• Accueil
  • > Archives pour novembre 2022

Archive mensuelle de novembre 2022

Page 24 sur 31

Climat : des objectifs bidon !

Climat : des objectifs bidon !

En substance, c’est ce que dit Frans Timmermans (Commission européenne) quand il indique «Des objectifs climat sans plans concrets ne sont que des tigres de papier»

Le vice-président exécutif de la Commission de Bruxelles en charge du Pacte vert répond aux critiques dont fait l’objet la gestion européenne de la crise énergétique et met la pression sur les plus grands émetteurs de CO2, dans un entretien exclusif accordé à l’Opinion à l‘aube de la COP 27 de Charm el-Cheikh


Quels résultats attendez-vous de la COP 27 ?

L’année dernière, à Glasgow, tout le monde s’est engagé à viser l’objectif de 1,5° C de réchauffement. Tous les pays doivent donc démontrer comment ils réaliseront les réductions d’émissions requises. Des objectifs sans plans concrets ne sont que des tigres de papier. Parallèlement, il faut progresser dans le financement et l’adaptation, ainsi que sur la manière dont nous traitons les « pertes et dommages » causés par la crise climatique. Chaque pays devrait recevoir le soutien nécessaire pour répondre aux impacts déjà existants. La réduction des émissions est toutefois indispensable : aucun financement ne suffira à couvrir les conséquences si nous consentons à un réchauffement planétaire de 3° C ou 4° C. Regardez ce qui se passe déjà avec une augmentation de température de « seulement » 1,2° C.

L’Union européenne peine à trouver une réponse commune et forte à la crise énergétique, principalement en raison du poids des intérêts nationaux. Son unité à la COP 27 est-elle menacée ?
Non. Nous disposons d’un mandat fort pour les négociations, qui a été adopté à l’unanimité des Etats membres. En ce qui concerne la crise énergétique, il existe bien sûr des visions différentes sur les réponses à apporter aux prix excessivement élevés de l’énergie. Mais aucun pays membre ne conteste nos objectifs climatiques, et personne ne doute que la transition verte est, en fait, la solution. Et voyons également ce qui a déjà été réalisé : les stocks de gaz sont pleins à près de 95 %, nous travaillons à des achats groupés afin d’utiliser davantage notre pouvoir de négociation collectif, nous avons accéléré les économies de gaz et d’électricité, et nous disposons d’un cadre afin de limiter les tarifs pour les consommateurs et d’exiger une contribution solidaire des entreprises du secteur des combustibles fossiles — des acteurs qui ont vu leurs bénéfices s’accroître de façon extraordinaire. L’Europe augmente aussi très rapidement sa capacité de production d’énergies renouvelables (ENR), notamment solaire. Notre objectif est d’atteindre une souveraineté énergétique, ce qui est possible à travers les ENR.

A cause de la crise, les Etats membres doivent relancer des centrales au charbon et investir dans des infrastructures de gaz naturel liquéfié (GNL). Dans ce contexte, est-il encore possible de demander des efforts supplémentaires en matière de climat au reste du monde ?
Certes, il y a des malentendus et des doutes concernant l’utilisation du charbon et les investissements dans le GNL que vous mentionnez. Ces derniers mois, nous avons dû expliquer davantage le fonctionnement de la loi sur le climat et ce que nous faisons au sein de l’UE pour son exécution. Un pays comme la Russie est bien sûr très intéressé à promouvoir l’idée que l’UE fait marche arrière. Mais, jusqu’à présent, j’ai pu assurer à mes collègues que l’UE maintenait son ambition et ses engagements. L’accord atteint sur l’élimination des émissions de CO2 issues des voitures en 2035 — un objectif bien soutenu par l’industrie automobile — en est une preuve solide. Et nous sommes toujours sur la bonne voie pour faire aboutir les autres textes qui font partie du paquet « Fit for 55 » d’ici à la fin de l’année. L’UE reste donc pleinement engagée dans ses objectifs climatiques.
« Avec le Green Deal, l’UE a montré la voie et nous continuerons à le faire, notamment en réalisant chez nous ce que nous avons promis »

La communauté internationale devrait-elle créer un fonds pour réparer les « pertes et les dommages » causés aux pays du Sud par le changement climatique ?
Nous sommes tous d’accord sur le fait que la crise climatique a des impacts qui dépassent la capacité de certains pays à y faire face. Les pertes et dommages sont une question clé de cette COP et l’UE a soutenu les demandes visant à l’inclure dans l’agenda officiel. Nous sommes prêts à parler de différentes solutions, mais cette discussion doit être fondée sur les besoins des pays vulnérables. Le soutien est nécessaire et les besoins sont réels, mais aussi très hétérogènes. Pour certains pays, la question est celle d’une dette excessive, pour d’autres, les problèmes proviennent de la montée du niveau de la mer ou de tempêtes plus extrêmes et plus fréquentes. Nous devons donc trouver les meilleures mesures pour fournir l’aide nécessaire. Il n’existe pas de solution miracle, même avec un fonds, car, au final, il est question d’un véritable « shift » de milliers de milliards d’argent public et privé vers les pays vulnérables. Cela demandera une réforme plus vaste de notre système financier international. A court terme, nous pouvons déjà repenser la manière dont nous utilisons les instruments existants. Le FMI a déjà pris de bonnes mesures en ce sens.

Faut-il compter sur le leadership de l’UE pour amener la Chine et les Etats-Unis à prendre de nouveaux engagements forts ?
Les pays du G20 émettent environ 80 % des gaz à effet de serre et ils ont donc une responsabilité particulière. Mais, depuis la dernière COP, certains des principaux émetteurs mondiaux ont montré des signes inquiétants concernant leur volonté de mettre en œuvre les mesures nécessaires. C’est pourquoi l’UE continue à insister sur l’importance de l’atténuation des émissions. Tous les pays, et les principaux émetteurs de manière plus urgente, doivent mettre en œuvre des politiques de réduction. Avec le Green Deal, l’UE a montré la voie et nous continuerons à le faire, notamment en réalisant chez nous ce que nous avons promis. Si nous continuons à remplir nos obligations, nous aurons une position de négociation beaucoup plus forte. La récente loi américaine sur la réduction de l’inflation montre que les Etats-Unis sont également prêts à passer des paroles aux actes. Certaines dispositions du texte sont discriminatoires à l’égard des fabricants non-américains, et nous sommes en discussion avec les Américains à ce sujet. Mais, du point de vue climatique, l’adoption de telles lois renforce le message à destination du monde entier que l’économie du futur sera bien une économie verte. En ce qui concerne la Chine, nous espérons également voir des mesures démontrant son engagement envers ce qui a été convenu à Glasgow.

Recul du revenu plus important en France qu’ailleurs au deuxième trimestre

Recul du revenu plus important en France qu’ailleurs au deuxième trimestre

D’une certaine manière, l’OCDE confirme le recul du pouvoir d’achat en France. Un constat facilement compréhensible puisque l’inflation sera de l’ordre de 6 % et que l’augmentation des salaires va tourner autour de 3 %. Soit une perte de 3 % sur l’année.

Le revenu réel (c’est-à-dire en tenant compte de l’inflation) des ménages français, par personne, a reculé au deuxième trimestre, selon l’OCDE. L’organisation internationale chiffre cette baisse à 1,2 % par rapport au trimestre précédent. Soit une perte plus de deux fois plus importante que la moyenne des 38 pays de l’OCDE (sauf le Japon dont les données ne sont pas encore ¬disponibles). En Allemagne, le revenu réel a augmenté de 0,4 %.

Dans l’Hexagone, il avait déjà reculé, de 1,6 %, au premier trimestre, mais sur les trois derniers mois de 2021, il était en progression de 1,2 %. L’ensemble des pays de l’OCDE, en moyenne, a en¬registré son troisième recul trimestriel consécutif.

Musk met tweeter au service de Trump

Musk met tweeter au service de Trump

Il n’aura pas fallu longtemps pour que celui qui s’affiche comme un libertarien montre son vrai visage de conservateur et même de complototiste réactionnaire en annonçant sur Twitter -le réseau qu’il vient d’acheter- son soutien à Trump . Rien d’étonnant de la part de celui qui affiche publiquement sa proximité avec l’extrême droite notamment de la mouvance complotiste QAnon; et de qualifier le New York Times qui relevait son erreur, de « site connu pour publier des fake news ».

Une attitude sans trop de surprise : ce genre de discours anti-médiatique, popularisé par Donald Trump, est devenu commun dans le bord de républicain.

Le milliardaire ne manque pas de qualités mais son ego démesuré et ses convictions politiques pourraient bien porter un coup à la santé financière de son groupe. D’abord le rachat de Twitter à 44 milliards constitue une stupidité qui va fragiliter la solidité financière globale de ses affaires. Twitter n’a jamais réussi à dégager de vrais bénéfices ; en outre nombre d’annonceurs qui financent le réseau social ont décidé de le quitter suite à la main-mise d’Elon Musk sur le réseau.

Ensuite le nombre de personnalités ont aussi décidé de ne plus utiliser Twitter pour diffuser leurs informations.

La folie du milliardaire c’est sans doute de mélanger business et politique. Une folie qui risque de lui coûter cher. Il est en effet prévisible que nombre de personnalités vont s’associer au boycott d’un réseau dans l’équilibre financier est déjà précaire sans préjudice d’un autre boycott concernant les affaires du milliardaire et notamment des voitures électriques Tesla.

« Aux électeurs à « l’esprit indépendant » : le partage du pouvoir gomme les pires excès de chaque parti, donc je recommande de voter pour un Congrès Républicain, car la Présidence est Démocrate. »
a tweeté Musk.

Twitter, en tant que réseau social crucial dans la sphère médiatique était déjà observé de près, par peur qu’il serve de relais à la désinformation d’un des deux bords ou bien de cible de tentative d’ingérence étrangère. Pour calmer les inquiétudes, Elon Musk venait d’affirmer qu’il était prêt à attendre la fin des midterms pour déployer les nombreux changements qu’il prévoit de faire sur Twitter.

Outre la volonté de répondre au grand public, le nouveau dirigeant doit rassurer les annonceurs -dont Twitter dépend pour la quasi-intégralité de ses revenus aujourd’hui- qui s’inquiètent de la modération. Avec sa prise de position publique, le milliardaire se tire certainement une balle dans le pied, et les annonceurs qui ont déjà quitté le réseau social pourraient être suivis par d’autres.

La désinformation en provenance des mouvances de l’extrême-droite américaine continue d’abonder à flot, alors que le président sortant Donald Trump continue de refuser sa défaite à l’élection présidentielle, et pourrait se présenter en 2024.La préférence politique d’Elon Musk va se refléter dans la nouvelle « modération » du réseau social. Autrement dit, si le milliardaire compte bien se servir de Twitter comme d’un outil de propagande pour ses idées.

Risque de décrochage industriel pour l’Europe (Lemaire)

Risque de décrochage industriel pour l’Europe

Le ministre de l’Economie dénonce les subventions massives américaines à l’industrie. Mais en même temps on peut se demander s’il ne s’adresse pas aussi à l’Allemagne qui a décidé également d’un plan massif de subventions à son industrie de 200 milliards pour lutter contre l’inflation.

Mais la critique du ministre des finances vis-à-vis des États-Unis pourrait revenir en boomerang car la France aussi soutient sont industries hier notamment avec les PEG ( prêts) ou la recherche (CICE), aujourd’hui avec le bouclier énergétique et les allègements fiscaux. Le problème n’est pas tant que les pays soutiennent leur industrie car tous le font mais d’harmoniser les aides et la fiscalité. Un chantier énorme qui n’est pas prêt de voir le jour.

« Le véritable risque européen, c’est le décrochage technologique, industriel et économique, qui laisserait le champ libre aux Etats-Unis et à la Chine », a-t-il expliqué dans les Echos , avant de lancer : « Donnons-nous les moyens de réindustrialiser l’Europe pour rester une grande puissance industrielle mondiale. »

Bruno Le Mairedénonce « les subventions massives prévues par le Inflation Reduction Act (IRA) américain et la concurrence chinoise, également fortement subventionnée ». Pour lui, le risque de voir l’écart se creuser est bien réel et doit être particulièrement pris au sérieux. « Nous devons réagir vite », a-t-il déclaré. « J’appelle à une réponse coordonnée, unie et forte de l’Union européenne vis-à-vis de nos alliés américains. Seule la fermeté nous permettra d’obtenir des résultats. »

Bruno Le Maire n’a pas écarté la piste d’une plainte de l’UE contre les Etats-Unis devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). « Nous refusons la course aux subventions. Elle est contraire à toutes les règles du commerce international », a-t-il affirmé, insistant toutefois sur le fait que « l’Europe doit défendre ses intérêts. Personne ne lui fera de cadeau, ni la Chine ni les Etats-Unis ».

Sur le plateau de BFMTV, lundi matin, le ministre de l’Economie a brandi quelques chiffres pour illustrer ses propos : « Si je prends bout à bout tous les investissements [qui peuvent être mis en danger par ces subventions américaines, ndlr.], ce sont 10 000 emplois industriels qui sont en jeu pour un montant de 10 milliards d’euros » en France.

Écologie et violence : une stratégie de bobos contre-productive

Écologie et violence : une stratégie de bobos contre-productive

La stratégie de la violence et de la provocation choisie par les écolos ultra constitue une erreur stratégique et d’une certaine manière, elle est contre-productive. En effet, l’ objectif de ces écolos bobos serait de faire prendre conscience à la population de l’urgence environnementale. Or la population n’a nullement besoin de ces coups d’éclat pour comprendre quels sont les enjeux du moment. Il vérifient chaque jour les dérèglements climatiques et les dégâts parfois dramatiques.

La question n’est pas celle de la prise de conscience car la population a bien pris la mesure des dérèglements. La question est essentiellement politique et économique.

Sur le plan politique on assiste encore à deux nombreuses contradictions en dépit des discours. Pour parler clair en France en particulier, il manque une stratégie cohérente permettant de gérer la transition écologique. Exemple sur le concept de la voiture, sur la date de la transition en 2035 dans le ministre des transports vient de demander le report ! Rien d’étonnant à cela; Macron lui-même reconnaît que la voiture électrique atteindra une production de 2 millions en 2030 alors que le parc comprend 40 à 50 millions de véhicules. L’échéance de 2035 est une illusion.

En outre, pratiquement rien n’a été fait pour engager une profonde évolution du concept de l’automobile beaucoup trop lourde, beaucoup trop grande, beaucoup trop consommatrice d’énergie. Enfin et peut-être surtout , la véritable évolution dans ce domaine dépendra d’une politique des transport globale rééquilibrant la part des modes. Cette problématique exige une réflexion autrement plus profonde que celle des écolos exhibitionnistes. Sa prise en compte réelle demandera du temps compte tenu de l’ampleur des mutations évoquées.

En vérité, les provocations politiques des écolos ultra- qui cachent mal d’ailleurs une stratégie gauchiste plus globale- ne font qu’irriter la population et renforcent même les convictions anti environnementales de certains.

Le pire , c’est qu’on retrouvera sans doute d’ici une dizaine d’années les jeunes radicaux bobos comme cadres dans de grandes sociétés qui oublieront leurs convictions de jeunesse et exploiteront sans état d’âme salariés et environnement. Comme ceux de 1968 qui sont passés de la révolution à la bourgeoisie bien traditionnelle.

Covid France 8 novembre 2022 : 3.645 cas supplémentaires en 24h

Covid France 8 novembre 2022 : 3.645 cas supplémentaires en 24h.

On enregistre lundi 7 novembre 2022 : 3.645 cas supplémentaires en 24h, 157.429 morts au total, +109 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.246 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 128.183 (+109 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 0,65 le taux d’incidence à 225,05 et la tension hospitalière à 20,1 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 18.500 (-92) personnes hospitalisées et 1.015 (-7) malades en réanimation.


Bilan des régions

• Ile-de-France : 5.335 (+22) hospitalisées, 313 (+5) en réanimation et +11 décès en 24h
• Grand Est : 1.644 (-76) hospitalisés, 115 (+3) en réanimation et +23 décès en 24h
• Hauts de France : 1.566 (-69) hospitalisés, 97 (-6) en réanimation et +17 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 1.889 (-28) hospitalisés, 92 (+5) en réanimation et +8 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.365 (+31) hospitalisé, 47 (+4) en réanimation et +7 décès en 24h
• Bretagne: 582 (-27) hospitalisés, 31 (-5) en réanimation et +6 décès en 24h
• Normandie : 1.095 (-3) hospitalisés, 39 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.350 (+27) hospitalisés, 81 (-4) en réanimation et +8 décès en 24h
• Pays de la Loire : 364 (+6) hospitalisés, 24 (+1) en réanimation et +2 décès en 24h
• Occitanie: 1.089 (+18) hospitalisés, , 55 (-1) en réanimation et +7 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 877 (-19) hospitalisés, 42 (-5) en réanimation et +6 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 1.005 (+26) hospitalisés, 62 (-1) en réanimation et +8 décès en 24h

Alerte Croissance: la production industrielle en net recul annonce la tendance baissière

Alerte Croissance: la production industrielle en net recul annonce la tendance baissière

Signe d’un assez net renversement de la croissance en France, la production industrielle baisse de trois points septembre. Après un dernier mois d’été très dynamique (+ 2,7 %), la production industrielle en France a baissé de 0,8 % en septembre, indique l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), vendredi 4 novembre. La plupart des grandes branches sont en repli, dont notamment la production automobile, passée de + 16,4 % en août à – 5,5 % en septembre.

Ainsi, le retournement se retrouve dans la cokéfaction et le raffinage (– 6,6 % après + 4,8 %), les industries extractives (– 4,4 % après + 1,3 %), ou l’eau et l’assainissement (– 7,5 % après + 1,8 %). L’industrie manufacturière n’est pas en reste (– 0,4 % après + 3 %), tout comme les « autres produits industriels » (– 0,3 % après + 2,7 %) et les industries agroalimentaires (– 0,3 % après + 0,2 %). Deux secteurs ont réussi à croître : les biens d’équipement (+ 1 % après + 3,9 %) et la construction (+ 1,8 % après – 0,8 %).

Le secteur industriel fait face à des difficultés, en raison de la hausse des prix de l’énergie et de la propagation de l’inflation, alors qu’il doit élaborer une transition énergétique et maintenir sa compétitivité.

Société- Tweeter: mise en demeure de l’ONU

Société- Tweeter: mise en demeure de l’ONU

Déjà inquiète des dérives de Twitter, l’ONU met en garde le nouveau propriétaire Elen Musk sur de nouveaux dérapages qui remettraient en cause les droits humains. Un rappel utile quand le milliardaire vient de liquider la moitié du personnel justement pour changer l’orientation du réseau social vers davantage d’excès libertariens.

« Je vous demande instamment de faire en sorte que les droits humains soient au centre du management de Twitter sous votre direction », a écrit Volker Turk.
Dans sa lettre ouverte, il dit son « appréhension au sujet de notre place publique numérique et du rôle de Twitter dans celle-ci ».
Pas « un début encourageant »

« Le respect de nos droits humains partagés devrait tenir lieu de garde-fous pour l’utilisation et l’évolution de la plateforme » et « comme toutes les entreprises, Twitter doit comprendre les dommages associés à sa plateforme et prendre des mesures pour y remédier », a-t-il ajouté.
En ce sens, les informations selon lesquelles Elon Musk a limogé toute l’équipe de Twitter qui était dédiée aux droits de l’Homme ne sont « pas, de mon point de vue, un début encourageant », a regretté Volker Türk.

Écologie : la stratégie de la violence est contre-productive

Écologie : la stratégie de la violence est contre-productive

La stratégie de la violence et de la provocation choisie par les écolos ultra constitue une erreur stratégique et d’une certaine manière, elle est contre-productive. En effet, l’ objectif de ces écolos serait de faire prendre conscience à la population de l’urgence environnementale. Or la population n’a nullement besoin de ces coups d’éclat pour comprendre quels sont les enjeux du moment. Il vérifient chaque jour les dérèglements climatiques et les dégâts parfois dramatiques.

La question n’est pas celle de la prise de conscience car la population a bien pris la mesure des dérèglements. La question est essentiellement politique et économique.

Sur le plan politique on assiste encore à deux nombreuses contradictions en dépit des discours. Pour parler clair en France en particulier, il manque une stratégie cohérente permettant de gérer la transition écologique. Exemple sur le concept de la voiture, sur la date de la transition en 2035 dans le ministre des transports vient de demander le report ! Rien d’étonnant à cela; Macron lui-même reconnaît que la voiture électrique atteindra une production de 2 millions en 2030 alors que le parc comprend 40 à 50 millions de véhicules. L’échéance de 2035 est une illusion.

En outre, pratiquement rien n’a été fait pour engager une profonde évolution du concept de l’automobile beaucoup trop lourde, beaucoup trop grande, beaucoup trop consommatrice d’énergie. Enfin et peut-être surtout , la véritable évolution dans ce domaine dépendra d’une politique des transport globale rééquilibrant la part des modes. Cette problématique exige une réflexion autrement plus profonde que celle des écolos exhibitionnistes. Sa prise en compte réelle demandera du temps compte tenu de l’ampleur des mutations évoquées.

En vérité, les provocations politiques des écolos ultra- qui cachent mal d’ailleurs une stratégie gauchiste plus globale- ne font qu’irriter la population et renforcent même les convictions anti environnementales de certains.

Partage de la valeur : le serpent de mer

Partage de la valeur : le serpent de mer

Le gouvernement « réflechit » à des mesures afin d’améliorer le « partage de la valeur » dans les entreprises qui font des profits.

Le problème c’est qu’il ne s’agit que d’une réflexion qui d’ailleurs a peu de chances d’aboutir. La vérité, c’est que le gouvernement cherche un prétexte pour ne pas opérer un trop fort rattrapage des salaires sur l’inflation. Sa proposition est donc relativement conjoncturelle. Pour empêcher une trop forte augmentation des salaires, le gouvernement agite la perspective de primes sur les très gros bénéfices réalisés par certaines entreprises.

Cette proposition rencontre des oppositions aussi bien du patronat que des syndicats. Les syndicats ne souhaitent absolument pas qu’on substitue des primes à la revalorisation des salaires. Et du côté patronal, on est également plus que réticent. Il faut dire qu’une façon générale patronat français n’est pas très progressiste pour associer les salariés aux résultats de l’entreprise. De ce point de vue, la participation financière demeure encore très minoritaire.

Ne parlons pas évidemment de la participation au décisions véritables taboues en France tandis qu’en Allemagne on pratique au bénéfice de tous la cogestion. La différence c’est qu’en France les conflits ne cessent de se multiplier quand en Allemagne la négociation constitue le moyen de régulation d’intérêt parfois divergents.

Pour contrer les effets de l’inflation, le gouvernement fait le pari du « dividende salarié ». « Quand il y a une augmentation du dividende chez les actionnaires, il doit y avoir la même chose pour les salariés », a résumé le président de la République, fin octobre, lors de sa participation à l’émission « L’Evènement » sur France 2. Lors de la campagne électorale, en 2020, Emmanuel Macron préconisait déjà (PDF) un dispositif obligatoire « de partage des profits dans les entreprises qui versent des dividendes ». Sans réussir, jusqu’ici, à susciter l’enthousiasme des partenaires sociaux.

La participation, mécanisme de redistribution des bénéfices, est déjà obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. Elle accorde des primes dont le montant est fixé par un accord et ne peut dépasser 30 852 euros. L’intéressement, quant à lui, est un plan d’épargne salariale, qui dépend des résultats de l’entreprise et n’est pas obligatoire. Enfin, la prime de partage de la valeur (communément appelée « prime Macron ») permet à l’employeur de verser une prime défiscalisée à ses salariés.

Mais le patronat voit aujourd’hui d’un mauvais œil cette proposition, dénonçant un mélange des genres. « C’est une très mauvaise expression qui entretient la confusion entre capital et travail », s’oppose Eric Chevée, vice-président à la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), dans les colonnes du Parisien. « Les dividendes viennent rémunérer une prise de risque. Et le concept fait fi de la réalité d’une PME. » Toujours dans le quotidien francilien, le Medef dénonce « une confusion sur la nature de la contribution et de la prise de risque des salariés et des actionnaires dans la création de valeur par l’entreprise ».

Economie, politique, société: les plus lus (7 novembre 2022–6h35)

Economie, politique, société: les plus lus (7 novembre 2022–6h35)

COP27 : un objectif de 1,5 degré obsolète selon un rapporteur du Giec
Licenciements partout dans Le secteur numérique
SNCF : un bouclier tarifaire aussi ?
Cop 27: Encore d’ilusoires promesses ?
Température 2015-2022 Années record
Des taux bien peu prohibitifs
Quelle politique énergétique ?
Sandrine Rousseau: objectif prendre la place de Mélenchon en 2027
Sandrine Rousseau: Une hystérisation politique existentielle
Taux américains: : une hausse qui va secouer toutes les banques centrales
Alerte Croissance: la production industrielle en net recul annonce la tendance baissière
Société- Tweeter: mise en demeure de l’ONU
Écologie : la stratégie de la violence est contre-productive
Partage de la valeur : le serpent de mer

Cop 27: Encore de pieuses promesses ?
Crise énergétique: Un surcoût de 60 milliards ?
Production électrique : EDF déraille encore !
Un service public en pleine crise
Allemagne Chine : le business avant la morale politique
Macron: Les petits dîners mondains à Bercy !
Croissance France: la production industrielle en net recul annonce la tendance baissière
Taux d’intérêt : un nouveau relèvement des taux américains qui va secouer toutes les banques centrales
Covid France 6 novembre 2022 : 29.438 cas supplémentaires en 24h.
Partage de l’eau: enjeu public
Politique et finances : EDF rachète les turbines de GE vendues à l’Américain par Alstom
Tweeter: mise en demeure de l’ONU
Politique diplomatique : L’Allemagne joue de plus en plus solo
L’audience de TF1 plonge de 25 %

Production électrique : EDF dérape encore!
Twitter surtout très menacé par son patron, Elon Musk
Etats-Unis : hausse du chômage en octobre qui traduit le ralentissement économique
Frédéric Beigbeder à l’Académie française ! Pourquoi pas aussi Cyril Hanouna ou Patrick Sébastien
Bidouillages et politique : EDF rachète les turbines de GE vendues àl’Américain par Alstom
Objectif politique de Sandrine Rousseau: prendre la place de Mélenchon en 2027
Police judiciaire : Une réforme contestée
Politique- Énergies renouvelables : le Sénat écarte justement le «droit de veto» des maires
Société-Les aides à domicile : Un métier de paria
COVID FRANCE 5 NOVEMBRE 2022 : 29 438 CAS SUPPLEMENTAIRES EN 24 HEURES
Avenir du Ferroviaire : le gouvernement refuse le plan de soutien voté à l’Assemblée nationale
Parlement-Projets de loi des énergies: Une politique de gribouille
Politique-Ukraine : Les honteux bombardements d’installation électrique par la Russie
Politique monétaire : un nouveau relèvement des taux américains qui va secouer toutes les banques centrales
Politique internationale : L’Allemagne joue de plus en plus solo
Politique-Les petits dîners de Macron à Bercy !
Production électrique : EDF dérape encore!

« Renaissance « : une campagne d’adhésion avec cotisation à 30 € par an, Pourquoi pas 3 euros ?
Eoliennes: prochain fiasco après le nucléaire
Twitter : 50 % des employés licenciés
Environnement-Bassines dans les Deux-Sèvres: Delphine Batho , pour avec les écolos, contre comme députée
Énergies renouvelables : le Sénat Écarte justement le «droit de veto» des maires
Politique–Sandrine Rousseau: objectif prendre la place de Mélenchon en 2027
Twitter menacé par les propos excentriques d’Elon Musk
Ecologie-Bassines dans les Deux-Sèvres: Delphine Batho , pour avec les écolos, contre comme députée
Production réduite notamment en raison des grèves
Covid France 4 novembre 2022 : 42 025 cas supplémentaires en 24 heures
La voiture électrique : moins polluante ?
Recrutement de talents internationaux : la France n’est pas assez séduisante
Arrêter la production des voitures thermiques est une erreur pour Thierry Breton, commissaire européen
Electricité: premières baisses de consommation
Les aides à domicile : Un métier de paria
Les petits dîners de Macron à Bercy

Réajustement des salaires sur l’inflation : le ministre des finances contre
Immigration : régularisation dans les métiers métiers qui connaissent une crise de manœuvre
Réchauffement climatique : L’Europe au-dessus de la moyenne mondiale !
Union européenne : Double punition avec inflation et récession en 2023
Taux d’intérêt : un nouveau relèvement américain qui va secouer toutes les banques centrales
Ukraine : Les honteux bombardements d’installation électrique de la Russie
Metavers: la désillusion
Covid France 3 novembre 2022 : 5.691 cas supplémentaires en 24h.
Projets Métavers: l’échec
Prévisions économiques Union européenne : inflation forte…. et récession
Frédéric Beigbeder à l’Académie française ! Pourquoi pas aussi Cyril Hanouna
Bassines dans les Deux-Sèvres: Delphine Batho , pour avec les écolos, contre comme députée
Europe: L’Allemagne joue de plus en plus solo
Partage de l’eau: une enjeu public
Sandrine Rousseau: objectif prendre la place de Mélenchon en 2027

Projets de loi des énergies: Une politique de gribouille
Ferroviaire : le gouvernement refuse le plan de soutien votée à l’Assemblée nationale
Quel avenir pour la fusion nucléaire ?
Prévisions météo : encore un hiver doux ?
Politique-Pour une écologie sans idéologie
Pollution Automobile : zéro émission en 2035, l’énorme mensonge !
Industrie automobile : le recul
>Bassines-Deux-Sèvres: Des objectifs climatiques compréhensibles instrumentalisés par les ultras
Dérèglement climatique: Record absolu de chaleur en octobre
Tweeter: Elon Musk lance le réseau social payant
Projets Métavers: l’échec
Prévisions économiques Union européenne : inflation forte…. et récession
Sandrine Rousseau: objectif, remplacer Mélenchon en 2027
Avenir Twitter menacé ?

Perspectives Union européenne : inflation forte…. et récession
Voitures électriques plus petites pour les rendre accessibles
Monnaie: La chute du yen
Rôle des syndicats dans les mouvements sociaux
Sondage popularité Macron : nouvelle baisse de 3 points à 37.7%
Social-Réforme des retraites: non au report de l’âge de départ
Distribution- Un Conseil national du commerce pour quoi faire ?
Nouvelles technologies- Métavers: la cruelle illusion ?
L’inflation repose la question du partage de la richesse
Covid France 1er novembre 2022 : 3.768 nouveaux cas supplémentaires en 24h

Métavers: la cruelle illusion ?
Le hausse d’inflation va tuer la croissance
Sobriété énergétique : le hold-up sémantique de Macron
Crise de l’énergie : faire davantage pour les entreprises (Xavier Bertrand)
Réchauffement climatique : les maladies tropicales menacent la France
Réforme des retraites: non au report de l’âge de départ ( CFDT)
Présidentielles Brésil : Lula vainqueur
Écologie–Sandrine Rousseau du côté des Black blocs
Sondage crise énergie : 10% des PME menacées de fermeture
Une hausse de l’inflation qui repose la question du partage de la richesse
Société–Pour une écologie sans idéologie
« Républicains »: changer la marque tuée par Sarkozy
Un Conseil national du commerce pour quoi faire ?

Economie: un choix entre la récession ou l’inflation ?
Union économique–Couple franco-allemand : le divorce !
Pour une écologie sans idéologie
Délinquance : les résultats catastrophiques de la police
Gouvernement Borne: record du nombre de ministres
Economie-Inflation France: un nouveau record qui repose la question du partage de la richesse
Suppression du changement d’heure : c’est pas pour demain !
Baisse de la consommation alimentaire de 0,7 %
Le danger économique d’un manque d’unité dans l’Union européenne (FMI)
Technocratie- Changement d’heure : un rituel ridicule et nuisible à la santé

Inflation Allemagne : supérieure à 10 % et 20 % pour l’alimentation
Automobile : zéro émission en 2035 l’énorme mensonge !
‘arnaque des influenceurs bientôt réglementée ?
Température : retour de l’été ?
Covid et politique: « Tout le monde dans le gouvernement s’en foutait » (Agnès Buzyn)
Politique- « Républicains » : Sarkozy tente d’expliquer sa nouvelle trahison !
Politique-Macron à la télé : Un discours plat et sans vision
Démocratie- Enquête d’utilité publique : une procédure caricaturale
Tweeter: Le pari fou d’ Elon Musk
Covid France 29 octobre 2022: 25.783 cas supplémentaires en 24h
Ecologie et société- Les automobilistes pauvres interdits dans les villes ?
nergie :les contradictions de la régulation par les marchés
Changement d’heure : un rituel ridicule et nuisible à la santé
Economie-Forte hausse des défaillances d’entreprises
Pour une révolution de l’enseignement professionnel –(Bruno Sola)
Inflation France: un nouveau record inquiétant

Tweeter: Le pari fou d Elon Musk qui pourrait lui coûter très cher
Nucléaire : un débat surréaliste
Hausse des taux de la BCE : 75 points de base
Macron en panne d’autorité et de vision
Total: Encore un bénéfice en très forte hausse
Ukraine : un accélérateur de transition écologique ?
Inversion des taux américains: alerte sur l’économie
Social-Journée d’action CGT du 27 octobre: un énorme fiasco
Forte hausse des défaillances d’entreprises
Covid France 28 octobre 2022 : 37.089 cas supplémentaires en 24h
Politique-Gouvernement Borne: une armée mexicaine !
Poutine: Le mensonge permanent pour rhétorique
« Renaissance », le parti de Macron: 10 000 adhérents au lieu de 400 000 !
L’imam Iquioussen remis en liberté par la Belgique !

Couple franco allemand: De l’eau dans le gaz !
Journée d’action CGT du 27 octobre: un énorme fiasco à prévoir
Macron: Un discours sans flamme et sans vision
« Fusion » nucléaire : la France veut son propre projet
Avenir : la fusion nucléaire
Meta (Facebook, Instagram…) : Chute des bénéfices
Energie : limites et contradictions de la régulation par les marchés
Enquête d’utilité publique : une procédure bidon
Chômage: une baisse de 10,9 % sur un an (catégorie A)
Covid France 27 octobre 2022 : 41 185 cas supplémentaires 24h
Gouvernement Borne: une armée mexicaine !
Politique: Macron en panne d’autorité
Société- Délinquance : les résultats catastrophiques de la police
Emmanuel Macron est coupé du réel
Superprofits: pas de référendum Nupes

Politique- Royaume-Uni : comme Macron, Rishi Sunak un techno-capitaliste (Adrian Pabst)
Crimes et délinquance : les résultats catastrophiques de la police
Budget 2023–2027: une trajectoire financière illusoire rejetée par l’Assemblée
Climat de guerre : l’enjeu des matières premières
Économie : Pour un plan urgence pour les entreprises très dépendantes de l’énergie
Automobile : une norme euro 7 suicidaire
Assurance chômage : Indemnisation Évolutive selon la conjoncture ( Sénat)
Macron en panne d’autorité
Politique: Sécurité et Darmanin : beaucoup de bla-bla
Foot -Salaire MBappé, un salaire de 630 millions en trois ans ou la folie du foot
« Républicains » : Sarkozy tente d’expliquer sa nouvelle trahison !
Agriculture, nucléaire:Le même désastre !
Les automobilistes pauvres interdits dans les villes
Covid: Tout le monde dans le gouvernement s’en foutait (Agnès Buzyn)
Météo: Bientôt le retour de l’été ?
Covid France 26 octobre 2022 : 59.653 cas supplémentaires en 24h

Un plan urgence pour les entreprises très dépendantes de l’énergie
Rishi Sunak, Premier ministre: La dernière chance pour sauver la Grande-Bretagne du naufrage ?
Trop de technocrates, mais pas assez de soudeurs
L’association franco-russe: Enquête pour corruption !
Chine: un troisième mandat de Xi Jinping plein d’incertitudes
Grande-Bretagne : l’impact mortel du Brexit
Un gouvernement en panne d’autorité
Transition écologique : la planification molle d’Élisabeth Borne
Energie : comme d’habitude, l’Allemagne joue solo
Covid France 25 octobre 2022 : 6.907 cas supplémentaires en 24h.
MBappé, un salaire de 630 millions en trois ans ou la folie du foot
Qatar: Coupe du monde , Sarkozy pour !
Sécurité et Darmanin : beaucoup de bla-bla
Le choix entre la récession ou l’inflation ?

Un vrai risque de crise financière grave (Mervyn King)
Donald Trump convoqué par la commission d’enquête
Pourquoi seulement Édouard Philippe seulement devant la cour de justice ?
Coupe du monde de foot au Qatar : Sarkozy soutient et pour cause
Expulsions OQTF: Olivier Véran ment, comme pour les masques
Politique: Sarkozy tente d’expliquer sa trahison !
Europe : risque de récession en 2023 avec persistance d’inflation forte (FMI)
L’environnement alibi du protectionnisme aux États-Unis
Voitures à hydrogène : Une commande prévisionnelle de 10 000 véhicules du Crédit agricole
Transition écologique : la planification molle d’Élisabeth Borne
Environnement -Droits accordés à la nature: des principes très théoriques
Energie: Un accord provisoire arraché à l’Allemagne
Prix et supermarchés : Des augmentations jusqu’à 30 %
Politique: Le gouvernement en panne d’autorité

Politique-Ukraine : la Russie recule pour éviter la capitulation
Politique : Déclin du néolibéralisme ?
Le gouvernement en panne d’autorité
Pénurie d’essence : Comment réguler les pénuries ?
Conflits à Edf : un accord salarial avec les syndicats
Transport ferroviaire »: pour un un plan d’investissements de 100 milliards d’euros en dix ans
Inflation et supermarché : Des augmentations jusqu’à 30 %
Planification écologique …. mais sans plan
Un délit d’alcoolémie à la chasse !
Sondage popularité Macon : en baisse à 35 %

Environnement et qualité de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule
Secteur immobilier: Le moment de vendre ou d’acheter ?
Mutation voiture- 100 % électrique en 2035 est-il réaliste ? ( interview de Macron)
Automobile et environnement : prendre le temps d’une vraie transition écologique
Inflation et pouvoir d’achat:82 % des Français critiquent le gouvernement
Grandes plates-formes numériques : la dépendance alarmante de la France
Grêves : l’irresponsabilité de l’ultra gauche
France: L’économie victime de la baisse du niveau scolaire et du manque de qualification
France- Productivité : le handicap français
Covid France 22 octobre 2022: +49.087 cas supplémentaires en 24h
Planification écologique : le micro plan d’Élisabeth Borne
GRANDE-BRETAGNE: Le financier Rishi Sunak ou le fantasque Boris Johnson ?
Le port de Hambourg à vendre aux chinois
Grèves interprofessionnelles CGT les 27 octobre et 10 novembre: Pour mobiliser ou pour enterrer ?
Droits accordés à la nature: des principes très théoriques
Prix de l’énergie: Un accord provisoire arraché à l’Allemagne
Edf- Nucléaire : un accord salarial avec les syndicats
Inflation: Des objectifs hypothétiques du ministre des finances
Déclin du néolibéralisme ?

Politique– couple franco-allemand : une chimère ?
Climat : température de jusqu’à fin octobre ?
BUDGET SÉCURITÉ SOCIALE: Fin de débat aussi avec le 49.3
Environnement–Pollution de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule !
Le retour de l’uniforme à l’école ?
Des objectifs hypothétiques du ministre des finances
Transport-Voitures électriques : L’objectif illusoire de 2035 !
Economie-Les insuffisances de la stratégie industrielle d’Emmanuel Macron
France- Economie-Productivité : le nouveau boulet économique français
Covid France 21 octobre 2022 :+56.793 cas supplémentaires en 24h

Les insuffisances de la stratégie industrielle d’Emmanuel Macron
Covid : la vaccination accroît l’espérance de vie
Propositions pour revitaliser les zones rurales (AMF)
Voitures électriques : net tassement des productions de Tesla
À l’occasion du budget, une motion de censure pour rien
Allègements de cotisations: pas efficace au-delà de 2,5 smic ?
Après le budget, menace aussi sur e projet de la loi énergie nouvelle (« EnR »)
Ukraine : la Russie recule pour éviter la capitulation
Castex PDG de la RATP : une énarque pourquoi ?
Covid France 20 octobre 2022 : 63 0 31 cas supplémentaires en 24 heures
« Total » : des patrons hors-sol( CFDT)
Berlusconi déraille et est de nouveau ami avec Poutine !
Radicalité et CGT : aussi une guerre de succession
Total »: Reprise et encore une grève qui se termine mal

Poutine et Xi Jinping : Objectif étendre le champ de la dictature dans le monde
Environnement et Pollution de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule !
La Nupes : Un mouvement coupé du réel (Gaël BRUSTIER)
Ventes Automobile en Europe : Léger rebond sur tendance nettement baissière
Voitures électriques: surtout chinoises !
Grèves EDF: : des actions ciblées qui vont tuer l’entreprise
Manifestation CGT : un nouvel échec après celui de Mélenchon
Castex PDG de la RATP : encore un énarque !
Taxe foncière 2023 : Nouvelle hausse de 7 %
Covid France 19 octobre 2022 : 87 666 cas supplémentaires 24 heures
Le droit comme moyen de régulation
Climat: UNE HAUSSE DE 3,8°C EN FRANCE D’ICI 2100
Le patron de Total fatigué !
Le bitcoin, monnaie légale, s’écroule au Salvador
On encourage la récession!
Grève CGT: une action qui discrédite encore un peu plus le mouvement syndical
Liens

Pénurie de riz
Foot : Benzema enfin ballon d’or
Conflit Russie Ukraine : l’illusion de la France médiatrice
Action climatique:vie plus chère et moins de consommation ?
Politique: le déclin des dictatures
Manif vie chère de Mélenchon : Le fiasco
Conflits SNCF et dette
Conflit SNCF : encore une proposition de grève reconductible irresponsable et inefficace
Grève CGT mardi:Grève générale mardi : une participation surtout de fonctionnaires et assimilés
Covid France 18 octobre 2022 : 9421 cas supplémentaires en 24 heures
Pollution de l’air: l’Etat condamné à une amende ridicule
SONDAGE 49.3 POUR LE BUDGET: 66 % contre
SONDAGE Grève mardi – 49% des FRANÇAIS Contre
Fiscalité- 2022, l’année record !
Température : jusqu’à 35° !

AUTOMOBILE: Une aide jusqu’à 7000 € pour les voitures électriques (Macron)
Justice : La confusion entre État de droit et propagande
Grève chez les pétroliers: sortir de ce bourbier grâce à la transparence
Grève générale mardi : une participation surtout de fonctionnaires et assimilés
SNCF : encore une proposition de grève reconductible irresponsable et qui finira en eau de boudin
Grêve SNCF et dette
EDF: des grèves ciblées qui vont tuer l’entreprise
La voiture électrique est-elle vraiment plus écologique ?
Manif vie chère ou marche politique ?
Social-L’urgence de la revalorisation du pouvoir d’achat
Immobilier: Le moment de vendre ou d’acheter ?
Automobile- 100 % électrique en 2035 est-il réaliste ? ( intreview de Macron)
Iran : grève aussi dans le secteur pétrolier
Voitures électriques : objectifs 2 millions en 2030 pour 40 à 50 millions d’automobiles aujourd’hui !

Vers une chienlit sociale et politique
L’urgence de la revalorisation du pouvoir d’achat
France, une dépendance alarmante vis-à-vis des grandes plates-formes numériques
La première ministre britannique déjà en sursis !
Marche contre la vie chère ou marche politique ?
Automobile : la voiture électrique plus écologique
Automobile : prendre le temps d’une vraie transition écologique
Électricité : des grèves ciblées qui vont tuer EDF
SONDAGE Inflation. 82 % des Français critiquent le gouvernement
Covid France 16 octobre 2022 : forte hausse

Covid: Le risque d’une huitième vague très dangereuse
Prévision Croissance : nouvelle révision en baisse par le FMI
Energie- Greta Thunberg soutient actuellement les centrales nucléaires !
Politique- Iran- Voile islamique : « un accessoire de mode »
Environnement : la voiture électrique plus écologique ?
Environnement : la voiture électrique plus écologique ?
Conflits sociaux: vers la chienlit
Environnement et température automnale douce : Bouleversement de la biodiversité
Politique: Sandrine Rousseau l’écolo fonctionnaire appelle à la grève générale !
Les enjeux sociaux et politiques de la crise
Poutine prêt de capituler ?
Mouvements sociaux : l’irresponsabilité de l’ultra gauche
Economie-Déficit commercial de la France: Nouveau record dramatique
L’économie française victime de la baisse du niveau scolaire et du manque de qualification

Défaillances d’entreprise : En hausse
Le réchauffement climatique menace les vertébrés ( WWF)
La démolition de la valeur travail par l’ultra gauche
TOTAL: Un accord avec la CFDT mais refusé par LA CGT
Sandrine Rousseau l’écolo fonctionnaire appelle à la grève générale !
L’UE durcit sa position face à Poutine
Température automnale douce : Bouleversement de la biodiversité
Superprofits : les députés pour une taxe contre l’avis du gouvernement
France : attention aux risques de chienlit sociale et politique
Electricité EDF: Menace de la CGT
Carburant : Les enjeux de la crise
Réindustrialisation : Faire de l’inflation des matières premières une opportunité
France : attention aux risques de chienlit sociale et politique
Covid France 14 octobre 2022: 64 218 cas supplémentaires 24 heures

Pénurie de carburant : combien de temps ?……Un certain temps !
Climat : la voiture électrique plus écologique ?
Superprofits : les députés veulent une taxe contre l’avis du gouvernement
« ANNEXIONS ILLÉGALES » RUSSES EN UKRAINE: Largement condamnées par l’ONU
Vers une journée de grève générale par la CGT ?
Crise carburant- Les Français en colère mais partagés
CARBURANT: Entre Total et la CGT, l’affrontement de deux idéologies
Crises : l’innovation la clé du succès des entreprises
Carburant : une crise à plusieurs enjeux
Covid-France 13 octobre 2022 : 67.948 Cas supplémentaires en 24h
Alimentation: Halte à la course des prix toujours plus bas
Société-Le monde « merveilleux » de la transformation numérique
Plutôt la baisse de croissance que l’inflation pour la Fed
Bronchiolite : Alerte
Inflation : encore plus forte en 2023 en Allemagne

Le monde merveilleux de la transformation numérique !
Politique de défense : l’échec de la coopération franco-allemande
Greta Thunberg soutient actuellement les centrales nucléaires
Contrôle des subventions étrangères qui faussent le marché
Carburant : la réquisition pour Esso et les enjeux
Le travail est-il encore une valeur ?
nouvelle révision en baisse par le FMI
Panne d’essence ou de sens en France ?
Carburants: Une crise qui révèle aussi la crise politique
Société Iran- Voile islamique : « un accessoire de mode »
Iran : Un régime fondé sur le contrôle des femmes
Fiscalité: Des passoires à caractère surtout politique
Economie : l’activité en quasi stagnation
Covid France 12 octobre 2022 : forte hausse avec 94 753 cas supplémentaires en 24h

Société-Désertification du territoire : une dizaine de métropoles et le vide ailleurs
Désertification : Macron nomme un sous-préfet !
Le Brexit, début du déclin britannique
Réforme des retraites : opposition entre les anciens et les modernes dans le parti des « Républicain
Vers une économie de rareté ?
Voile islamique : « un accessoire de mode » pour les islamo-gauchistes !
Iran: d’abord la révolte des jeunes femmes
Données:les abandons répétés de souveraineté de l’Europe au profit des Etats-Unis pénalisent notre avenir
Renault brade Nissan ?
Le nouveau boucher russe Sergueï Sourovikin arrose de missiles au hasard l’Ukraine
Électricité : le fiasco de la distribution privée
Pénurie d’essence ou de sens en France ?
LE MEDEF contre l’obligation d’emploi de seniors
Des passoires fiscales à caractère surtout politique

Macron et Berger ( CFDT): La vision monarchique contre la vision social-démocrate
Total victime de son exhibitionnisme financier
Divorce entre Renault et Nissan ?
Les Français réfractaires aux changements ?
Les faiblesses des pays démocratiques face aux menaces globales
Macron : Président jusqu’en 2042 ?
Société- Voile islamique : « un accessoire de mode » pour les gauchistes ?
Un véritable régime d’apartheid
Société-Stopper toute exploitation animale ?
Quelle révolution industrielle en France?
Economie française : en quasi stagnation
La déconstruction de la valeur travail par l’ultra gauche
Ukraine : « La Crimée sera libérée »

Macron : objectif retour en 2032….. au secours
Voile islamique : un accessoire de mode pour les ultra gauchiste
Congrès des républicains : le lâchage de Sarkozy
Covid-19 en hausse mais moins dangereux ?
La campagne de Macron financée par les grandes fortunes
Environnement- Jeux d’hiver en Arabie Saoudite : un énorme business de transport de neige ?
Plan énergétique du gouvernement: superficiel
Ukraine : Un échec durable de la Russie
Plan de sobriété énergétique du gouvernement : « C’est dérisoire » (Laignel,vice pésident de de l’Association des maires de France
Changement: Les Français sont-ils des résistants au concept
Société-Stopper toute exploitation animale ?

Économie française : Croissance en quasi stagnation dès l’automne
Croissance : l’économie française va tomber en quasi stagnation
Crise Energie -Plan de sobriété du gouvernement : « C’est dérisoire » ( André Laignel, de l’Association des maires de France)
Politique: Un nouveau concept , « l’intelligence territoriale »
Politique- « La Provence » : encore un journal racheté par un grand financier
Hausse des taux d’intérêt: Opposition entre l’ONU et le FMI
Guerre en Ukraine : Un échec durable de la Russie
Filère Hydrogène: quel avenir pour cette technologie
France : Quelle révolution industrielle ?
Révolution digitale: ça va vraiment tout changer ?
Changements: Les Français sont-ils des résistants au concept
Sondage Brésil : Lula favori
La déconstruction de la valeur travail par l’ultra gauche
Liz Truss, Première ministre britannique championne de l’impopularité internationale

Le retour de l’hyperpuissance américaine
Gaz : les erreurs de la France
Jeux d’hiver en Arabie Saoudite : un énorme business de transport de neige ?
Politique nucléaire : le pouvoir devra rendre des comptes
Twitter : Le coup de bluff d’Elon Musk ?
Durcissement probable de la position de la BCE contre l’inflation
Une union politique à 44 plus efficaces qu’à 27 ?
SONDAGE : trop d’assistanat pour 65 %
Sondage Macron :Baisse inquiétante de 4 points à 32 %
Covid France 7 octobre 2022 : encore 65 537 supplémentaires en 24h
L’inflation ralentit en septembre ?
Croissance : l’économie française en stagnation
Sondages politique Nupes : l’union de la gauche s’est discréditée avec les affaires
Plan de sobriété Énergétique du gouvernement: Anecdotique et superficiel

Manifs en Iran : » mort au dictateur »
Energie -Plan de sobriété du gouvernement : « C’est dérisoire » (Laignel, de l’Association des maires de France)
Sondage Retraites : Les Français disent non au report à 65 ans
Un pal sobriété bidon
Sobriété énergétique : un slogan de bobo
Un nouveau concept politique :l’intelligence territoriale !
Nouvelle vaccination Covid-19
L’Assemblée nationale a voté une nouvelle modulation des règles d’indemnisation.
Scandale Ferrand : La Cour de cassation passe l’éponge… pour prescription
Covid France 6 octobre 2022 : encore à un haut niveau
Twitter : nouveau coup de bluff à 45 milliards d’Elon Musk ?
L’agriculture numérisée des multinationales peut-elle être souhaitable et responsable ?
Discrètement la pieuvre chinoise avance ses pions dans le monde
Commerce mondial : risque de récession
Pétrole : Nouveaux risques de hausse des prix (OPEP)

Affaire Ferrand : Retour de la magouille financière ?
Finances: nouvelle guerre des monnaies !
Hausse des taux : Opposition entre l’ONU et le FMI
Erdogan , Intermédiaire et complice de Poutine
« La Provence » : encore un journal racheté par un grand financier
Naturopathie : ne pas tout mélanger
Stopper toute exploitation animale ?
Pour la décarbonation de tous les services publics !
L’arriviste ultra gauchiste Sandrine Rousseau risque de faire éclater EELV
Covid France 5 octobre 2022 : très forte augmentation 89.185 supplémentaires en 24h.
Nouvelles technologies: Une révolution digitale qui va tout changer
Education douce ou avec contraintes ?
Sécurité sociale : la Cour des comptes pour la réduction des dépenses de santé de la médecine libérale
Perte ou gain de pouvoir d’achat pour les Français en 2023 ?

Quelle révolution industrielle ?
LEMAIRE, MACRON, BORNE EN COL ROULÉ, DOUDOUNE ET BIENTOT EN UN PASSE-MONTAGNE ?
De petits avions à hydrogène près de Toulouse
Hydrogène: quel avenir pour cette technologie
Hydrogène-Élément clé de la transition écologique ?
Ukraine : Un échec durable de la Russie
Après le XXᵉ Congrès du Parti communiste chinois , Xi Jinping Encore plus puissant et …..plus dangereux
Royaume-Uni: La logique du déclin après le Brexit
La déliquescence de l’empire britannique
ONU: Donner une plus grande place à l’Afrique
Faut-il remettre en cause l’activité touristique en France ?
Justice: les plus riches continuent de s’enrichir
Réforme des retraites : une méthode monarchique
Covid France 4 octobre 2022 : 8690 cas supplémentaires en 24 heures

Quelle adaptation au nouveau monde du travail ? ( directeur général de l’OIT)
Crise de la dette : S&P dégrade la perspective du Royaume-Uni
Après le Mali, La Russie encore derrière le coup d’État au Burkina Faso
Des risque de crise financière d’après la BCE
Quelles orientations pour la fixation des prix en Europe
La révolte antitchador des Iraniennes met la gauche devant ses contradictions
Supermarchés: les conséquences de l’inflation
Éviter le pillage des ressources halieutiques
À quoi sert une opposition Parlement ?
Pour un vrai régime de protection des océans

La culture moteur de la transition écologique
Compatibilité entre progrès technique et progrès écologique ?
La Russie encore derrière le coup d’État au Burkina Faso ?
Politique : Appel aux « Refondations » de la gauche
Les villes de plus en plus rongées par la drogue et la violence
Retraite à 65 ans : la CFDT dit non
>Empreinte carbone : Les trois méthodes à prendre en compte pour calculer
Covid France 2 octobre 2022 : tendance toujours à la hausse avec 48261 cas supplémentaires en 24 heures

Risque de crise financière ?
Sciences-L’écologie aussi pour la prévention de la santé
Une révolution digitale qui va tout changer ?
Maths au Lycée : Bayrou responsable de l’abandon progressif
Conflit Russie Ukraine: Où est la dissuasion occidentale ?
La réforme des retraites : en janvier… Peut-être !
Crise énergétique : conséquence des choix incohérents
Révolution énergétique : une volonté politique et un nouveau type d’aménagement de nos milieux de vie
Critique de Métavers: Substituer le fantasme au réel !
Température-Eté 2022 : La future norme ?
Economie-Productivité : le nouveau boulet économique français

Industrie: Particulièrement plombée par les coûts de l’énergie
Retraites : une concertation…pour rien ?
Productivité : le nouveau boulet économique français
Le lithium, prochain enjeu de la guerre économique
C’est parce qu’il est acculé que Poutine menacent de jouer la carte nucléaire
Un budget de 2023 auberge espagnole
Services publics et publique : enjeux structurels ?
Sauver la mer pour sauver l’homme
L’écologie aussi pour prévenir la santé ?
Covid France 30 septembre 2022 : haut niveau avec 51 366 cas supplémentaires 24 heures
Cryptomonnaies :le coût social et environnemental équivalent à celui de la viande
Poutine va-t-il annexer la Corse ?
La crise de recrutement dans les métiers terrains
L’enjeu d’une révolution anthropologique en France ?
La culture financière insuffisante des Français
Grande-Bretagne : la fin d’un Empire
La France parie aussi sur l’hydrogène
Recherche académique : Trop soumise à la vulgarisation médiatique
Refuser le chantage des plates-formes payantes
Retraites : d’une réforme universelle à une réformette
Les « déserts médicaux »: Une catastrophe bientôt dramatique
Reporting climatique : souvent du bidon
Décès d’Elizabeth II : Ras-le-bol de l’enflure médiatique
Ukraine: Où est la dissuasion occidentale ?
Covid France 29 sept 2022: hausse avec +53.410 cas supplémentaires en 24h.
Retraites : la réforme reportée en janvier… Peut-être !
Énergie et crise de l’électricité : conséquence des choix incohérents
Bourses : krach ou pas ?
Robotisation : l’homme transformé en animal de compagnie des robots ?
Liquidation de Camaïeu : 2600 salariés concernés par cette erreur de gestion
Marchés et inversion de la courbe des taux : L’alerte
Marchés financiers : secousses en Europe ?
Risque de récession mondiale (OMC)
En Iran, l’immense cri des femmes pour la liberté
Abandon progressif des maths au lycée : Bayrou responsable (en 1993)
Royaume-Uni: vers le déclin ?
La légitimité de la désobéissance civile des scientifiques ?
Boycotter la coupe du monde de foot au Qatar ?
L’emploi sous perfusion en France
Covid France 28 sept.2022: forte hausse avec +73.639 cas supplémentaires en 24h.
Vers un envol des taux d’intérêt ?
Référendum Poutine en Ukraine : un taux de oui de 273 % !
Réforme des retraites : reportée en janvier… Peut-être !
Numérique et développement durable : où en sont les entreprises françaises ?
Marchés: secousses en Europe ?
Dette France : record d’emprunt… et de coût
L’écologie coûtera plus cher (François Lévêque)
Après la Suède et l’Italie, l’Europe en question ?
Giorgia Meloni :Rassembler l’inconciliable ?
Macron coincé entre immobilisme et autoritarisme
Fonctionnaires: plus de 10 000 créations de postes
La révolution digitale va tout changer ?
Les superprofits gonflés par l’inflation ?
Entreprises : prendre en compte les aspirations écologiques des jeunes générations !
Chauffage: La sobriété surtout pour les pauvres
Remise en cause des véhicules électriques?
Italie: enjeux et risques après la victoire de la droite
Covid France 27 septembre 2022 : +7.489 cas supplémentaires en 24h.
Italie : probable gouvernement d’extrême droite mais pas fait pour durer
Cinéma : la crise des scénarios français
Budget : au moins autant de déficit
Retraites : coup de pouce supplémentaire de 0, 8 % !

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

COP27 : un objectif de 1,5 degré obsolète selon un rapporteur du Giec

COP27 : un objectif de 1,5 degré obsolète selon un rapporteur du Giec

François Gemenne plaide pour que la 27e conférence de l’ONU sur le climat fixe comme objectif de limiter la hausse générale des températures à deux degrés d’ici la fin du siècle, soit l’engagement signé à Paris en 2015.( Franceinfo)

Êtes-vous d’accord avec l’organisation météorologique mondiale selon laquelle l’objectif d’une augmentation de la température de 1,5 degré d’ici à la fin du siècle est désormais « à peine à notre portée » ?
C’est carrément hors d’atteinte. Il faut dire la vérité aux gens, cet objectif ne me semble plus atteignable. Nous serons à 1,5 degré d’élévation de la température d’ici 2035 environ. Le seuil de concentration des gaz à effet de serre qui correspond à 1,5 degré est de 350 parties par million (ppm). Il a été franchi vers le milieu des années 80. Nous sommes aujourd’hui autour de 417 ppm et chaque année nous prenons environ 2,6 ppm supplémentaires.

Alors à quoi sert cette COP27 ?
C’est comme si vous cherchiez à perdre du poids. En réalité, il n’est jamais trop tard. Tout ce que vous allez réussir à faire pour limiter les émissions de gaz à effet de serre va aussi limiter l’augmentation de la température. C’est donc cela qu’on va chercher à faire à la COP27. Maintenant, je pense qu’il faut pouvoir se donner des objectifs atteignables qui ne soient pas des chimères. Moi, je plaide pour qu’on fixe un objectif à 2 degrés qui était l’objectif initialement retenu par l’accord de Paris. L’objectif de 1,5 degré avait essentiellement été choisi pour faire plaisir aux petits États insulaires.

Que faut-il attendre des discussions sur le financement des dégâts climatiques, notamment pour rétablir le dialogue entre les pays du Sud et les riches pays du Nord ?
Il faut que le financement suive. Les pays du Sud en ont besoin pour engager eux aussi leur transition énergétique, choisir une trajectoire de developpement décarbonée et pour s’adapter aux conséquences du changement climatique. Désormais, il faut aussi de l’argent pour compenser les pertes liées aux dégâts du changement climatique là où l’adaptation n’est plus possible. Dès la COP15, en 2009, on avait promis un fond annuel de 100 milliards de dollars mais on n’en est toujours qu’à 86 milliards. Ceci provoque un énorme ressentiment des pays du Sud. Plus nous attendons, plus les températures augmentent et plus l’addition augmente. Mais si nous arrivons enfin cette année à 100 milliards, ce serait déjà un pas symbolique important pour rétablir une forme de confiance.

Licenciements partout dans Le secteur numérique

Licenciements partout dans le secteur numérique

Le milliardaire Elon Musk a certainement fait une erreur dramatique voire mortelle avec ce rachat à 44 milliards de Twitter. Du coup immédiatement, il a décidé de licencier la moitié du personnel sur 7500 postes. Mais cela ne sera pas suffisant pour rétablir les comptes de l’entreprise. En cause des baisses de fréquentation et des ressources publicitaires en assez net déclin.

Par ailleurs, l’ensemble du secteur numérique enregistre des baisses de profits très significatives.

Meta (Facebook, Instagram) prévoit aussi de licencier des milliers de personnes à partir de cette semaine, d’après le Wall Street Journal (WSJ), alors que plusieurs sociétés technologiques viennent de congédier une partie de leurs effectifs en réponse à la crise économique.Ce pourrait être le plan social le pus conséquent dans le secteur, selon le quotidien américain, après la pandémie qui a largement bénéficié à la croissance des revenus, mais aussi du personnel de ces entreprises.

Meta comptait quelque 87.000 employés dans le monde au 30 septembre. Lors de la publication récente des derniers résultats trimestriels décevants, le patron Mark Zuckerberg a mentionné que le personnel du groupe ne devrait pas augmenter d’ici la fin 2023, voire même diminuer légèrement.

Jeudi dernier, deux sociétés de la Silicon Valley, Stripe et Lyft, ont fait part de licenciements de grande ampleur tandis qu’Amazon a gelé les embauches dans ses bureaux. Twitter, fraîchement racheté par Elon Musk, vient de congédier environ la moitié de ses 7500 salariés.

En un an, Meta a perdu près de 600 milliards de dollars de capitalisation boursière. La société inquiète les marchés depuis le début de l’année, quand elle avait annoncé pour la première fois avoir perdu des utilisateurs sur son réseau social d’origine, Facebook.Par ailleurs, les plus grands doutes demeurent quant au perspectives réelles de développement de Métavers.

SNCF : un bouclier tarifaire aussi ?

SNCF : un bouclier tarifaire aussi ? !

La France semble avoir trouvé l’outil miracle pour limiter l’inflation à savoir « le bouclier tarifaire ». Une stratégie qu’on pouvait comprendre avec l’envol des prix de l’énergie qui a pu doubler.
C’est maintenant autour du ministre des transports de proposer à la SNCF de mettre en place un tel bouclier.

Le problème général des boucliers tarifaires c’est qu’ils se traduisent d’une part par une perte de recettes des entreprises productrices et en même temps souvent par une compensation par l’État financée par l’emprunt. Un emprunt qui doit forcément être remboursé et où qui vient gonfler les charges financières qui deviennent le premier poste du budget du pays. Une sorte de transfert financier des charges de l’utilisateur vers le contribuable.

Pour EDF, le bouclier tarifaire a été forcément bénéfique aux ménages mais a contribué à enfoncer encore un peu plus une entreprise complètement engluée dans la crise financière. Pour la SNCF, c’est un peu la même situation et un endettement abyssal. Lui demander de limiter la hausse ce qu’on peut comprendre d’un point de vue de l’usager, c’est en même temps accepter d’augmenter la dette. En outre pas sûr que l’État vienne compenser même partiellement ce manque à gagner car l’État n’a même pas les moyens de dégager les ressources nécessaires pour moderniser le réseau.

Économiquement et financièrement, il serait sans doute plus cohérent que l’État exige des évolutions structurelles dans la gestion de l’entreprise afin que les tarifs soient durablement beaucoup plus compétitifs

Mi-septembre, le patron de la SNCF Jean-Pierre Farandou avait assuré que la facture d’électricité pour SNCF Voyageurs devrait augmenter de 1,6 à 1,7 milliard d’euros en 2023.
Le ministre des Transports Clément Beaune a demandé dimanche à la SNCF de «travailler en matière de prix des billets sur un bouclier tarifaire» alors que ceux-ci devraient inévitablement augmenter en 2023 face à l’explosion des prix de l’énergie.

«Si on répercutait directement (cette hausse) sur le coût du billet, on serait amené à augmenter les billets de TGV de 10%», avait assuré Jean-Pierre Farandou, parlant d’un rapide «calcul de coin de table». Il avait également tenu à rassurer en promettant que la SNCF ne répercuterait «pas 100% des coûts sur les clients». C

Cop 27: Encore d’ilusoires promesses ?

Cop 27: Encore d’ilusoires promesses ?


Comme la Cop 21, il est possible que la Cop 27 27 se traduise encore par de pieuses promesses. En effet depuis la Cop 21, rien n’a vraiment changé en termes de résultats mêmes si des évolutions sont en cours mais elles ne sont pas à la hauteur des enjeux et il faudra du temps pour qu’elle puisse donner des résultats
.

La France en particulier n’a pas tenu ses objectifs en termes d’émissions polluantes et sans doute pour les faire oublier Macron émet le souhait qu’on augmente les contributions financières aux pays en voie de développement qui n’ont pas les moyens pour investir dans la lutte contre le changement climatique et qui en subissent pourtant les conséquences. Un voeu qui n’engage pas grand-chose, d’abord parce qu’il ne sera pas tenu, ensuite parce que le financement sera surtout assuré par tous les autres pays développés.

Au sommet dimanche et lundi, le locataire de l’Élysée devrait notamment mettre sur la table la question de la compensation financière pour les « pertes et dommages », déjà subis par les pays les plus pauvres en raison du changement climatique.

Mais les pays développés sont très réticents, et n’ont accepté l’an dernier que la création d’un « dialogue » sur la question, prévu jusqu’en 2024. Les pays riches s’étaient pourtant engagés en 2009 lors de la COP 15 à porter à 100 milliards de dollars par an en 2020 leur aide financière pour aider les plus pauvres à baisser les émissions et s’adapter aux effets du réchauffement.

Le contexte de crises mondiales ne devrait pas aider, entre guerre en Ukraine, tensions inflationnistes, spectre de récession mondiale et vives tensions énergétiques.
De quoi reléguer au second plan une crise climatique pourtant « existentielle, primordiale et omniprésente », selon les mots du ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, qui présidera les discussions.

Les rapports alarmants se sont multipliés depuis la COP26 à Glasgow en 2021, quand près de 200 pays s’étaient solennellement engagés à « maintenir en vie » l’objectif le plus ambitieux de l’accord de

À l’époque, les dirigeants du monde entier s’étaient engagés à limiter le réchauffement à 1,5 degré par rapport à l’ère pré-industrielle, période où les humains ont commencé à brûler à grande échelle les énergies fossiles (charbon, pétrole ou gaz) qui émettent les gaz à effet de serre responsables du réchauffement.

Même si tous les pays tenaient leurs promesses, ce qui n’est encore jamais arrivé, le monde serait sur une trajectoire de hausse de 2,4 degrés d’ici la fin du siècle. Le dernier rapport du GIEC table désormais plutôt sur une hausse des températures de 2,8 degrés, un chiffre jugé « catastrophique » par de nombreux scientifiques.
Des relations entre la Chine et les États-Unis capitales
Il n’est pourtant pas certain que la COP27 débouche sur de vraies avancées en la matière, même si la présidence égyptienne vante une « conférence de la mise en œuvre ».

1...2223242526...31



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol