Poste : le modèle en perpétuelle révision

Poste : le modèle en perpétuelle révision

Du fait de la crise sanitaire le courrier encore diminué en 2020 de leur de 20 %. Mais la baisse était déjà continue les années passées avec une baisse de 7 % annuelle. La Poste voit donc son modèle de manière quasi perpétuelle grâce aux nouveaux services notamment logistiques qui ne cessent  de grimper du fait du e-commerce (Colissimo a gagné des parts de marché l’an passé. Son chiffre d’affaires a grimpé de 20%.) et les services aux particuliers. Parallèlement La Poste développe son activité financière avec un certain succès ( CNP).

.

La poste voudrait aussi solliciter les pouvoirs publics pour obtenir des compensations financières liées aux missions de service public de La Poste : accessibilité bancaire, aménagement du territoire, diffusion de la presse et service postal universel, avec notamment la distribution 6 jours sur 7 du courrier sur tout le territoire national. Alors que jusqu’en 2019, ce service universel s’équilibrait de lui-même avec le colis, Philippe Wahl estime que ce ne sera plus cas à l’avenir et qu’une compensation de l’État est désormais nécessaire. «La Poste ne peut réussir à se transformer avec un déficit structurel du service universel postal», martèle le PDG.

 

Le problème est que cette revendication risque de réveiller les services de distribution privés qui eux aussi effectuent des missions de service public mais sans le statut, ni les compensations.

0 Réponses à “Poste : le modèle en perpétuelle révision”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol