Vers la fin de Faceboook ?

Vers la fin de Faceboook ?

 

D’aprs une tude, 95% des adolescents amricains entre 13 et 17 ans utilisent YouTube et 67% sont sur TikTok. Instagram (62%) et Snapchat (59%) suivent, mais la dynamique penche clairement en faveur du dernier. En huit ans, Facebook dgringole : moins d’un tiers (32%) des jeunes Amricains l’utilise, contre 71% en 2015. Le groupe Meta (Facebook) fait face un srieux risque de ringardisation, notamment cause de TikTok qui commence lui siphonner utilisateurs et revenus. (papier de la Tribune)

L’empire Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger) n’a plus pignon sur cour chez les jeunes. Alors que 71% des adolescents amricains de 13 17 ans utilisaient Facebook en 2015,la nouvelle gnration s’en dtourne : peine un tiers (32%) des ados y vont encore en 2022, mme occasionnellement. Les 13-17 ans prfrent dsormais deux autres mdias sociaux : 95% vont sur YouTube -proprit de Google- pour y couter de la musique, regarder des vidos courtes ou des y suivre des influenceurs, et 67%ont t sduits par lechinois TikTok. Tel est le principal enseignement de la nouvelle tude « Adolescents, mdias sociaux et technologie » mene en avril dernier par le Pew Research Center, et qui vient de publier ses rsultats.

Preuve de la rapidit de l’volution des usages, les deux services stars en 2022, YouTube et TikTok, n’taient pas tests en 2015. YouTube n’tait pas jug pertinent et TikTok n’existait mme pas, puisqu’il a t cr l’anne suivante. L’tude de 2015 consacrait en fait la domination de l’empire de Mark Zuckerberg : aprs Facebook 71%, le 2 mdia social le plus populaire chez les ados tait Instagram 52%. Le jeune Snapchat tait troisime (41%), suivi par Twitter (33%) et Tumblr (14%).

Huit ans plus tard, le paysage est drastiquement diffrent : Facebook dgringole de la premire la cinquime place avec une perte colossale de 39 points. Instagram progresse en passant de 52% 62%, maisil est dsormais talonn par Snapchat, qui passe de 41% 59%, et semble en passe de le doubler bientt. Twitter est toujours l mais il perd 10 points (de 33% 23%), tout comme Tumblr qui s’est totalement ringardis (de 14% 5%). Parmi les nouveaux services populaires, l’tude de 2022 inclut Twitch, proprit d’Amazon et utilis par 20% des ados amricains, mais oublie Discord. WhatsApp et Reddit, absents de l’tude de 2015, sont cette fois inclus, mais ils ne psent pas grand-chose : seuls respectivement 17% et 14% des ados interrogs les utilisent.

 

Est-ce donc le dbut de la fin pour l’empire de Mark Zuckerberg ? La dsaffection des adolescents vis--vis de Facebook n’est pas nouvelle -les experts s’en inquitent depuis le milieu de annes 2010-, mais elle atteint cette fois des proportions inquitantes. Dans les annes 2010, le groupe californien a pu s’appuyer sur l’extraordinaire croissance d’Instagram (2 milliards d’utilisateurs actifs par mois fin 2021), mais le succs de Snapchat et surtout de TikTok, avec leurs formats vidos viraux qui sont par ailleurs allgrement copis, tend aussi ringardiser Instagram,qui est historiquement le rseau social de la photo. Quant WhatsApp et Messenger, ils ont aussi dpass le cap des 2 milliards d’utilisateurs actifs par mois, mais leur audience est plus ge et ces deux services sont surtout utiliss comme des messageries prives.

Avec entre 2 et 3 milliards d’utilisateurs actifs par mois pour chacund’entre eux -Facebook revendique 2,93 milliards d’utilisateurs par mois-, la puissance du « big 4″ de Mark Zuckerberg est telle que lafuite des ados de Facebook et le dsintrt croissant pour Instagram mettront du temps fragiliser l’ensemble de l’empire.

Mais c’est dsormais une ralit : Meta est en dclin. Les rsultats financiers du deuxime trimestre l’illustrent aussi : pour la premire fois depuis l’entre en Bourse de en 2012, son chiffre d’affaires dcline par rapport l’anne prcdente. Plus prcisment, il a baiss de 1% au second trimestre 2022, 28,8 milliards de dollars, alors qu’il avait grimp de 55% entre 2020 et 2021. Surtout, les bnfices nets de l’entreprise ont plongde 36% par rapport l’anne prcdente, 6,7 milliards de dollars. Ils ne s’taient plus effondrs de la sorte depuis 2012. Pour ne rien arranger, le nombre d’utilisateurs de Facebook a recul, avec une perte de 2 millions d’utilisateurs mensuels par rapport au premier trimestre. D’aprs Apple et Data.ai, Facebook sort aussi de plus en plus rgulirement du Top 10 des tlchargements sur l’App Store. Avril 2022 a mme t le pire mois de son histoire : l’appli a dgringol deux fois autour du Top 40.

Mark Zuckerberg semble rattrap par une impitoyable ralit : lesmdias sociaux sont aussi gnrationnels. MSN et Myspace, stars des annes 1990, ont t ringardiss par Facebook dans les annes 2000 au profit des nouveaux codes imposs par l’entreprise. Puis sont arrivs Instagram -qui laissait une place indite la photo- et WhatsApp avec ses discussions de groupe modernises.

Pour viter le dclin, Mark Zuckerberg a alors opt pour la stratgie d’touffer la concurrence et de transformer Facebook en une vritable plateforme structurante du web social, incontournable pour quiconque souhaite faire de la publicit en ligne. Pour cela, il a d’abord aval Instagram en 2012, pour peine 1 milliard de dollars, ds qu’il a compris que son usage deviendrait rapidement plus populaire chez les jeunes que celui de Facebook. Mark Zuckerberg a ensuite cibl WhatsApp, rachet en 2014 pour 22 milliards de dollars, tout en dveloppant une messagerie interne Facebook, Messenger. Aids par l’effet de rseau, tous les trois ont t massivement adopts, renforant par ricochet Facebook. Au nez et la barbe des rgulateurs, Mark Zuckerberg a, le premier, russi le tour de force de prenniser sa domination dans les rseaux sociaux en s’appuyant sur une pieuvre quatre bras capable de sduire toutes les tranches d’ge. Presque vingt ans plus tard, le groupe Facebook est devenu Meta et figure toujours parmi les entreprises les plus puissantes de la plante.

Mais Mark Zuckerberg a chou verrouiller le march comme il avait commenc le faire en rachetant Instagram et WhatsApp. Le premier accroc dans sa stratgie a t le refus d’Even Spiegel en 2013, CEO et fondateur de Snapchat, de se faire avaler par Facebook. Il a eu raison : l’entreprise s’est introduite en Bourse quand mme, et malgr la copie de toutes ses fonctionnalits innovantes par Instagram, Snapchat dispose aujourd’hui d’une meilleure image chez les jeunes et a davantage progress en 8 ans (+18 points) qu’Instagram (+10 points).

Mais le coup de grce pourrait venir du chinois TikTok, qui reprsente, par bien des aspects, la meilleure itration possible d’un rseau social au dbut des annes 2020. Son succs fulgurant -il a atteint le milliard d’utilisateurs en 2021 et devrait tre 1,8 milliard fin 2022- chappe tout contrle et emporte l’adhsion des jeunes comme une trane de poudre. Ses vidos courtes, rythmes et hautement divertissantes, sont extrmement addictives. La navigation est trs fluide, l’interface engageante et l’outil est trs simple utiliser.

Certains chercheurs comparent mme TikTok une drogue numrique : le service est calibr pour stimuler en permanence le cerveau et librer de la dopamine. « Vous tes ports par la dopamine dans un tat de plaisir. C’est presque hypnotique, vous ne pouvez vous empcher de regarder« , dcrit le Dr Julie Albright, sociologue spcialise dans la culture numrique, au magazine amricain Forbes.

Evidemment, le temps pass sur TikTok et l’engagement fort des utilisateurs se traduisent en donnes personnelles donc en revenus pour Bytedance, sa maison-mre. Certains analystes considrent que TikTok est le principal responsable du relatif dclin de Meta, d’abord en lui volant des utilisateurs, puis en les montisant de manire redoutablement efficace. En 2021, son chiffre d’affaires s’tablissait 4,6 milliards de dollars, mais il devrait grimper 12 milliards de dollars en 2022, soit presque le triple. Qui sait quels sommets il pourra encore atteindre ensuite… Au moins jusqu’ ce qu’un nouveau service le dtrne son tour.

0 Réponses à “Vers la fin de Faceboook ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu ?cologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol