Incendies estivaux : nouveaux dangers mondiaux

Incendies estivaux :  nouveaux dangers mondiaux

Comme l’a constaté le GIEC, les températures vont continuer de progresser de manière irréversible au-delà des es objectifs fixés. Le réchauffement va malheureusement dépasser les 1,5° centigrades ou même 2°. Une tendance structurelle qui va se traduire par de plus grandes sécheresses et mécaniquement par la montée du risque incendie. L’année 2021 l’illustre déjà. Le mois de juillet a en effet été le plus chaud jamais enregistré dans le monde d’après l’agence nationale océanique et atmosphérique de l’ONU. D’immenses incendies ont affecté le Canada, les États-Unis mais aussi l’Europe y compris la France

Comme pour les autres risques environnementaux, les politiques de prévention sont à la traîne. -La visite du président de la république dans le Var qui pour toute politique relativise en considérant que la France était moins affectée que d’autres ! La question des incendies devient un enjeu majeur non seulement pour ses conséquences environnementales mais aussi pour la sécurité. On peut s’étonner qu’aucun débat n’ait été encore programmé au Parlement pour examiner ce nouveau risque et  envisager  la politique de prévention correspondante. Par parenthèse, il conviendrait sans doute de revoir le rôle et la présence des sapeurs-pompiers volontaires locaux. La concentration de ce moyen dans le seul chef-lieu de département ou presque constituant une hérésie. Mais le problème des moyens de prévention et de traitement est évidemment plus large.

 

0 Réponses à “Incendies estivaux : nouveaux dangers mondiaux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol