou avec contraintes ?
Sécurité sociale : la Cour des comptes pour la réduction des dépenses de santé de la médecine libérale
Perte ou gain de pouvoir d’achat pour les Français en 2023 ?

Quelle révolution industrielle ?
LEMAIRE, MACRON, BORNE EN COL ROULÉ, DOUDOUNE ET BIENTOT EN UN PASSE-MONTAGNE ?
De petits avions à hydrogène près de Toulouse
Hydrogène: quel avenir pour cette technologie
Hydrogène-Élément clé de la transition écologique ?
Ukraine : Un échec durable de la Russie
Après le XXᵉ Congrès du Parti communiste chinois , Xi Jinping Encore plus puissant et …..plus dangereux
Royaume-Uni: La logique du déclin après le Brexit
La déliquescence de l’empire britannique
ONU: Donner une plus grande place à l’Afrique
Faut-il remettre en cause l’activité touristique en France ?
Justice: les plus riches continuent de s’enrichir
Réforme des retraites : une méthode monarchique
Covid France 4 octobre 2022 : 8690 cas supplémentaires en 24 heures

Quelle adaptation au nouveau monde du travail ? ( directeur général de l’OIT)
Crise de la dette : S&P dégrade la perspective du Royaume-Uni
Après le Mali, La Russie encore derrière le coup d’État au Burkina Faso
Des risque de crise financière d’après la BCE
Quelles orientations pour la fixation des prix en Europe
La révolte antitchador des Iraniennes met la gauche devant ses contradictions
Supermarchés: les conséquences de l’inflation
Éviter le pillage des ressources halieutiques
À quoi sert une opposition Parlement ?
Pour un vrai régime de protection des océans

La culture moteur de la transition écologique
Compatibilité entre progrès technique et progrès écologique ?
La Russie encore derrière le coup d’État au Burkina Faso ?
Politique : Appel aux « Refondations » de la gauche
Les villes de plus en plus rongées par la drogue et la violence
Retraite à 65 ans : la CFDT dit non
>Empreinte carbone : Les trois méthodes à prendre en compte pour calculer
Covid France 2 octobre 2022 : tendance toujours à la hausse avec 48261 cas supplémentaires en 24 heures

Risque de crise financière ?
Sciences-L’écologie aussi pour la prévention de la santé
Une révolution digitale qui va tout changer ?
Maths au Lycée : Bayrou responsable de l’abandon progressif
Conflit Russie Ukraine: Où est la dissuasion occidentale ?
La réforme des retraites : en janvier… Peut-être !
Crise énergétique : conséquence des choix incohérents
Révolution énergétique : une volonté politique et un nouveau type d’aménagement de nos milieux de vie
Critique de Métavers: Substituer le fantasme au réel !
Température-Eté 2022 : La future norme ?
Economie-Productivité : le nouveau boulet économique français

Industrie: Particulièrement plombée par les coûts de l’énergie
Retraites : une concertation…pour rien ?
Productivité : le nouveau boulet économique français
Le lithium, prochain enjeu de la guerre économique
C’est parce qu’il est acculé que Poutine menacent de jouer la carte nucléaire
Un budget de 2023 auberge espagnole
Services publics et publique : enjeux structurels ?
Sauver la mer pour sauver l’homme
L’écologie aussi pour prévenir la santé ?
Covid France 30 septembre 2022 : haut niveau avec 51 366 cas supplémentaires 24 heures
Cryptomonnaies :le coût social et environnemental équivalent à celui de la viande
Poutine va-t-il annexer la Corse ?
La crise de recrutement dans les métiers terrains
L’enjeu d’une révolution anthropologique en France ?
La culture financière insuffisante des Français
Grande-Bretagne : la fin d’un Empire
La France parie aussi sur l’hydrogène
Recherche académique : Trop soumise à la vulgarisation médiatique
Refuser le chantage des plates-formes payantes
Retraites : d’une réforme universelle à une réformette
Les « déserts médicaux »: Une catastrophe bientôt dramatique
Reporting climatique : souvent du bidon
Décès d’Elizabeth II : Ras-le-bol de l’enflure médiatique
Ukraine: Où est la dissuasion occidentale ?
Covid France 29 sept 2022: hausse avec +53.410 cas supplémentaires en 24h.
Retraites : la réforme reportée en janvier… Peut-être !
Énergie et crise de l’électricité : conséquence des choix incohérents
Bourses : krach ou pas ?
Robotisation : l’homme transformé en animal de compagnie des robots ?
Liquidation de Camaïeu : 2600 salariés concernés par cette erreur de gestion
Marchés et inversion de la courbe des taux : L’alerte
Marchés financiers : secousses en Europe ?
Risque de récession mondiale (OMC)
En Iran, l’immense cri des femmes pour la liberté
Abandon progressif des maths au lycée : Bayrou responsable (en 1993)
Royaume-Uni: vers le déclin ?
La légitimité de la désobéissance civile des scientifiques ?
Boycotter la coupe du monde de foot au Qatar ?
L’emploi sous perfusion en France
Covid France 28 sept.2022: forte hausse avec +73.639 cas supplémentaires en 24h.
Vers un envol des taux d’intérêt ?
Référendum Poutine en Ukraine : un taux de oui de 273 % !
Réforme des retraites : reportée en janvier… Peut-être !
Numérique et développement durable : où en sont les entreprises françaises ?
Marchés: secousses en Europe ?
Dette France : record d’emprunt… et de coût
L’écologie coûtera plus cher (François Lévêque)
Après la Suède et l’Italie, l’Europe en question ?
Giorgia Meloni :Rassembler l’inconciliable ?
Macron coincé entre immobilisme et autoritarisme
Fonctionnaires: plus de 10 000 créations de postes
La révolution digitale va tout changer ?
Les superprofits gonflés par l’inflation ?
Entreprises : prendre en compte les aspirations écologiques des jeunes générations !
Chauffage: La sobriété surtout pour les pauvres
Remise en cause des véhicules électriques?
Italie: enjeux et risques après la victoire de la droite
Covid France 27 septembre 2022 : +7.489 cas supplémentaires en 24h.
Italie : probable gouvernement d’extrême droite mais pas fait pour durer
Cinéma : la crise des scénarios français
Budget : au moins autant de déficit
Retraites : coup de pouce supplémentaire de 0, 8 % !

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

Paris bientôt sous tutelle financière de l’État ?

Paris bientôt sous tutelle financière de l’État ?

En dépit des hausses d’impôt significatives, la ville de Paris ne cesse de s’enfoncer dans une situation financière ingérable . Visiblement, la maire de Paris a perdu contrôle sur nombre de dépenses qui s’alimentent d’elles-mêmes.Malgré sa promesse de ne pas augmenter les impôts locaux, la maire de la capitale Anne Hidalgo a annoncé début novembre une augmentation de la taxe foncière de 7 points en 2023, soit une hausse de plus de 50%.

Dernière tentative en date d’endiguer une dette galopante, passée de zéro euro à l’arrivée de Bertrand Delanoë en 2001 à 7,7 milliards aujourd’hui.

Interrogé à ce sujet ce dimanche dans le Grand rendez-vous sur Europe 1 et CNews, Clément Beaune a estimé que «la situation financière est grave et n’est pas liée au Covid, contrairement à ce que dit Anne Hidalgo». Le scénario d’une mise sous tutelle n’est donc «pas exclu», a poursuivi le ministre des Transports. «Pour la capitale, c’est gravissime et je ne le souhaite pas, ce serait un ultime recours», a-t-il ajouté en invitant la maire de Paris à «prendre ses responsabilités».

«Pour les Parisiens, la page d’Anne Hidalgo est déjà tournée», a-t-il enfoncé, invoquant le résultat de l’ex-candidate PS à l’élection présidentielle, de «moins de 2% dans sa propre ville». Soit 23.000 voix à Paris quand Emmanuel Macron en obtenait 380.000, rappelle une enquête du Figaro. «C’est une espèce de fin de règne qui s’est installée», a enfin affirmé Clément Beaune.

Ukraine :Prochain départ de la Russie de la centrale de Zaporijjia ?

Prochain départ de la Russie de la centrale de Zaporijjia ?

Comme à Kherson, la Russie pourrait bien décider de reculer pour ne pas subir une nouvelle défaite dans la zone de la centrale nucléaire de Zaporijjia . Elle pourrait même en confier la gestion à l’agence internationale de l’énergie atomique.

Il y a des signes annonciateurs d’un éventuel départ avec le pillage par les militaires de tout ce qu’ils peuvent emporter en zone russe.
« Ces dernières semaines, nous recevons effectivement des informations sur des signes indiquant qu’ils se préparent peut-être à quitter la (centrale) », a déclaré Petro Kotin, président d’Energoatom, à la télévision nationale.

« Tout d’abord, il y a un très grand nombre d’informations dans les médias russes selon lesquelles il vaudrait la peine de quitter la (centrale) et peut-être en remettre le contrôle à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) », a-t-il ajouté, en référence à l’organisme de surveillance nucléaire des Nations unies.
« On a l’impression qu’ils font leurs valises et volent tout ce qu’ils peuvent. »

Depuis des mois, la Russie et l’Ukraine, qui a été le théâtre du pire accident nucléaire au monde à Tchernobyl en 1986, s’accusent mutuellement de bombarder la centrale de Zaporijjia, qui ne produit plus d’énergie.

Petro Kotin a précisé qu’il était trop tôt pour parler de départ : « Nous ne le voyons pas maintenant, mais ils se préparent (à partir) ». « Tout le personnel (ukrainien) a l’interdiction de passer les postes de contrôle et de se rendre en territoire ukrainien (contrôlé). »

Le chef de l’AIEA a rencontré une délégation russe à Istanbul le 23 novembre pour discuter de la mise en place d’une zone de protection autour de la centrale, la plus grande d’Europe, afin d’éviter une catastrophe nucléaire.

Zaporijjia fournissait environ un cinquième de l’électricité ukrainienne.

Il faut bannir les lois inutiles…et coûteuses

Il faut bannir les lois inutiles…et coûteuses

Jean-Louis Bourlanges, député MoDem , élu des Hauts-de-Seine ,proteste contre la boulimie législative dans l’Opinion : « On aura du mal à faire passer des lois mais ce n’est pas une mauvaise chose. J’ai toujours protesté ces cinq dernières années contre l’intoxication législative. On va donc réduire l’inflation normative car, comme le dit le Conseil d’Etat depuis des décennies, la loi bavarde. Nous avons moins besoin de lois que de changements réels. J’ai toujours le sentiment qu’un ministre embarrassé, quand il ne sait pas comment faire évoluer son administration, fabrique une loi. C’est souvent une stratégie d’esquive. »

Pour Jean-Louis Bourlanges, c’est bien la dépense publique qui devrait faire l’objet de toutes les attentions. « Sur le plan économique et financier, je suis un peu inquiet. Je vois se dessiner une sorte de consensus implicite qui sous-entend qu’au bout du compte, il ne faut pas faire tellement d’efforts. (…) Le second aspect de ce consensus, c’est de dire que l’argent public est fait pour couler à flots. Non. L’argent public n’est pas fait pour couler à flots. On a vraiment atteint, sinon dépassé, la limite du tolérable en matière de dépenses publiques. »

Sur le plan international, l’Otan, face à la menace russe, est en train de renaître et de se réinventer. « Il y avait une légère erreur de diagnostic de la part d’Emmanuel Macron, commente Jean-Louis Bourlanges : l’Otan n’était pas en état de mort cérébrale mais en coma profond ! On a eu un médecin diabolique qui nous a aidés à nous en sortir, Vladimir Poutine. Effectivement, à l’époque l’Otan ne savait plus à quoi elle servait, elle ne savait plus qui était son ennemi (…). On est dans une situation tout à fait différente, l’ennemi est clairement identifié et l’Otan attire. On a la Finlande et la Suède qui souhaitent rejoindre l’Otan, on réarme, on s’organise. Reste le problème de la Turquie, qui est compliqué. Est-ce une opposition de principe d’Erdogan à l’extension de l’Otan ou, plus vraisemblablement, un élément de chantage ? Depuis quelques années, la Turquie n’est pas un interlocuteur très clair et très fiable. »

J’ai toujours le sentiment qu’un ministre embarrassé, quand il ne sait pas comment faire évoluer son administration, fabrique une loi. C’est souvent une stratégie d’esquive. »
Pour Jean-Louis Bourlanges, c’est bien la dépense publique qui devrait faire l’objet de toutes les attentions. « Sur le plan économique et financier, je suis un peu inquiet. Je vois se dessiner une sorte de consensus implicite qui sous-entend qu’au bout du compte, il ne faut pas faire tellement d’efforts. (…) Le second aspect de ce consensus, c’est de dire que l’argent public est fait pour couler à flots. Non. L’argent public n’est pas fait pour couler à flots. On a vraiment atteint, sinon dépassé, la limite du tolérable en matière de dépenses publiques. »

Covid France : hausse des hospitalisations

Covid-19 : hausse des hospitalisations

L’épidémie Covid semble reprendre. Par exemple , on enregistre vendredi 25 novembre 2022 : 48 629 cas supplémentaires, 158.639 morts au total, +68 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (+6) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.285 (+62 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,19 le taux d’incidence à 374,72 et la tension hospitalière à 20,0 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 18.384 (+53) personnes hospitalisées et 1.010 (+24) malades en réanimation.

Le rebond actuel se traduit déjà par une « reprise à la hausse des nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques », après « quatre semaines de baisse », souligne Santé publique France. La semaine dernière, 4 210 personnes ont été hospitalisées pour une infection au Covid-19, une hausse de 6%.

On craint parallèlement une épidémie de la grippe avec des interactions entre les deux maladies. Par ailleurs l’épidémie de bronchiolite, qui frappe essentiellement les bébés, est d’une ampleur sans précédent depuis une dizaine d’années.
Depuis début octobre, une dose de rappel est prévue pour les personnes à risque, qui comprennent notamment tous les plus de 60 ans. Chez les 60-79 ans, seuls 31,2% sont considérés comme protégés par la vaccination (vaccination de moins de six mois) ; chez les 80 ans et plus, 12% (vaccination de moins de trois mois), selon les données de l’agence sanitaire au 21 novembre.

Ecole: pourquoi la baisse générale de niveau ?

Ecole: pourquoi la baisse générale de niveau ?

«Ne nous racontons pas d’histoire : le niveau des élèves baisse parce que celui des enseignants baisse. Dès lors, comment pourraient-ils propager une exigence qu’ils n’incarnent plus ?», dénonce le député LR du Rhône, Alexandre Portier

• Le gouvernement a tranché : ni le budget de l’enseignement scolaire, ni celui de l’enseignement supérieur et la recherche ne seront examinés par les députés. Le 49.3 a rayé d’un trait de plume le débat sur les premier et quatrième postes budgétaires de l’Etat. Au total, plus de 100 milliards d’euros de crédits. Comment comprendre qu’on ne puisse plus parler de l’avenir de nos enfants à l’Assemblée nationale ? Sur la forme comme sur le fond, l’éducation est une fois de plus la grande sacrifiée.

• L’arrachage à la Pyrrhus du budget 2023 ne marque rien d’autre que la victoire des technos et des comptables. L’argumentaire n’est plus réduit qu’à un point : la hausse du budget. Mais depuis quand l’enseignement se résume-t-il à un budget ? Peut-on parler du budget sans parler d’abord du projet ?

• Oui, le budget 2023 prévoit une hausse des salaires des enseignants. C’est bien, et c’est juste : il n’est pas acceptable que ceux qui forment les futures générations commencent leur carrière à 1450 euros net après un Bac+5. C’était pourtant le cas de celui qui venait d’avoir un CAPES. L’effort et le travail doivent payer. Et l’on doit d’abord l’assumer dans le cœur même de la méritocratie républicaine : l’Ecole.

• Problème : la revalorisation « inconditionnelle » promise par le candidat Macron ne sera pas tenue, et pas maintenant. Les hausses n’entreront en vigueur qu’à la rentrée 2023. Nous sommes loin des 2 000 euros net annoncés. Loin du « choc d’attractivité » annoncé par le ministre Pap Ndiaye. La douche est froide, très froide, trop froide pour réchauffer le cœur de troupes qui en ont pourtant bien besoin.

• Car on n’arrêtera pas l’hémorragie avec des pansements. 4 000 postes sur 27 000 étaient non pourvus à l’issue des concours 2022. Nos cerveaux fuient l’enseignement. La France découvre en cette rentrée que le ministère recrute désormais en catastrophe par « job dating ». Inquiets, les parents voient leurs enfants confiés à des contractuels « formés » en quatre jours – une impréparation que regrettent les contractuels eux-mêmes. Stupéfaits, les enseignants écoutent un recteur d’académie expliquer au ministre prioriser l’affectation des contractuels (non formés et qui ont parfois échoué au concours) pour les fidéliser au détriment des titulaires (sélectionnés et formés). C’est le monde à l’envers.

• Etagère. A le faire une fois, on peut – sans fierté – sauver une rentrée. A le faire durant cinq ans, on saccage de fond en comble le recrutement même de l’Education nationale. Pendant ce temps, le niveau baisse. Années après années, le classement PISA confirme cette tendance : l’Ecole est devenue incapable d’assurer la transmission des savoirs fondamentaux, et ne parvient pas à remédier à l’effondrement de la maîtrise de notre propre langue : un tiers des élèves maîtrise mal la lecture et l’écriture à la fin du CM2. Le rapport Villani a été sagement posé sur une étagère : en mathématiques, on assiste ces dernières années aux errements incompréhensibles sur leur suppression puis leur retour en Terminale.

• « Le niveau des élèves baisse parce que celui des enseignants baisse. Dès lors, comment pourraient-ils propager une exigence qu’ils n’incarnent plus ? »

• Alors, ne nous racontons pas d’histoire : le niveau des élèves baisse parce que celui des enseignants baisse. Dès lors, comment pourraient-ils propager une exigence qu’ils n’incarnent plus ? Il ne s’agit pas que de rémunération, mais d’abord de reconnaissance : les enseignants vivent depuis plusieurs décennies un déclassement social : seuls 4% d’entre eux estiment leur métier valorisé par la société. Un quart doute de la voie professionnelle qu’ils ont choisie. Avant de parler chiffres, il nous faut parler humain.

• Car l’Ecole n’est pas une grande garderie. Elle n’a pas vocation à se soumettre aux pressions extérieures ni à se plier en quatre pour répondre aux desiderata de chacun. L’Ecole, ce n’est pas « venez comme vous êtes ». Comment former efficacement et avec exigence, et comment transmettre nos valeurs républicaines dans une Ecole laissée au bon vouloir de chacun ?
• L’Ecole n’est rien sans l’autorité de l’enseignant, autorité trop souvent bafouée par les élèves, trop souvent remise en cause par les parents, trop peu souvent soutenue par la hiérarchie. « Un problème ? Pas de vague », dénonçait déjà le député Patrick Hetzel en 2018. Isolés dans leur pratique, peu d’enseignants croient encore au soutien de l’institution en cas de difficulté. D’où le délit d’entrave à la fonction d’enseignant salutairement inscrit dans la loi en 2021 sous l’impulsion de notre collègue Annie Genevard : il faut maintenant que l’Etat la fasse respecter et sanctionne les manquements.

• Malaise. La loi de 2004 sur l’interdiction du voile est aujourd’hui battue en brèche sur le Net par des influenceurs islamistes qui expliquent aux jeunes filles comment la contourner. Ce n’est pas un fantasme : à l’extérieur, nombre de filles se voilent dès les grilles de l’établissement franchies. A l’intérieur, les abayas s’installent dans le paysage. Qui peut croire qu’un simple référent en charge de la laïcité par académie peut répondre à la solitude d’enseignants confrontés à des familles pour lesquelles le port d’une tenue manifestant clairement l’appartenance religieuse de l’élève n’est pas négociable ?

• L’Ecole n’a pas le choix, la République doit repasser à l’offensive. Parce qu’il est difficile de prévoir le sens que les individus vont attribuer à un vêtement, et qu’il y aurait aussi d’ailleurs long à dire sur le raccourcissement progressif d’un certain nombre de tenues, l’uniforme est la voie la plus efficace pour lutter aussi bien contre les influences consuméristes que religieuses qui conflictualisent inutilement l’Ecole. C’est tout le sens de la proposition de loi aujourd’hui déposée par notre collègue Eric Ciotti.

• « Le 49.3 ne masquera pas le plus troublant, à savoir que le projet de l’Education nationale est devenu illisible. Sport, valeurs de la République, inclusion, égalité filles-garçons, lutte contre le harcèlement scolaire ou le fondamentalisme, etc., l’Ecole fait assurément un peu de tout, mais le fait-elle bien ? »

• Dans l’indifférence, les conditions de travail se dégradent rapidement. Signe du malaise, les démissions des enseignants stagiaires ont été multipliées par quatre en 8 ans. Pourtant, le gouvernement a balayé nos amendements visant à rendre la visite médicale obligatoire tous les trois ans pour les jeunes enseignants de moins de 30 ans, tout comme pour les plus de 50 ans, période où peuvent apparaître de nouveaux problèmes de santé liés à l’usure. Les enseignants ne voient souvent le médecin du travail qu’une fois dans leur carrière : comment dans ce cas déceler et prévenir l’isolement d’enseignants fragilisés ?

• Quid des infirmiers et des assistants de service social dont le malaise est profond ? Quid des 130 000 AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) contraints d’évoluer dans des situations de précarité indignes ? 4000 nouveaux postes sont annoncés, mais les chiffres de prise en charge des enfants masquent des réalités de terrain moins réjouissantes. A 800 euros par mois, les AESH sont de plus en plus mutualisés, en charge de plusieurs enfants, et parfois à cheval sur plusieurs établissements. Fruit d’un consensus transpartisan et adopté contre l’avis du gouvernement, notre amendement visant à garantir une prise en charge de tous les frais de déplacements des AESH a malheureusement lui aussi été effacé du budget retenu par le gouvernement lors du 49.3.
• Systèmique. Ce n’est pas la seule chose que le 49.3 dissimulera. Il masquera le plus troublant, à savoir que le projet de l’Education nationale est devenu illisible. Sport, valeurs de la République, inclusion, égalité filles-garçons, lutte contre le harcèlement scolaire ou le fondamentalisme, etc., l’Ecole fait assurément un peu de tout, mais le fait-elle bien ? Est-ce aux enseignants, aux professeurs des écoles, aux directeurs, de porter tous ces projets, de se substituer aux parents défaillants, de répondre à tous les maux de la société, lessivant des hommes et des femmes qui ne retrouvent plus le sens de leur métier ?

• Ce n’est pas le « fonds d’innovation pédagogique », énième saupoudrage de 500 millions d’euros pour développer des initiatives locales, qui pourra masquer l’effondrement systémique de l’Éducation nationale qui prive aujourd’hui des millions de jeunes Français de l’accès à la promotion sociale. Cette promesse est pourtant au cœur du pacte républicain. Au tournant du mois de novembre, le 49.3 est devenu le triste cache-misère de cet effondrement. Car oui, tous les problèmes ne se résolvent pas par les moyens matériels et financiers. Il faut d’abord un projet, une stratégie, un cap. Ce budget 2023 n’en a pas. D’où sans doute l’empressement du gouvernement à tenter de le cacher sans y parvenir.

• Alexandre Portier est député LR du Rhône. Membre du Conseil supérieur des programmes, il est professeur de philosophie, dipl

12345...31



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol